L'Algérie au coeur d'un ouvrage de référence paru à Washington    Hydrocarbures: l'Algérie possède des capacités importantes de production    Zaalane appelle à accorder “la priorité absolue” à l'entretien des routes    Deux casemates pour terroristes détruites par l'ANP à Chlef et Boumerdès (MDN)    Brexit: Que va-t-il se passer après le rejet de l'accord par le parlement britannique?    Le pays est surendetté et en état de faillite : La contestation sociale gagne le Zimbabwe    La CPI lave de tout soupçon l'ex-président ivoirien : Laurent Gbagbo acquitté    Le retour de Boudiaf    Nouvel an amazigh 2969 : La tradition perpétuée en Kabylie    Expositions, conférences et ateliers à Bouira    La journée du «doute»    Selon des syndicats de l'Education: La grève du 21 janvier inévitable    Statut particulier, hausse des salaires, formation: Les imams satisfaits des discussions    Grippe saisonnière: Le ministère de la Santé rappelle la nécessité de se faire vacciner    Ballon carré    Football - Mercato d'hiver: Une transhumance aux résultats incertains    LFP - Réunion demain pour présenter le nouveau SG    L'Alliance présidentielle dans l'expectative    Baghdad Bounedjah élu ballon d'or Algérien 2018    Ligue des champions (2e J/ Gr.D) Al-Ahly du Caire : Forfait de cinq joueurs égyptiens face à la JS Saoura    Tahrat gravement touché au genou    Priorité de tous : le bien-être du peuple    10èmes Journées internationales du Marketing Touristique : La "destination Algérie"… le défi de 2019    Le nœud syrien sera-t-il dénoué sans les USA?    Algérie -Afrique du Sud : Signature d'une feuille de route pour renforcer la coopération économique et commerciale    En visite à Alger : Bedoui appelle à la création de délégations au niveau des nouvelles circonscriptions administratives    Fièvre aphteuse-peste des petits ruminants : Aucun impact sur les bêtes de sacrifice de l'Aïd El Adha    Un crime odieux pour 200 euros !    Des responsables limogés    Le président du Parlement libéré après avoir été brièvement détenu    M. Mohamed Ayadi à propos de la Transsaharienne : "Pour un meilleur développement des liens économiques entre les pays qui y seront reliés"    L'usine mise sous audit    6 productions en compétition    «Retrait américain» et repositionnement des autres acteurs    Un aboutissement de la revendication identitaire    Pour l'institution d'un prix «Si Muhend U Mhand»    MASCARA : Découverte de 15 bombes artisanales à Maoussa    TIERS PRESIDENTIEL : Report de l'installation des nouveaux sénateurs    11 janvier 1992-11 janvier 2018 : La fable criminelle de la sauvegarde de la démocratie    FFS : vers le rejet de la présidentielle    Choc à Constantine, derby au centre    Makri candidat ?    Anniversaire ... en prison    Lettre aux Français du président : «Je ne vous ai pas compris !»    L'énigme Hamrouche    Cortesse, un pan d'histoire à l'abandon    CAN-2019 : Le tirage au sort de la phase finale début avril    Le Hic en mini-tournée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La CNAS s'explique
Soins à l'étranger, dettes et nouveau protocole...
Publié dans Le Midi Libre le 17 - 12 - 2018

La Caisse nationale des assurances sociales (CNAS), a livré hier, par la voixde son Directeur général adjoint, sa versionsur les soins des Algériens à l'étrangeret le nouveau protocole signé par leprésident de la République.Intervenant hier sur une chaine de télévisionprivée, le DG adjoint de la CNAS,Mahieddine
La Caisse nationale des assurances sociales (CNAS), a livré hier, par la voixde son Directeur général adjoint, sa versionsur les soins des Algériens à l'étrangeret le nouveau protocole signé par leprésident de la République.Intervenant hier sur une chaine de télévisionprivée, le DG adjoint de la CNAS,Mahieddine
Ouagnouni, a affirmé quetoutes les dettes algériennes relatives auxsoins à l'étranger, ont été payées depuisenviron quatre ans, notamment cellescumulées auprès des hôpitaux français.Selon ce responsable, les dettes évoquéespar la partie française concernent despatients algériens non assurés sociaux, etqui auraient usé d'un "procédé malhonnête",afin de bénéficier de soins à l'étranger,sans qu'ils ne soient pris en charge parla CNAS.Pour lui, le protocole annexé àla convention générale entre l'Algérie et la France, en matière de soins, signé le 17novembre dernier par le président de laRépublique, vise justement à mettre unterme au procédé malhonnête dont usentcertains patients.Congés de maladies : Près de 1.000 milliards de perteLes congés de maladies de complaisance, toujours pointés.
La Caisse nationale des assurances sociales (CNAS), a perdu dans les remboursements des congés de maladies près de 10 milliards de dinars (1.000 milliards de centimes), durant le premier semestre, ce qui représentant le coût des arrêts maladies.C'est le Directeur général adjoint de la CNAS, Mahieddine Ouaguenouni, qui l'a révèlé également hier sur la même chaine de télévision privée. En matière de remboursements, lecoût des congés de maladies, au premierde cette année, est estimé à plus de 9 milliards de dinars, annonce-t-il. Durant cette année en cours, la Caisse aenregistré, selon le même responsable, plus de 780. 000 congés de maladies. A cerythme, le montant des remboursementsrisque ainsi de connaître une hausse cetteannée, par rapport à 2017 où il s'était établi à plus de 16 milliards de dinars. En avril dernier, la CNAS avait mis en garde contre les arrêts maladies de complaisance qui risqueraient de "faire exploser la Caisse".
Ouagnouni, a affirmé quetoutes les dettes algériennes relatives auxsoins à l'étranger, ont été payées depuisenviron quatre ans, notamment cellescumulées auprès des hôpitaux français.Selon ce responsable, les dettes évoquéespar la partie française concernent despatients algériens non assurés sociaux, etqui auraient usé d'un "procédé malhonnête",afin de bénéficier de soins à l'étranger,sans qu'ils ne soient pris en charge parla CNAS.Pour lui, le protocole annexé àla convention générale entre l'Algérie et la France, en matière de soins, signé le 17novembre dernier par le président de laRépublique, vise justement à mettre unterme au procédé malhonnête dont usentcertains patients.Congés de maladies : Près de 1.000 milliards de perteLes congés de maladies de complaisance, toujours pointés.
La Caisse nationale des assurances sociales (CNAS), a perdu dans les remboursements des congés de maladies près de 10 milliards de dinars (1.000 milliards de centimes), durant le premier semestre, ce qui représentant le coût des arrêts maladies.C'est le Directeur général adjoint de la CNAS, Mahieddine Ouaguenouni, qui l'a révèlé également hier sur la même chaine de télévision privée. En matière de remboursements, lecoût des congés de maladies, au premierde cette année, est estimé à plus de 9 milliards de dinars, annonce-t-il. Durant cette année en cours, la Caisse aenregistré, selon le même responsable, plus de 780. 000 congés de maladies. A cerythme, le montant des remboursementsrisque ainsi de connaître une hausse cetteannée, par rapport à 2017 où il s'était établi à plus de 16 milliards de dinars. En avril dernier, la CNAS avait mis en garde contre les arrêts maladies de complaisance qui risqueraient de "faire exploser la Caisse".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.