Fête du Mawlid Ennabawi: la journée de jeudi chômée et payée    Barrage sur le Nil: reprise des négociations tripartites mardi sous l'égide de l'UA    Ligue de la communauté palestinienne en Algérie: une halte de solidarité avec le prisonnier Maher Al-Akhras    Barça : Koeman a sanctionné quatre joueurs    Coronavirus: 1.155.301 décès dans le monde    Barça : Pas de démission pour Bartomeu    Amendement de la Constitution: paroles des animateurs du 20e jours de la campagne référendaire    Les zones d'ombre connaissent un "véritable saut qualitatif de développement"    Le procès de Karim Tabou reporté au 16 novembre    Bac 2020: résultats «remarquables» des meilleurs lauréats en dépit de la conjoncture sanitaire exceptionnelle    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Le procès de l'ancien ministre décédé Benhamadi reporté    LE MINISTRE ATTAR AFFIRME : La sécurité énergétique assurée jusqu'en 2040    Une plate-forme numérique dédiée à la société civile avant fin 2020    OPERATIONS DE REBOISEMENT : Large participation de l'ANP dans la 1ère région militaire    Foot : Medouar autorisé à gérer les affaires courantes de la LFP jusqu'à l'AGE    Pogba quitterait les Bleus après les propos de Macron sur l'islam ? La réponse du joueur    Une troisième voie au FFS    Davies out pour huit semaines    L'ONU lance le Forum du dialogue politique libyen    Le hub de Tam fait jaser    Des citoyens ferment la voie de la Grande poste    Des rappelés de la décennie noire manifestent à Lakhdaria    Actucult    Quand Magda Romi bégaie    En Syrie, un château des croisés tente de retrouver son lustre d'antan    Zelfani a lancé dans le bain ses jeunes recrues    trois manifestants tués en Guinée    Salah Lebdioui nommé ambassadeur d'Algérie en Suisse    Les souscripteurs protestent    Les pertes estimées à environ 3 millions de dollars par jour    Nouvelle alerte    Insuffisance de moyens dans les établissements scolaires    Les villageois veulent redorer le blason d'Imesdourar    Le torchon brûle entre la France et la Turquie    Entrée en vigueur du traité interdisant les armes nucléaires    Zetchi salue le choix des joueurs expatriés et le rôle des parents    Le gouvernement technocrate est-il la bonne solution ?    Le Sila aura bien lieu !    "Un écrivain doit s'inscrire dans des combats"    Oran : Coup d'envoi du Salon Batiwest    Mascara: Des promesses pour les porteurs de projets    Traité virtuel    Qu'est-ce qu'un « Hirak » qui n'a pour objectif que le « Hirak» ?    La vente de produits pyrotechniques revient    Ligue 1 - Mercato: Entre les espérances et la réalité du terrain    Abdelmadjid Chikhi: Alger et Paris peuvent «avancer» sur les questions mémorielles    Tiaret: Exhumation des restes des corps de six martyrs    L'ambassadeur de France en Algérie au « Le Quotidien d'Oran »: «Pour l'Algérie et la France, les défis sont communs»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les femmes plus touchées que les hommes
Cancer
Publié dans Le Midi Libre le 08 - 12 - 2019

Le dernier bilan du Registre national du cancer, présenté samedi à Oran lors de la 3e Conférence internationale des biosciences, montre que les femmes sont plus touchées que les hommes par cette maladie.
Le dernier bilan du Registre national du cancer, présenté samedi à Oran lors de la 3e Conférence internationale des biosciences, montre que les femmes sont plus touchées que les hommes par cette maladie.
