Résolution du PE : l'Union parlementaire africaine condamne l'ingérence dans les affaires intérieures de l'Algérie    El-Guerguerat : les parlementaires suisses réaffirment leur soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Ait Ali Braham examine les opportunités d'investissement avec POWERCHINA    Henri Teissier était profondément attaché à l'Algérie et avait une grande estime pour son peuple    Deux terroristes abattus mardi à Jijel    Le gouvernement sahraoui réagit aux déclarations "contradictoires" d'El Othmani    Le président Tebboune de retour au pays prochainement    TIZI-OUZOU : L'ENIEM annonce un arrêt technique de l'activité    HACIANE (MOSTAGANEM) : Le wali inspecte la zone industrielle de Bordjia    PROCES DE KARIM TABOU : Le verdict sera rendu le 7 décembre    CONSEIL NATIONAL DES DROITS DE L'HOMME (CNDH) : Lazhari critique la résolution du parlement européen    JOURNEE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE SIDA : Benbouzid affirme la volonté de l'Algérie d'éradiquer l'épidémie    PROGRAMME ‘'LPA'' 2018-2019 A MOSTAGANEM : Le wali préside une réunion de coordination    28 INTERVENTIONS ENREGISTREES : Alerte à l'asphyxie au gaz à Mostaganem    Opep+ : poursuite des consultations pour un consensus adapté au marché pétrolier    Covid-19 : une prime pour indemniser le personnel du secteur de l'éducation touché    LDC : Le programme de ce mardi    L'Université Oran 2 au temps de la Covid-19 : cap sur le mode d'enseignement à distance    La FAF et Belmadi réagissent avec fermeté aux propos racistes contre Bentaleb    Joe Biden invité à un sommet de l'Otan après sa prise de fonction    Le cerveau de l'attaque de Ghazni tué par l'armée    "Ce conflit résulte d'un dérèglement des rapports politiques entre l'état fédéral et les régions"    Cinq ans de prison pour Sellal et Ouyahia    Pas de reprise du trafic le 15 décembre    Karouf repart !    L'Algérie débutera face à la Tunisie le 15 décembre    Le CRB assure l'essentiel    West Ham : Le souhait de Moyes pour Benrahma    Le casse-tête de l'association des supporters    Mahdi Khelfouni n'est plus    La vente des billets à partir de demain    Flambée des prix de l'aliment de bétail    Le fisc peine à taxer les fortunes    Le procès en appel de "Mme Maya" reporté au 7 décembre    Le procès de 14 hirakistes ajourné au 21 décembre    «Les premières opérations de vaccination pourraient débuter en janvier»    21 décès et 978 nouveaux cas    En Afrique, le paludisme tue bien plus que la Covid-19    Le documentaire Objectif Hirak primé en Inde    À Kinshasa, le combat des amoureux du livre et de la lecture    Le positivisme, le négativisme, et mille et une choses encore    Lancement du mois virtuel des arts plastiques    Causes et conséquences des luttes historiques depuis l'indépendance    Une écriture antillaise    Fermé pendant 15 jours : Le marché d'El Hamiz à nouveau ouvert    L'Algérie condamne vigoureusement l'attaque terroriste au nord-est du Nigéria    Les Gilets Jaunes, le Hirak et l'enjeu de la démocratie    DROITURE ET BONNE FOI    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Possible complémentarité "agricole''
Algérie-Maroc
Publié dans Le Midi Libre le 21 - 06 - 2011

Le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Rachid Benaïssa, et son homologue marocain, Aziz Akhannouch, ministre de l'Agriculture et de la Pêche maritime, se sont accordés dimanche dernier à Biskra pour souligner "la possibilité d'une complémentarité" dans le secteur agricole entre les deux pays. Dans une déclaration à la presse, rapporte l'APS, Rachid Benaïssa a affirmé à ce sujet que "les rencontres peuvent avoir lieu à plusieurs niveaux, scientifique, technique, de formation, de vulgarisation agricole et de contrôle phytosanitaire". Il a indiqué avoir eu l'occasion en avril passé de visiter le Maroc et de découvrir en compagnie de son homologue marocain, les activités agricoles et les diverses infrastructures de ce secteur. Aziz Akhannouch a, de son côté, qualifié ''d'importante" sa visite en Algérie, estimant que les capacités algériennes dans le secteur agricole sont "très évoluées". Il a qualifié notamment de ''leader'' l'expérience algérienne dans la valorisation du patrimoine phoénicicole qui, selon lui, peut constituer un "appui au développement de la phoéniciculture marocaine". Il a indiqué que les dattes algériennes sont très "appréciées" par le consommateur marocain et qu'il était possible de les exporter à large échelle vers le Maroc. Il a révélé également qu'un salon marocain se tiendra d'ici novembre prochain en Algérie avec la participation de professionnels agricoles. La délégation ministérielle a visité à Tolga (36 km de Biskra), une entreprise privée de traitement et de conditionnement des dattes. Selon son propriétaire, cette unité, qui occupe 3.200 mètres carrés, est entrée en phase de production en 1999 et a bénéficié d'un accompagnement financé par le Fonds national de régulation et développement agricole (FNRDA) d'une valeur de 1,575 million DA. L'unité qui traite 2.500 tonnes/an a obtenu en 2010 le certificat d'exportation d'honneur des produits agricoles délivré par l'institut mondial pour le commerce en Algérie. Elle exporte