Benbouzid instruit la PCH de distribuer les moyens de protection au personnel médical le "plus tôt possible"    Le Président Tebboune présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres consacrée au Plan national de relance socioéconomique    Un confinement partiel dans cinq communes à M'sila    Le chanteur Belkhir Mohand-Akli s'éteint à 69 ans    Marchandises-prix: baisse de 14,3 % à l'exportation, hausse de 1,3 % à l'importation au 1er trimestre 2020    "Nous devons la vérité aux Algériens"    Le RCD dénonce la "reconduction de schémas sortis des laboratoires de la police politique"    Sapta sommée de livrer le pont métallique Haouch-Messaoudi avant septembre prochain    Kaïs Saïed met en garde contre un danger interne    La BAD octroie une aide d'urgence pour la Libye    Forte convergence sur le dossier libyen entre Alger et Rome    La reprise à nouveau renvoyée    Khacef veut continuer à Bordeaux    Les athlètes «qualifiés et qualifiables» autorisés à reprendre les entraînements    Les 4 samedis    Goudjil et Chenine s'impliquent lourdement    Hakim Belahcel prend le pouvoir    34 personnes qui fêtaient un anniversaire, arrêtées    2 morts et un blessé grave suite à une électrocution    Des villageois de Haïzer interpellent le wali    Le marché pétrolier retombe dans le doute    Mohamed Yahiaoui installé à la tête de la commission    Le blues des colonies et l'implacable holocauste des origines    Boussouf prêté à Courtrai puis à Eindhoven    L'exemple français    Le barreau s'engage à défendre les droits de la victime    Les journalistes seront expulsés des chambres de Sidi Fredj    Nouvelle lune de miel entre Alger et Paris    "Tout geste unilatéral serait diplomatiquement malheureux"    Alger insiste sur la fin des ingérences en Libye    La France risque de perdre le marché algérien    8 décès et 434 nouveaux cas en 24 heures    Le P-DG et 3 responsables de l'EPMC sous mandat de dépôt    Le port de Skikda et les instructions d'Amar Ghoul    "Nous avons 25 milliards en instance d'encaissement"    Khaled rêve d'un Maghreb uni    Numidia TV dans la tourmente    L'ONEC dénonce les déclarations de Marine Le Pen contre l'Algérie    Suite à une panne dans le réseau: Des coupures du courant électrique dans plusieurs quartiers à Sidi Chami    Le général-major Omar Tlemsani, nouveau commandant de la 4e Région militaire    Sétif: Décès d'une infirmière du Covid-19    Entre la liberté de réfléchir et l'interdiction de penser    Institut Cervantès d'Oran: Le cycle « Hispanistadesdecasa » à partir de demain    Les précisions de Ferhat Ait Ali    Les Algériens non concernés    Impact du Covid-19: la presse sportive algérienne touchée de plein fouet    Libye: reprise de la production et des exportations de pétrole après des mois de blocage    Premier League: L'Algérien Mahrez 2e meilleur passeur africain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Défilé de VIP devant les juges
Cour suprême, tribunaux de Sidi-M'hamed et Blida
Publié dans Le Midi Libre le 17 - 06 - 2019

Le tribunal de Sidi-Mhamed a connu hier une effervescence inhabituelle avec des badauds en grand nombre sous les voûtes et sur le boulevard où on pouvait voir égalementalignés en enfilade plusieurs fourgons cellulaires de labgendarmerie.
Le tribunal de Sidi-Mhamed a connu hier une effervescence inhabituelle avec des badauds en grand nombre sous les voûtes et sur le boulevard où on pouvait voir égalementalignés en enfilade plusieurs fourgons cellulaires de labgendarmerie.
Des gendarmes sur les dents s'affairant à disperser ces badaudscurieux de voir le ballet des accusésdans l'affaire Sovac, un des gros dossiersde corruption sur le bureau du juged'instruction. Avant-hier les frères Oulmi, propriétaires de la marque allemande ont été entendustoute la journée par la brigade de recherchede Bab-Jdid. Hier ils sont arrivés dans despaniers à salade.S'ensuivra après un défilé de personnalitésimpliquées dans ce dossier emblématiquede la corruption épidémique qui a marqué la gouvernance "bouteflikienne".
