Les relations algéro-turques évoluent conformément aux orientations des Présidents des deux pays    Le Conseil de sécurité exhorté à mettre un terme à l'obstination de l'Etat d'occupation marocain    Benabderrahmane s'entretient en Turquie avec le Premier ministre palestinien    Coupe Davis (Groupe 3/Zone Afrique): l'Algérie menée au score (1-0)    Partenariat AT-Kaspersky: une large gamme de produits pour garantir la sécurité des clients    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    OL : Cherki vendu dès ce mercato ?    Wijnaldum a consulté Salah avant de rejoindre l'AS Rome    Accidents de la circulation : 61 décès et 1.831 blessés en une semaine    ANP: 5 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Quatre Palestiniens tués par l'armée sioniste    Djezzy: Mahieddine Allouche nommé DG par intérim    Electricité: L'Algérie prête à augmenter les quantités exportées vers la Tunisie    La virtualité des PIB et des PNB    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    USM Bel-Abbès: En voie de disparition !    Mali: 17 soldats et 4 civils tués, 9 militaires portés disparus    Selon le rapport d'un institut américain: L'Algérie a réussi à contrer la menace terroriste    Affaire d'escroquerie d'étudiants algériens: Le propriétaire de la société «Future Gate» condamné à six ans de prison    D'une valeur de 2 millions d'euros: Du matériel médical périmé saisi, trois arrestations    Pour sécuriser les accès au pôle urbain Zabana: Le chantier de deux bretelles et d'un rond-point relancé    Un rival de Sadr réclame le retour du Parlement    Une opération à trois bandes...    Brèves    La première médaille pour Zouina Bouzebra    La Turquie «invitée» lundi prochain aux Etats-Unis    Un plan d'urgence pour développer ces filières    Ramtane Lamamra en Azerbaïdjan    La société civile et la jeunesse au-devant de la scène    La voix écoutée de l'Algérie    «L'anglais à l'école est une chose positive»    La canicule est de retour    Une fresque à la mémoire des victimes    Les détails de l'opération UGTA    Samy Thiébault en concert    Hommage à Mahboub Safar Bati    Conseil supérieur de la magistrature : élection des membres du Bureau permanent    Boughali s'entretient à Bogota avec le MAE colombien sur la promotion de la coopération bilatérale    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Tlemcen: L'artiste peintre Abdelkamel Bekhti n'est plus    Le barrage inexploité    Au bon souvenir de feues, les «robes noires»    Lamamra reçoit le nouvel ambassadeur de Libye à Alger    Musée d'Oran: une exposition d'arts plastiques à la salle des Beaux arts    Mila: 17 biens culturels retenus au projet d'itinéraire touristique de la wilaya    L'hirondelle qui en appelle au printemps...    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



UN COLLECTIF DE JEUNES LANCE UN APPEL AUX ALGERIENS
Publié dans Le Quotidien d'Algérie le 29 - 01 - 2019


29 JANVIER 2019
Un groupe de jeunes se faisant appeler « jeunes engagés pour l'Algérie » ont diffusé aujourd'hui une déclaration dans laquelle ils expriment leur inquiétude quant à l'avenir du pays au moment où la prochaine échéance électorale est entourée de points d'interrogations.
En voici le texte :
Appel des jeunes engagés pour l'Algérie
« Nous, jeunes citoyens engagés, signataires de la présente lettre, sommes profondément inquiets pour l'avenir de notre pays. À la veille d'une échéance politique importante, la prolongation du statu quo constitue un réel danger pour l'Algérie. Un changement structurel de système est nécessaire, dans les plus brefs délais. Cet appel est un cri de colère et d'espoir qui doit interpeller toutes les Algériennes et tous les Algériens sur la nécessité de prendre leur destin en main.
Notre pays s'enlise dans une crise multidimensionnelle. Les jeunes, qui représentent 70% de la population, sont les premiers à en souffrir. Le chômage touche plus d'un jeune sur trois. La politique économique paupérise les citoyens. Les inégalités se creusent.
La harga et la fuite des cerveaux augmentent d'une manière spectaculaire. La corruption et la généralisation de la hogra affaiblissent la confiance des citoyens envers la chose publique. Le malaise économique, social et culturel, aggravé par une paralysie politique destructrice, est visible à tous les niveaux. Sur le plan international, l'Algérie, autrefois symbole de résistance et de grandeur, est devenue inaudible et porteuse d'une image indigne de son histoire.
Dans ce contexte alarmant, nous, jeunes citoyens engagés, avons la profonde conviction qu'il est indispensable et salutaire d'entendre l'exigence de liberté, de justice et de dignité des citoyens algériens. Le changement passe par des ruptures inévitables. Notre société est en mesure de prendre son destin en main et de construire son pays dans la paix et la sécurité. L'heure est à l'émergence des forces vives et positives, piliers d'une Algérie démocratique, moderne et prospère. Nous, jeunes citoyens engagés, sommes aussi conscients que notre génération doit assumer ses responsabilités et faire face aux innombrables défis de demain tels que la transition énergétique, la croissance démographique, le retard scientifique et technologique, et le réchauffement climatique pour ne nommer que cela. Le compte à rebours est bien avancé. Chaque jour d'immobilisme est un temps perdu pour notre pays.
À la jeunesse algérienne,
Il est primordial de croire qu'un avenir autre est possible. Face au désespoir et au désarroi ambiant, nous ne devons pas abdiquer. Il nous faut redoubler d'efforts citoyens, d'engagements politiques, et faire converger nos forces pour bâtir l'Algérie de demain. Malgré les innombrables restrictions, beaucoup de jeunes, vivants en Algérie ou à l'étranger, évoluent déjà au sein de leurs propres espaces d'expression et de création. En assumant leurs droits et leurs devoirs citoyens, ils savent pertinemment que le changement est un projet collectif, essentiel pour le pays et les générations futures.
À ceux qui gouvernent l'Algérie,
Renoncez au statu quo qui nous condamne dans une infernale fuite en avant. Ecoutez la voix des jeunes et des citoyens qui auront à construire l'Algérie de demain.
À toutes les Algériennes et à tous les Algériens,
Ayons le courage d'ouvrir un nouveau chapitre de notre histoire nationale, celui de l'Etat de droit et de la démocratie.
Algérie, 29 janvier 2019
Les Signataires
– Lynda Abbou, journaliste – Yanis Adjlia, activiste – Fouzi Beggah, docteur en pharmacie – Okba Bellabas, avocat – Zakaria Benlahrech, avocat – Kahina Bouchefa, psychologue et professionnelle en enseignement supérieur – Yasmine Bouchene, journaliste – Adel Boucherguine, journaliste – Mohamed Nadjib Boukersi, docteur en pharmacie – Lamia Saad Bouzid, activiste politique – Mehdi Brahimi, data scientist, docteur en ingénierie – Amina Afaf Chaieb, cheffe d'entreprise et activiste politique – Mehdi Cherifi, citoyen algérien – Islam Amine Derradji, politiste et chercheur-universitaire – Tin Hinan El Kadi, chercheuse en sciences sociales – Raouf Farrah, analyste politique et chercheur-universitaire – Mehdi Hachid, artiste visuel et ingénieur en communication – Mohand Hadadou, animateur associatif et militant politique – Abdel Moumene Khelil, défenseur des droits de l'Homme – Amine Labter, journaliste – Slimane Mouh, défenseur des droits de l'Homme – Aissa Rahmoune, avocat et défenseur des droits de l'Homme – Abderrahmane Salah, avocat – Madjid Serrah, blogueur et militant associatif – Yasmine Tafat, Chef de Projet Clinique International


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.