L'art de la confusion.    Après la découverte d'une bombe à M'chedallah, les villageois réclament la sécurité    Emeutes à Si Mustapha (Boumerdès) : la population se révolte en signe de soutien au président d'APC    Dans les coulisses de : Naïma Salhi «chassée» de Naciria et de Chabet ElAmeur    Mouvement au sein des chefs de sûreté de wilaya    Ouverture demain du Salon international des dattes    Exploitation des mines d'or dans le Sud : les discussions avec les partenaires étrangers avancent    Turquie 9 morts et 86 blessés dans un accident de train à Ankara    Défi de survie pour le mouvement des «gilets jaunes»    Natation : Sahnoune éliminé sur 50 mètres en Chine    CNAS : tenter de réduire les accidents du travail    Ouadhias (Tizi Ouzou) : Deux voleurs de batteries de relais téléphoniques identifiés par la police    Soins des Algériens en France : Y a-t-il un changement ?    Yacine Mahideb. Poète : Des mots pour panser des blessures    Issiakhem : Il aurait sans doute ri !    Issiakhem de A à Z    La menace terroriste plane à nouveau sur la France    Bouira : Le DJS sur la sellette !    Tournoi de beach-volley demain et dimanche à Oran    Sidi-Saïd prend de vitesse ses détracteurs    L'auto-satisfecit algérien    Le FLN part en favori    Une bonbonne de gaz explose dans un restaurant mobile    Gâteau aux raisins secs    «Tôt ou tard, le tarif de l'électricité doit être revu»    Trio malien pour JS Saoura-IR Tanger    Votre week-end sportif    La revanche des riches    Déclaration de politique générale du gouvernement: Ouyahia dément tout empêchement de la présidence    Démission du SG et menaces du RCK: La FAF et la LFP retombent dans leurs travers    Un individu sous les verrous: Chantage sur le Net    Aïn El Turck: Cinq femmes tuées par le monoxyde de carbone    10 familles d'El Djebass relogées    Division nationale amateur - Ouest: Le dauphin à l'assaut du leader    Défaitisme    Bouchareb ne va pas durer longtemps    L'histoire à méditer    Coup d'envoi de la première rencontre culturelle «Voix de femmes»    Une ville au passé révolutionnaire    Réminiscences de mots à l'Espaco    Répression meurtrière à la suite de manifestations de l'opposition    Brexit : Theresa May à la peine dans son tour d'Europe pour obtenir des concessions    Commerce : Engagement de l'Algérie dans tout projet pour le développement de l'Afrique    Chine et Etats-Unis … les "nouveaux rivaux"    Inter Partner Assistance Algérie fête ses dix ans en triplant son capital social : Le meilleur est à venir    Mondial des clubs: Vers une finale River Plate-Real Madrid    Hydrocarbures : Sonatrach et la compagnie russe Transneft signent deux contrats    Un monument à Soljenitsyne inauguré à Moscou le jourde son centenaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une opérette en chantier à Oran
50e anniversaire de l'Indépendance
Publié dans Le Midi Libre le 31 - 01 - 2012

Un récit musical regroupant une cinquantaine de choristes est en préparation à Oran dans le cadre des festivités célébrant le 50e anniversaire de l'indépendance, a-t-on appris dimanche des organisateurs. Une pléiade de stars de la chanson arabe dont Cheb Khaled (Algérie), Latifa Raafet (Maroc) et Saber Rebaï (Tunisie) fera partie de ce projet artistique, actuellement en chantier sous la houlette du compositeur et violoniste attitré Kouider Berkane. Les paroles sont écrites par Slimane Djouadi. Un montage financier entre le fonds de wilaya et l'Office communal des arts et de la culture est consacré à ce projet, a-t-on indiqué. Le récit, qui sera interprété le 4 juillet au théâtre de verdure Chekroun- Hasni d'Oran sous forme d'opérette glorifiant la guerre de Libération nationale, sera accompagné d'un orchestre formé de musiciens de renom et d'un ballet en création à Oran. "Ce projet nous offre une opportunité de relancer un orchestre de musiciens chevronnés qui était en veilleuse et d'en faire une section à l'exemple des sections turques, indiennes, égyptiennes", a indiqué le compositeur Kouider Berkane, qui brûle d'impatience de remettre sur scène cette formation et faire émerger de jeunes talents.
"Ce groupe musical renferme de talentueux compositeurs et arrangeurs prêts à rendre à la chanson algérienne et oranaise son droit de cité et à former de jeunes musiciens", a-t-il ajouté, avant d'annoncer un projet de prise en charge du conservatoire Ahmed-Wahby. Kouider Berkane est connu pour avoir composé pour Hasni, Khaled, Mami, Sabah Es-Saghira, Djamila Sahli. Il a joué comme soliste dans la prestigieuse chanson Bakhta de Khaled, mais est connu surtout pour avoir imposé l'instrument à cordes dans la chanson raï, notamment dans le duo Mami-Sting. Auteur, compositeur et arrangeur de musique, il vient de produire un nouvel album en instrumental intitulé balade 2.
