2e Séminaire régional pour les parlements africains: la délégation du Conseil de la nation souligne à Djibouti l'engagement de l'Algérie à développer les différents secteurs    Conférence africaine des start-up: adoption d'une feuille de route africaine constitutive de la coopération continentale    Les recettes de la fiscalité pétrolière représentent 41% du total des recettes budgétaire prévues pour 2023    Secousse tellurique de magnitude 4 degrés dans la wilaya de Blida    La "Tenue traditionnelle féminine de l'Est algérien", bientôt proposée pour l'inscription au patrimoine de l'humanité    De COP en COP !    Abderrahmane Hadef, économiste: L'Algérie a les atouts pour devenir un pays émergent    Ligue 1 (13ème journée): Deux derbies et un classico à l'affiche    Le chemin est encore long    Violences: Appel à protéger l'école    Tamanrasset: Trois morts dans une collision    Lutte contre les intoxications alimentaires: La commission d'hygiène communale d'Oran sévit    DGSN: Un réseau ciblant les enfants sur les réseaux sociaux démantelé    «Samahna si l'Hadj» !    La Libye invite les sociétés étrangères à reprendre exploration et production    Le Général d'Armée Chanegriha reçoit le Coordinateur américain du Conseil de Sécurité nationale, pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord    Le Qatar impressionne le monde    La Seleçao en mode Samba    Radioscopie d'un club détourné    Le FFS, un parti-rempart    Les leçons d'une opération    Propositions pour le nouveau Code de la commune    Un litige qui dure depuis 5 ans    Les élèves grelottent    L'incontournable numérisation    Le budget primitif en constante régression    L'Afrique se réunit à Oran    La communauté internationale salue l'accord de sortie de crise au Soudan    Un concert euphorique    Formation à l'improvisation théâtrale    L'humanité tragique au cœur du cinéma    Coronavirus: 9 nouveaux cas et aucun décès    Nécessité d'impliquer les startups dans le domaine du tri et du recyclage des déchets    L'Algérie nouvelle sous la conduite du Président Tebboune: une expérience pionnière de démocratie    Maroc: manifestations contre les arrestations des opposants et la détérioration des conditions sociales    Annaba: début jeudi des journées nationales du monodrame    Décès de l'ancien président de la LFP Mahfoud Kerbadj    L'Algérie condamne "fermement" le massacre perpétré en RD Congo    Tebboune reçoit les chefs des délégations    Soudan: la communauté internationale salue l'accord de sortie de crise    Ligue 1 Mobilis (13e J) : USMA-CRB à l'affiche, la JSK en quête de confirmation    11e Fica, le film "De nos frères blessés" présenté au public    Ligue 2 - ASM Oran: Les raisons d'un échec programmé    Algérie-Chine: Le partenariat stratégique global renforcé    Sari-Ali Hikmet au «Le Quotidien d'Oran»: «Chaque cheminant vers Dieu a son propre chemin»    «Je suis conscient des aspirations du peuple»    Cour constitutionnelle: «De grands pouvoirs et une soupape de sécurité pour l'Etat de droit»    Algérie-Jordanie: Des accords et des mémorandums d'entente signés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



C'est la rentrée des députés
Ouverture aujourd'hui de la session parlementaire
Publié dans Le Midi Libre le 04 - 09 - 2017

C'est la rentrée pour les parlementaires. Aujourd'hui en effet, les députés de l'APN et les sénateurs du Conseil de la nation, reprendront le chemin de l'hémicycle. Autant dire que c'est la fin des vacances et ce un congé de deux mois.
C'est la rentrée pour les parlementaires. Aujourd'hui en effet, les députés de l'APN et les sénateurs du Conseil de la nation, reprendront le chemin de l'hémicycle. Autant dire que c'est la fin des vacances et ce un congé de deux mois.
Cette session parlementaire unique, qui durera dix mois suite à la révision constitutionnelle de 2016, promet certainement d'être très chargée. Les députés fraîchement élus le 4 mai dernier lors des élections législatives, qui ont permis comme prévu la victoire du FLN et du RND qui disposent ainsi de la majorité absolue à la chambre basse du Parlement, auront fort à faire d'emblée.
En effet il est certain que le premier grand dossier sera le plan d'action du gouvernement. Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, présentera en effet son plan d'action incessamment. Peut-être même la semaine prochaine. succédant à Abdelmadjid Tebboune, Ouyahia, qui revient aux affaires, devrait avoir déjà finalisé son plan d'action qu'il soumettra donc aux députés puis aux sénateurs. Un plan d'action qui passera donc comme une lettre à la poste.
