Le juge demande un complément d'enquête    Tergiversations au Conseil de la Nation    La situation s'améliore nettement à Alger    L'Algérie perd 2 milliards de m3 de gaz à l'exportation    «Le Maroc doit tirer les leçons de son arrogance»    Décès de l'ancien Président Sidi Ould Cheikh Abdallahi    Le premier couac du projet de Anthar Yahia    Le président de la CAF Ahmad Ahmad suspendu cinq ans    Le choc USMA-ESS fixé à samedi prochain    LDC : Le programme de ce mardi    Saisie de plus de 7 kilos de drogue    Les premiers pas de «Enamla», le premier théâtre privé à Oran    Achèvement des travaux de réfection de la salle de cinéma Ifriqia    L'association El Mostakbal entame la formation des encadreurs des bibliothèques communales    Le gouvernement guinéen interdit les manifestations    Le Soudan veut modifier la méthode des négociations    L'Université russe des relations internationales organise une conférence sur la lutte du peuple sahraoui    Le procès Benfisseh reporté au 7 décembre    Le procès de l'ex-wali Bouderbali Mohamed reporté au 7 décembre    L'Opep et ses alliés pourraient réajuster leurs accords    Djerad annonce des mesures pour assurer l'approvisionnement en eau    L'héritage    Les non-dits    Les Sanafir recevront le WAT à Benabdelmalek    7 conseils pour vaincre la fatigue matinale de façon naturelle    Les habitants pris au dépourvu    Plus de 10 700 dossiers pour 848 logements    Semaine mouvementée pour les hirakistes d'Oran    Décès de Abderrachid Boukerzaza: Djerad présente ses condoléances à la famille du défunt    Un taux de participation provisoire entre 38 et 40%    "Entendez-vous dans les montagnes..." de Maïssa Bey traduit en italien    "Mes peintures sont une invitation au voyage"    Sessions de formation théâtrale au profit des jeunes Casbadjis    Cité des 1046 logements (Douéra) : Dégradation et absence d'entretien    Chetaïbia (Ouled Chebel) : Absence de structures sportives    Béchar : Cap sur le reboisement    A l'initiative de l'ambassade des Pays-Bas: Lancement du programme «Orange Corner» destiné aux startups    L'INVICIBILITE DU TEMPS    120 employés de la Santé décédés du Covid    EHU 1er Novembre: 60 malades du Covid-19 en soins intensifs ou en réanimation    Gestion des risques majeurs: Une nouvelle loi en préparation    Rahabi s'attend à une relance du processus politique    Le "ministère de la Santé n'a pas le pouvoir de prendre cette décision"    1.005 nouveaux cas et 19 décès    Affaire contre le quotidien El Watan: demande d'une enquête complémentaire    L'Organisation des Moudjahidine qualifie Macron de ‘'menteur''    Décès de l'ancien ministre de la Communication Abderrachid Boukerzaza    Le procès en appel de Tliba reporté au 29 novembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le bilan dépasse les 1.500 morts en Chine
Coronavirus
Publié dans Le Midi Libre le 16 - 02 - 2020

Le bilan de l'épidémie du nouveau coronavirus a dépassé hier les 1.500 morts en Chine, et un premier cas de contamination en Afrique a été constaté en Egypte.
Le bilan de l'épidémie du nouveau coronavirus a dépassé hier les 1.500 morts en Chine, et un premier cas de contamination en Afrique a été constaté en Egypte.
Le ministère égyptien de la Santé a annoncé vendredi avoir enregistré le premier cas sur le continent africain. Le porteur de la maladie, qui n'est pas égyptien, a été hospitalisé en quarantaine. Plus de 66.000 cas de contamination ont désormais été enregistrés en Chine, dont au moins 1.716 parmi les médecins et infirmiers travaillant au contact des malades, selon la Commission nationale de la santé, qui fait office de ministère. Les autorités ont révélé que six membres du personnel soignant étaient décédés, soulignant les risques qu'ils encourent dans des hôpitaux débordés. La grande majorité des contaminations en milieu hospitalier ont eu lieu à Wuhan, cheflieu de la province du Hubei, dans le centre de la Chine, et foyer de cette épidémie de pneumonie virale appelée Covid-19
par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). L'annonce du chiffre des contaminations à l'hôpital survient une semaine après la mort, due au virus, d'un médecin qui avait tenté d'alerter les autorités mais avait été réprimandé par la police. Son décès avait provoqué la colère sur les réseaux sociaux. En raison d'un afflux de patients dans les hôpitaux du Hubei et d'une pénurie de fournitures de protection (masques, combinaisons intégrales), une partie du personnel soignant se retrouve à la merci d'une contamination.
