CNDH: accompagner les efforts de l'Etat pour éradiquer la discrimination contre la femme    Sonelgaz: un indicateur de veille pour recenser les cas de discrimination hommes/femmes au travail    Boukadoum prend part à la 2e réunion du groupe de soutien au Mali    Crue de l'Oued Meknassa: le corps sans vie d'une huitième victime, retrouvé    Lutte contre la Covid-19 : Une plateforme pour assurer la «vaccinovigilance» à l'EHU d'Oran    Cyberciminalité: l'Algérie candidate à la présidence du Comité internationale    Sahara Occidental: Berlin exhorté à ne pas céder aux pressions de Rabat    Les think tanks et l'universitaire dans la sphère de l'économie de la connaissance    Un texte d'un «autre temps»    Les modifications et les instructions de Tebboune    Vote de confiance sur fond d'optimisme modéré    Sultana Khaya victime d'une tentative d'élimination physique    L'historien Maati Monjib, en grève de la faim    "Nous reprenons confiance"    La FIFA officialise l'accord de Rabat    La commission interministérielle tranchera le cas de la FAF    La sélection algérienne à la 2e place    Les Algériennes Ouallal et Asselah précocement éliminées    Froger poussé vers la sortie ?    "L'économie ne peut se suffire d'ordres administratifs"    Tendances instables    7 personnes brûlées dans un incendie de véhicule    Au cinquième jour de fermeture de la RN 24, l'arbitrage de l'administration persiste    Des citoyens en attente d'un logement depuis 40 ans !    Petits beignets    "Pour endiguer le féminicide, il faut en finir avec le patriarcat"    Les attributaires du périmètre «Maâder» se plaignent du manque d'électricité    La statue de Mohand Oulhadj inaugurée    Le Festival national du théâtre professionnel revient    La nation du quart de page    Les passionnés au rendez-vous de la première séance à New York depuis un an    Ils se sont rassemblés à Constantine: Retraités et radiés de l'ANP reviennent à la charge    Environnement hostile    Les partis politiques s'y préparent    C'était un certain 08 mars 2007    Une campagne prématurée    Le vieux rêve prend forme    Les armes de la cyberguerre    La fabrique des mensonges!    Le président Tebboune présente ses condoléances    Le MCO rejoint l'ESS en tête    Benlamri buteur et Slimani passeur    Cinq personnes tuées dans une embuscade au nord du pays    L'Iran appelle les Européens à éviter «toute menace ou pression» sur le nucléaire    La Dgsn célèbre la Journée internationale de la femme    «Les femmes ont joué un rôle décisif dans l'histoire de l'Algérie»    Le double combat de la femme algérienne    Ces audacieuses qui façonnent la République    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le gouvernement précise les conditions de circulation des personnes et des marchandises
Publié dans Le Midi Libre le 28 - 03 - 2020

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a émis une instruction en direction des membres du gouvernement et des walis, précisant les conditions de circulation des personnes dans les wilayas concernées par les mesures de confinement, total ou partiel, ainsi que celles liées à l'octroi d'autorisations exceptionnelles, indiquent jeudi les services du Premier ministre dans un communiqué.
Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a émis une instruction en direction des membres du gouvernement et des walis, précisant les conditions de circulation des personnes dans les wilayas concernées par les mesures de confinement, total ou partiel, ainsi que celles liées à l'octroi d'autorisations exceptionnelles, indiquent jeudi les services du Premier ministre dans un communiqué.