Ce dernier bilan concerne les résultats de l'année 2017, présenté par le professeur Ahmed Fouatih, chef de la coordination de l'Ouest du registre du cancer, fait état de plusieurs conclusions dontle fait que les femmes soient le plus fréquemmentatteintes par les différentes formes de cancer. Sur les 43.920 nouveaux cas enregistrés en 2017, 25.037 sont des femmes contre 18.883 hommes, a préciséle Pr Fouatih, ajoutant que cette tendance est partagée des trois réseaux régionauxEst, Centre et Ouest du registre du cancer. Par ailleurs, le même bilan tire la sonnetted'alarme : "Le cancer du sein féminin estune raison d'inquiétude en Algérie pour le futur", en raison de son taux d'incidence etpour le fait qu'il touche des tranches d'âges jeunes - entre 25 et 35 ans
- non concernéstraditionnellement par la maladie.Chez les femmes, le cancer du sein présente 47.3 % des nouveaux cas, suivi du cancer colorectal (11.9 %), du cancer de la thyroïde (9.3%) et du cancer de col de l'utérus (7.2 %). Les 5.9% restant touchent différentes formes de cette pathologie. Chez les hommes, jusque-là touché en premier lieu par le cancer du poumon et des branches, le cancer colorectal a gagné du terrain en 2017. Désormais, il est en tête de liste des cancers masculins avec 15.2 %, suivi du cancer du poumon (12.5 %), le cancer de la prostate (12.3 %), le cancer de la vessie (10,5 %) et le cancer de l'estomac (7.4 %).Pour sa part, le chef de service d'oncologi au CHU d'Oran, le professeur Boushaba, a indiqué qu'il a constaté une augmentation des nouveaux cas du cancer colorectal. Il a expliqué cette situation par le régime alimentaire riche en produits transformés et la présence de résidus de pesticides dans les aliments, entre autres.
Le 3e colloque de biosciences, organisé par l'Ecole supérieure en sciences biologiques d'Oran (ESSBO), en collaboration avec l'Agence thématique de recherche en sciences de la santé (ATRSS), la Société d'oncologie médicale d'Oran (Somo) et l'université Oran 1, réunit des scientifiques de différents horizons, notamment des biologistes et des oncologues. La rencontre regroupe plus de 180 chercheurs nationaux et étrangers et des experts ayant différentes approches qui aborderont différentes thématiques en rapport avec le cancer, notamment les dernières recherches en matière de sa prise en charge. Cet évènement sera par ailleurs couronné par la création de la coordination des chercheurs en oncologie de la région Ouest, dimanche
Ce dernier bilan concerne les résultats de l'année 2017, présenté par le professeur Ahmed Fouatih, chef de la coordination de l'Ouest du registre du cancer, fait état de plusieurs conclusions dontle fait que les femmes soient le plus fréquemmentatteintes par les différentes formes de cancer. Sur les 43.920 nouveaux cas enregistrés en 2017, 25.037 sont des femmes contre 18.883 hommes, a préciséle Pr Fouatih, ajoutant que cette tendance est partagée des trois réseaux régionauxEst, Centre et Ouest du registre du cancer. Par ailleurs, le même bilan tire la sonnetted'alarme : "Le cancer du sein féminin estune raison d'inquiétude en Algérie pour le futur", en raison de son taux d'incidence etpour le fait qu'il touche des tranches d'âges jeunes - entre 25 et 35 ans
- non concernéstraditionnellement par la maladie.Chez les femmes, le cancer du sein présente 47.3 % des nouveaux cas, suivi du cancer colorectal (11.9 %), du cancer de la thyroïde (9.3%) et du cancer de col de l'utérus (7.2 %). Les 5.9% restant touchent différentes formes de cette pathologie. Chez les hommes, jusque-là touché en premier lieu par le cancer du poumon et des branches, le cancer colorectal a gagné du terrain en 2017. Désormais, il est en tête de liste des cancers masculins avec 15.2 %, suivi du cancer du poumon (12.5 %), le cancer de la prostate (12.3 %), le cancer de la vessie (10,5 %) et le cancer de l'estomac (7.4 %).Pour sa part, le chef de service d'oncologi au CHU d'Oran, le professeur Boushaba, a indiqué qu'il a constaté une augmentation des nouveaux cas du cancer colorectal. Il a expliqué cette situation par le régime alimentaire riche en produits transformés et la présence de résidus de pesticides dans les aliments, entre autres.
Le 3e colloque de biosciences, organisé par l'Ecole supérieure en sciences biologiques d'Oran (ESSBO), en collaboration avec l'Agence thématique de recherche en sciences de la santé (ATRSS), la Société d'oncologie médicale d'Oran (Somo) et l'université Oran 1, réunit des scientifiques de différents horizons, notamment des biologistes et des oncologues. La rencontre regroupe plus de 180 chercheurs nationaux et étrangers et des experts ayant différentes approches qui aborderont différentes thématiques en rapport avec le cancer, notamment les dernières recherches en matière de sa prise en charge. Cet évènement sera par ailleurs couronné par la création de la coordination des chercheurs en oncologie de la région Ouest, dimanche


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.