La passion algérienne.    Real Madrid: Llorente part à l'Atletico (officiel)    Huis clos à l'entraînement d'hier : les vraies raisons    Louisa Hanoune reste en prison    Réouverture du dossier de l'autoroute Est-Ouest    À bas l'oligarchie !    La grande embrouille !    Les solutions en dehors de la justice    Amar Ghoul rattrapé par "son" autoroute    Petits rappels à l'attention lacrymale des Bekkayate d'ici !    La Russie et la Chine opposées à l'initiative américaine    Proposition de sortie de crise    Gaïd Salah met en garde les porteurs de l'emblème de l'amazighité    Que le spectacle commence !    Des referees européens pour superviser la VAR à partir du deuxième tour    Des finales disputées    Le procès Kamel Chikhi ajourné au 3 juillet    Deux cas de triche    Un mort et trois blessés dans un accident de la route    Un étudiant palestinien poignardé par son compatriote    L'affaire Tahkout devant la Cour suprême    Les salariés dans le désarroi    Un secteur en quête de professionnalisation    sortir... ...sortir... ...sortir...    Khalida Toumi et Abdelouahab Nouri convoqués par la justice    A votre bon cœur !    La taule à gogo    Assassinat du journaliste Jamal Khashoggi : Une experte des Nations unies demande une enquête sur le prince héritier saoudien    Une bien triste leçon égyptienne    Transport aérien: Le SNTMA parle de «climat de tension et d'injustice»    L'Autre football    Groupe A : Egypte-Zimbabwe, vendredi à 21h00: Les Pharaons pour confirmer leur statut    Un préjudice pour les communes et un danger pour les automobilistes: Vol des couvercles d'égouts sur la voie express    St Germain (Aïn El Turck): Des habitants dénoncent la cruelle déchéance de l'Esplanade du 5 juillet    El Kerma: Un réseau spécialisé dans le vol des pièces détachées démantelé    L'Iran et la Russie sont-ils les vraies cibles de l'attaque des deux pétroliers en mer d'Oman?    Dr Berkani Bekkat, président de l'ordre des médecins algériens : "Nous n'avons plus le temps pour une Constituante"    Présidentielle en Mauritanie: Ould Abdel Aziz quitte le pouvoir, mais pas la politique    Cameroun Entre répression et arrestations, les pro-Kamto continuent de résister    Le Pr Belmihoub Analyse l'impact du "Hirak" sur l'économie dans un entretien à l'APS : ''C'est le temps économique qui va s'aligner sur le temps ...    Organisation nationale des moudjahidine L'ONM appelle à un dialogue national avec la participation de tous    Marches des étudiants : Appel à des négociations sans les symboles du système    BCE : Draghi évoque une baisse des taux, Trump peste contre l'euro faible    Ouargla: Lancement des travaux d'aménagement du parc industriel de Hassi-Benabdallah    Prière funéraire à la mémoire de Morsi à Istanbul    Séance plénière consacrée auvote de deux projets de loi    Coup d'envoi demain de la 32e édition    "West Side Story" de Steven Spielberg dévoile sa première photo    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les frontières sud au rythme des redditions
15 TERRORISTES ONT RENDU LES ARMES DEPUIS SAMEDI DERNIER
Publié dans Le Soir d'Algérie le 30 - 06 - 2018

La situation sécuritaire continue à être rythmée par l'incessante vague de redditions de terroristes qui a cours depuis plus d'une année maintenant, provoquant une véritable saignée dans les rangs des groupes s'étant formés au sud du pays dans la lignée des troubles que subissent nos voisins au Sahel et au Sud-Est.
Des troubles ayant induit la mise en place, par l'état-major de l'ANP, d'un exceptionnel plan de sécurisation des frontières tel que l'illustre la mobilisation d'un personnel militaire que l'ambassadeur d'Italie en Algérie, selon ce qui a été rapporté par des titres de la presse nationale, a tout récemment évalué, lors d'une rencontre tenue à Rome, à pas moins de 80 000 hommes. Un chiffre qui n'a été ni infirmé ni confirmé par une quelconque autorité algérienne, mais rejoint dans une certaine proportion ce que la presse nationale avance comme chiffres quant aux effectifs impliqués dans la protection de nos frontières depuis un peu plus de trois ans maintenant.
