Arrivée du président sahraoui à Alger pour prendre part aux festivités du 60e anniversaire de l'indépendance    Jalon de la liberté à Sidi Fredj : une stèle commémorative symbolisant la levée des couleurs nationales en 1962    Réconciliation    L'Algérie veut passer à l'étape industrielle    Le défilé qui braque les regards    Les invités de marque de l'Algérie    Mise en garde contre l'escalade du Makhzen    Début de la campagne du prochain référendum constitutionnel    L'Algérie sur une courbe ascendante    Le dribble historique    Hammadi décroche deux médailles    Défilé géant en ville    Au rythme des festivités    «Un évènement majeur de l'histoire de notre pays»    Une histoire millénaire dans la résistance    Strophes de guerre    La petite histoire de l'Union des écrivains algériens    Le Président Tebboune inaugure en compagnie de son homologue tunisien la stèle commémorative "Jalon de la liberté"    JM/Handball - messieurs : l'Espagne bat la Serbie 42-38 et file en finale    Le TRO propose des visites virtuelles en 3 D et lance un service de réservation en ligne    APN: adoption du projet de loi sur la réserve militaire    Le Premier ministre préside la cérémonie de lancement du portail consacré au sommet arabe    UNE INDEPENDANCE CONFISQUEE PAR L'ARMEE DE BOUMEDIENE    JM/Haltérophilie: médaille d'or pour Walid Bidani à l'arraché    La remise des grades par le Président Tebboune, une honorable tradition qui vient orner les us de notre patrie et de l'institution militaire    Le PSG vise un nouvel attaquant transalpin    ETUSA: un programme de transport gratuit au profit des SMA au défilé militaire    JM: programme des athlètes algériens    Agriculture: convention Gvapro-Anade pour soutenir les projets de production    Transport: programme spécial pour l'Aïd el Adha    Transport: métro, tramway et téléphérique gratuits à travers le pays le 5 juillet    Man United : Ronaldo absent de la reprise de l'entrainement    Plate-forme "Glorious Algeria": vitrine du 60e anniversaire de l'indépendance par excellence    Saison estivale: 21 décès par noyade durant la période allant du 16 juin au 3 juillet    Migrants africains tués par la police marocaine : le président colombien parle d'une "barbarie"    Affichage des listes dans les communes dans les tout prochains jours: Plus de 15.000 logements prêts à la distribution    Géostratégie en gestation    Les préparatifs suivent leur cours: Un Sommet arabe fatidique    Le PDG de Sonatrach: Vers de nouveaux accords pour la révision des prix du gaz    Sonelgaz: Plus de 50.000 foyers raccordés au gaz et à l'électricité depuis 2020    Rejet des eaux non traitées dans les zones humides: Des contrôles réguliers dans les zones industrielles    Aïd El-Adha: Le ministère de la Santé met en garde    Plus de 5 millions de diplômés depuis l'indépendance: Les nouveaux challenges de l'Université    La Libye et l'espoir suspendu    La loi sur l'exercice du droit syndical retoquée    La longue marche...    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une nouvelle loi sur la concurrence attendue
Régulation du marché
Publié dans Le Midi Libre le 30 - 03 - 2021

Hausse des cours boursiers, baisse de la valeur du dinar, flambée du prix du fret maritime et spéculation... Le commerce a connu une année 2020 difficile avec une hausse généralisée des prix...
Hausse des cours boursiers, baisse de la valeur du dinar, flambée du prix du fret maritime et spéculation... Le commerce a connu une année 2020 difficile avec une hausse généralisée des prix...
C'est ce qu'a reconnu, hier matin, Sami Kolli, directeur de la régulation et de l'organisation du marché au ministère du Commerce, sur les ondes de la chaîne 3, de la Radio algérienne. En plus d'une conjoncture mondiale difficile due à la pandémie du Covid-19, le directeur de la régulation au ministère du Commerce révèle que "les pratiques spéculatives et les mauvais comportements de consommation sont également à l'origine des tensions constatées sur le marché". Il cite des exemples en lien avec l'actualité : "9 tonnes de poulet et 59 tonnes d'huile, stockés à des fins spéculatives, ont été saisies par les brigades de contrôle durant les deux mois de janvier et février." Sami Kolli s'interroge sur les raisons des tensions récurrentes sur certains produits de large consommation, pourtant, fabriqués en quantités suffisantes voire même supérieures aux besoins du marché domestique. "Le besoin national en huile est de 48 mille tonnes par mois. En janvier, 52 mille tonnes d'huile ont été produites et 53 mille en février".
