Le Président Erdogan reçoit le président de l'APN    Douanes algériennes : plus de 1000 milliards da de taxes et droits perçus en 2019    MOUVEMENT DANS LES CORPS DES WALIS : Le président Tebboune procède à un nouveau changement    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Le dossier de Karim Tabbou transféré en correctionnel    Une bactérie dans le camembert Tassili    MOSQUEE DE PARIS : Le nouveau recteur reçu par le président de la République    ASPHYXIEE AU MONOXYDE DE CARBONE : Une femme décède à Beni Messous    AIN DEFLA : Un raqi escroc sous les verrous    Les entretiens Tebboune-Erdogan élargis aux membres des deux délégations    Une réplique d'une magnitude de 3,3 enregistrée à Jijel (CRAAG)    Accidents de la circulation: 9 morts et 46 blessés en 24 heures    Une agence nationale du numérique pour la fin du semestre en cours    Déception des uns, réticences des autres…    La production en hausse, les pénuries subsistent    Alliés pour tuer le progrès !    Première apparition publique de Lyes Fakhfakh    Les forces gouvernementales se rapprochent d'un objectif-clé    Le bilan du raid contre une base américaine en Irak s'alourdit    Irak : le pouvoir déterminé à mater la révolution    La Banque Casher de la souffrance !    L'USMA manquait d'armurerie !    Le Sept national en route vers le TQO    Pour une conférence nationale indépendante    Les actes qui "tuent" les promesses    Nabil Alloune et Ilyas Lahouazi devant le procureur aujourd'hui    Les hirako-sceptiques et le moral du peuple    Les meilleures plantes pour purifier et désenflammer le côlon    La Fémis accueillera un cinéaste algérien pour son université d'été    "Les Algériens ignorent pour la plupart l'histoire de leur pays"    Des ahmadis convoqués par la justice    Le dégoût de l'Europe    Ligue 2 (16e j): le WA Tlemecen rejoint l'O. Médéa en tête du classement    Le plan de surveillance tarde à être mis en place en Algérie    26e opération de relogement : La première étape a concerné plus de 200 familles    En bref    Transfert : Benzia en négociation avec Dijon    Assemblée Générale Extraordinaire du COA : Les cinq membres «exclus» remplacés    Real : La réponse de Zidane à Le Graët    Les procès de l'année 2019 sans aucun effet    Il fera escale les 18 et 19 février prochain: Le salon itinérant de l'étudiant s'internationalise    Libye et économie au menu: Erdogan à Alger pour deux jours    Suscitant une polémique franco-française: Macron compare la guerre d'Algérie à la shoah    Zetchi réitére sa confiance envers Belmadi    Un document relatant les ères historiques successives    Interland de Google apprend aux enfants à repérer les fake news    Microsoft propose un mash-up Minecraft Toy Story    Comme l'ombre d'un doute…    Le rendez-vous de toutes les surprises    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





UN COLLECTIF DE JEUNES LANCE UN APPEL AUX ALGERIENS
Publié dans Le Quotidien d'Algérie le 29 - 01 - 2019


