Une nouvelle génération des démocrates    «Le parti a atteint amplement ses objectifs»    Le FFS reprend sa majorité à l'APW    La rupture?    Des blocages partout    «C'est criminel!»    Ramtane Lamamra : «Le séminaire a donné une vision claire de l'avenir»    La justice autorise une manifestation contre les bases militaires    Les Gambiens élisent leur président    Les votes les plus curieux    Hazard de retour en Belgique?    Kjaer absent au moins 6 mois    Le cadeau empoisonné des nouveaux élus    L'Epic mis aux oubliettes    Le coup de maître de la Bmpj    Hommage à Pilar Bardem    Des films et une installation pour sensibiliser à la cause    Hommage aux maîtres artisans disparus    Les mises en garde de Tebboune    Plusieurs secteurs à l'ordre du jour    Benbouzid se prononce    7 décès et 185 nouveaux cas en 24 heures    Le Président palestinien aujourd'hui à Alger    Une qualification et des interrogations    L'alliance militaire entre le Maroc et Israël est "malsaine"    Une vision claire de l'avenir    «La bureaucratie est devenue un ennemi juré de la Nation»    Le CNDH appelle à la révision de la loi    L'ancien journaliste du Quotidien El-Moudjahid Rachid Semad n'est plus    Pas encore de décès lié à Omicron signalé    Renouveau industriel, l'appétit grandissant de l'Algérie    Maroc : Les forces de l'ordre empêchent un sit-in populaire devant le Parlement en solidarité avec le peuple palestinien    Charaf-Eddine souhaite une plus grande représentativité de l'Algérie dans les instances internationales    Plusieurs routes coupées dans certaines wilayas du pays    Du 24 au 31 mars 2022    Plaidoirie pour le tourisme saharien    Coupe arabe Fifa-2021 (Gr D/2e j): l'Algérie et l'Egypte passent en quarts    Coupe de la CAF (2e tour prélim./additionnel): JS Saoura-Heart Of Aok (Ghana) se jouera sans public    Tenue dimanche d'une réunion du Conseil des ministres    Huit délégués du médiateur de la République remerciés    Un autre procès attend Mira Moknache à Akbou    FLN-RND, la guerre de tranchées    Le Festival national de la poésie melhoun revient à Mostaganem    Cherfa exclut tout retour à ce système    Le quota de l'Algérie passera à 972 000 b/j    Les Canaris toujours en confinement à Zéralda    Une exposition sur Charles de Foucauld, avant sa prochaine canonisation à Rome    Dans une conjoncture particulière: Mahmoud Abbas demain à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un colloque national prévu le 8 novembre prochain
Mémoire et problématique de l'écriture de l'histoire
Publié dans Le Midi Libre le 27 - 10 - 2021

Le ministère des Moudjahidines et des Ayants droit organisera le 8 novembre prochain, le premier colloque national sur la Mémoire et la problématique de l'écriture de l'Histoire nationale.
Le ministère des Moudjahidines et des Ayants droit organisera le 8 novembre prochain, le premier colloque national sur la Mémoire et la problématique de l'écriture de l'Histoire nationale.
