Production et distribution du lait: Un système de traçabilité en cours de préparation    Séisme à Jijel : pas de pertes humaines ou matérielles    Services d'urgence et femmes enceintes: le ministère trace une nouvelle feuille de route    PREPARATION DU CONGRES DU RND : Mihoubi évoque de ‘'nouvelles bases'' pour le parti    CORONAVIRUS : L'Algérie met en place un dispositif d'alerte et de riposte    MOSTAGANEM : 5 personnes écrouées pour trafic de drogue et vente d'alcool    La plateforme proposée pour l'aboutissement de la révolution    Tébessa: Recrutement de Trois Gardiens pour sécuriser la Nouvelle Mosaïque découverte à Négrine    PROGRAMME ECONOMIQUE DE TEBOUNE : BATATA ET GAZ DE SCHISTE    Au moins 11 soldats tués par des terroristes    Brexit : Boris Johnson a signé l'accord    Réunion de conciliation avec Téhéran en février    Ferme condamnation algérienne    «Nous devons respecter nos adversaires»    La wilaya de Aïn Témouchent nous écrit    Un gouvernement de la chefferie à la primature    Le procès de Fodil Boumala programmé pour le 9 février    Un vendredi dédié aux détenus d'opinion    Une secousse tellurique de magnitude 3.3 enregistrée à Jijel    Plus de 4 500 postes à pourvoir pour la session de février    Opération coup-de-poing à Oued R'hiou    880 ha réservés à la production d'eucalyptus    Le réflexe de Chitour    Mostaganem abritera la 3e édition du Festival national de la poésie des jeunes    La prochaine édition sous le signe du rapprochement avec le citoyen    ACTUCULT    Les redevances des droits d'auteur, objet d'incompréhension    Célébration de l'anniversaire de la naisance de Matoub Lounès    Le jugement de Si Slimane    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 16ème journée    Bouira : Hommage à Matoub Lounès    Vita Club - JSK (aujourd'hui à 17h) : Belaïli «Nous avons les moyens de les surprendre»    PAC 1 - CSC 2 : C'est le grand retour du CSC    En bref…    CAN-2020 de Handball : Les Verts éliminés par l'Egypte    WAT – JSMB : Les Béjaouis avec les réservistes    Transport de marchandises : La logistique qui fait défaut aux exportations    Venezuela : Maduro célèbre «l'échec de l'aventure putschiste» de Guaido    Energie et télécommunications : L'USTDA confirme l'intérêt américain    Indice de perception de la corruption 2019: L'Algérie à la 106e place    Réunion des voisins de la Libye à Alger: Rejet de l'ingérence étrangère    Pour des travaux de maintenance du réseau: Des coupures d'électricité annoncées dans trois communes    Les raisons de la colère    Lancement d'un nouveau site web    Blessé, Slimani forfait face à Strasbourg samedi    Les nouveaux projets expansionnistes du Maroc dénoncés    Tebboune, à coeur ouvert    Sahara occidental: Podemos dénonce les manœuvres expansionnistes du Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les femmes plus touchées que les hommes
Cancer
Publié dans Le Midi Libre le 08 - 12 - 2019

Le dernier bilan du Registre national du cancer, présenté samedi à Oran lors de la 3e Conférence internationale des biosciences, montre que les femmes sont plus touchées que les hommes par cette maladie.
Le dernier bilan du Registre national du cancer, présenté samedi à Oran lors de la 3e Conférence internationale des biosciences, montre que les femmes sont plus touchées que les hommes par cette maladie.
