Le Parti de la liberté et de la justice tient son 2e congrès    Naples : Une piste en Italie pour Adam Ounas    M. Lamamra présente à Malabo un exposé sur le rapport du président de la République sur la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent en Afrique    Liverpool-Real Madrid : Les compositions d'équipes    Le partenariat avec des entreprises mondiales, principal axe de la politique énergétique nationale    Les Palestiniens célèbrent le 58e anniversaire de la création de l'OLP    Football / Ligue 1 algérienne : la JSK consolide sa place de dauphin    Ouverture prochaine d'un hôpital des urgences médico-chirugicales à Annaba    Variole du singe: le ministère de la Santé prêt à assurer la protection des citoyens    Des chercheurs et des moudjahidine reviennent sur le parcours révolutionnaire du défunt moudjahid Salah Boubnider    Tenue de la 3e session des concertations politiques algéro-vietnamiennes    Amnesty International appelle l'occupant marocain à arrêter de "harceler" les militantes sahraouies    Les jeunes appelés à demeurer fidèles au serment des chouhada et poursuivre les efforts pour le développement du pays    Tebboune en Italie: «Convergence totale» des points de vue    Equipe nationale: Sept nouveaux joueurs retenus par Belmadi    Boxe - Imène Khelif : Une footballeuse devenue championne de boxe    Le ministre du Travail: Une nomenclature des métiers en cours de finalisation    La liberté de tuer    Hadj: Début des procédures administratives    Une opération de contrôle des centres de remise en forme: Des produits chimiques périmés saisis    Gdyel: Deux blessés dans l'explosion d'un chauffe-bain    Rupture des médicaments: Le Syndicat national des pharmaciens rassure    APN: Déchéance de Mohamed Bekhadra de son mandat de député    Tiaret: Le percussionniste d'Ali Maâchi n'est plus    75ème édition du festival de Cannes - Entre l'Algérie et le Maroc, la guerre des Chiffons    Le Caftan bleu, le film mal cousu de Maryam Touzani en clôture d'Un certain Regard    Une sprinteuse algérienne aux portes de l'UTEP    Moscou accuse l'Occident de bloquer les exportations d'Ukraine    L'armée du Niger élimine une quarantaine de terroristes    Un «berceau de l'espoir» malgré de nouveaux défis    Mouvement dans les services externes    Me Bitam dame le pion à Salah Hadjam    L'accès sera-t-il réellement gratuit?    Le grand apport de l'arbre    Un réseau de dealers démantelé à Draâ Ben Khedda    La diplomatie parlementaire à l'honneur    La chèvre kabyle en voie de disparition    Les assurances de Zeghdar    La belle!    Brèves Omnisports    Bouslimani brandit «l'arme» médiatique    Tebboune visite la prison du roi numide Jugurtha    «Les cultures entretiennent un dialogue musical»    Le Président Tebboune regagne Alger au terme d'une visite d'Etat en Italie    Lancement de la chaîne parlementaire: ancrage de l'exercice démocratique    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie au Népal    L'ONU à l'épreuve des enjeux géopolitiques et stratégiques du 21ème siècle    Affaire GB Pharma: Ouyahia et Sellal condamnés à 3 ans de prison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'alliance en rangs serrés
Le plan d'action du gouvernement mardi devant l'APN
Publié dans Le Midi Libre le 16 - 05 - 2009

Le FLN, le MSP et le RND ont d'ores et déjà accordé leurs violons pour faire cause commune et adopter la même position vis-à-vis de ce plan d'action qui tire en vérité sa substance du programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Il passera comme une lettre à la poste.
Le FLN, le MSP et le RND ont d'ores et déjà accordé leurs violons pour faire cause commune et adopter la même position vis-à-vis de ce plan d'action qui tire en vérité sa substance du programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Il passera comme une lettre à la poste.
Le Première ministre présentera mardi le plan d'action du gouvernement devant l'APN. En perspective de ce rendez-vous, les trois partis de l'Alliance présidentielle, à savoir le FLN, le MSP et le RND, ont d'ores et déjà accordé leurs violons pour faire cause commune et adopter la même position vis-à-vis de ce plan d'action. Les députés de ces trois partis représentent, en fait, la majorité absolue à la chambre basse ce qui sous entend que le plan d'action du gouvernement, qui tire en vérité sa substance du programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, passera comme une lettre à la poste. Mais cela n'a pas empêché les leaders de ces trois partis d'aborder cette question lors du sommet qui les a réunis, mercredi dernier, au siège du FLN qui assure la présidence tournante de ce groupe politique depuis le 30 novembre dernier et qui va devoir, dans une date qui reste à établir, transmettre le relais au MSP. Ce sommet, qui s'est d'abord penché sur la question de l'évaluation de la campagne électorale de l'élection présidentielle du 9 avril passé, durant laquelle les trois partis ont mené campagne en faveur de Abdelaziz Bouteflika, ont aussi abordé le point relatif à la présentation par le Premier ministre de son plan d'action devant l'Assemblée populaire nationale. Lors de leurs discours respectifs Abdelaziz Belkhadem, Ahmed Ouyahia et Aboudjerra Soltani, ont mis en exergue la nécessité d'approfondir la coordination entre les trois partis. Le secrétaire général de l'instance exécutive du FLN, qui s'est envolé après le conclave pour la Jordanie à la tête de la délégation algérienne pour prendre part aux travaux du Forum économique mondial sur le Moyen-Orient, n'a pas exclu de réunir, au cas où il serait de retour avant ce jour, le groupe parlementaire du parti ce lundi. Cependant, Abdelaziz Belkhadem a annoncé aussi avoir transmis au groupe parlementaire du vieux parti, de loin le plus important à la chambre basse, une instruction dans laquelle il leur dicte la ligne de conduite à avoir lors des débats sur le plan d'action du gouvernement, mais aussi lors de l'adoption de ce document le 24 avril prochain. Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, compte lui aussi, en sa qualité de secrétaire général du RND, de tenir une réunion avec les parlementaires de son parti à l'effet de les instruire sur l'attitude qu'ils doivent avoir lors des débats et, bien sûr, lors de la séance qui sera consacrée à l'adoption de son plan d'action. Ainsi, l'on a appris de sources proches de ce parti que cette réunion est déjà programmée pour ce lundi. Ouyahia réunira en effet au siège national du parti non seulement les députés, mais aussi les sénateurs puisque après l'étape de l'APN, le plan d'action du gouvernement sera soumis au Conseil de la nation. Selon le porte-parole du parti, Miloud Chorfi, «cette rencontre sera l'occasion pour le secrétaire général de donner les orientations aux parlementaires du parti à même de cadrer leurs interventions lors des débats». La direction politique du troisième parti membre de l'Alliance présidentielle, le MSP en l'occurrence, a prévu elle aussi de rencontrer le groupe parlementaire du mouvement et tout porte à croire que cette réunion, que présidera certainement Aboudjerra Soltani, aura lieu le lundi.