Cette instruction a été émise dans le cadre de la mise en oeuvre des mesures de prévention et de lutte contre le nouveau coronavirus (Covid-19), édictées par les décrets exécutifs n°s 20-69 du 21 mars 2020 et n 20-70 du 24 mars 2020, a précisé le communiqué. Ainsi, et à l'effet de permettre un fonctionnement optimal des services à caractère sensible destinés à assurer la prise en charge sanitaire ainsi que l'approvisionnement de la population, il a été décidé que "sont autorisés à circuler, au sein de la même wilaya, les personnels relevant des services de la santé publique et les praticiens privés de la santé, et ce sur simple présentation de leurs cartes professionnelles". Il a été décidé aussi que "le transport de marchandises, de quelque nature que ce soit, est exclu des mesures d'interdiction édictées par les décrets exécutifs relatifs aux mesures de prévention et de lutte contre la pandémie" et en conséquence, "ne sont pas soumis à autorisation les activités de livraison de marchandises, y compris celles assurant la livraison à l'intérieur des wilayas de confinement".
"L'activité de commerce de gros de produits alimentaires et des autres produits alimentant les commerces autorisés doit être maintenue, y compris dans les wilayas ayant fait l'objet de mesures de confinement", a ajouté le communiqué, soulignant qu'à ce titre, "les marchés de gros des produits alimentaires et des fruits et légumes et les abattoirs, doivent poursuivre leur activité normalement et la circulation des marchandises de et vers ces lieux est autorisée". Par ailleurs, "un dispositif spécial de désinfection des moyens de transport, de même que des règles de prévention sanitaire, doivent être mis en oeuvre dans ce type de marchés au niveau des wilayas de Blida et d'Alger", a-t-on ajouté de même source. Concernant le déplacement des personnes qui s'approvisionnent à proximité de leur domicile, ainsi que pour les nécessités impérieuses de soin, "il n'est pas exigé une autorisation préalable", note le communiqué des services du Premier ministre, indiquant que "les walis doivent veiller, en relation avec les services du ministère de la Santé, à l'ouverture des officines pharmaceutiques durant la nuit, notamment dans les wilayas confinées, selon les modalités de permanence habituelles".
Cette instruction a été émise dans le cadre de la mise en oeuvre des mesures de prévention et de lutte contre le nouveau coronavirus (Covid-19), édictées par les décrets exécutifs n°s 20-69 du 21 mars 2020 et n 20-70 du 24 mars 2020, a précisé le communiqué. Ainsi, et à l'effet de permettre un fonctionnement optimal des services à caractère sensible destinés à assurer la prise en charge sanitaire ainsi que l'approvisionnement de la population, il a été décidé que "sont autorisés à circuler, au sein de la même wilaya, les personnels relevant des services de la santé publique et les praticiens privés de la santé, et ce sur simple présentation de leurs cartes professionnelles". Il a été décidé aussi que "le transport de marchandises, de quelque nature que ce soit, est exclu des mesures d'interdiction édictées par les décrets exécutifs relatifs aux mesures de prévention et de lutte contre la pandémie" et en conséquence, "ne sont pas soumis à autorisation les activités de livraison de marchandises, y compris celles assurant la livraison à l'intérieur des wilayas de confinement".
"L'activité de commerce de gros de produits alimentaires et des autres produits alimentant les commerces autorisés doit être maintenue, y compris dans les wilayas ayant fait l'objet de mesures de confinement", a ajouté le communiqué, soulignant qu'à ce titre, "les marchés de gros des produits alimentaires et des fruits et légumes et les abattoirs, doivent poursuivre leur activité normalement et la circulation des marchandises de et vers ces lieux est autorisée". Par ailleurs, "un dispositif spécial de désinfection des moyens de transport, de même que des règles de prévention sanitaire, doivent être mis en oeuvre dans ce type de marchés au niveau des wilayas de Blida et d'Alger", a-t-on ajouté de même source. Concernant le déplacement des personnes qui s'approvisionnent à proximité de leur domicile, ainsi que pour les nécessités impérieuses de soin, "il n'est pas exigé une autorisation préalable", note le communiqué des services du Premier ministre, indiquant que "les walis doivent veiller, en relation avec les services du ministère de la Santé, à l'ouverture des officines pharmaceutiques durant la nuit, notamment dans les wilayas confinées, selon les modalités de permanence habituelles".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.