Lancement d'une application permettant aux retraités de connaître le jour de virement de leurs pensions    Coronavirus : 585 nouveaux cas, 315 guérisons et 12 décès en Algérie durant les dernières 24h    Tentative d'agression à l'hôpital de Bouira : 2 personnes sous mandat de dépôt et 5 autres sous contrôle judiciaire    Ammar Belhimer reçoit Issad Rebrab    Le SG de l'OPEP souligne les efforts de l'Organisation et ses alliés pour la stabilité du marché    Football / Algérie : la FAF approuve la mise en place d'un collège technique national    Ministère de la Communication: renforcer la coopération sur la base du référent religieux national    Au moins 12 morts dans des combats opposant l'Arménie et l'Azerbaïdjan    Les troupes américaines se retirent de cinq bases    Elyes Fakhfakh présente sa démission    Mahieddine Tahkout condamné à seize ans de prison et tous ses biens confisqués    Entre conditions sanitaires, économiques et raison d'Etat    Reprise samedi prochain    Dites Oui et nous serons heureux !    Installation d'un nouveau chef de Sûreté de wilaya    Le confinement partiel reconduit au 27 juillet en Algérie    Les éleveurs réclament des points de vente des moutons    La double peine !    Le FCE appelle à la refonte du système bancaire    Un portrait à l'effigie de Mohamed El Badji    Carlos Gomes et ces Européens qui ont marqué l'Histoire du football en Algérie    La culture et l'entreprise    Fête de l'indépendance : le Président Tebboune reçoit de nouveaux messages de vœux    M'sila: placement sous mandat dépôt de deux jeunes pour agression sur le personnel de l'EPH Ain El Melh    L'infrangible lien...    Le NAHD saisit le TAS    L'énigme Bouchouareb    Lancement officiel d'un Guide de protection des enfants en ligne    "La décennie 2020 sera celle de l'automobile"    Sahara occidental : le MRAP appelle l'ONU à porter une attention particulière aux violations systématiques du Maroc    Tout savoir sur les promotions de Peugeot    La tension monte entre Washington et Pékin sur Hong Kong    Les bénéficiaires reviennent à la charge    3 personnes décédées par asphyxie    Les guichets itinérants rétablis    Les habitants soulagés    Ouyahia, Sellal, Benyounès et Yousfi hospitalisés    La fille des Aurès    La femme qui embrasse les pieds de son homme !    "L'écriture se vit comme un rêve"    L'œuvre de Frantz Fanon à l'honneur à Avignon    Débat sur la Réforme constitutionnelle 2020    On vous le dit    La candidature de la Tunisie confirmée    MC Oran: Sonatrach entretient l'espoir    Skikda: Le P-DG du port, 28 fonctionnaires et 4 opérateurs économiques sous contrôle judiciaire    Comment écoper la mer avec une cuillère à café ?    Tebboune demande l'élaboration d'une loi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Inédit dans le football national
Ligue 1; 8 nouveaux staffs technique pour la phase retour
Publié dans Le Midi Libre le 21 - 01 - 2020

Le mouvement des entraîneurs dans le championnat de Ligue 1 a battu son propre record, au terme de la phase aller du championnat, en atteignant lamoitie des clubs de l'élite.
Le mouvement des entraîneurs dans le championnat de Ligue 1 a battu son propre record, au terme de la phase aller du championnat, en atteignant lamoitie des clubs de l'élite.
Le phénomène de la valse des entraîneurs est devenu une mode par excellence chez les clubs de l'élite, puisque même avec de bons résultats, certains coachs ont été remerciés. Après une dizaine d'année de professionnalisme, les va-et-vient continuent à animer l'actualité du football national. Par moins de 8 clubs, soit la moitié du championnat
de Ligue 1, vont démarrer la phase retour de championnat avec de nouveaux staffs techniques. Ce qui constitue un chiffre important et un record que le football algérien n'a jamais connu par le passé, notamment à l'ère du professionnalisme. La dernière victime de la phase aller c'est le technicien français de la JSK, Hubert Velud.
Ce dernier était sur un siège éjectable, la défaite face à l'USMAa constitué la goutte qui a fait déborder le vase. Malgré sa réputation, le technicien français n'a pas réussi à imposer son propre style de jeu. Et puisque les résultats sont l'arme fatale de tous les entraîneurs, Hubert Velud n'a pas eu cette opportunité à la JSK. Les destinées techniques ont été confiées au directeur sportif Jean- Yves Chay. Ce dernier est attendu à accompagner le reste du staff technique à sa tête l'entraîneur adjoint Mourad Karouf. La direction du club veut prendre tout son temps pour faire un bon choix et éviter une autre erreur de casting. Le CRB, champion d'hiver, s'est séparé, contre toute attente, de son entraîneur en chef, Abdelkader Amrani. Finalement, les résultats ne sont pas forcément la raison principale du divorce entre l'entraîneur et son employeur. Amrani, qui a opté pour le club marocain de Difaâ Hassani El-Jadidi, a été remplacé par le technicien français Franck Dumas qui a quitté le CABBA après 7 mois seulement.