Des enquêtes pour lutter contre la spéculation
Même chose pour le sucre. Le marché a besoin de 1.800 tonnes par jour alors que les capacités installées dépassent les 3.500 tonnes par jour. L'excédent de production est même exporté. "Où sont ces quantités ? Des enquêtes sont menées pour identifier les responsables de ces tensions sur le marché", annonce le directeur de la régulation au ministère du Commerce. En janvier et février, plus de 250 mille opérations de contrôle ont été menées par les brigades mixtes commerce- services de sécurité. Résultat : plus de 20 mille infractions et plus de 19 mille procédures judiciaires intentées. "Un bilan édifiant", estime Sami Kolli. Pour lutter efficacement contre ce phénomène, le département du Commerce prépare un amendement de la loi sur la concurrence. "Le texte est prêt et sera examiné en Conseil des ministres." Selon Sami Kolli, il prévoit, entre autres, "le renforcement des prérogatives du Conseil de la concurrence."
Pas d'inquiétude pour Ramadhan
Sami Kolli met également en garde contre les mauvais comportements de consommation. "Certains ménages stockent jusqu'à 5 bidons d'huile. Or, la surconsommation de ce type de produit est déconseillée pour la santé." Le directeur de la régulation au ministère du Commerce appelle les consommateurs à la mesure et à consommer durable. Il rassure et affirme que tous les produits seront disponibles durant le mois de Ramadhan. "Le président de la République a même donné des instructions pour importer des viandes rouges fraîches réfrigérées, ajouté à cela l'apport des wilayas du Sud qui ont un fort potentiel. Deux opérateurs qui ont des abattoirs modernes ont été sélectionnés pour lancer l'opération à partir d'Adrar",précise-t-il. D'autres dispositions ont été prises pour garantir la disponibilité des viandes blanches et des légumes, assure l'invité de la rédaction de la chaîne 3.
C'est ce qu'a reconnu, hier matin, Sami Kolli, directeur de la régulation et de l'organisation du marché au ministère du Commerce, sur les ondes de la chaîne 3, de la Radio algérienne. En plus d'une conjoncture mondiale difficile due à la pandémie du Covid-19, le directeur de la régulation au ministère du Commerce révèle que "les pratiques spéculatives et les mauvais comportements de consommation sont également à l'origine des tensions constatées sur le marché". Il cite des exemples en lien avec l'actualité : "9 tonnes de poulet et 59 tonnes d'huile, stockés à des fins spéculatives, ont été saisies par les brigades de contrôle durant les deux mois de janvier et février." Sami Kolli s'interroge sur les raisons des tensions récurrentes sur certains produits de large consommation, pourtant, fabriqués en quantités suffisantes voire même supérieures aux besoins du marché domestique. "Le besoin national en huile est de 48 mille tonnes par mois. En janvier, 52 mille tonnes d'huile ont été produites et 53 mille en février".
Des enquêtes pour lutter contre la spéculation
Même chose pour le sucre. Le marché a besoin de 1.800 tonnes par jour alors que les capacités installées dépassent les 3.500 tonnes par jour. L'excédent de production est même exporté. "Où sont ces quantités ? Des enquêtes sont menées pour identifier les responsables de ces tensions sur le marché", annonce le directeur de la régulation au ministère du Commerce. En janvier et février, plus de 250 mille opérations de contrôle ont été menées par les brigades mixtes commerce- services de sécurité. Résultat : plus de 20 mille infractions et plus de 19 mille procédures judiciaires intentées. "Un bilan édifiant", estime Sami Kolli. Pour lutter efficacement contre ce phénomène, le département du Commerce prépare un amendement de la loi sur la concurrence. "Le texte est prêt et sera examiné en Conseil des ministres." Selon Sami Kolli, il prévoit, entre autres, "le renforcement des prérogatives du Conseil de la concurrence."
Pas d'inquiétude pour Ramadhan
Sami Kolli met également en garde contre les mauvais comportements de consommation. "Certains ménages stockent jusqu'à 5 bidons d'huile. Or, la surconsommation de ce type de produit est déconseillée pour la santé." Le directeur de la régulation au ministère du Commerce appelle les consommateurs à la mesure et à consommer durable. Il rassure et affirme que tous les produits seront disponibles durant le mois de Ramadhan. "Le président de la République a même donné des instructions pour importer des viandes rouges fraîches réfrigérées, ajouté à cela l'apport des wilayas du Sud qui ont un fort potentiel. Deux opérateurs qui ont des abattoirs modernes ont été sélectionnés pour lancer l'opération à partir d'Adrar",précise-t-il. D'autres dispositions ont été prises pour garantir la disponibilité des viandes blanches et des légumes, assure l'invité de la rédaction de la chaîne 3.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.