Le général de corps d'Armée Ahmed Gaïd Salah en visite de travail au Commandement des Forces Navales : "Les lois de finances et des hydrocarbures, ...    Présidentielle du 12 décembre: Nouvelles procédures pour la légalisation des formulaires de souscription de signatures    Noureddine Bedoui au Conseil des ministres: Un remodelage de la sphère publique    Accord de Trump avec la Chine et les "avancées" sur le Brexit: Les Bourses européennes pas convaincues    Réalisation d'un stock "important" de blé dur et d'orge : Pas d'importation des deux produits cette année    Bordj-Bou-Arreridj (Irrigation): Une filiale du group IMETAL lance ses produits innovants    RUSSIE-ARABIE SAOUDITE: La Russie et l'Arabie Saoudite scellent leur rapprochement    Syrie : Trump lâche les Kurdes, mais menace la Turquie    L'OMC laisse Trump taxer les produits européens    Mise à jour Ligue 1 : Le MCA rejoint le CRB en tête du classement    Euro-2020: L'Angleterre demande une "enquête urgente" sur les cris racistes à Sofia    Organisation d'un match amical Algérie - France : Le sujet évoqué au cours du premier trimestre 2020    Ghardaïa: Des étudiants en architecture de Stuttgart achèvent une visite d'étude    11e Fcims à Alger: La Corée du Sud, l'Italie, la Turquie et l'Autriche à l'honneur    LIBAN-MUSIQUE: La chanteuse libanaise Fairuz retrouve le devant de la scène    18 personnalités lancent un appel    L'opposition des étudiants    ALGERIE 3 – COLOMBIE 0 : Les Verts s'offrent le neuvième mondial    Distribution de plus de 50.000 logements    Le ministère de la Santé rassure    5 gendarmes tués dans une attaque à Abarey    Sonatrach, nouveau actionnaire majoritaire    Martin Eden, une éducation amoureuse et politique sous le soleil noir de l'Italie    Des milliers d'attributions de logements en perspective    168 unités de boissons alcoolisées de différentes marques saisies    Poursuite de l'offensive turque sur fond d'une large condamnation internationale    La loi «rejetée» par la population est «sans crainte»    Batelli convoque 23 joueurs pour le match contre le Maroc    France-Algérie : les premiers pas...    Belles prestations des ensembles de Tchéquie, d'Egypte et de France    «Le voyage de Sindbab» bientôt à l'affiche    SIDI BEL-ABBES : Le policier auteur d'un quadruple crime se donne la mort    Tunisie: le scrutin présidentiel s'est déroulé dans la sérénité et sans failles    MCA -USMA : L'USMA perd le derby sur tapis vert    AHMED GAID SALAH AFFIRME : L'Algérie est sur ‘'la bonne voie''    PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Nouvelles procédures pour la signature des formulaires    EXIGEANT LE DEPART DE LEUR DIRECTEUR : Les travailleurs de l'éducation protestent à Béchar    OUARGLA : Recensement de plus de 1600 cas de cancer    L'émigration clandestine en recrudescence    Fondant au chocolat au micro-ondes    Les leaders à l'aise    Le RCD, le FFS et le PT appellent au retrait du projet    La chanson kabyle, vecteur des idées militantes    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Proche-Orient : Moscou et Riyad refondent leur coopération    Recouvrement de la fiscalité: Les chiffres «erronés» du gouvernement    L'EHU 1er Novembre dresse son bilan: 160.000 consultations et 32.000 hospitalisations en neuf mois    Le parti conservateur PiS largement favori    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Estimé à plus de 40.300 DA en 2017
Salaire net moyen mensuel en Algérie
Publié dans Le Midi Libre le 21 - 01 - 2019

Le salaire net moyen mensuel en Algérie (hors secteurs agriculture et administration), a été estimé à 40.325 DA en 2017 contre 39.901 DA en 2016, soit une hausse de 1,06 %, a appris l`APS auprès de l'Office national des statistiques (ONS).