Le MCA, qui a terminé la phase aller à la 2e place, a limogé son entraîneur français Bernard Casoni. Malgré les résultats probants réalisés en championnat et en Coupe arabe, la direction ne voulait plus de lui. L'argument présenté par l'ancienne direction serait d'ordre financier. L'équipe algéroise est dirigée actuellement par l'entraîneur adjoint Mohamed Mekhazni, en attendant l'arrivée de Taoussi ou Badou Zakki. Le CSC a été le premier à ouvrir le bal cette saison en limogeant son entraîneur, le Français Denis Lavagne. Après un bras de fer avec la direction, le technicien français a fini par accepter la résiliation de son contrat. Le club n'a toujours pas trouvé un remplaçant pour Lavagne. De son côté, l'ASAïnM'lila qui a surpris tout le monde par son niveau technique, n'a pas pu retenir son entraineur Azzedine Aït Djoudi. Ce dernier n'a pas pu supporter les difficultés financières dans lesquelles se trouvaient les joueurs. Le désormais ex-entraîneur de l'AS Aïn M'lila a été récupéré par le NA Hussein Dey qui a limogé, de son côté, son entraineur Lakhdar Adjali.
Le phénomène de la valse des entraîneurs est devenu une mode par excellence chez les clubs de l'élite, puisque même avec de bons résultats, certains coachs ont été remerciés. Après une dizaine d'année de professionnalisme, les va-et-vient continuent à animer l'actualité du football national. Par moins de 8 clubs, soit la moitié du championnat
de Ligue 1, vont démarrer la phase retour de championnat avec de nouveaux staffs techniques. Ce qui constitue un chiffre important et un record que le football algérien n'a jamais connu par le passé, notamment à l'ère du professionnalisme. La dernière victime de la phase aller c'est le technicien français de la JSK, Hubert Velud.
Ce dernier était sur un siège éjectable, la défaite face à l'USMAa constitué la goutte qui a fait déborder le vase. Malgré sa réputation, le technicien français n'a pas réussi à imposer son propre style de jeu. Et puisque les résultats sont l'arme fatale de tous les entraîneurs, Hubert Velud n'a pas eu cette opportunité à la JSK. Les destinées techniques ont été confiées au directeur sportif Jean- Yves Chay. Ce dernier est attendu à accompagner le reste du staff technique à sa tête l'entraîneur adjoint Mourad Karouf. La direction du club veut prendre tout son temps pour faire un bon choix et éviter une autre erreur de casting. Le CRB, champion d'hiver, s'est séparé, contre toute attente, de son entraîneur en chef, Abdelkader Amrani. Finalement, les résultats ne sont pas forcément la raison principale du divorce entre l'entraîneur et son employeur. Amrani, qui a opté pour le club marocain de Difaâ Hassani El-Jadidi, a été remplacé par le technicien français Franck Dumas qui a quitté le CABBA après 7 mois seulement.
Le MCA, qui a terminé la phase aller à la 2e place, a limogé son entraîneur français Bernard Casoni. Malgré les résultats probants réalisés en championnat et en Coupe arabe, la direction ne voulait plus de lui. L'argument présenté par l'ancienne direction serait d'ordre financier. L'équipe algéroise est dirigée actuellement par l'entraîneur adjoint Mohamed Mekhazni, en attendant l'arrivée de Taoussi ou Badou Zakki. Le CSC a été le premier à ouvrir le bal cette saison en limogeant son entraîneur, le Français Denis Lavagne. Après un bras de fer avec la direction, le technicien français a fini par accepter la résiliation de son contrat. Le club n'a toujours pas trouvé un remplaçant pour Lavagne. De son côté, l'ASAïnM'lila qui a surpris tout le monde par son niveau technique, n'a pas pu retenir son entraineur Azzedine Aït Djoudi. Ce dernier n'a pas pu supporter les difficultés financières dans lesquelles se trouvaient les joueurs. Le désormais ex-entraîneur de l'AS Aïn M'lila a été récupéré par le NA Hussein Dey qui a limogé, de son côté, son entraineur Lakhdar Adjali.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.