Tebboune opéré avec succès du pied droit    Créances impayées: La Sonelgaz sommée de sursoir aux coupures d'électricité    En attendant la bonne thérapie    Assainissement de l'affichage publicitaire à Aïn El Turck: Des panneaux illicites démantelés et des mises en demeure    BIDEN, DIDEN ET L'UTOPIE    Football - Ligue 1: Indécision à tous les niveaux !    Tlemcen - Vaccination contre la Covid-19 : des préparatifs et des interrogations    L'inspection régionale de la police de l'Ouest dresse son bilan: Plus d'un million de comprimés psychotropes saisis en 2020    Après le sit-in à la Faculté de médecine: L'administration répond favorablement aux revendications des étudiants    Rapport Stora sur la colonisation: Pas de «repentance ni d'excuses»    Perte de 131.000 postes d'emploi    Des derbies et de belles affiches au menu    265 nouvelles contaminations et 6décès en 24 heures    Un nouveau projet de loi en cours    La présidence rassure sur l'état de santé du chef de l'Etat    "Ni repentance ni excuses"    Mondial 2021 de Handball. Algérie 26 – France 29 : Le sept national passe à côté d'un exploit    Plein cap sur l'électrique    Hollywood out !    Véritable moelleux au chocolat    L'état-major de l'ANP marque sa présence aux frontières sécuritaires du pays    La gamme Dacia étoffée    Expo «La Chine vue par Hachemi Ameur 3»    Le producteur Phil Spector, faiseur de tubes et magicien du son    Visant «la promotion de la distribution de l'activité culturelle et artistique» Une convention de coopération entre les ministères de la Culture et de la Défense nationale    LFP : Les sanctions tombent    Le MCA aura le statut de filiale de Sonatrach    3 décès et 249 nouveaux cas    Abbas attendu aujourd'hui à Béjaïa    Crise structurelle des caisses de sécurité sociale    "Le pouvoir se fait hara-kiri"    Six mois de prison ferme pour cinq hirakistes    Youcef Nebbache comparaîtra en citation directe le 28 janvier    La pression est la force appliquée à la surface pressée    Près de 140 morts en trois jours    Les personnels du Commerce à nouveau en grève    La commune se tourne vers les marchés couverts    L'ONU réclame une aide d'urgence de 76 millions de dollars    Ferhat Aït Ali signe quatre autorisations provisoires    Transition énergétique : «Le rôle de Sonelgaz est incontournable» selon Chaher Boulakhras    Energies renouvelables : Création d'une entreprise de production et de distribution des énergies renouvelables    USM Alger : Nadir Bouzenad nouveau secrétaire général    Les Marocains "digèrent mal" le couscous maghrébin    "La question kabyle dans le nationalisme algérien 1949-1962", un livre de Ali Guenoun    Roman-pamphlet contre les tabous du viol    Investiture de Biden aujourd'hui: Une cérémonie sous haute surveillance    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    Le visa est devenu un enjeu diplomatique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La crise identitaire sur scène
Audience par l'Instant Théâtre Compagnie
Publié dans Le Midi Libre le 12 - 10 - 2011

Invité par le centre culturel français d'Alger, l'Instant Théâtre Compagnie de Toulouse a présentera la pièce de théâtre Audience le 27 octobre prochain à partir de 19 h. le metteur en scène et acteur de la troupe Hicham Chakib et Alexandre Trijoulet proposeront une remarquable interprétation de la pièce de Vaclav Havel Audience dont l'ambiance et le thème ne sont pas sans point commun avec la période du régime totalitaire albanais.
Dans Audience, Vaclav Havel, dramaturge et homme d'Etat tchèque, pose un regard aigu sur les changements de la société. Le spectacle nous fera pénétrer dans une spirale, un tourbillon de non-sens, celui de la dimension existentielle du monde et de la crise de l'identité humaine.