Comme l'Algérie, tel que le stipule sa Constitution, s'interdit de s'impliquer militairement dans des conflits secouant des pays tiers, et malgré les maintes tentatives de puissances étrangères de l'y entraîner, la France et les Etats-Unis pour ne pas les nommer, les autorités du pays focalisent leur stratégie sur le plan interne en mettant en place, donc, un dispositif aux frontières tel que les mouvements des groupes terroristes dans le Grand-Sud du pays et au-delà des limites territoriales, comme le rappelait d'ailleurs il y a quelques jours et rapporté par Le Soir d'Algérie dans l'édition de jeudi, le vice-ministre de la Défense Gaïd Salah lorsque, tout en axant son discours sur les forces navales et la protection du littoral algérien, il rappelait que la sécurisation de nos frontières est au centre de toutes les préoccupations de l'armée algérienne. Une stratégie qui n'en finit pas de porter ses fruits, notamment dans la lutte contre les groupes disséminés dans le Grand-Sud d'où, pas plus tard que jeudi, un communiqué du MDN faisait état de la reddition, mercredi, à Tamanrasset, d'un autre terroriste répondant au nom de Radjaâ Hafed Ben Cheikh, alias Youcef, recherché depuis six ans. A l'instar de la grande majorité de ceux qui l'ont précédé dans l'acte de reddition, il était également en possession d'un pistolet mitrailleur de type kalachnikov.
Dans ce même communiqué diffusé jeudi, le MDN a annoncé que, grâce à l'exploitation de renseignements, un détachement de l'Armée nationale populaire a récupéré, lors d'une patrouille de recherche et de fouille aux frontières sud du pays à In Guezzam, une mitrailleuse lourde de calibre 12,7 mm, un lance-roquettes de type RPG-7, une roquette et une charge propulsive, un canon pour la mitrailleuse lourde 12,7 mm, une importante quantité de munitions de différents calibres et d'autres objets. C'est en fait la 7e reddition de terroristes enregistrée entre samedi dernier et mercredi. En effet, 24 heures avant que cette dernière capitulation vienne allonger l'impressionnante liste de terroristes s'étant rendus, trois membres des groupes activant au sud du pays se sont constitués prisonniers, toujours sur le territoire de la 6e RM, à Tamanrasset. Selon un des canaux d'information du MDN, il s'agit de M'hamdi Boubakr, connu sous le nom d'Abou Ahmed, qui a rallié les groupes terroristes en 2010, Ben Arouba Ennasser alias Abou Moussa, qui a rejoint les groupes terroristes en 2014, et Ghedir Echikh connu sous le pseudonyme de Abou Omar, qui a rallié les groupes terroristes en 2016. Les trois compères étaient armés de deux pistolets mitrailleurs kalachnikov, un fusil à lunettes et de chargeurs garnis de munitions.
Trois autres terroristes venaient ainsi emboîter le pas à Ghedir Mohamed-Tarek, recherché depuis 2014, Messous Miloud, qui a rallié les groupes de la région en 2015, la même année que Gharbi Belkacem, alias Abou Zahraâ, leur troisième acolyte s'étant rendu samedi dernier alors qu'ils étaient armés de trois pistolets mitrailleurs kalachnikov et neuf chargeurs garnis.
Selon le décompte du ministère de la Défense nationale, du 1er juin à hier, ce sont 15 terroristes qui n'ont pas eu d'autre choix que de se constituer prisonniers rien que dans la région de Tamanrasset, eu égard au considérable rétrécissement de leurs capacités de mouvement induit par le déploiement de l'ANP depuis que les troubles ont éclaté au Sahel et la tournure prise par la chute de Kadhafi en Libye.
M. Azedine


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.