vers 18 pays dont les Etats-Unis, le Canada, la Suisse, la Belgique, l'Inde, la Malaisie et l'Indonésie et prévoit de pénétrer prochainement les marchés de la Russie et de la Chine. La délégation a aussi visité une exploitation agricole du même opérateur et s'est enquise, sur place, des techniques utilisées pour l'économie de l'eau en remplacement des traditionnelles seguias pour l'irrigation des palmeraies. L'Institut technique de développement de la culture saharienne de Aïn Bennoui a reçu également la visite de la délégation ministérielle qui a reçu des explications sur les activités de cet établissement ouvert en 1986 et chapeautant 5 stations régionales éparpillées dans le sud du pays. Le ministre marocain a notamment reçu des indications sur les missions du laboratoire central qui effectue des analyses de sol, des eaux et des végétaux et mène des expérimentations d'amélioration des variétés de dattes et leurs dérivés selon des techniques entièrement "Bio". M. Akhannouch s'est montré surtout intéressé par la technique d'évacuation des quantités supplémentaires d'eau sur les périmètres agricoles. La délégation avait entamé sa visite d'une journée dans la capitale des Zibans en se rendant vers l'exploitation agricole des frères Touahria dans la commune de Méziraa. Le ministre marocain est arrivé samedi dernier en Algérie à la tête d'une délégation de son département. Il a visité durant sa première journée Tipaza et Blida. Il a signé trois accords de coopération en matière de recherche scientifique, de formation, vulgarisation et protection des végétaux.
Le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Rachid Benaïssa, et son homologue marocain, Aziz Akhannouch, ministre de l'Agriculture et de la Pêche maritime, se sont accordés dimanche dernier à Biskra pour souligner "la possibilité d'une complémentarité" dans le secteur agricole entre les deux pays. Dans une déclaration à la presse, rapporte l'APS, Rachid Benaïssa a affirmé à ce sujet que "les rencontres peuvent avoir lieu à plusieurs niveaux, scientifique, technique, de formation, de vulgarisation agricole et de contrôle phytosanitaire". Il a indiqué avoir eu l'occasion en avril passé de visiter le Maroc et de découvrir en compagnie de son homologue marocain, les activités agricoles et les diverses infrastructures de ce secteur. Aziz Akhannouch a, de son côté, qualifié ''d'importante" sa visite en Algérie, estimant que les capacités algériennes dans le secteur agricole sont "très évoluées". Il a qualifié notamment de ''leader'' l'expérience algérienne dans la valorisation du patrimoine phoénicicole qui, selon lui, peut constituer un "appui au développement de la phoéniciculture marocaine". Il a indiqué que les dattes algériennes sont très "appréciées" par le consommateur marocain et qu'il était possible de les exporter à large échelle vers le Maroc. Il a révélé également qu'un salon marocain se tiendra d'ici novembre prochain en Algérie avec la participation de professionnels agricoles. La délégation ministérielle a visité à Tolga (36 km de Biskra), une entreprise privée de traitement et de conditionnement des dattes. Selon son propriétaire, cette unité, qui occupe 3.200 mètres carrés, est entrée en phase de production en 1999 et a bénéficié d'un accompagnement financé par le Fonds national de régulation et développement agricole (FNRDA) d'une valeur de 1,575 million DA. L'unité qui traite 2.500 tonnes/an a obtenu en 2010 le certificat d'exportation d'honneur des produits agricoles délivré par l'institut mondial pour le commerce en Algérie. Elle exporte vers 18 pays dont les Etats-Unis, le Canada, la Suisse, la Belgique, l'Inde, la Malaisie et l'Indonésie et prévoit de pénétrer prochainement les marchés de la Russie et de la Chine. La délégation a aussi visité une exploitation agricole du même opérateur et s'est enquise, sur place, des techniques utilisées pour l'économie de l'eau en remplacement des traditionnelles seguias pour l'irrigation des palmeraies. L'Institut technique de développement de la culture saharienne de Aïn Bennoui a reçu également la visite de la délégation ministérielle qui a reçu des explications sur les activités de cet établissement ouvert en 1986 et chapeautant 5 stations régionales éparpillées dans le sud du pays. Le ministre marocain a notamment reçu des indications sur les missions du laboratoire central qui effectue des analyses de sol, des eaux et des végétaux et mène des expérimentations d'amélioration des variétés de dattes et leurs dérivés selon des techniques entièrement "Bio". M. Akhannouch s'est montré surtout intéressé par la technique d'évacuation des quantités supplémentaires d'eau sur les périmètres agricoles. La délégation avait entamé sa visite d'une journée dans la capitale des Zibans en se rendant vers l'exploitation agricole des frères Touahria dans la commune de Méziraa. Le ministre marocain est arrivé samedi dernier en Algérie à la tête d'une délégation de son département. Il a visité durant sa première journée Tipaza et Blida. Il a signé trois accords de coopération en matière de recherche scientifique, de formation, vulgarisation et protection des végétaux.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.