Nice : Boudaoui titulaire face à Rennes. Atal encore absent    Milan : Pioli est désolé, mais...    [Vidéo] Des milliers de manifestants dans Les rues d'Alger    Real : Un accord de principe trouvé avec Sergio Ramos ?    Encore un corps repêché à El Tarf    Institut Cervantès à Alger : Communication « Alger dans la fiction théâtrale Lopesque »    Ould Kaddour dans le collimateur    Un Algérien nommé Aït Ali Brahim    Mohamed Bazoum, élu président du Niger    Le Maroc veut construire un deuxième mur de défense    La Tunisie retient son souffle    Panique en Israël    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Libération sous caution de Nabil Karoui    Á 90 ans, Goudjil confirmé à la tête du Sénat    «La pensée libre» à la barre    L'avocat de Blida libéré hier    Le Mouloudia encore loin du compte    Trois chocs à l'affiche    Un clasico sans âme    Benchaïra forfait face au MCA    La double confrontation face à la Côte d'Ivoire officialisée    Place aux jeunes ! Quand ils seront vieux !    L'Algérie ou le déclin par les mathématiques    Un important lot de vaccin reçu hier    Le ministère du Travail dément l'introduction de modifications    Hirak, quels débouchés politiques ?    Les cinémas autorisés à rouvrir à New York    Le rêve brisé d'un amoureux du cinéma    Plus de 50 œuvres littéraires abordant la valeur de la cohésion nationale publiées    Sardine, vin, prière et pêcheurs !    Sur les traces du passé glorieux de l'ancienne "Zucchabar"    Djamaâ El Djazaïr : Le périmètre de protection et les règles de sécurité fixés    Lutte contre la criminalité : Saisie de 650 comprimés psychotropes    Journée nationale de la Casbah : 80% du patrimoine bâti de La Casbah classés «rouge»    L'UGTA pour un retour à la retraite proportionnelle    Pré-emploi et terrain sinistré    Annexe régionale d'Oran de l'Office national des statistiques: Les travailleurs en grève illimitée    Tlemcen: Un jeune tué d'un coup de couteau à Aïn Youcef    Mascara: Une mère et son bébé sauvés in extremis à Zahana    Sans diagnostic point de remède !    Tiaret: Sur les traces de l'homme préhistorique de Columnata    Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"    Le pouvoir d'achat en cote d'alerte    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Les nouveaux dirigeants libyens bientôt en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un évènement conjugué au féminin plurien
Festival national du cinéma et de la littérature à saida
Publié dans Le Midi Libre le 09 - 12 - 2014

La première édition d'un Festival national du cinéma et de littérature essentiellement féminins s'ouvrira jeudi prochain à Saïda, a-t-on appris, dimanche, de la directrice de la maison de la culture Mustapha Khalef.
La première édition d'un Festival national du cinéma et de littérature essentiellement féminins s'ouvrira jeudi prochain à Saïda, a-t-on appris, dimanche, de la directrice de la maison de la culture Mustapha Khalef.
Organisé par cet établissement culturel en collaboration avec la Direction de la culture, le festival, d'une semaine, verra la participation de poétesses, romancières, cinéastes et universitaires de plusieurs wilayas du pays, a indiqué Aïcha Daoudi.
Placée sous le slogan "la révolution dans les chefs-d'oeuvre féminins de littérature et du cinéma", cette manifestation culturelle vise à encourager et à développer les activités et les oeuvres de femmes dans les domaines de la créativité cinématographique et littéraire.
Ce rendezvous permettra également d'enrichir le débat entre femmes dans les domaines littéraire et cinématographique, d'échanger les expériences et les informations et de mettre en exergue le rôle de la femme sur la scène culturelle algérienne.
Le programme du festival, organisé conjointement avec le Centre algérien de scénographie, l'Agence algérienne de rayonnement culturel (AARC) et la Commission de wilaya de l'action culturelle, prévoit aussi des rencontres d'universitaires, chercheurs et spécialistes dans les champs littéraire et cinématographique qui aborderont moult thèmes parmi lesquels "la lecture critique du film", "l'image de la femme algérienne révolutionnaire" et "l'adaptation du texte littéraire dans la production cinématographique".
Des ateliers de formation seront réservés aux domaines de montage, de mise en scène, d'adaptation, d'écriture de scénarios, au profit d'étudiants, en plus de "cafés littéraires et poétiques" en langues arabe et française. La projection de neuf films, dont Deux femmes, du réalisateur Amar Tribèche, Mal Watni, de Fatma Belhadj, Yemma, de Djamila Sahraoui, et Lalla Fatma N'soumer, de Belkacem Belhadj, est prévue au Théâtre régional Sirat-Boumediène et à la maison de la culture de Saïda. Quinze romancières, dont Lebsir Khadidja, Hachifa Samia, Sebaâ Fatiha, six réalisatrices, dont Yasmina Chouikh et Mounia Kessar, et sept actrices parmi lesquelles Chafia Boudraâ, Bahia Rachedi et Fatiha Berber sont invitées à cette manifestation cul-
Organisé par cet établissement culturel en collaboration avec la Direction de la culture, le festival, d'une semaine, verra la participation de poétesses, romancières, cinéastes et universitaires de plusieurs wilayas du pays, a indiqué Aïcha Daoudi.
Placée sous le slogan "la révolution dans les chefs-d'oeuvre féminins de littérature et du cinéma", cette manifestation culturelle vise à encourager et à développer les activités et les oeuvres de femmes dans les domaines de la créativité cinématographique et littéraire.
Ce rendezvous permettra également d'enrichir le débat entre femmes dans les domaines littéraire et cinématographique, d'échanger les expériences et les informations et de mettre en exergue le rôle de la femme sur la scène culturelle algérienne.
Le programme du festival, organisé conjointement avec le Centre algérien de scénographie, l'Agence algérienne de rayonnement culturel (AARC) et la Commission de wilaya de l'action culturelle, prévoit aussi des rencontres d'universitaires, chercheurs et spécialistes dans les champs littéraire et cinématographique qui aborderont moult thèmes parmi lesquels "la lecture critique du film", "l'image de la femme algérienne révolutionnaire" et "l'adaptation du texte littéraire dans la production cinématographique".
Des ateliers de formation seront réservés aux domaines de montage, de mise en scène, d'adaptation, d'écriture de scénarios, au profit d'étudiants, en plus de "cafés littéraires et poétiques" en langues arabe et française. La projection de neuf films, dont Deux femmes, du réalisateur Amar Tribèche, Mal Watni, de Fatma Belhadj, Yemma, de Djamila Sahraoui, et Lalla Fatma N'soumer, de Belkacem Belhadj, est prévue au Théâtre régional Sirat-Boumediène et à la maison de la culture de Saïda. Quinze romancières, dont Lebsir Khadidja, Hachifa Samia, Sebaâ Fatiha, six réalisatrices, dont Yasmina Chouikh et Mounia Kessar, et sept actrices parmi lesquelles Chafia Boudraâ, Bahia Rachedi et Fatiha Berber sont invitées à cette manifestation cul-


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.