Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Barça : Iniesta cite les trois joueurs clés pour remporter le Clasico    Acquittement pour 32 activistes    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Chengriha réclame la décontamination des sites    L'option du rationnement écartée ?    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Nouveau rendez-vous manqué    Pour qui sonne le glas ?    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Le Hirak maintient la pression    Regroupement en tête    Charef Eddine Amara, candidat unique    Le devoir de réagir    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    Djabou, le retour    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Assemblée élective de la Fédération algérienne de football : Belmadi réaffirme sa "neutralité"    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    Les walis soumis à une évaluation périodique    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    Un organisme marin toxique et mortel: Présence de la méduse «la galère portugaise» sur les côtes oranaises    Tlemcen: Plaidoyer pour une «communauté d'entrepreneurs»    Allégations d'agression sexuelle sur un mineur: De graves accusations contre six individus     Grave escalade à nos frontières    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Les marchés flambent    8700 logements sociaux distribués    «Elles sont profondes et particulières»    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    L'APLS poursuit ses attaques contre les forces d'occupation marocaines    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    Pourquoi voulait-on piéger Hanoune ?    La note de Ouadjaout    La thyroïde, apprendre à la connaître    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nike veut s'emparer d'Umbro pour tacler Adidas sur le terrain du foot
Equipements
Publié dans Le Midi Libre le 24 - 10 - 2007

Le géant américain des équipements sportifs Nike a lancé mardi une offre d'acquisition de 582 millions de dollars sur le Britannique Umbro, une opération amicale qui devrait l'aider à dominer un marché du football où il est actuellement devancé par son grand rival Adidas. Actuellement, Nike contrôle environ 30% du marché des équipements de football, contre 35% à l'Allemand Adidas et 5% à Umbro, selon des estimations citées dans la presse britannique. En novembre dernier, il s'était fixé pour objectif de devenir d'ici 2010, date de la prochaine Coupe du monde, "la marque numéro un incontestée du premier sport mondial". En s'emparant d'Umbro, fondé en 1924 et basé dans le nord-ouest de l'Angleterre, qui a conclu des partenariats avec des joueurs prestigieux tels que le capitaine de Chelsea et de l'équipe d'Angleterre, John Terry, l'attaquant de Newcastle, Michael Owen, ou l'international portugais Deco, Nike devrait donc se hisser au même niveau que la marque aux trois bandes. Qui plus est, il va prendre de solides positions au Royaume-Uni, plus gros marché du monde pour le football. Grâce à cette opération, "Nike va mener le jeu à tous les niveaux à travers le monde", a fanfaronné son PDG Mark Parker, dans un communiqué commun avec Umbro. Une façon de répliquer à Adidas, venu chasser sur ses terres il y a deux ans avec l'acquisition de l'américain Reebok, et à la prise de contrôle de l'allemand Puma par le groupe de luxe français PPR en début d'année.
Le géant américain des équipements sportifs Nike a lancé mardi une offre d'acquisition de 582 millions de dollars sur le Britannique Umbro, une opération amicale qui devrait l'aider à dominer un marché du football où il est actuellement devancé par son grand rival Adidas. Actuellement, Nike contrôle environ 30% du marché des équipements de football, contre 35% à l'Allemand Adidas et 5% à Umbro, selon des estimations citées dans la presse britannique. En novembre dernier, il s'était fixé pour objectif de devenir d'ici 2010, date de la prochaine Coupe du monde, "la marque numéro un incontestée du premier sport mondial". En s'emparant d'Umbro, fondé en 1924 et basé dans le nord-ouest de l'Angleterre, qui a conclu des partenariats avec des joueurs prestigieux tels que le capitaine de Chelsea et de l'équipe d'Angleterre, John Terry, l'attaquant de Newcastle, Michael Owen, ou l'international portugais Deco, Nike devrait donc se hisser au même niveau que la marque aux trois bandes. Qui plus est, il va prendre de solides positions au Royaume-Uni, plus gros marché du monde pour le football. Grâce à cette opération, "Nike va mener le jeu à tous les niveaux à travers le monde", a fanfaronné son PDG Mark Parker, dans un communiqué commun avec Umbro. Une façon de répliquer à Adidas, venu chasser sur ses terres il y a deux ans avec l'acquisition de l'américain Reebok, et à la prise de contrôle de l'allemand Puma par le groupe de luxe français PPR en début d'année.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.