29 JANVIER 2019
Un groupe de jeunes se faisant appeler « jeunes engagés pour l'Algérie » ont diffusé aujourd'hui une déclaration dans laquelle ils expriment leur inquiétude quant à l'avenir du pays au moment où la prochaine échéance électorale est entourée de points d'interrogations.
En voici le texte :
Appel des jeunes engagés pour l'Algérie
« Nous, jeunes citoyens engagés, signataires de la présente lettre, sommes profondément inquiets pour l'avenir de notre pays. À la veille d'une échéance politique importante, la prolongation du statu quo constitue un réel danger pour l'Algérie. Un changement structurel de système est nécessaire, dans les plus brefs délais. Cet appel est un cri de colère et d'espoir qui doit interpeller toutes les Algériennes et tous les Algériens sur la nécessité de prendre leur destin en main.
Notre pays s'enlise dans une crise multidimensionnelle. Les jeunes, qui représentent 70% de la population, sont les premiers à en souffrir. Le chômage touche plus d'un jeune sur trois. La politique économique paupérise les citoyens. Les inégalités se creusent.
La harga et la fuite des cerveaux augmentent d'une manière spectaculaire. La corruption et la généralisation de la hogra affaiblissent la confiance des citoyens envers la chose publique. Le malaise économique, social et culturel, aggravé par une paralysie politique destructrice, est visible à tous les niveaux. Sur le plan international, l'Algérie, autrefois symbole de résistance et de grandeur, est devenue inaudible et porteuse d'une image indigne de son histoire.
Dans ce contexte alarmant, nous, jeunes citoyens engagés, avons la profonde conviction qu'il est indispensable et salutaire d'entendre l'exigence de liberté, de justice et de dignité des citoyens algériens. Le changement passe par des ruptures inévitables. Notre société est en mesure de prendre son destin en main et de construire son pays dans la paix et la sécurité. L'heure est à l'émergence des forces vives et positives, piliers d'une Algérie démocratique, moderne et prospère. Nous, jeunes citoyens engagés, sommes aussi conscients que notre génération doit assumer ses responsabilités et faire face aux innombrables défis de demain tels que la transition énergétique, la croissance démographique, le retard scientifique et technologique, et le réchauffement climatique pour ne nommer que cela. Le compte à rebours est bien avancé. Chaque jour d'immobilisme est un temps perdu pour notre pays.
À la jeunesse algérienne,
Il est primordial de croire qu'un avenir autre est possible. Face au désespoir et au désarroi ambiant, nous ne devons pas abdiquer. Il nous faut redoubler d'efforts citoyens, d'engagements politiques, et faire converger nos forces pour bâtir l'Algérie de demain. Malgré les innombrables restrictions, beaucoup de jeunes, vivants en Algérie ou à l'étranger, évoluent déjà au sein de leurs propres espaces d'expression et de création. En assumant leurs droits et leurs devoirs citoyens, ils savent pertinemment que le changement est un projet collectif, essentiel pour le pays et les générations futures.
À ceux qui gouvernent l'Algérie,
Renoncez au statu quo qui nous condamne dans une infernale fuite en avant. Ecoutez la voix des jeunes et des citoyens qui auront à construire l'Algérie de demain.
À toutes les Algériennes et à tous les Algériens,
Ayons le courage d'ouvrir un nouveau chapitre de notre histoire nationale, celui de l'Etat de droit et de la démocratie.
Algérie, 29 janvier 2019
Les Signataires
– Lynda Abbou, journaliste – Yanis Adjlia, activiste – Fouzi Beggah, docteur en pharmacie – Okba Bellabas, avocat – Zakaria Benlahrech, avocat – Kahina Bouchefa, psychologue et professionnelle en enseignement supérieur – Yasmine Bouchene, journaliste – Adel Boucherguine, journaliste – Mohamed Nadjib Boukersi, docteur en pharmacie – Lamia Saad Bouzid, activiste politique – Mehdi Brahimi, data scientist, docteur en ingénierie – Amina Afaf Chaieb, cheffe d'entreprise et activiste politique – Mehdi Cherifi, citoyen algérien – Islam Amine Derradji, politiste et chercheur-universitaire – Tin Hinan El Kadi, chercheuse en sciences sociales – Raouf Farrah, analyste politique et chercheur-universitaire – Mehdi Hachid, artiste visuel et ingénieur en communication – Mohand Hadadou, animateur associatif et militant politique – Abdel Moumene Khelil, défenseur des droits de l'Homme – Amine Labter, journaliste – Slimane Mouh, défenseur des droits de l'Homme – Aissa Rahmoune, avocat et défenseur des droits de l'Homme – Abderrahmane Salah, avocat – Madjid Serrah, blogueur et militant associatif – Yasmine Tafat, Chef de Projet Clinique International


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.