Le salaire net moyen mensuel en Algérie (hors secteurs agriculture et administration), a été estimé à 40.325 DA en 2017 contre 39.901 DA en 2016, soit une hausse de 1,06 %, a appris l`APS auprès de l'Office national des statistiques (ONS).
e salaire net moyen est composé du salaire brut, diminué des différentesretenues (IRG, sécuritésociale et retraite).Par secteur juridique, le salairemoyen mensuel net a été de l'ordre de56.200 DA, dans le secteur public etde 33.000 DA dans le secteur privénational en 2017, soit une différencede 23.200 DA, indiquent les résultatsd'une enquête annuelle sur
lessalaires, réalisée par l`ONS en mai2017 auprès de 762 entreprises composéesde 535 sociétés publiques etde 227 sociétés privées nationales de20 salariés et plus, représentant toutesles activités, hormis l`agriculture etl`administration.Selon l'ONS, cette différence salarialeentre les deux secteurs public etprivé, s'explique principalement parl'existence de certaines entreprisespubliques importantes, en termesd'effectifs avec un système de rémunérationavantageux.C'est notamment le cas des entreprisesdans les industries extractives (secteur des hydrocarbures et services pétroliers), les activités financières,les transports et communications.
Hydrocarbures et finances, les secteurs qui payent le mieux
Par secteur d'activité, les salaires nets moyens mensuels sont plus élevés dans les industries extractives (production et services d`hydrocarbures notamment), avec 104.800 DA et dans les activités financières (banques et assurances)avec 60.000 DA, suivis par les secteurs de la Production et distribution de l'électricité du gaz et eau, avec 45.500 DA, et de la Santé avec 45.000 DA.L'ONS note que les salaires sont plus élevés dans les industries extractives et les activités financières, du fait que les entreprises relevant de ces deuxsecteurs emploient beaucoup de diplômés, et qu'elles ont plus de moyens financiers que d'autres pour payer leur personnel (système de rémunération spécifique). Par contre, le salaire net moyen mensuel dans le secteur de la Construction est le plus
avec 30.700 DA/mois, aprèscelui de l'Immobilier et services aux entreprises, avec 33.400 DA, et les hôtels et restaurants avec 33.600 DA, relève l`organisme public des statistiques. L'une des raisons essentielles du niveau relativement bas des salaires dans ces secteurs est l'emploi d'une forte proportion de personnel moins qualifié (agents d'exécution), explique l'ONS. Par qualification, le salaire net moyen, tous secteurs confondus, est de 79.000 DA pour les cadres en 2017, (hausse de 1,91% par rapport à 2016) contre 47.300 DA pour le personnel de maitrise (hausse de 1,32%), et 28.900 DA pour les agents d'exécution (hausse de 0,92%). Par secteur et qualification, le salaire moyen des cadres le plus important est dans les Industries extractives avec 129.462 DA, et la Santé avec 94.300
DA, indique l'ONS qui précise, toutefois, que pour la santé, il s'agit des structures de santé du secteur privé (services marchands), alors que celles du secteur public sont des services non marchands fournis à la collectivité (classées avec l'administration), et ne font donc pas partie du champ d'enquête. Par ailleurs, des écarts de salaires pour la même qualification selon les secteurs d'activités, sont dans certains cas assez élevés. Ainsi, pour les agents de maitrise, le salaire net moyen dans les activités extractives est de 98.600 DA contre 36.100 DA dans le secteur de la Construction. Pour les agents d'exécution, le salaire net moyen est de 72.850 DA dans les industries extractives contre 25.700 DA dans le secteur du Commerce et réparation. Selon l'ONS, "la qualification du salarié, le secteur juridique, la taille de l`entreprise ainsi que les spécificités de rémunération sectorielles des entreprises de certains secteurs, sont les éléments les plus discriminants du niveau des salaires".
