Le lait en sachet sera mieux distribué    Les petites bourses à rude épreuve    U17: Belmadi encourage les Verts    245 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    Les syndicats de la santé interpellent Benbouzid    De nouvelles conditions imposées sur les véhicules    Le rapport Stora doit "interpeller la classe politique française    Abdelaziz Rahabi : «Le rapport Stora ne prend pas en compte la principale demande historique des Algériens»    Le Real Madrid communique au sujet de l'Inter et Hakimi    Importation de véhicules : Tirs groupés contre Ferhat Aït Ali    L'affaire de l'autoroute Est-Ouest renvoyée à la fin de la session criminelle    Bientôt des marchés de gros des dattes    Pour faire face à une forte demande en eau dans les zones côtières : Des avis d'appel d'offres pour trois stations de dessalement    Exportation des services numériques algériens    Début de la période des candidatures pour l'autorité exécutive unifiée    La Centrafrique proclame l'état d'urgence    HRW demande une enquête "rapide et impartiale"    Calme relatif en Tunisie    Un prêtre enlevé mardi retrouvé mort    Nairobi annonce la mise sous contrôle de la deuxième vague d'invasion de criquets pèlerins    Le procès de nouveau reporté    Le Hirak réinvestit la rue    L'ESS se reprend, le MCA se relâche, les visiteurs se lâchent !    Décès de l'ex-joueur Mohamed Zaoui    La Tunisie s'impose sur le fil et s'offre une finale contre l'Algérie    Farès retrouve la compétition    Deux joueurs du Zamalek suspendus face au MCA    Zemmamouche, une année sans jouer !    Le boy-scout révolté    Loi électorale : un autre recadrage pour brider les votes ?    - Aït Ali l'automobile - Biden contre le mur - Le Cnes newlook - Le vaccin arrive, le printemps pas loin    Stratégie retenue pour l'acquisition du vaccin contre la Covid-19 : Les mauvais calculs des autorités    Les syndicats mitigés    Une plateforme pour suivre les travaux de Seaal    Enième engagement pour la livraison des projets de réhabilitation des 5 hôtels du secteur public    Ils ont été condamnés à des peines de 2 à 6 mois : Tadjadit et ses codétenus quittent la prison    Il a tancé plusieurs de ses ministres : Abdelaziz Djerad insatisfait du staff gouvernemental    Le lycée Kerouani de Sétif retrouve son éclat    ...CULTURE EN BREF...    Béjaïa "La perle de la Méditerranée"    Un Salvator Mundi de l'école de Léonard de Vinci retrouvé chez un Napolitain    Le Liban restitue deux icônes religieuses du XVIIIe siècle à la Grèce    Oum Siham, une poétesse engagée pour les bonnes causes, s'en va    El Ançor: Plus de 4 millions DA pour l'assainissement à la plage des Andalouses    LA CRISE ET LES ESPOIRS    Gouvernance et Affaires de l'Etat: Le départ de Laagab de la présidence officialisé    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tir croisé sur l'Algérie
Publié dans Le Quotidien d'Algérie le 25 - 11 - 2020

Se pourrait-il qu'en Algérie la posture d'opposant soit exempte de celle du discernement ? Se pourrait-il aussi qu'il soit nécessaire encore de faire la distinction entre ceux qui se sont goulûment rassasiés d'avantages substantiels puis lorsque éjectés de toute sphère d'influence se sont découverts une nouvelle vocation, celle d'opposant exempt de toute responsabilité et de tout reproche et ceux qui ont connu les affres de la prison, l'humiliation, les filatures, la torture et bien d'autres choses encore. Si pour les premiers qui n'ont toujours pas compris et qui continuent de faire de l'agitation alors que l'Algérie fait l'objet d'un complot machiavélique concocté par ses pires ennemis, le mea culpa reste encore possible, les seconds quant à eux se sont toujours contentés de si peu, ont refusé de monnayer leur principes et n'ont jamais accepté de faire offrande du don du sacrifice de leur patrie préférant se défaire momentanément de leur combat pour se consacrer à ce qu'ils considèrent comme étant la priorité de l'heure, la nécessité de faire front commun face à cette menace qui vient. La comparaison n'est cependant plus d'actualité ni nécessaire puisque l'urgence est désormais ailleurs !
L'Algérie est aujourd'hui sérieusement menacée et exposée aux manœuvres de l'axe du mal. Le moment choisi est selon les concepteurs de ce scénario macabre opportun. Il s'agit de frapper pendant que notre pays sort lentement de la zone de turbulences et commence à vaincre de douloureuses épreuves. Cet axe du mal de nature atlantiste, comme disent ses membres, qui a déjà démembré et anéanti de nombreux pays dont les derniers en date sont le Mali et la Libye ne désespère pas d'en faire autant avec l'Algérie aidé en cela par des sous-traitants régionaux sans réelle consistance ni véritable puissance et même de voisins égarés qui ont oublié la communauté de liens, le sel partagé et les vertus du voisinage. L'objectif de cette alliance contre-nature est connu. Il s'agit de faire vaciller par tous les moyens l'Algérie. Tout est mis à contribution. La stratégie de la tension permanente en créant des foyers d'instabilité autour de notre pays continent où en attisant d'autres plus anciens, la tentation de la terre brulée en s'inspirant de la tristement célèbre O.A.S et même, semble-t-il, la déstabilisation sournoise sous l'injonction de parties cachées de nos meilleurs footballeurs pour espérer casser la dynamique victorieuse de notre onze national est à l'ordre du jour.
Notre pays est l'un des derniers remparts contre l'empire qui ose encore rester fidèle à ses principes forgés par un passé fait de combats et de luttes contre l'injustice et l'oppression. Il doit payer selon ces apôtres du chaos, de la haine et de la dépossession son opposition à toute normalisation honteuse avec l'entité sioniste que certains pays de la région consentent à accepter sur l'autel du sacrifice de la cause Palestinienne et de celle d'El Aqsa. Oui les masques tombent l'un après l'autre et le cercle des ennemis et des égarés s'élargit. Alors il nous faut de nouveau être vaillant, vigilant et surtout unis pour espérer veiller à l'intégrité de notre terre et faire face à ceux qui pensent encore pouvoir faire de nous une simple bouchée de pain.
Face à l'axe du mal, l'Algérie peut compter cependant sur ses propres forces et sur celles de l'axe de la Résistance. L'échec de l'empire est patent et beaucoup de pays résistent, se battent et certains arrivent désormais à vaincre. Les sous-traitants régionaux qui sont rentrés dans cette danse macabre animée par ceux qui pensent se remplir la panse grâce au festin algérien se trompent lourdement et devront tôt ou tard rendre des comptes d'abord à l'histoire puis à leur propres peuples qui ne comprendront jamais que l'on puisse si facilement se tromper d'ennemi et renier cette foi commune, l'Islam, qui unit.
L'Algérie est puissante et ne tombera jamais. Les pays sous-traitants qui se sont impliqués dans cette cabale menée contre notre pays à l'instigation de l'axe du mal connaitront le seul sort qu'ils méritent et qui sera le leur, comme il a été celui de ceux qui ont cru en une grandeur qu'ils n'ont jamais eu. Celui du traitre qui paiera le prix de sa trahison !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.