Une nouvelle génération des démocrates    «Le parti a atteint amplement ses objectifs»    Le FFS reprend sa majorité à l'APW    La rupture?    Des blocages partout    «C'est criminel!»    Ramtane Lamamra : «Le séminaire a donné une vision claire de l'avenir»    La justice autorise une manifestation contre les bases militaires    Les Gambiens élisent leur président    Les votes les plus curieux    Hazard de retour en Belgique?    Kjaer absent au moins 6 mois    Le cadeau empoisonné des nouveaux élus    L'Epic mis aux oubliettes    Le coup de maître de la Bmpj    Hommage à Pilar Bardem    Des films et une installation pour sensibiliser à la cause    Hommage aux maîtres artisans disparus    Les mises en garde de Tebboune    Plusieurs secteurs à l'ordre du jour    Benbouzid se prononce    7 décès et 185 nouveaux cas en 24 heures    Le Président palestinien aujourd'hui à Alger    Une qualification et des interrogations    L'alliance militaire entre le Maroc et Israël est "malsaine"    Une vision claire de l'avenir    «La bureaucratie est devenue un ennemi juré de la Nation»    Le CNDH appelle à la révision de la loi    L'ancien journaliste du Quotidien El-Moudjahid Rachid Semad n'est plus    Pas encore de décès lié à Omicron signalé    Renouveau industriel, l'appétit grandissant de l'Algérie    Maroc : Les forces de l'ordre empêchent un sit-in populaire devant le Parlement en solidarité avec le peuple palestinien    Charaf-Eddine souhaite une plus grande représentativité de l'Algérie dans les instances internationales    Plusieurs routes coupées dans certaines wilayas du pays    Du 24 au 31 mars 2022    Plaidoirie pour le tourisme saharien    Coupe arabe Fifa-2021 (Gr D/2e j): l'Algérie et l'Egypte passent en quarts    Coupe de la CAF (2e tour prélim./additionnel): JS Saoura-Heart Of Aok (Ghana) se jouera sans public    Tenue dimanche d'une réunion du Conseil des ministres    Huit délégués du médiateur de la République remerciés    Un autre procès attend Mira Moknache à Akbou    FLN-RND, la guerre de tranchées    Le Festival national de la poésie melhoun revient à Mostaganem    Cherfa exclut tout retour à ce système    Le quota de l'Algérie passera à 972 000 b/j    Les Canaris toujours en confinement à Zéralda    Une exposition sur Charles de Foucauld, avant sa prochaine canonisation à Rome    Dans une conjoncture particulière: Mahmoud Abbas demain à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



"Une preuve que le pays est sur la bonne voie", estime Belhimer
Attaques hostiles contre l'Algérie
Publié dans Le Midi Libre le 27 - 10 - 2021

Dans un entretien accordé à "Sirma News", Belhimer a évoqué les attaques hostiles ciblant l'Algérie et les actes de sabotage subis dans le cadre d'un plan visant à ébranler la stabilité et l'unité du pays...
Dans un entretien accordé à "Sirma News", Belhimer a évoqué les attaques hostiles ciblant l'Algérie et les actes de sabotage subis dans le cadre d'un plan visant à ébranler la stabilité et l'unité du pays...
Ces attaques seraient, selon le ministre, "la preuve irréfutable que l'Algérie nouvelle avance sur la bonne voie", et que "ses positions souveraines et de principe gênent ses ennemis dont les cartes sont découvertes". "Le plus important dans tout ce qui ce qui se passe, c'est que plus les conspirations et complots contre notre pays s'intensifient, plus ses enfants deviennent davantage unis et solidaires, en se ralliant autour de la patrie et de ses institutions constitutionnelles", en témoigne le sursaut national spontané des Algériens, à l'intérieur du pays comme à l'étranger, en vue de le défendre, se félicite le ministre. Il a salué, à ce propos, les médias nationaux,
publics et privés, qui "se sont acquittés de leur rôle avec force et un haut sens de professionnalisme", soulignant qu'ils étaient, avec tout le mérite qui leur revient, "à la hauteur du défi imposé, en faisant face, avec professionnalisme, aux sorties de piste diplomatiques et médiatiques hostiles et à la cyber guerre frénétique". Parmi les "missions brillamment accomplies par les médias, dans le cadre de cette démarche, il y a lieu de citer leurs fortes ripostes à l'Agence France-Presse pour avoir fait l'apologie du mouvement terroriste - MAK-", a rappelé Belhimer. Dans ce contexte, le ministre a mis l'accent sur l'efficacité du rôle des médias nationaux "grâce à l'élargissement des libertés dont jouit la corporation de la presse et de l'information mais aussi au recours à la presse électronique que nous encourageons et dont nous motivons ses usagers au service du droit du citoyen à l'information".