Par statut juridique et par activité, il est relevé que dans le secteur public, les salaires nets moyens sont plus élevés dans les industries extractives (105.700 DA), les secteurs desTransports et de la Communication (57.200 DA) et l'activité financière (57.000 DA). Par contre, ils sont relativement bas dans les secteurs de la Construction (36.200 DA) et de l'Hotelerie et et de la restauration (35.400 DA). Dans le secteur privé, les activités les mieux rémunératrices sont le secteur financier (74.600 DA), la santé (45.000 DA) et le commerce et réparation (43.000 DA).A l'inverse, les activités les moins payées sont les industries extractives (26.200 DA), l'immobilier et services aux entreprises (28.200 DA) et la cons ruction (29.800 DA)
e salaire net moyen est composé du salaire brut, diminué des différentesretenues (IRG, sécuritésociale et retraite).Par secteur juridique, le salairemoyen mensuel net a été de l'ordre de56.200 DA, dans le secteur public etde 33.000 DA dans le secteur privénational en 2017, soit une différencede 23.200 DA, indiquent les résultatsd'une enquête annuelle sur
lessalaires, réalisée par l`ONS en mai2017 auprès de 762 entreprises composéesde 535 sociétés publiques etde 227 sociétés privées nationales de20 salariés et plus, représentant toutesles activités, hormis l`agriculture etl`administration.Selon l'ONS, cette différence salarialeentre les deux secteurs public etprivé, s'explique principalement parl'existence de certaines entreprisespubliques importantes, en termesd'effectifs avec un système de rémunérationavantageux.C'est notamment le cas des entreprisesdans les industries extractives (secteur des hydrocarbures et services pétroliers), les activités financières,les transports et communications.
Hydrocarbures et finances, les secteurs qui payent le mieux
Par secteur d'activité, les salaires nets moyens mensuels sont plus élevés dans les industries extractives (production et services d`hydrocarbures notamment), avec 104.800 DA et dans les activités financières (banques et assurances)avec 60.000 DA, suivis par les secteurs de la Production et distribution de l'électricité du gaz et eau, avec 45.500 DA, et de la Santé avec 45.000 DA.L'ONS note que les salaires sont plus élevés dans les industries extractives et les activités financières, du fait que les entreprises relevant de ces deuxsecteurs emploient beaucoup de diplômés, et qu'elles ont plus de moyens financiers que d'autres pour payer leur personnel (système de rémunération spécifique). Par contre, le salaire net moyen mensuel dans le secteur de la Construction est le plus
avec 30.700 DA/mois, aprèscelui de l'Immobilier et services aux entreprises, avec 33.400 DA, et les hôtels et restaurants avec 33.600 DA, relève l`organisme public des statistiques. L'une des raisons essentielles du niveau relativement bas des salaires dans ces secteurs est l'emploi d'une forte proportion de personnel moins qualifié (agents d'exécution), explique l'ONS. Par qualification, le salaire net moyen, tous secteurs confondus, est de 79.000 DA pour les cadres en 2017, (hausse de 1,91% par rapport à 2016) contre 47.300 DA pour le personnel de maitrise (hausse de 1,32%), et 28.900 DA pour les agents d'exécution (hausse de 0,92%). Par secteur et qualification, le salaire moyen des cadres le plus important est dans les Industries extractives avec 129.462 DA, et la Santé avec 94.300
DA, indique l'ONS qui précise, toutefois, que pour la santé, il s'agit des structures de santé du secteur privé (services marchands), alors que celles du secteur public sont des services non marchands fournis à la collectivité (classées avec l'administration), et ne font donc pas partie du champ d'enquête. Par ailleurs, des écarts de salaires pour la même qualification selon les secteurs d'activités, sont dans certains cas assez élevés. Ainsi, pour les agents de maitrise, le salaire net moyen dans les activités extractives est de 98.600 DA contre 36.100 DA dans le secteur de la Construction. Pour les agents d'exécution, le salaire net moyen est de 72.850 DA dans les industries extractives contre 25.700 DA dans le secteur du Commerce et réparation. Selon l'ONS, "la qualification du salarié, le secteur juridique, la taille de l`entreprise ainsi que les spécificités de rémunération sectorielles des entreprises de certains secteurs, sont les éléments les plus discriminants du niveau des salaires".
Par statut juridique et par activité, il est relevé que dans le secteur public, les salaires nets moyens sont plus élevés dans les industries extractives (105.700 DA), les secteurs desTransports et de la Communication (57.200 DA) et l'activité financière (57.000 DA). Par contre, ils sont relativement bas dans les secteurs de la Construction (36.200 DA) et de l'Hotelerie et et de la restauration (35.400 DA). Dans le secteur privé, les activités les mieux rémunératrices sont le secteur financier (74.600 DA), la santé (45.000 DA) et le commerce et réparation (43.000 DA).A l'inverse, les activités les moins payées sont les industries extractives (26.200 DA), l'immobilier et services aux entreprises (28.200 DA) et la cons ruction (29.800 DA)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.