La résilience du régime algérien    Tennis/Tournoi international ITF juniors: Perez Pena et Mehdi Sadaoui sacrés    Appel au parachèvement du processus de mutation démocratique pour l'édification de la nouvelle Algérie    Sahara occidental: Brahim Ghali réitère son appel à l'ONU à assumer ses responsabilités    Mokri appelle à prévenir les "conflits d'intérêt" et à œuvrer à édifier un Etat de droit    Le procès Hamel et Tayeb Louh reporté au 19 mars    POUR NON-CONFORMITE DE LA POUDRE DE LAIT UTILISEE : Fermeture d'une laiterie privée à Mostaganem    Les locaux de Logitrans auraient été perquisitionnés    Parti FFS : Démission collective de membres de l'Instance Présidentielle    APRES UNE VISITE D'ETAT EN ARABIE SAOUDITE : Le Président Tebboune regagne Alger    Djerad félicite le nouveau chef du gouvernement tunisien pour sa prise de fonctions    FORMATION AU METIER D'AVOCAT : Le concours d'accès au CAPA relève de l'UNOA    CORONAVIRUS : L'Algérie n'a enregistré aucun autre cas positif    TRIBUNAL SIDI M'HAMED : Kamel Chikhi condamné à 8 ans de prison ferme    SANS SALAIRE DEPUIS 7 MOIS : Les journalistes de ‘'Temps d'Algérie'' interpellent le Président    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Arsenal: l'immense déception d'Arteta    CRISE DU LAIT EN SACHET : La spéculation perdure à Oran    Des enfants inventeurs reçus par les ministres Sid Ali Khaldi et Yacine Djeridane    LOGEMENTS SOCIO-LOCATIFS DE FRENDA (TIARET) : La liste des 1183 logements sera connue le 16 avril    Le hirak entame sa 2e année en force    Décès d'Idriss El Djazairi : une carrière vouée aux bonnes causes    Coronavirus: le Premier ministre instruit les parties concernées à prendre les mesures nécessaires    Juventus: l'avenir de Sarri lié à Lyon ?    LE CARACTÈRE ET L'AMBIVALENCE DE CERTAINS DE MES COMPATRIOTES    Algérie- Maroc : conjuguer le Hirak au pluriel maghrébin    MOULOUD MAMMERI UNE MORT INJUSTE    Fourar: aucun autre cas positif de Coronavirus en Algérie    Blida: report du procès de Abdelghani Hamel et de Berrachdi au 19 mars prochain    Ligue 1 (USM Alger) succession de Dziri Billel: l'entraîneur Bira dit oui avant de se rétracter    T'es pas mon frère !    Les revendeurs «partenaires»    Berraf maintient sa démission du COA    Derby indécis pour une place dans le dernier carré    Les pharmacies d'Oran prises d'assaut    ASO-PAC pour ouvrir le bal    An I du Hirak, tentative de dévoiement et décantation !    L'Espagne et la France fustigées    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Les «gilets jaunes» s'invitent à la Berlinale    Pollution : pointé du doigt, le monde de l'art fait sa mue tardive    Le théâtre comme expérience sensorielle    Jeux méditerranéens 2021: la capacité du parc hôtelier d'Oran doublera    Grève de l'Education: Suivi mitigé dans les écoles primaires    Perspectives prometteuses pour le renforcement de la coopération bilatérale    Les expatriés du Groupe Volkswagen jettent l'éponge    ENI donne des détails sur son employé atteint du virus    Les avocats continuent de denoncer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ARPT tranchera bientôt
Affaire 4G LTE d'Algérie télécom
Publié dans Le Midi Libre le 15 - 06 - 2017

L'accélération de la cadence de la numérisation de l'économie est le sujet à propos duquel a eu à s'exprimer, ce mercredi, la ministre des Technologies de l'information, de la communication et de l'économie numérique.
L'accélération de la cadence de la numérisation de l'économie est le sujet à propos duquel a eu à s'exprimer, ce mercredi, la ministre des Technologies de l'information, de la communication et de l'économie numérique.
Accueillie à l'émission l'Invité de la rédaction de la chaîne 3 de la Radio algérienne, Imane Houda Faraoun rappelle que la numérisation globale des systèmes financiers, de l'administration, des services publics et des entreprises, figurent parmi les objectifs que s'est fixé son département. A ce titre, elle signale que les " E-commerce, E-paiement, Mobile-paiement et les partages de données sont parmi les activités qui attendent d'être encadrées par une loi sur le commerce électronique et d'autres textes réglementaires" .
Prenant l'exemple du commerce en ligne, la ministre relève cependant la réticence des détaillants à s'impliquer dans le E-paiement, en raison, dit-elle "de leur manque de confiance vis-à-vis du système financier, mais également de leurs habitudes à préférer le paiement cash pour faire solder leurs prestations" .
Se refusant à toute sorte de contrainte par rapport à ces derniers et afin de les amener à adopter le mode de règlement électronique, elle annonce le déploiement d'un vaste réseau de paiement électronique pour la réalisation duquel Algérie Poste s'apprête à acquérir 50.000 terminaux.
Mme Faraoun estime que cette première expérience poussera, petit à petit, les Algériens à s'acquitter de leurs achats par le biais d'une carte bancaire et, par un "effet boule de neige", à amener progressivement les commerçants à adopter, à leur tour, ce moyen de paiement.