Ce dernier bilan concerne les résultats de l'année 2017, présenté par le professeur Ahmed Fouatih, chef de la coordination de l'Ouest du registre du cancer, fait état de plusieurs conclusions dontle fait que les femmes soient le plus fréquemmentatteintes par les différentes formes de cancer. Sur les 43.920 nouveaux cas enregistrés en 2017, 25.037 sont des femmes contre 18.883 hommes, a préciséle Pr Fouatih, ajoutant que cette tendance est partagée des trois réseaux régionauxEst, Centre et Ouest du registre du cancer. Par ailleurs, le même bilan tire la sonnetted'alarme : "Le cancer du sein féminin estune raison d'inquiétude en Algérie pour le futur", en raison de son taux d'incidence etpour le fait qu'il touche des tranches d'âges jeunes - entre 25 et 35 ans
- non concernéstraditionnellement par la maladie.Chez les femmes, le cancer du sein présente 47.3 % des nouveaux cas, suivi du cancer colorectal (11.9 %), du cancer de la thyroïde (9.3%) et du cancer de col de l'utérus (7.2 %). Les 5.9% restant touchent différentes formes de cette pathologie. Chez les hommes, jusque-là touché en premier lieu par le cancer du poumon et des branches, le cancer colorectal a gagné du terrain en 2017. Désormais, il est en tête de liste des cancers masculins avec 15.2 %, suivi du cancer du poumon (12.5 %), le cancer de la prostate (12.3 %), le cancer de la vessie (10,5 %) et le cancer de l'estomac (7.4 %).Pour sa part, le chef de service d'oncologi au CHU d'Oran, le professeur Boushaba, a indiqué qu'il a constaté une augmentation des nouveaux cas du cancer colorectal. Il a expliqué cette situation par le régime alimentaire riche en produits transformés et la présence de résidus de pesticides dans les aliments, entre autres.
Le 3e colloque de biosciences, organisé par l'Ecole supérieure en sciences biologiques d'Oran (ESSBO), en collaboration avec l'Agence thématique de recherche en sciences de la santé (ATRSS), la Société d'oncologie médicale d'Oran (Somo) et l'université Oran 1, réunit des scientifiques de différents horizons, notamment des biologistes et des oncologues. La rencontre regroupe plus de 180 chercheurs nationaux et étrangers et des experts ayant différentes approches qui aborderont différentes thématiques en rapport avec le cancer, notamment les dernières recherches en matière de sa prise en charge. Cet évènement sera par ailleurs couronné par la création de la coordination des chercheurs en oncologie de la région Ouest, dimanche
Ce dernier bilan concerne les résultats de l'année 2017, présenté par le professeur Ahmed Fouatih, chef de la coordination de l'Ouest du registre du cancer, fait état de plusieurs conclusions dontle fait que les femmes soient le plus fréquemmentatteintes par les différentes formes de cancer. Sur les 43.920 nouveaux cas enregistrés en 2017, 25.037 sont des femmes contre 18.883 hommes, a préciséle Pr Fouatih, ajoutant que cette tendance est partagée des trois réseaux régionauxEst, Centre et Ouest du registre du cancer. Par ailleurs, le même bilan tire la sonnetted'alarme : "Le cancer du sein féminin estune raison d'inquiétude en Algérie pour le futur", en raison de son taux d'incidence etpour le fait qu'il touche des tranches d'âges jeunes - entre 25 et 35 ans
- non concernéstraditionnellement par la maladie.Chez les femmes, le cancer du sein présente 47.3 % des nouveaux cas, suivi du cancer colorectal (11.9 %), du cancer de la thyroïde (9.3%) et du cancer de col de l'utérus (7.2 %). Les 5.9% restant touchent différentes formes de cette pathologie. Chez les hommes, jusque-là touché en premier lieu par le cancer du poumon et des branches, le cancer colorectal a gagné du terrain en 2017. Désormais, il est en tête de liste des cancers masculins avec 15.2 %, suivi du cancer du poumon (12.5 %), le cancer de la prostate (12.3 %), le cancer de la vessie (10,5 %) et le cancer de l'estomac (7.4 %).Pour sa part, le chef de service d'oncologi au CHU d'Oran, le professeur Boushaba, a indiqué qu'il a constaté une augmentation des nouveaux cas du cancer colorectal. Il a expliqué cette situation par le régime alimentaire riche en produits transformés et la présence de résidus de pesticides dans les aliments, entre autres.
Le 3e colloque de biosciences, organisé par l'Ecole supérieure en sciences biologiques d'Oran (ESSBO), en collaboration avec l'Agence thématique de recherche en sciences de la santé (ATRSS), la Société d'oncologie médicale d'Oran (Somo) et l'université Oran 1, réunit des scientifiques de différents horizons, notamment des biologistes et des oncologues. La rencontre regroupe plus de 180 chercheurs nationaux et étrangers et des experts ayant différentes approches qui aborderont différentes thématiques en rapport avec le cancer, notamment les dernières recherches en matière de sa prise en charge. Cet évènement sera par ailleurs couronné par la création de la coordination des chercheurs en oncologie de la région Ouest, dimanche


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.