AhmedOuyahia, après deux nuits passées à la prisond'El-Harrach est revenu au tribunalAbane-Ramdane pour être entendu danscette affaire.Pareil pour l'ancien ministre de l'IndustrieYoucef Yousfi et plusieurs cadres de ceministère. L'ancien directeur du CPA a faitpartie de ce beau monde convoqué par le juge instructeur du tribunal de Sidi- Mhamed qui devait s'expliquer sur les"crédits faramineux" accordés au patron de Sovac dont pas moins de 50 cadres ontattendu à la queue leu leu devant le bureau du juge
Karim Djoudi et Amar Tou placés sous contrôle judiciaire
L'ancien ministre des Transports, Amar Tou, a également comparu hier après-mididevant le juge d'instruction près la Coursuprême à Alger et a été placé souscontrôle judiciaire.Amar Tou était auditionné dans des affairesliées à la dilapidation de deniers publics, abus de fonction et attribution d'indus privilèges.Le juge d'instruction près la Coursuprême a ordonné, hier, la mise souscontrôle judiciaire de l'ancien ministre desFinances Karim Djoudi, après son auditiondans le cadre d'une enquête liée à desaffaires de corruption.Karim
Djoudi a comparu ce dimanchedevant le juge d'instruction près la Coursuprême pour être auditionné concernantdes affaires liées à la dilapidation des dernierspublics, d'abus de fonction et d'octroid'indus privilèges.Le juge d'instruction près la Cour suprêmeavait ordonné, la semaine dernière, le placementdes deux anciens Premier ministres,Ahmed Ouyahia et AbdelmalekSellal, ainsi que l'ancien ministre du commerceet des travaux publics, AmaraBenyounès en détention provisoire à laprison d'El-Harrach à Alger pour lesmêmes chefs d'accusation.L'ex-ministre des Travaux publics,Abdelghani Zaâlane, a été également placésous contrôle judiciaire après avoir étéauditionné dans des affaires liées à la corruption. Il est attendu en outre la comparution,dans la journée de ce dimanche, del'ancien ministre des Transports,
Amar Tou, devant le juge d'instruction près laCour suprême. Pour rappel et en applicationdes dispositions de l'article 573 duCode de procédure pénale, le parquet généralprès la cour d'Alger avait transmis auprocureur général près la cour suprême, ledossier d'enquête préliminaire instruite parla police judiciaire de la Gendarmerie nationale d'Alger, pour des faits à caractèrepénal, à l'encontre des ex-Premiers ministres Abdelmalek Sellal et Ahmed Ouyahia,des anciens ministres Abdelghani Zaâlane,Amar Tou, Boudjemaa Talaï, Amar Ghoul,Abdelkader Bouazgui, Karim Djoudi,Abdesslam Bouchouareb et des ex-walis,notamment Abdelkader Zoukh etMohamed Djamel Khanfar."Compte tenu de leurs fonctions au moment des faits, les susnommés bénéficientde la règle du privilège de juridictionconsacrée par le texte de cette loi", avaitexpliqué le parquet général près la Courd'Alger.
Affaire El Bouchi, El Hamel auditionné comme témoin
L'ancien Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), le général- major à laretraite Abdelghani Hamel , a comparu,hier, devant le juge d'instruction, près le tribunal de Blida.Selon une source proche du dossier, l'ancien chef de la police a été auditionné,en tant que témoin, dans l'affaire de l'exchef de Sûreté de Wilaya d'Alger, lecontrôleur de Police au sujet d'une partiedes activités de Kamel Chikhi alias -
ElBouchi - principal accusé dans l'affaire desaisie de 701 kilogrammes de cocaïne.L'ex chef SW d'Alger est poursuivi d'abus de fonction et d'abus de pouvoir
Des gendarmes sur les dents s'affairant à disperser ces badaudscurieux de voir le ballet des accusésdans l'affaire Sovac, un des gros dossiersde corruption sur le bureau du juged'instruction. Avant-hier les frères Oulmi, propriétaires de la marque allemande ont été entendustoute la journée par la brigade de recherchede Bab-Jdid. Hier ils sont arrivés dans despaniers à salade.S'ensuivra après un défilé de personnalitésimpliquées dans ce dossier emblématiquede la corruption épidémique qui a marqué la gouvernance "bouteflikienne".
