Energie solaire: Tebboune ordonne le lancement du projet de réalisation de 1.000 mégawatts    L'agression sur les trains "inadmissible", poursuites judiciaires contre les auteurs    Le Front Polisario appelle l'UA à la mise en œuvre de ses résolutions    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines    Liga : Le Barça ejecté de la course au titre    Ouverture des frontières : Cinq vols quotidiens à partir du 1er juin    L'UNPA dénonce avec fermeté l'agression de l'occupation sioniste contre le peuple palestinien    Début du retrait des convocations aux examens du BAC et du BEM    Garde à vue « probablement » prolongée pour la journaliste Kenza Khetto, selon Radio M    Arsenal : Vers le come-back de Ramsey    Coronavirus : 117 nouveaux cas, 108 guérisons et 8 décès    Ligue 1: Le programme des rencontres de la 21ème journée    Allez Chabab zoudj !    Distribution de 3 018 logements AADL après 20 ans de retard    La réouverture des frontières au menu    Aïn Hammurabi de Abdellatif Ould Abdellah : évocation innovante de la mémoire de sang perdue    Des Journées du film norvégien à Alger    La Chine pose son rover sur Mars    "Non, ce n'est pas un problème d'hygiène de vie"    "NOUS SOMMES DANS UNE SITUATION DE SECHERESSE ALARMANTE"    Nouvelle opération de déstockage    Un mort et 37 blessés à Béjaïa    Les syndicats menacent de boycotter l'entrevue    Situation stable dans les hôpitaux    Eternels atermoiements    Les Kabyles en conquérants    Le MCA jouera sa saison à Casablanca    Marché du livre : Des mesures d'encadrement présentées au gouvernement    Prix Ali-Maâchi du Président de la République : Appel à candidature    Ahcène Mariche. poète et auteur : «Mes livres sont des supports didactiques»    Législatives: l'ANIE réitère son engagement d'accompagner les candidats    Restaurants fermés après l'Aïd : Service minimum pour la capitale    Le Conseil de la nation prend part à la session du printemps de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN    L'extrémisme des états    Gaza brûle...    Israël et l'effet boomerang    Dréan: Déraillement d'un train de transport de minerai    Le casier 2 du centre d'enfouissement en feu depuis une semaine: La population des localités environnantes suffoque    Bilan des différents services des UMC du CHUO: Plus de 57.000 consultations et 10.303 hospitalisations au premier trimestre    Les (mauvaises) manières du «discours»    «L'Algérie a une chance d'engager le changement»    Vers une seconde conférence internationale    Deux millions de Palestiniens affectés par les attaques    Les causes d'une déconfiture    L'Anie sous haute surveillance    Le bouclier juridique    20 millions aux préparatifs de la saison estivale    «Ecrire en langue Tamazight est un devoir»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





57 mds USD disponibles actuellement
Réserves de change
Publié dans Le Midi Libre le 19 - 08 - 2020

