Ouyahia et Loukal convoqués par le tribunal de Sidi Mhamed d'Alger    ETRHB Haddad à Tizi Ouzou.. Incertitude et angoisse des travailleurs    FAC.. L'AG élective fixée au 27 avril    Championnats d'Afrique U18 et U20 d'athlétisme.. Médaille d'or pour l'Algérien Ameur    Championnat de France de natation.. Médaille de bronze pour Sahnoune sur le 100m    Annaba.. 26 kg de drogue saisis    Lutte contre la criminalité.. Interpellations à Tlemcen, Tébessa, et Aïn defla    Célébration du mois du patrimoine à Tizi-Ouzou.. Pour la sauvegarde du patrimoine amazigh    Baromètre.. En Baisse : Le RND    Le président américain motive le maréchal Haftar.. Washington soutient la guerre en Libye    TLEMCEN : Du chocolat fourré aux psychotropes !    France.. Les protestations continuent    PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : Le DG des douanes, Farouk Bahamid limogé !    TLEMCEN : Plus de 400 kg de kif saisis en 90 jours !    PROCHAINE SAISON ESTIVALE A ORAN : Trois nouvelles plages autorisées à la baignade    AEROPORT DE TUNIS : Saisie de plus de 100.000 euros sur un Algérien    «Je ne laisserai personne détruire ce que nous construisons»    Début du référendum sur une révision constitutionnelle    Près de 223 000 cas suspects de choléra signalés en 2019    Damas mise sur le tourisme après la restauration de ses sites historiques    Les travailleurs décrètent 3 jours de grève dès le 28 avril    Pour une commission de transition et une transparence des élections    Laskri appelle les militants à resserrer les rangs    Mois du patrimoine    Des atouts non exploités !    Le parcours scientifique du penseur Abdelkrim Bekri mis en exergue    Crise politique et crise de nerfs    Asma Ben Messaoud désignée DTN de la FASM    Sous le signe de «dégage !»    Papicha sur la croisette    Davantage d'efforts pour prendre en charge les bâtisses du vieux ksar    Plusieurs films algériens distingués    En bref…    L'opposition met l'armée devant le fait accompli    Un milliard d'euros pour Notre-Dame de Paris, combien pour les enfants du Yemen?    Oum El Bouaghi : 5 morts dans un accident de la route    El Braya: Un homme mortellement poignardé    Mascara: Plus de 30 dealers arrêtés    Football - Ligue 2: Une journée explosive    Affaire NCM-MCS: Le président Bennacer accuse Medouar de vengeance    LFP - Ligue 1: Les quatre dernières journées en plein mois de Ramadhan    Ils revendiquent le droit au recrutement: Les chômeurs de Bethioua entament leur troisième semaine de protestation    Les marches se poursuivent: Les Algériens exigent des comptes    Nabni: Pour un système électoral anti-fraude en six mois    Tizi Ouzou: Des maires marchent pour refuser l'encadrement de la présidentielle    La date sera fixée dimanche    Exposition « L'Afrique à la mode » jusqu'au 25 juillet à Alger    Dépasser l'impasse du juridisme étroit par le dialogue productif    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bouteflika appelle à les préserver des conflits idéologique et politique
Ecole et université
Publié dans Le Midi Libre le 20 - 05 - 2018

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a appelé hier à Tipaza à la préservation de l'école et de l'Université des conflits d'intérêts, d'idéologies ou de compétition politique.
Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a appelé hier à Tipaza à la préservation de l'école et de l'Université des conflits d'intérêts, d'idéologies ou de compétition politique.
Le Président Bouteflika estime que l'Algérie doit "s'enorgueillir" duniveau atteint par l'université algérienne.En témoignent, à ses yeux, les nombreux postes qu'occupent nos étudiantsdiplômés dans les pays... occidentaux."Certes, des voix pessimistes et subversivess'élèvent, de temps à autre, pourdénigrer injustement l'université algérienneet ses résultats humains, mais la meilleure réponse à leur apporter est laplace qu'occupent les nombreux diplômésde nos universités, qui ont fait lechoix de l'émigration, dans les pays occidentaux",soutient le président de laRépublique dans un message lu en sonnom à Tipaza, à l'occasion de la journéenationale de l'Etudiant, par le ministre dela Culture, Azzedine Mihoubi.
"Autant nous sommes en droit de nous enorgueillir du niveau atteint par l'université algérienne en termes de progrèsqualitatifs et de contribution efficiente deses diplômés au développement du pays,autant nous devons veiller à mettre notreuniversité au diapason de l'évolutionaccélérée des sciences dans le monde d'aujourd'hui",affirme Bouteflika."Nous disposons de suffisamment de structures et d'encadrement pour nous fixer comme objectifs légitimes, l'intégration davantage de technologies, la promotiondes branches des sciences exactes, l'ouverture sur les langues étrangères et la coopération avec les autres universités du monde pour garantir à l'université algérienne une place dans ce nouveau siècle", ajoute-t-il.