Les députés des trois partis seront certainement instruits à l'effet de répondre aux critiques des députés des partis de l'opposition, qui risquent fort bien d'être acerbes. Ce d'autant que c'est la première séance plénière depuis l'ouverture des travaux de la session de printemps mais surtout depuis l'élection présidentielle du 9 avril. Pour rappel, Ahmed Ouyahia présentera son plan d'action le mardi matin et, au bout de quatre jours de débat, il apportera les réponses aux préoccupations des députés.
Le Première ministre présentera mardi le plan d'action du gouvernement devant l'APN. En perspective de ce rendez-vous, les trois partis de l'Alliance présidentielle, à savoir le FLN, le MSP et le RND, ont d'ores et déjà accordé leurs violons pour faire cause commune et adopter la même position vis-à-vis de ce plan d'action. Les députés de ces trois partis représentent, en fait, la majorité absolue à la chambre basse ce qui sous entend que le plan d'action du gouvernement, qui tire en vérité sa substance du programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, passera comme une lettre à la poste. Mais cela n'a pas empêché les leaders de ces trois partis d'aborder cette question lors du sommet qui les a réunis, mercredi dernier, au siège du FLN qui assure la présidence tournante de ce groupe politique depuis le 30 novembre dernier et qui va devoir, dans une date qui reste à établir, transmettre le relais au MSP. Ce sommet, qui s'est d'abord penché sur la question de l'évaluation de la campagne électorale de l'élection présidentielle du 9 avril passé, durant laquelle les trois partis ont mené campagne en faveur de Abdelaziz Bouteflika, ont aussi abordé le point relatif à la présentation par le Premier ministre de son plan d'action devant l'Assemblée populaire nationale. Lors de leurs discours respectifs Abdelaziz Belkhadem, Ahmed Ouyahia et Aboudjerra Soltani, ont mis en exergue la nécessité d'approfondir la coordination entre les trois partis. Le secrétaire général de l'instance exécutive du FLN, qui s'est envolé après le conclave pour la Jordanie à la tête de la délégation algérienne pour prendre part aux travaux du Forum économique mondial sur le Moyen-Orient, n'a pas exclu de réunir, au cas où il serait de retour avant ce jour, le groupe parlementaire du parti ce lundi. Cependant, Abdelaziz Belkhadem a annoncé aussi avoir transmis au groupe parlementaire du vieux parti, de loin le plus important à la chambre basse, une instruction dans laquelle il leur dicte la ligne de conduite à avoir lors des débats sur le plan d'action du gouvernement, mais aussi lors de l'adoption de ce document le 24 avril prochain. Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, compte lui aussi, en sa qualité de secrétaire général du RND, de tenir une réunion avec les parlementaires de son parti à l'effet de les instruire sur l'attitude qu'ils doivent avoir lors des débats et, bien sûr, lors de la séance qui sera consacrée à l'adoption de son plan d'action. Ainsi, l'on a appris de sources proches de ce parti que cette réunion est déjà programmée pour ce lundi. Ouyahia réunira en effet au siège national du parti non seulement les députés, mais aussi les sénateurs puisque après l'étape de l'APN, le plan d'action du gouvernement sera soumis au Conseil de la nation. Selon le porte-parole du parti, Miloud Chorfi, «cette rencontre sera l'occasion pour le secrétaire général de donner les orientations aux parlementaires du parti à même de cadrer leurs interventions lors des débats». La direction politique du troisième parti membre de l'Alliance présidentielle, le MSP en l'occurrence, a prévu elle aussi de rencontrer le groupe parlementaire du mouvement et tout porte à croire que cette réunion, que présidera certainement Aboudjerra Soltani, aura lieu le lundi.
Les députés des trois partis seront certainement instruits à l'effet de répondre aux critiques des députés des partis de l'opposition, qui risquent fort bien d'être acerbes. Ce d'autant que c'est la première séance plénière depuis l'ouverture des travaux de la session de printemps mais surtout depuis l'élection présidentielle du 9 avril. Pour rappel, Ahmed Ouyahia présentera son plan d'action le mardi matin et, au bout de quatre jours de débat, il apportera les réponses aux préoccupations des députés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.