Belfodil parmi les meilleures recrues de la Bundesliga    Facebook supprime trois milliards de comptes    Huawei prépare son propre système d'exploitation    Création d'un comité de surveillance    L'Ukraine en l'espace d'un iftar à Alger    Les Etats-Unis vont envoyer des troupes dans le Golfe    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    Vendredi puissance 14    Hazard sort du silence    La candidature de Berraf acceptée    Qu'en pensez-vous M. le ministre de l'Education nationale?    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    La revanche posthume de Ferhat Abbas    Divertissement garanti!    La voie constitutionnelle à mi-parcours    Un Iftar en l'honneur des médias    Le 14e acte avec la présence de Tabbou    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Haro sur les infractions de change    "Le développement de l'ANP a permis de préserver l'unité de l'Etat"    Le Hirak inébranlable    Fin du délai aujourd'hui    Bensalah exprime l'inquiétude de l'Algérie    Le tour de vis du gouvernement    Des centaines de milliers de manifestants à Alger : « Gaïd Salah dégage ! »    Barça : Messi a mal vécu la défaite face à Liverpool    L'APC DENONCE L'OCTROI ‘'OPAQUE'' DE MARCHES PUBLICS : Le maire d'Oran dans le collimateur    MASCARA : 3 individus arrêtés et des munitions saisies à Ain Farès    Une balle de match pour un titre    Tottenham: Pochettino met fin aux rumeurs    ELECTION PRESIDENTIELLE : Les noms des 77 candidats à la candidature dévoilés    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    Premières projections de films documentaires    Un terroriste capturé à Tamanrasset    Khalifa Haftar loue les services d'une firme de lobbying américaine    L'Algérie certifiée exempte de Paludisme par l'OMS    Haizer : Deux exclus de logements sociaux entament une grève de la faim    Football : Le gouvernement Bedoui veut s'attaquer à la violence dans les stades    Probium et l'Are-Ed, deux associations qui marquent la Journée mondiale de la biodiversité    Cher futur Président, je te veux…    Etudiants : Hirak, Ramadhan et examens    En bref…    L'Encre de la liberté de Hocine Redjala : Un film documentaire sur la liberté d'expression en Algérie,    Le trip de l'amour et ses revers    Une révolution «personnalisée»    Edition du 24/05/2019    L'ONU et l'UA dénoncent les ingérences en Libye    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les frères Kouninef arrêtés
Rebrab entendu par le procureur de sidi m'hamed
Publié dans Le Midi Libre le 23 - 04 - 2019

Sale temps pour les hommes Qualifiés par la voxpopuli et de nombreusesparties de la classe politique d'oligarques, ils sont en effet jamais dans le collimateur de la justice qui a ouvert de vastes enquêtes sur la corruption.
Sale temps pour les hommes Qualifiés par la voxpopuli et de nombreusesparties de la classe politique d'oligarques, ils sont en effet jamais dans le collimateur de la justice qui a ouvert de vastes enquêtes sur la corruption.
Ainsi hier le patron de Cevital, Issad Rebrab et les frères Kouninef(Noah, Abdelkader-Karim et Reda) ont été arrêtés par la brigade de recherche de la Gendarmerie national.C'est la Télévision nationale qui en a fait l'annonce. Une annonce qui a faitl'effet d'une véritable bombe tant cespersonnes étaient considérées, il y ajuste quelques semaines, commeintouchables tant elles étaient très puissantes.
Cela est notamment le casde la famille Kouninef dont les liens avec la famille du Président démissionnaire,Abdelaziz Bouteflika,étaient un secret de polichinelle. Selon la télévision publique Rebrabest poursuivi pour "surfacturation,fausses déclarations sur le mouvementsdes capitaux, importation avec avantages douaniers du matérielusagé". Quant aux frères Kouninef, ils sont arrêtés dans le cadre d'uneenquête sur la "conclusion de marchés publics avec l'Etat et non respect des engagements contractuels,
trafic d'influenceavec des fonctionnairespublics et détournement de foncier".Si les Kouninef ont observé le silencece n'était pas le cas du patron deCevital. Issad Rebrab a en effet démenti l'information relative à son arrestation. Dans un tweet posté à 11h25 Issad Rebrab a indiqué que"dans le cadre du blocage de notre projet Evcon, je me suis présenté de nouveau ce matin (hier lundi NDlR) à la brigade de gendarmerie de Bab Jdid, nous poursuivons l'étude de l'affaire de nos équipement retenus au port d'Alger depuis juin 2018".L'entreprise Cevital a, elle aussi,abondé dans le même sens en confirmant
Rebrab "s'est rendu ce matinà la brigade de Bab-Jdid dans lecadre du blocage du projet Evcon". Dans l'après-midi Rebrab a, dans un nouveau tweet, redit la même chose. "Je tiens à vous informer que cette nouvelle n'est qu'une information mensongère. En effet, je me suis présenté à la gendarmerie dans le cadre de l'enquête qui se poursuit concernantle blocage des équipements duprojet Evcon afin de tenter de résoudre affaire". Du siège de la gendarmerie Issad Rebrab a été directementconduit au tribunal de SidiM'hamed dans l'après-midi d'hier. L'homme d'affaires a été alors entendu par le procureur de la
Ainsi hier le patron de Cevital, Issad Rebrab et les frères Kouninef(Noah, Abdelkader-Karim et Reda) ont été arrêtés par la brigade de recherche de la Gendarmerie national.C'est la Télévision nationale qui en a fait l'annonce. Une annonce qui a faitl'effet d'une véritable bombe tant cespersonnes étaient considérées, il y ajuste quelques semaines, commeintouchables tant elles étaient très puissantes.
Cela est notamment le casde la famille Kouninef dont les liens avec la famille du Président démissionnaire,Abdelaziz Bouteflika,étaient un secret de polichinelle. Selon la télévision publique Rebrabest poursuivi pour "surfacturation,fausses déclarations sur le mouvementsdes capitaux, importation avec avantages douaniers du matérielusagé". Quant aux frères Kouninef, ils sont arrêtés dans le cadre d'uneenquête sur la "conclusion de marchés publics avec l'Etat et non respect des engagements contractuels,
trafic d'influenceavec des fonctionnairespublics et détournement de foncier".Si les Kouninef ont observé le silencece n'était pas le cas du patron deCevital. Issad Rebrab a en effet démenti l'information relative à son arrestation. Dans un tweet posté à 11h25 Issad Rebrab a indiqué que"dans le cadre du blocage de notre projet Evcon, je me suis présenté de nouveau ce matin (hier lundi NDlR) à la brigade de gendarmerie de Bab Jdid, nous poursuivons l'étude de l'affaire de nos équipement retenus au port d'Alger depuis juin 2018".L'entreprise Cevital a, elle aussi,abondé dans le même sens en confirmant
Rebrab "s'est rendu ce matinà la brigade de Bab-Jdid dans lecadre du blocage du projet Evcon". Dans l'après-midi Rebrab a, dans un nouveau tweet, redit la même chose. "Je tiens à vous informer que cette nouvelle n'est qu'une information mensongère. En effet, je me suis présenté à la gendarmerie dans le cadre de l'enquête qui se poursuit concernantle blocage des équipements duprojet Evcon afin de tenter de résoudre affaire". Du siège de la gendarmerie Issad Rebrab a été directementconduit au tribunal de SidiM'hamed dans l'après-midi d'hier. L'homme d'affaires a été alors entendu par le procureur de la


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.