AhmedOuyahia, après deux nuits passées à la prisond'El-Harrach est revenu au tribunalAbane-Ramdane pour être entendu danscette affaire.Pareil pour l'ancien ministre de l'IndustrieYoucef Yousfi et plusieurs cadres de ceministère. L'ancien directeur du CPA a faitpartie de ce beau monde convoqué par le juge instructeur du tribunal de Sidi- Mhamed qui devait s'expliquer sur les"crédits faramineux" accordés au patron de Sovac dont pas moins de 50 cadres ontattendu à la queue leu leu devant le bureau du juge
Karim Djoudi et Amar Tou placés sous contrôle judiciaire
L'ancien ministre des Transports, Amar Tou, a également comparu hier après-mididevant le juge d'instruction près la Coursuprême à Alger et a été placé souscontrôle judiciaire.Amar Tou était auditionné dans des affairesliées à la dilapidation de deniers publics, abus de fonction et attribution d'indus privilèges.Le juge d'instruction près la Coursuprême a ordonné, hier, la mise souscontrôle judiciaire de l'ancien ministre desFinances Karim Djoudi, après son auditiondans le cadre d'une enquête liée à desaffaires de corruption.Karim
Djoudi a comparu ce dimanchedevant le juge d'instruction près la Coursuprême pour être auditionné concernantdes affaires liées à la dilapidation des dernierspublics, d'abus de fonction et d'octroid'indus privilèges.Le juge d'instruction près la Cour suprêmeavait ordonné, la semaine dernière, le placementdes deux anciens Premier ministres,Ahmed Ouyahia et AbdelmalekSellal, ainsi que l'ancien ministre du commerceet des travaux publics, AmaraBenyounès en détention provisoire à laprison d'El-Harrach à Alger pour lesmêmes chefs d'accusation.L'ex-ministre des Travaux publics,Abdelghani Zaâlane, a été également placésous contrôle judiciaire après avoir étéauditionné dans des affaires liées à la corruption. Il est attendu en outre la comparution,dans la journée de ce dimanche, del'ancien ministre des Transports,
Amar Tou, devant le juge d'instruction près laCour suprême. Pour rappel et en applicationdes dispositions de l'article 573 duCode de procédure pénale, le parquet généralprès la cour d'Alger avait transmis auprocureur général près la cour suprême, ledossier d'enquête préliminaire instruite parla police judiciaire de la Gendarmerie nationale d'Alger, pour des faits à caractèrepénal, à l'encontre des ex-Premiers ministres Abdelmalek Sellal et Ahmed Ouyahia,des anciens ministres Abdelghani Zaâlane,Amar Tou, Boudjemaa Talaï, Amar Ghoul,Abdelkader Bouazgui, Karim Djoudi,Abdesslam Bouchouareb et des ex-walis,notamment Abdelkader Zoukh etMohamed Djamel Khanfar."Compte tenu de leurs fonctions au moment des faits, les susnommés bénéficientde la règle du privilège de juridictionconsacrée par le texte de cette loi", avaitexpliqué le parquet général près la Courd'Alger.
Affaire El Bouchi, El Hamel auditionné comme témoin
L'ancien Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), le général- major à laretraite Abdelghani Hamel , a comparu,hier, devant le juge d'instruction, près le tribunal de Blida.Selon une source proche du dossier, l'ancien chef de la police a été auditionné,en tant que témoin, dans l'affaire de l'exchef de Sûreté de Wilaya d'Alger, lecontrôleur de Police au sujet d'une partiedes activités de Kamel Chikhi alias -
ElBouchi - principal accusé dans l'affaire desaisie de 701 kilogrammes de cocaïne.L'ex chef SW d'Alger est poursuivi d'abus de fonction et d'abus de pouvoir


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.