En ce qui concerne la détection et la riposte aux fausses informations grâce aux compétences et efforts nationaux, M. Belhimer a souligné qu'"il est plus que nécessaire, voire urgent, d'adapter et de consolider les cadres et mécanismes juridiques pertinents pour faire face à la désinformation", et ce, à l'image de la plupart des pays du monde, et à leur tête les pays maîtrisant et producteurs de nouvelles technologies de l'information et de la communication. L'Algérie n'est pas à l'abri d'attaques et de menaces cybernétiques, plus grave, elle est "l'un des pays les plus ciblés". Belhimer a rappelé la décision du président de la République, en juin dernier, de créer un nouveau pôle pénal chargé du suivi et de la lutte contre les crimes cybernétiques et la poursuite des individus impliqués dans leur diffusion, propagation et promotion. Pour la même raison, le législateur algérien a promulgué des textes traitant ce type de crimes, dont la loi portant règles particulières de prévention et de lutte contre les infractions liées aux technologies de l'information et de la communication. Concernant le secteur de la Communication, Belhimer a cité la nouvelle loi organique sur l'information et celle relative à l'activité audiovisuelle qui sont à "un stade de débat très avancé au niveau des institutions concernées".
Quant à la nouvelle loi organique régissant le secteur de la publicité, le ministre a réitéré l'importance que revêt ce texte, attendu les dépassements "graves, non professionnels et immoraux résultant de l'absence d'une loi régissant la publicité, un manque qui a été exploité par certaines parties pour l'enrichissement illicite et l'atteinte à l'économie du pays". Concernant la question de la fermeture de certaines chaînes de télé privées, le ministre a réaffirmé que "le respect de la loi est le critère déterminant dans le traitement du ministère des différents médias publics ou privés". Concernant la domiciliation des sites électroniques dans le domaine ".dz", Belhimer a dit partager l'avis des professionnels des médias et de la presse nationale quant à l'impératif d'adopter le mode des systèmes de paiement interbancaires pour bénéficier d'abonnés à l'étranger. Le ministre a souligné que des normes spécifiques à la publicité électronique devront être définies, précisant que ce volet sera défini "avec précision" dans la loi relative à la publicité.
Ces attaques seraient, selon le ministre, "la preuve irréfutable que l'Algérie nouvelle avance sur la bonne voie", et que "ses positions souveraines et de principe gênent ses ennemis dont les cartes sont découvertes". "Le plus important dans tout ce qui ce qui se passe, c'est que plus les conspirations et complots contre notre pays s'intensifient, plus ses enfants deviennent davantage unis et solidaires, en se ralliant autour de la patrie et de ses institutions constitutionnelles", en témoigne le sursaut national spontané des Algériens, à l'intérieur du pays comme à l'étranger, en vue de le défendre, se félicite le ministre. Il a salué, à ce propos, les médias nationaux,
publics et privés, qui "se sont acquittés de leur rôle avec force et un haut sens de professionnalisme", soulignant qu'ils étaient, avec tout le mérite qui leur revient, "à la hauteur du défi imposé, en faisant face, avec professionnalisme, aux sorties de piste diplomatiques et médiatiques hostiles et à la cyber guerre frénétique". Parmi les "missions brillamment accomplies par les médias, dans le cadre de cette démarche, il y a lieu de citer leurs fortes ripostes à l'Agence France-Presse pour avoir fait l'apologie du mouvement terroriste - MAK-", a rappelé Belhimer. Dans ce contexte, le ministre a mis l'accent sur l'efficacité du rôle des médias nationaux "grâce à l'élargissement des libertés dont jouit la corporation de la presse et de l'information mais aussi au recours à la presse électronique que nous encourageons et dont nous motivons ses usagers au service du droit du citoyen à l'information".
En ce qui concerne la détection et la riposte aux fausses informations grâce aux compétences et efforts nationaux, M. Belhimer a souligné qu'"il est plus que nécessaire, voire urgent, d'adapter et de consolider les cadres et mécanismes juridiques pertinents pour faire face à la désinformation", et ce, à l'image de la plupart des pays du monde, et à leur tête les pays maîtrisant et producteurs de nouvelles technologies de l'information et de la communication. L'Algérie n'est pas à l'abri d'attaques et de menaces cybernétiques, plus grave, elle est "l'un des pays les plus ciblés". Belhimer a rappelé la décision du président de la République, en juin dernier, de créer un nouveau pôle pénal chargé du suivi et de la lutte contre les crimes cybernétiques et la poursuite des individus impliqués dans leur diffusion, propagation et promotion. Pour la même raison, le législateur algérien a promulgué des textes traitant ce type de crimes, dont la loi portant règles particulières de prévention et de lutte contre les infractions liées aux technologies de l'information et de la communication. Concernant le secteur de la Communication, Belhimer a cité la nouvelle loi organique sur l'information et celle relative à l'activité audiovisuelle qui sont à "un stade de débat très avancé au niveau des institutions concernées".
Quant à la nouvelle loi organique régissant le secteur de la publicité, le ministre a réitéré l'importance que revêt ce texte, attendu les dépassements "graves, non professionnels et immoraux résultant de l'absence d'une loi régissant la publicité, un manque qui a été exploité par certaines parties pour l'enrichissement illicite et l'atteinte à l'économie du pays". Concernant la question de la fermeture de certaines chaînes de télé privées, le ministre a réaffirmé que "le respect de la loi est le critère déterminant dans le traitement du ministère des différents médias publics ou privés". Concernant la domiciliation des sites électroniques dans le domaine ".dz", Belhimer a dit partager l'avis des professionnels des médias et de la presse nationale quant à l'impératif d'adopter le mode des systèmes de paiement interbancaires pour bénéficier d'abonnés à l'étranger. Le ministre a souligné que des normes spécifiques à la publicité électronique devront être définies, précisant que ce volet sera défini "avec précision" dans la loi relative à la publicité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.