La Commission de la santé du Hubei a annoncé samedi qu'au cours des dernières 24 heures l'épidémie a fait 139 morts supplémentaires dans la province et que 2.420 nouveaux cas de contamination y avaient été détectés. Le nombre total des nouveaux cas decontamination en Chine continentale (hors Hong Kong et Macao) est de 2.641. De plus, quatre décès ont été constatés ailleurs que dans le Hubei. Cela porte à 1.523 morts le nombre total des décès enregistrés en Chine continentale depuis le début de l'épidémie. La Chine concentre 99,9 % des décès dus au coronavirus enregistrés dans le monde. Jusqu'à présent, le Japon et les Philippines sont les seuls autres pays ayant fait état de décès (un chacun) sur leur territoire. La lutte contre le virus constitue "un grand test pour le système et les capacités de gouvernance du pays", a reconnu vendredi le Président chinois Xi Jinping.
L'épidémie a révélé des "lacunes et insuffisances", at-il concédé, appelant à améliorer le système de santé national, des propos tenus lors d'une réunion du Parti communiste chinois (PCC).Côté américain, après avoir initialement félicité Pékin pour son "travail très professionnel", la Maison Blanche a pris ses distances jeudi. "Nous sommes un peu déçus du manque de transparence de la part des Chinois", a déclaré devant la presse Larry Kudlow, le principal conseiller économique du président Donald Trump. Il a notamment regretté que Pékin ait, selon lui, décliné des propositions américaines d'envoyer des experts en Chine. En réaction, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, a assuré vendredi que Pékin faisait preuve de "transparence" depuis le début de l'épidémie. "La Chine a toujours considéré une coopération avec les Etats-Unis de manière positive et ouverte", a-t-il dit. L'OMS a pris vendredi la défense de Pékin, affirmant que le gouvernement chinois "coopère avec nous, invite des experts internationaux, a partagé des séquences (du virus), continue à oeuvrer avec le monde extérieur". Les autorités sanitaires du Hubei ont annoncé jeudi à la surprise générale un élargissement de leur définition des personnes atteintes de la pneumonie virale Covid-19. Jusqu'à présent, un test de dépistage était indispensable pour déclarer un cas "confirmé". Dorénavant, les patients "diagnostiqués cliniquement", notamment avec une simple radio pulmonaire, seront aussi comptabilisés.
Cette nouvelle méthode aautomatiquement gonflé le nombre de morts et de personnes officiellement infectées, avec l'annonce d'un nvolée de plus de 15.000 nouveaux cas de contamination jeudi et d'environ 5.000 vendredi. Ces chiffres dépeignent une situation plus grave que ce qui avait été rapporté jusqu'à présent, mais cela "ne représente pas un changement significatif de la trajectoire de l'épidémie", a tempéré le chef du département des urgences sanitaires de l'OMS, Michael Ryan. La ville de Wuhan, où est apparu en décembre le nouveau coronavirus, et la province environnante du Hubei restaient vendredi coupées du monde via un draconien cordon sanitaire en vigueur depuis plus de trois semaines. Les deux chefs du PCC pour le Hubei et Wuhan, fustigés par l'opinion publique pour leur gestion de la crise, ont été limogés jeudi. Ailleurs dans le monde, l'épidémie de Covid-19 maintient les autorités en alerte, avec plusieurs centaines de cas confirmés de contamination dans une vingtaine d'Etats.
Les personnes malades aux Etats-Unis avec des symptômes de grippe mais ayant un dépistage négatif pour cette maladie seront testées pour le nouveau coronavirus, ont annoncé vendredi les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) américains Le principal foyer d'infection hors de Chine reste le paquebot de croisière Diamond Princess, en quarantaine au Japon près de Yokohama : 218 cas de contamination y ont été confirmés, dont 44 nouveaux cas annoncés jeudi. Les centaines de passagers d'un navire de croisière américain, le Westerdam, ont pu débarquer vendredi au Cambodge. Le bateau avait erré en mer plus de 10 jours, cinq portsasiatiques lui interdisant d'accoster par crainte du coronavirus.
Le ministère égyptien de la Santé a annoncé vendredi avoir enregistré le premier cas sur le continent africain. Le porteur de la maladie, qui n'est pas égyptien, a été hospitalisé en quarantaine. Plus de 66.000 cas de contamination ont désormais été enregistrés en Chine, dont au moins 1.716 parmi les médecins et infirmiers travaillant au contact des malades, selon la Commission nationale de la santé, qui fait office de ministère. Les autorités ont révélé que six membres du personnel soignant étaient décédés, soulignant les risques qu'ils encourent dans des hôpitaux débordés. La grande majorité des contaminations en milieu hospitalier ont eu lieu à Wuhan, cheflieu de la province du Hubei, dans le centre de la Chine, et foyer de cette épidémie de pneumonie virale appelée Covid-19
par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). L'annonce du chiffre des contaminations à l'hôpital survient une semaine après la mort, due au virus, d'un médecin qui avait tenté d'alerter les autorités mais avait été réprimandé par la police. Son décès avait provoqué la colère sur les réseaux sociaux. En raison d'un afflux de patients dans les hôpitaux du Hubei et d'une pénurie de fournitures de protection (masques, combinaisons intégrales), une partie du personnel soignant se retrouve à la merci d'une contamination.