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a indiqué, hier à Alger, que les réserves de change s'élevaient actuellement à 57 milliards (mds) USD.
Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a indiqué, hier à Alger, que les réserves de change s'élevaient actuellement à 57 milliards (mds) USD.
Présidant l'ouverture de la conférence nationale sur le Plan de relance pour une économie nouvelle, le Président de la République a qualifié la situation financière du pays de "supportable même si c'est difficile", précisant que "les réserves de change s'élèvent à 57 mds USD". Faisant état de "1.900 mds DA de disponibilités bancaires pour l'investissement", le chef de l'Etat aa vancé des prévisions de recettes pétrolières de l'ordre de 24 mds USD à la fin de l'année.
En outre, le Président Tebboune a évoqué la possible affectation, durant l'année en cours, de 10 à 12 mds USD de réserves de change à des financements d'investissements. Les réserves de change avoisinaient les 62 mds USD en début de 2020. Dans le même contexte, Tebboune a rappelé que "le budget 2020 a été établi sur la base d'un prix référentiel de 30 USD/baril alors que le prix moyen est de 44 USD, ce qui offre une aisance" dans le financement budgétaire. Réitérant son refus catégorique de recourir à l'endettement extérieur, quelle qu'en soit la forme, le président de la République a déclaré "je refuse catégoriquement l'endettement auprès du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale et même auprès de pays amis et frères (...) pour préserver notre souveraineté entière", a-t-il soutenu.
Disponibilités bancaires de l'ordre de 1.900 mds DA au profit des investisseurs
Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a fait état également de disponibilités bancaires de l'ordre de 1.900 milliards (mds) de dinars jusqu'à fin 2020, au profit des investisseurs. Tebboune a réaffirmé le recours exclusif aux ressources internes pour le financement de l'investissement, soulignant, à nouveau, "son refus catégorique" de recourir à l'endettement extérieur, quelle qu'en soit la forme. "Le recours au financement extérieur sous de fallacieux prétextes ne se reproduira plus jamais", a soutenu le président de la République annonçant l'affectation de 1.900 mds de dinars jusqu'à fin 2020 "pour quiconque souhaite investir".
Appelant à "s'éloigner autant que possible des investissements lourds", Tebboune s'est interrogé sur la pertinence de financer la création d'une usine à 750 millions USD, par exemple, au lieu de financer 10 usines à 75 millions USD chacune. Néanmoins, a-t-il poursuivi, l'investissement dans de lourds projets demeure ouvert, pour peu qu'il apporte une forte valeur ajoutée. Outre ces disponibilités bancaires, le Président Tebboune a évoqué la possible affectation, durant l'année en cours, de 10 à 12 mds USD de réserves de change à des financements d'investissements. Dans le cadre de l'encouragement de l'investissement et des investisseurs, le Président Tebboune a annoncé la dépénalisation de l'acte de gestion pour permettre aux opérateurs de réaliser sereinement leurs projets. Tebboune a appelé, en particulier, à l'investissement dans le développement des industries de transformation pour pallier l'importation de leurs produits
Présidant l'ouverture de la conférence nationale sur le Plan de relance pour une économie nouvelle, le Président de la République a qualifié la situation financière du pays de "supportable même si c'est difficile", précisant que "les réserves de change s'élèvent à 57 mds USD". Faisant état de "1.900 mds DA de disponibilités bancaires pour l'investissement", le chef de l'Etat aa vancé des prévisions de recettes pétrolières de l'ordre de 24 mds USD à la fin de l'année.
En outre, le Président Tebboune a évoqué la possible affectation, durant l'année en cours, de 10 à 12 mds USD de réserves de change à des financements d'investissements. Les réserves de change avoisinaient les 62 mds USD en début de 2020. Dans le même contexte, Tebboune a rappelé que "le budget 2020 a été établi sur la base d'un prix référentiel de 30 USD/baril alors que le prix moyen est de 44 USD, ce qui offre une aisance" dans le financement budgétaire. Réitérant son refus catégorique de recourir à l'endettement extérieur, quelle qu'en soit la forme, le président de la République a déclaré "je refuse catégoriquement l'endettement auprès du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale et même auprès de pays amis et frères (...) pour préserver notre souveraineté entière", a-t-il soutenu.
Disponibilités bancaires de l'ordre de 1.900 mds DA au profit des investisseurs
Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a fait état également de disponibilités bancaires de l'ordre de 1.900 milliards (mds) de dinars jusqu'à fin 2020, au profit des investisseurs. Tebboune a réaffirmé le recours exclusif aux ressources internes pour le financement de l'investissement, soulignant, à nouveau, "son refus catégorique" de recourir à l'endettement extérieur, quelle qu'en soit la forme. "Le recours au financement extérieur sous de fallacieux prétextes ne se reproduira plus jamais", a soutenu le président de la République annonçant l'affectation de 1.900 mds de dinars jusqu'à fin 2020 "pour quiconque souhaite investir".
Appelant à "s'éloigner autant que possible des investissements lourds", Tebboune s'est interrogé sur la pertinence de financer la création d'une usine à 750 millions USD, par exemple, au lieu de financer 10 usines à 75 millions USD chacune. Néanmoins, a-t-il poursuivi, l'investissement dans de lourds projets demeure ouvert, pour peu qu'il apporte une forte valeur ajoutée. Outre ces disponibilités bancaires, le Président Tebboune a évoqué la possible affectation, durant l'année en cours, de 10 à 12 mds USD de réserves de change à des financements d'investissements. Dans le cadre de l'encouragement de l'investissement et des investisseurs, le Président Tebboune a annoncé la dépénalisation de l'acte de gestion pour permettre aux opérateurs de réaliser sereinement leurs projets. Tebboune a appelé, en particulier, à l'investissement dans le développement des industries de transformation pour pallier l'importation de leurs produits


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.