Le colloque sera organisé en coordination avec le ministère de l'éducation nationale et celui de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique à travers un nombre de laboratoires de recherche spécialisés. L'objectif étant de protéger la mémoire collective de la nation algérienne à la suite du terrible acharnement ayant touché récemment l'Histoire de l'Algérie et ses composantes. "Il fallait donc répondre de manière académique et scientifique aux écrits coloniaux à cet égard", selon le président du Comité scientifique du colloque,
le professeur Bouazza Boudersaya. Les objectifs de cette rencontre scientifique ont été définis en trois axes, dont le premier est la nécessité de maîtriser le cadre de référence pour le développement des études historiques algériennes et leur importance dans la construction de la conscience nationale. Le deuxième axe cherche à mettre en lumière les valeurs culturelles de la nation algérienne en prêtant attention aux acquis de l'école historique algérienne, tandis que le troisième axe du colloque vise à construire une vision prospective pour immuniser les générations futures avec la prise de conscience historique. Quant aux ateliers du colloque, ils étudieront le cadre conceptuel de l'Histoire, de la M moire et des études historiques en Algérie entre réalité et espoir. Par ailleurs, les participants au colloque prendront en charge l'étude de l'histoire nationale dans le système éducatif national et le thème de l'histoire et de la Mémoire dans le cadre de la future stratégie de l'état algérien pour une écriture correcte de l'histoire, basée sur le document et ses sources. Le ministre des Moudjahidine et des Ayants droit, Laïd Rebiga a affirmé que le programme du président de la République, Abdelmadjid Tebboune a toujours accordé l'intérêt nécessaire à la mémoire nationale. Le ministre a présenté au nom du Comité national chargé de la célébration des journées et des fêtes nationales,
qu'il préside, les grands axes du programme de célébration du 67e de l'anniversaire du déclenchement de la glorieuse Guerre de libération, soulignant l'importance de cet évènement notamment dans ces circonstances caractérisées par des enjeux de la mémoire. Le programme de célébration englobe plusieurs domaines, à savoir des activités culturelles, artistiques et sportives à travers l'ensemble des wilayas du pays. Les musés du Moudjahid organiseront également des expositions itinérantes de documents et de photos historiques, dont l'initiative "Un musée dans un bus", qui est un musée historique qui parcourra divers quartiers et lieux publics d'Alger et qui sera étendu à d'autres wilayas. Le programme comprend également la projection de l'avant-première de la série documentaire Prisons et centres de détention, outre la projection de films sur l'héroïsme et les gloires des dirigeants de la guerre de libération. Concernant les colloques, il a été décidé d'organiser la troisième conférence nationale sur les grands soulèvements dans le Sud-Est et un colloque sur les crimes du colonialisme - l'extermination de la population de Laghouat comme cas - en plus de l'organisation d'un colloque national sur les essais nucléaires françaises dans le désert algérien.
Le colloque sera organisé en coordination avec le ministère de l'éducation nationale et celui de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique à travers un nombre de laboratoires de recherche spécialisés. L'objectif étant de protéger la mémoire collective de la nation algérienne à la suite du terrible acharnement ayant touché récemment l'Histoire de l'Algérie et ses composantes. "Il fallait donc répondre de manière académique et scientifique aux écrits coloniaux à cet égard", selon le président du Comité scientifique du colloque,
le professeur Bouazza Boudersaya. Les objectifs de cette rencontre scientifique ont été définis en trois axes, dont le premier est la nécessité de maîtriser le cadre de référence pour le développement des études historiques algériennes et leur importance dans la construction de la conscience nationale. Le deuxième axe cherche à mettre en lumière les valeurs culturelles de la nation algérienne en prêtant attention aux acquis de l'école historique algérienne, tandis que le troisième axe du colloque vise à construire une vision prospective pour immuniser les générations futures avec la prise de conscience historique. Quant aux ateliers du colloque, ils étudieront le cadre conceptuel de l'Histoire, de la M moire et des études historiques en Algérie entre réalité et espoir. Par ailleurs, les participants au colloque prendront en charge l'étude de l'histoire nationale dans le système éducatif national et le thème de l'histoire et de la Mémoire dans le cadre de la future stratégie de l'état algérien pour une écriture correcte de l'histoire, basée sur le document et ses sources. Le ministre des Moudjahidine et des Ayants droit, Laïd Rebiga a affirmé que le programme du président de la République, Abdelmadjid Tebboune a toujours accordé l'intérêt nécessaire à la mémoire nationale. Le ministre a présenté au nom du Comité national chargé de la célébration des journées et des fêtes nationales,
qu'il préside, les grands axes du programme de célébration du 67e de l'anniversaire du déclenchement de la glorieuse Guerre de libération, soulignant l'importance de cet évènement notamment dans ces circonstances caractérisées par des enjeux de la mémoire. Le programme de célébration englobe plusieurs domaines, à savoir des activités culturelles, artistiques et sportives à travers l'ensemble des wilayas du pays. Les musés du Moudjahid organiseront également des expositions itinérantes de documents et de photos historiques, dont l'initiative "Un musée dans un bus", qui est un musée historique qui parcourra divers quartiers et lieux publics d'Alger et qui sera étendu à d'autres wilayas. Le programme comprend également la projection de l'avant-première de la série documentaire Prisons et centres de détention, outre la projection de films sur l'héroïsme et les gloires des dirigeants de la guerre de libération. Concernant les colloques, il a été décidé d'organiser la troisième conférence nationale sur les grands soulèvements dans le Sud-Est et un colloque sur les crimes du colonialisme - l'extermination de la population de Laghouat comme cas - en plus de l'organisation d'un colloque national sur les essais nucléaires françaises dans le désert algérien.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.