La Commission de la santé du Hubei a annoncé samedi qu'au cours des dernières 24 heures l'épidémie a fait 139 morts supplémentaires dans la province et que 2.420 nouveaux cas de contamination y avaient été détectés. Le nombre total des nouveaux cas decontamination en Chine continentale (hors Hong Kong et Macao) est de 2.641. De plus, quatre décès ont été constatés ailleurs que dans le Hubei. Cela porte à 1.523 morts le nombre total des décès enregistrés en Chine continentale depuis le début de l'épidémie. La Chine concentre 99,9 % des décès dus au coronavirus enregistrés dans le monde. Jusqu'à présent, le Japon et les Philippines sont les seuls autres pays ayant fait état de décès (un chacun) sur leur territoire. La lutte contre le virus constitue "un grand test pour le système et les capacités de gouvernance du pays", a reconnu vendredi le Président chinois Xi Jinping.
L'épidémie a révélé des "lacunes et insuffisances", at-il concédé, appelant à améliorer le système de santé national, des propos tenus lors d'une réunion du Parti communiste chinois (PCC).Côté américain, après avoir initialement félicité Pékin pour son "travail très professionnel", la Maison Blanche a pris ses distances jeudi. "Nous sommes un peu déçus du manque de transparence de la part des Chinois", a déclaré devant la presse Larry Kudlow, le principal conseiller économique du président Donald Trump. Il a notamment regretté que Pékin ait, selon lui, décliné des propositions américaines d'envoyer des experts en Chine. En réaction, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, a assuré vendredi que Pékin faisait preuve de "transparence" depuis le début de l'épidémie. "La Chine a toujours considéré une coopération avec les Etats-Unis de manière positive et ouverte", a-t-il dit. L'OMS a pris vendredi la défense de Pékin, affirmant que le gouvernement chinois "coopère avec nous, invite des experts internationaux, a partagé des séquences (du virus), continue à oeuvrer avec le monde extérieur". Les autorités sanitaires du Hubei ont annoncé jeudi à la surprise générale un élargissement de leur définition des personnes atteintes de la pneumonie virale Covid-19. Jusqu'à présent, un test de dépistage était indispensable pour déclarer un cas "confirmé". Dorénavant, les patients "diagnostiqués cliniquement", notamment avec une simple radio pulmonaire, seront aussi comptabilisés.
Cette nouvelle méthode aautomatiquement gonflé le nombre de morts et de personnes officiellement infectées, avec l'annonce d'un nvolée de plus de 15.000 nouveaux cas de contamination jeudi et d'environ 5.000 vendredi. Ces chiffres dépeignent une situation plus grave que ce qui avait été rapporté jusqu'à présent, mais cela "ne représente pas un changement significatif de la trajectoire de l'épidémie", a tempéré le chef du département des urgences sanitaires de l'OMS, Michael Ryan. La ville de Wuhan, où est apparu en décembre le nouveau coronavirus, et la province environnante du Hubei restaient vendredi coupées du monde via un draconien cordon sanitaire en vigueur depuis plus de trois semaines. Les deux chefs du PCC pour le Hubei et Wuhan, fustigés par l'opinion publique pour leur gestion de la crise, ont été limogés jeudi. Ailleurs dans le monde, l'épidémie de Covid-19 maintient les autorités en alerte, avec plusieurs centaines de cas confirmés de contamination dans une vingtaine d'Etats.
Les personnes malades aux Etats-Unis avec des symptômes de grippe mais ayant un dépistage négatif pour cette maladie seront testées pour le nouveau coronavirus, ont annoncé vendredi les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) américains Le principal foyer d'infection hors de Chine reste le paquebot de croisière Diamond Princess, en quarantaine au Japon près de Yokohama : 218 cas de contamination y ont été confirmés, dont 44 nouveaux cas annoncés jeudi. Les centaines de passagers d'un navire de croisière américain, le Westerdam, ont pu débarquer vendredi au Cambodge. Le bateau avait erré en mer plus de 10 jours, cinq portsasiatiques lui interdisant d'accoster par crainte du coronavirus.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.