ANP : 4 terroristes abattus à Mila    AGENCE DES AUTOROUTES : L'autoroute interdite aux camions en surcharge    EXPULSION DE MIGRANTS: Alger dénonce ‘'l'intox'' des ONG    La marche des libertés violemment réprimée    Comment dit-on «t'zaguett» en espagnol ?    5e édition du Salon international de la sous-traitance    Appel pour un fonds pour le développement de l'Afrique    La démission de Sahli de l'APN toujours d'actualité    L'armée reprend le contrôle sur l'ensemble de la province de Soueida    Le groupe Renault dans l'expectative    Le Sportage à l'honneur    Le dossier sur les bureaux de la CNRL    Les «Rouge et Noir» en conquérants    La déroute des Canaris «L'efficacité nous a fait défaut»    Le nombre d'accidents en baisse    Entre foi religieuse et cérémonies traditionnelles    Des essais d'armes chimiques français au Sahara algérien ?    Le progrès informatique au service des arts et lettres    22 novembre 1999 : assassinat de Abdelkader Hachani, un homme de dialogue    Tizi Ouzou : 55% des foyers ont accès à l'internet    600 associations se partagent 20 milliards    Guitouni: Un plan d'investissements de 75 milliards de dollars d'ici 2022    Relizane: Plus de 32.000 pétards saisis    Centres de vacances, le boulodrome, des locaux commerciaux...: Des directives pour récupérer les biens communaux squattés à Aïn El Turck    Les Falaises: Deux blessés graves après une chute de plus de 40 mètres    Israël en plein doute sur son invincibilité militaire    Belgique: Le front «El-Moustakbel» en Vip politique    Football - Ligue 1: Match à six points à Sidi Bel-Abbès, la JSK en appel à Bordj    Hamma Bouziane: Des logements pour les enfants des deux victimes des inondations    Mahrez dans l'équipe type de la 5e journée    Les locaux contribuent au succès de Lomé    Le "Onze" gagnant de Belmadi    Violation des arrêts de la CJUE : La communauté internationale et l'UE interpellées    Ouyahia bientôt face aux députés    Le terroriste abattu à Mila, identifié    11 cadres de Djezzy décrochent leurs M.B.A international à l'université Paris1 Sorbonne    Le wali Ben Touati en visite à Medroussa    L'association nationale des éleveurs d'ovins est née    La DGSN tarde à exaucer le vœu des citoyens    Education : Mme Benghabrit satisfaite de l'intérêt porté aux questions pédagogiques    Djezzy lance une promotion HAAARBA et offre 75 Go pour seulement 1500 DA    Le P-dg fait des révèlations    Des tourments de l'Histoire ravivés par le Brexit    La formation à l'entreprenariat des jeunes, un moyen de lutte efficace    L'épure comme démarche artistique    Ecrivain et linguiste le plus prolifique de sa génération    Un art majeur comme mode d'expression    Deux Algériens lauréats    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Musée national Cirta s'apprête à souffler ses 80 bougies
Patrimoine constantinois
Publié dans Le Midi Libre le 16 - 02 - 2011

Considéré comme l'un des plus anciens édifices du genre en l'Algérie, le Musée national Cirta de Constantine, communément appelé "Dar Laâdjab" (la maison des merveilles) soufflera, cette année, ses 80 bougies. Bien que la décision de sa construction fût prise juste après la création de la société archéologique du département de Constantine, en 1852, l'ex-musée Gustave-Mercier, qui deviendra plus tard, en 1975, le musée Cirta, ne vit le jour qu'en 1931 sous la signature de l'architecte Castelli qui lui donna la forme d'une villa de style gréco-romain, a indiqué la directrice de cette institution. Mlle Chadia Khalfallah a rappelé, dans ce contexte, que cette bâtisse, érigée sur le site du Coudiat, en plein centre-ville, était notamment destinée à emmagasiner et à mettre en dépôt le nombre impressionnant d'objets archéologiques provenant d'opérations de fouilles et de découvertes fortuites effectuées dans la région de Constantine. Le musée qui a bénéficié, en 1986, de l'autonomie financière, s'étend sur une superficie globale de 2.100 m2 dont 1.200 m2 couverts et 900 m2 de jardin épigraphique, a expliqué la même responsable, précisant que