Les deux formations politiques, à savoir le FLN et le RND alliés à d'autres partis comme le MPA et TAJ, ont la majorité absolue à l'APN. Les députés de l'opposition, qui feront certainement entendre haut et fort leurs voix, ne pourront rien contre cette donnée politique intangible et vont surtout se contenter d'égratigner l'exécutif. De nombreux textes de loi seront également soumis aux débats, y compris des projets considérés comme étant unhéritage de l'ancien Parlement.
Ils ont été différés à plusieurs reprises à l'instar des lois sur la santé, les partis politiques et les associations. Leur programmation a été annoncée récemment par Noureddine Bédoui, ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire lors d'une sortie médiatique. Mais le projet le plus important, et qui est très attendu,est certainement, celui de la loi definances 2018. Tous les analystes et lesobservateurs, de même que la classe politique, sont en effet très curieux de connaîtreles nouvelles tendanceséconomiques du gouvernement.
Ce dernier, qui fait face à une terrible crise économique et manque par conséquent cruellement de ressources financières, va certainement introduire de nouvelles mesures draconiennes pour juguler l'érosion desfinances du pays. En somme des dispositionsqui devraient toutes être de nature àfavoriser l'austérité. Le crédo de l'austéritéest, dans cette conjoncture difficile, considéré come le leitmotiv du gouvernement.Les parlementaires plancheront égalementsur la loi de règlement budgétaire de 2015,le rapport du gouverneur de la Banqued'Algérie et celui de la cour des comptes.
La loi prioritaire de la session est toutefoisle règlement intérieur de l'APN qui a faitcouler beaucoup d'encre par ailleurs. Notamment s'agissant de l'épineuse question de l'absentéisme des députés.
Cette session parlementaire unique, qui durera dix mois suite à la révision constitutionnelle de 2016, promet certainement d'être très chargée. Les députés fraîchement élus le 4 mai dernier lors des élections législatives, qui ont permis comme prévu la victoire du FLN et du RND qui disposent ainsi de la majorité absolue à la chambre basse du Parlement, auront fort à faire d'emblée.
En effet il est certain que le premier grand dossier sera le plan d'action du gouvernement. Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, présentera en effet son plan d'action incessamment. Peut-être même la semaine prochaine. succédant à Abdelmadjid Tebboune, Ouyahia, qui revient aux affaires, devrait avoir déjà finalisé son plan d'action qu'il soumettra donc aux députés puis aux sénateurs. Un plan d'action qui passera donc comme une lettre à la poste.
Les deux formations politiques, à savoir le FLN et le RND alliés à d'autres partis comme le MPA et TAJ, ont la majorité absolue à l'APN. Les députés de l'opposition, qui feront certainement entendre haut et fort leurs voix, ne pourront rien contre cette donnée politique intangible et vont surtout se contenter d'égratigner l'exécutif. De nombreux textes de loi seront également soumis aux débats, y compris des projets considérés comme étant unhéritage de l'ancien Parlement.
Ils ont été différés à plusieurs reprises à l'instar des lois sur la santé, les partis politiques et les associations. Leur programmation a été annoncée récemment par Noureddine Bédoui, ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire lors d'une sortie médiatique. Mais le projet le plus important, et qui est très attendu,est certainement, celui de la loi definances 2018. Tous les analystes et lesobservateurs, de même que la classe politique, sont en effet très curieux de connaîtreles nouvelles tendanceséconomiques du gouvernement.
Ce dernier, qui fait face à une terrible crise économique et manque par conséquent cruellement de ressources financières, va certainement introduire de nouvelles mesures draconiennes pour juguler l'érosion desfinances du pays. En somme des dispositionsqui devraient toutes être de nature àfavoriser l'austérité. Le crédo de l'austéritéest, dans cette conjoncture difficile, considéré come le leitmotiv du gouvernement.Les parlementaires plancheront égalementsur la loi de règlement budgétaire de 2015,le rapport du gouverneur de la Banqued'Algérie et celui de la cour des comptes.
La loi prioritaire de la session est toutefoisle règlement intérieur de l'APN qui a faitcouler beaucoup d'encre par ailleurs. Notamment s'agissant de l'épineuse question de l'absentéisme des députés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.