Par ailleurs la ministre a affirmé que l'Autorité de régulation de la Poste et des Télécommunications (ARPT) s'est autosaisie du dossier de la révision de la tarification de la 4G LTE (téléphonie fixe). Les clients le de la 4G LTE, rappelons le, ont protesté après avoir constaté un changement dans la tarification des abonnements et des débits contractés. Ainsi, il a été question de la suppression du forfait de 1.000 DA pour un débit de 1 Go mensuellement qui se réduit à 512 ko à l'épuisement du crédit.
Les clients sont ainsi contraints de recharger leur crédit dès son épuisement faute de quoi ils seront privés de la connexion. L'organisme qui se charge des aspects relatifs à la tarification et aux prix "rendra son verdict souverain dans les prochains jours" , a assuré la ministre. Houda Faraoun est revenue sur le déploiement du réseau 4G LTE, son objectif et les erreurs constatées sur le terrain depuis le lancement de ce projet.
Selon elle, Algérie Télécom a été autorisée par le gouvernement à déployer la 4G LTE pour "connecter les zones où la fibre optique ne peut pas arriver qu'à des prix exorbitants, c'est-à-dire les zones enclavées et là où le relief est difficile et accidenté. Malheureusement, on constate sur le terrain aujourd'hui que la plus grande partie des BTS et antennes de 4G LTE a été déployée là où il y déjà le réseau ADSL" , a noté la ministre. Résultat: la majorité des clients de la 4G LTE se retrouve avec "une double connexion" ,
le réseau ADSL étant également opérationnel. "Ces clients ont donc le choix pendant que ceux habitant les zones qui nécessitent le déploiement de la 4G en sont privés", a-t-elle expliqué. De ce fait, l'effort de l'Etat en matière d'investissement et d'acquisition d'équipements extrêmement coûteux de la 4G LTE "a servi les zones urbaines raccordées à la fibre optique au lieu de servir les zones reculées" a-t-elle ajouté.
Accueillie à l'émission l'Invité de la rédaction de la chaîne 3 de la Radio algérienne, Imane Houda Faraoun rappelle que la numérisation globale des systèmes financiers, de l'administration, des services publics et des entreprises, figurent parmi les objectifs que s'est fixé son département. A ce titre, elle signale que les " E-commerce, E-paiement, Mobile-paiement et les partages de données sont parmi les activités qui attendent d'être encadrées par une loi sur le commerce électronique et d'autres textes réglementaires" .
Prenant l'exemple du commerce en ligne, la ministre relève cependant la réticence des détaillants à s'impliquer dans le E-paiement, en raison, dit-elle "de leur manque de confiance vis-à-vis du système financier, mais également de leurs habitudes à préférer le paiement cash pour faire solder leurs prestations" .
Se refusant à toute sorte de contrainte par rapport à ces derniers et afin de les amener à adopter le mode de règlement électronique, elle annonce le déploiement d'un vaste réseau de paiement électronique pour la réalisation duquel Algérie Poste s'apprête à acquérir 50.000 terminaux.
Mme Faraoun estime que cette première expérience poussera, petit à petit, les Algériens à s'acquitter de leurs achats par le biais d'une carte bancaire et, par un "effet boule de neige", à amener progressivement les commerçants à adopter, à leur tour, ce moyen de paiement.
Par ailleurs la ministre a affirmé que l'Autorité de régulation de la Poste et des Télécommunications (ARPT) s'est autosaisie du dossier de la révision de la tarification de la 4G LTE (téléphonie fixe). Les clients le de la 4G LTE, rappelons le, ont protesté après avoir constaté un changement dans la tarification des abonnements et des débits contractés. Ainsi, il a été question de la suppression du forfait de 1.000 DA pour un débit de 1 Go mensuellement qui se réduit à 512 ko à l'épuisement du crédit.
Les clients sont ainsi contraints de recharger leur crédit dès son épuisement faute de quoi ils seront privés de la connexion. L'organisme qui se charge des aspects relatifs à la tarification et aux prix "rendra son verdict souverain dans les prochains jours" , a assuré la ministre. Houda Faraoun est revenue sur le déploiement du réseau 4G LTE, son objectif et les erreurs constatées sur le terrain depuis le lancement de ce projet.
Selon elle, Algérie Télécom a été autorisée par le gouvernement à déployer la 4G LTE pour "connecter les zones où la fibre optique ne peut pas arriver qu'à des prix exorbitants, c'est-à-dire les zones enclavées et là où le relief est difficile et accidenté. Malheureusement, on constate sur le terrain aujourd'hui que la plus grande partie des BTS et antennes de 4G LTE a été déployée là où il y déjà le réseau ADSL" , a noté la ministre. Résultat: la majorité des clients de la 4G LTE se retrouve avec "une double connexion" ,
le réseau ADSL étant également opérationnel. "Ces clients ont donc le choix pendant que ceux habitant les zones qui nécessitent le déploiement de la 4G en sont privés", a-t-elle expliqué. De ce fait, l'effort de l'Etat en matière d'investissement et d'acquisition d'équipements extrêmement coûteux de la 4G LTE "a servi les zones urbaines raccordées à la fibre optique au lieu de servir les zones reculées" a-t-elle ajouté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.