l'édifice est divisé en trois ailes principales consacrées à l'archéologie, à l'ethnographie et beaux-arts. Selon Mlle Khalfallah, la section réservée à l'archéologie est la plus importante eu égard à la richesse des collections qu'elle renferme, mises en place selon l'ordre chronologique des événements qu'elles représentent, de leur âge ou de leur provenance. Cette aile est notamment constituée d'une salle de la préhistoire et de compartiments cumulant des collections ayant appartenu à diverses civilisations qui se sont succédé dans la région, à savoir numide, carthaginoise, gréco-égyptienne, romaine, chrétienne et musulmane (Hammadite et Ottomane), a -t- elle fait observer. La section des beaux-arts du musée comprend, de son côté, des chefs d'úuvres de peintres de différentes écoles du XVIIème siècle, tels Nasreddine-Etienne Dinet, Emile Aubry, Paul Jobert, en plus d'une collection de peintres algériens comme M'hammed Issiakhem, Amar Allalouche et autres. Pour sa part, l'aile réservée à l'ethnographie, inaugurée en 1997, est une section comprenant des objets ayant un lien avec les coutumes et les traditions de la région. Cette collection est constituée notamment d'échantillons d'habits traditionnels, de bijoux, d'ustensiles en cuivre, de tapis, d'armes blanches, d'anciennes armes à feu, de manuscrits et d'un astrolabe datant du VIIIe ou du IXe siècle de l'Hégire, a relevé la directrice du musée.
APS
Considéré comme l'un des plus anciens édifices du genre en l'Algérie, le Musée national Cirta de Constantine, communément appelé "Dar Laâdjab" (la maison des merveilles) soufflera, cette année, ses 80 bougies. Bien que la décision de sa construction fût prise juste après la création de la société archéologique du département de Constantine, en 1852, l'ex-musée Gustave-Mercier, qui deviendra plus tard, en 1975, le musée Cirta, ne vit le jour qu'en 1931 sous la signature de l'architecte Castelli qui lui donna la forme d'une villa de style gréco-romain, a indiqué la directrice de cette institution. Mlle Chadia Khalfallah a rappelé, dans ce contexte, que cette bâtisse, érigée sur le site du Coudiat, en plein centre-ville, était notamment destinée à emmagasiner et à mettre en dépôt le nombre impressionnant d'objets archéologiques provenant d'opérations de fouilles et de découvertes fortuites effectuées dans la région de Constantine. Le musée qui a bénéficié, en 1986, de l'autonomie financière, s'étend sur une superficie globale de 2.100 m2 dont 1.200 m2 couverts et 900 m2 de jardin épigraphique, a expliqué la même responsable, précisant que l'édifice est divisé en trois ailes principales consacrées à l'archéologie, à l'ethnographie et beaux-arts. Selon Mlle Khalfallah, la section réservée à l'archéologie est la plus importante eu égard à la richesse des collections qu'elle renferme, mises en place selon l'ordre chronologique des événements qu'elles représentent, de leur âge ou de leur provenance. Cette aile est notamment constituée d'une salle de la préhistoire et de compartiments cumulant des collections ayant appartenu à diverses civilisations qui se sont succédé dans la région, à savoir numide, carthaginoise, gréco-égyptienne, romaine, chrétienne et musulmane (Hammadite et Ottomane), a -t- elle fait observer. La section des beaux-arts du musée comprend, de son côté, des chefs d'úuvres de peintres de différentes écoles du XVIIème siècle, tels Nasreddine-Etienne Dinet, Emile Aubry, Paul Jobert, en plus d'une collection de peintres algériens comme M'hammed Issiakhem, Amar Allalouche et autres. Pour sa part, l'aile réservée à l'ethnographie, inaugurée en 1997, est une section comprenant des objets ayant un lien avec les coutumes et les traditions de la région. Cette collection est constituée notamment d'échantillons d'habits traditionnels, de bijoux, d'ustensiles en cuivre, de tapis, d'armes blanches, d'anciennes armes à feu, de manuscrits et d'un astrolabe datant du VIIIe ou du IXe siècle de l'Hégire, a relevé la directrice du musée.
APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.