Plaidoyer pour le recyclage des diplômés
Le président de la République n'a pas manqué d'adresser quelques messages aux étudiants, notamment en plaidant le recyclage pour pallier le manque de compétences dans les domaines de l'agricultureet de l'industrie. "De nombreux domaines économiques, tels que l'agriculture et l'industrie par exemple, sont en quête de compétences et de connaissances alors que nous enregistrons, avec regret, l'existence du chômage dans les rangs de nos diplômés universitaires", a déploré le chef de l'Etat.
"Mettons, donc, à profit tout le potentiel de notre système de formation pour offrir à ces diplômés universitaires des opportunités du recyclage, à l'instar des autrespays du monde", a-t-il plaidé.
Mettre l'Ecole et l'Université à l'abri des conflits idéologiques et politiques
Sur un autre registre, le président de la République a appelé à mettre l'Ecole et l'Université à l'abri des luttes idéologiques et politiques, dans une allusion aux récentes polémiques autour des programmes mais également autour de la tenue de certaines conférences. "L'Ecole et l'Université ne sont ni un terrain de conflits, ni un espace d'intérêts, d'idéologies ou de compétition politique.
Tout un chacun doit respecter le campus universitaire d'autant qu'il s'agit de l'avenir de nos générations futures. Nos étudiants et étudiantes parmi les différentes couches de notre peuple doivent rendre, aujourd'hui, grâce à Dieu pour ce que l'Algérie a pu leur assurer dans un contexte difficile et contribuer, par leurabnégation, à préparer de meilleuresconditions aux promotions suivantes dans une Algérie qui réalise davantage de progrès", a-t-ilestimé.
Le Président Bouteflika estime que l'Algérie doit "s'enorgueillir" duniveau atteint par l'université algérienne.En témoignent, à ses yeux, les nombreux postes qu'occupent nos étudiantsdiplômés dans les pays... occidentaux."Certes, des voix pessimistes et subversivess'élèvent, de temps à autre, pourdénigrer injustement l'université algérienneet ses résultats humains, mais la meilleure réponse à leur apporter est laplace qu'occupent les nombreux diplômésde nos universités, qui ont fait lechoix de l'émigration, dans les pays occidentaux",soutient le président de laRépublique dans un message lu en sonnom à Tipaza, à l'occasion de la journéenationale de l'Etudiant, par le ministre dela Culture, Azzedine Mihoubi.
"Autant nous sommes en droit de nous enorgueillir du niveau atteint par l'université algérienne en termes de progrèsqualitatifs et de contribution efficiente deses diplômés au développement du pays,autant nous devons veiller à mettre notreuniversité au diapason de l'évolutionaccélérée des sciences dans le monde d'aujourd'hui",affirme Bouteflika."Nous disposons de suffisamment de structures et d'encadrement pour nous fixer comme objectifs légitimes, l'intégration davantage de technologies, la promotiondes branches des sciences exactes, l'ouverture sur les langues étrangères et la coopération avec les autres universités du monde pour garantir à l'université algérienne une place dans ce nouveau siècle", ajoute-t-il.
Plaidoyer pour le recyclage des diplômés
Le président de la République n'a pas manqué d'adresser quelques messages aux étudiants, notamment en plaidant le recyclage pour pallier le manque de compétences dans les domaines de l'agricultureet de l'industrie. "De nombreux domaines économiques, tels que l'agriculture et l'industrie par exemple, sont en quête de compétences et de connaissances alors que nous enregistrons, avec regret, l'existence du chômage dans les rangs de nos diplômés universitaires", a déploré le chef de l'Etat.
"Mettons, donc, à profit tout le potentiel de notre système de formation pour offrir à ces diplômés universitaires des opportunités du recyclage, à l'instar des autrespays du monde", a-t-il plaidé.
Mettre l'Ecole et l'Université à l'abri des conflits idéologiques et politiques
Sur un autre registre, le président de la République a appelé à mettre l'Ecole et l'Université à l'abri des luttes idéologiques et politiques, dans une allusion aux récentes polémiques autour des programmes mais également autour de la tenue de certaines conférences. "L'Ecole et l'Université ne sont ni un terrain de conflits, ni un espace d'intérêts, d'idéologies ou de compétition politique.
Tout un chacun doit respecter le campus universitaire d'autant qu'il s'agit de l'avenir de nos générations futures. Nos étudiants et étudiantes parmi les différentes couches de notre peuple doivent rendre, aujourd'hui, grâce à Dieu pour ce que l'Algérie a pu leur assurer dans un contexte difficile et contribuer, par leurabnégation, à préparer de meilleuresconditions aux promotions suivantes dans une Algérie qui réalise davantage de progrès", a-t-ilestimé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.