C'est un théâtre qui n'assène pas, n'affirme pas, ne sait pas. Mais affleure seulement et laisse voir certes, avec plein de soubresauts et de hoquets violents la vertigineuse complexité de toutes les facettes et paradoxes de l'individu. Une confrontation en huis clos oppressant qui conduit l'intrique à une impasse et met tour à tour le public en situation de spectateur et de complice. La pièce est interprétée par les comédiens Alexandre Trijoulet et Hicham Chakib avec à la régie Sylvie Froidefond. Issu d'une famille aisée d'entrepreneurs dans le bâtiment, Vaclav Havel ne peut suivre les études qu'il désire suite à la prise du pouvoir par les communistes en 1948. Il obtient toutefois un diplôme d'économie de Polytechnique grâce aux cours du soir. Mais c'est le théâtre qui le passionne réellement. Il écrit différents articles, quelques pièces, et préside le Club des écrivains indépendants. Ses premières pièces, quoique critiques envers le pouvoir en place, peuvent toutefois être représentées. Mais tout change avec la répression du « Printemps de Prague »: il écrit une lettre ouverte au président Husak, et co-rédige avec le philosophe Jan Patocka la Charte 77 pour le respect des droits de l'Homme. Incarcéré à plusieurs reprises, il passe près de cinq ans en prison. En novembre 1989, il devient l'une des principales figures de la 'Révolution de velours' et il est élu président de la République tchécoslovaque. Opposé à la partition de son pays, il accepte cependant la présidence de la République tchèque en janvier 1993. Réélu en 1998, son mandat a expiré en février 2003.
La Compagnie de l'Instant a été créée en janvier 1995 par Etienne Rattier, comédien sous la direction de Dominique Fernandez, Madeleine Marion, Daniel Amar, Claude Bonin, Robert Hossein, Gérard Laurent, Raymond Paquet, Albert Canques, Jan Peszek, Ursula Mikos, Kazem Shahryari, Philippe Hottier, Andréas Voutsinas, etc, metteur en scène et professeur de théâtre.Cette compagnie a aussi des activités d'enseignement ouvert à un large public qui débouchent toujours sur des représentations publiques et permettent ainsi à de nombreuses personnes de découvrir et d'expérimenter les joies de l'expression théâtrale.
Invité par le centre culturel français d'Alger, l'Instant Théâtre Compagnie de Toulouse a présentera la pièce de théâtre Audience le 27 octobre prochain à partir de 19 h. le metteur en scène et acteur de la troupe Hicham Chakib et Alexandre Trijoulet proposeront une remarquable interprétation de la pièce de Vaclav Havel Audience dont l'ambiance et le thème ne sont pas sans point commun avec la période du régime totalitaire albanais.
Dans Audience, Vaclav Havel, dramaturge et homme d'Etat tchèque, pose un regard aigu sur les changements de la société. Le spectacle nous fera pénétrer dans une spirale, un tourbillon de non-sens, celui de la dimension existentielle du monde et de la crise de l'identité humaine.
C'est un théâtre qui n'assène pas, n'affirme pas, ne sait pas. Mais affleure seulement et laisse voir certes, avec plein de soubresauts et de hoquets violents la vertigineuse complexité de toutes les facettes et paradoxes de l'individu. Une confrontation en huis clos oppressant qui conduit l'intrique à une impasse et met tour à tour le public en situation de spectateur et de complice. La pièce est interprétée par les comédiens Alexandre Trijoulet et Hicham Chakib avec à la régie Sylvie Froidefond. Issu d'une famille aisée d'entrepreneurs dans le bâtiment, Vaclav Havel ne peut suivre les études qu'il désire suite à la prise du pouvoir par les communistes en 1948. Il obtient toutefois un diplôme d'économie de Polytechnique grâce aux cours du soir. Mais c'est le théâtre qui le passionne réellement. Il écrit différents articles, quelques pièces, et préside le Club des écrivains indépendants. Ses premières pièces, quoique critiques envers le pouvoir en place, peuvent toutefois être représentées. Mais tout change avec la répression du « Printemps de Prague »: il écrit une lettre ouverte au président Husak, et co-rédige avec le philosophe Jan Patocka la Charte 77 pour le respect des droits de l'Homme. Incarcéré à plusieurs reprises, il passe près de cinq ans en prison. En novembre 1989, il devient l'une des principales figures de la 'Révolution de velours' et il est élu président de la République tchécoslovaque. Opposé à la partition de son pays, il accepte cependant la présidence de la République tchèque en janvier 1993. Réélu en 1998, son mandat a expiré en février 2003.
La Compagnie de l'Instant a été créée en janvier 1995 par Etienne Rattier, comédien sous la direction de Dominique Fernandez, Madeleine Marion, Daniel Amar, Claude Bonin, Robert Hossein, Gérard Laurent, Raymond Paquet, Albert Canques, Jan Peszek, Ursula Mikos, Kazem Shahryari, Philippe Hottier, Andréas Voutsinas, etc, metteur en scène et professeur de théâtre.Cette compagnie a aussi des activités d'enseignement ouvert à un large public qui débouchent toujours sur des représentations publiques et permettent ainsi à de nombreuses personnes de découvrir et d'expérimenter les joies de l'expression théâtrale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.