Jijel, Association Ibtissama
Le théâtre pour enfants à l'honneur
La maison de la culture Omar-Oussedik de Jijel a vécu un joyeux "gazouillis", diffusé samedi après-midi, par les 200 bambins qui ont assisté à la pièce El-louâba essahira (le jeu magique), œuvre de l'association locale "Ibtissama", a-t-on constaté. Ce spectacle pour enfants a été organisé en remplacement de deux pièces que devait initialement présenter la troupe de théâtre constantinoise, El Belliri, qui a dû les déprogrammer en dernière minute en raison du décès du fils d'un des comédiens, a indiqué un responsable de la maison de la Culture. El-louâba essahira, marquée par le mime comique, a subjugué pendant une heure de nombreux bambins qui ont applaudi à tout rompre des comédiens alertes et prolifiques en gestes, dans un spectacle peaufiné par un superbe jeu de lumières et une sonorisation appropriée. De l'avis d'un père de famille venu faire profiter ses trois fillettes du spectacle, "le théâtre pour enfants connaît une relance appréciable dans la région ces dernières années à la faveur de la création, un peu partout de troupes locales". Celles-ci se sont distinguées dans des manifestations et des compétitions théâtrales pour les tout petits, organisées aussi bien à l'échelle régionale que nationale, rappelle-t-on.
Un récit musical regroupant une cinquantaine de choristes est en préparation à Oran dans le cadre des festivités célébrant le 50e anniversaire de l'indépendance, a-t-on appris dimanche des organisateurs. Une pléiade de stars de la chanson arabe dont Cheb Khaled (Algérie), Latifa Raafet (Maroc) et Saber Rebaï (Tunisie) fera partie de ce projet artistique, actuellement en chantier sous la houlette du compositeur et violoniste attitré Kouider Berkane. Les paroles sont écrites par Slimane Djouadi. Un montage financier entre le fonds de wilaya et l'Office communal des arts et de la culture est consacré à ce projet, a-t-on indiqué. Le récit, qui sera interprété le 4 juillet au théâtre de verdure Chekroun- Hasni d'Oran sous forme d'opérette glorifiant la guerre de Libération nationale, sera accompagné d'un orchestre formé de musiciens de renom et d'un ballet en création à Oran. "Ce projet nous offre une opportunité de relancer un orchestre de musiciens chevronnés qui était en veilleuse et d'en faire une section à l'exemple des sections turques, indiennes, égyptiennes", a indiqué le compositeur Kouider Berkane, qui brûle d'impatience de remettre sur scène cette formation et faire émerger de jeunes talents.
"Ce groupe musical renferme de talentueux compositeurs et arrangeurs prêts à rendre à la chanson algérienne et oranaise son droit de cité et à former de jeunes musiciens", a-t-il ajouté, avant d'annoncer un projet de prise en charge du conservatoire Ahmed-Wahby. Kouider Berkane est connu pour avoir composé pour Hasni, Khaled, Mami, Sabah Es-Saghira, Djamila Sahli. Il a joué comme soliste dans la prestigieuse chanson Bakhta de Khaled, mais est connu surtout pour avoir imposé l'instrument à cordes dans la chanson raï, notamment dans le duo Mami-Sting. Auteur, compositeur et arrangeur de musique, il vient de produire un nouvel album en instrumental intitulé balade 2.
Jijel, Association Ibtissama
Le théâtre pour enfants à l'honneur
La maison de la culture Omar-Oussedik de Jijel a vécu un joyeux "gazouillis", diffusé samedi après-midi, par les 200 bambins qui ont assisté à la pièce El-louâba essahira (le jeu magique), œuvre de l'association locale "Ibtissama", a-t-on constaté. Ce spectacle pour enfants a été organisé en remplacement de deux pièces que devait initialement présenter la troupe de théâtre constantinoise, El Belliri, qui a dû les déprogrammer en dernière minute en raison du décès du fils d'un des comédiens, a indiqué un responsable de la maison de la Culture. El-louâba essahira, marquée par le mime comique, a subjugué pendant une heure de nombreux bambins qui ont applaudi à tout rompre des comédiens alertes et prolifiques en gestes, dans un spectacle peaufiné par un superbe jeu de lumières et une sonorisation appropriée. De l'avis d'un père de famille venu faire profiter ses trois fillettes du spectacle, "le théâtre pour enfants connaît une relance appréciable dans la région ces dernières années à la faveur de la création, un peu partout de troupes locales". Celles-ci se sont distinguées dans des manifestations et des compétitions théâtrales pour les tout petits, organisées aussi bien à l'échelle régionale que nationale, rappelle-t-on.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.