Liverpool : Klopp n'est pas étonné pour Bruno Fernandes    «C'est Bouteflika qu'il fallait juger»    Le RCD fustige le gouvernement    Système ou pratiques ?    Un citoyen en appelle à Karim Younès    L'activiste Amar Berri arrêté, puis relâché    Le Care pointe l'absence de données économiques    Omerta sur la liste des concessionnaires    «La station de dessalement de Douaouda fournira 100 000 m3 d'eau»    Les arrêts de travail déclarés par internet à la CNAS    L'Union européenne reste le premier fournisseur de l'Algérie    Développement du gisement de fer de Gara Djebilet    Guterres propose Jan Kubis pour le poste d'envoyé spécial    5 chasseurs tués et 3 autres grièvement blessés par l'explosion d'une bombe artisanale    Une nouvelle caravane de migrants vers les Etats-Unis    Un deuxième "impeachment" historique    Les émeutiers cherchaient à "capturer et assassiner" des élus    Baisse drastique des visas pour les Algériens    Bonne opération pour l'OM, l'ASO et la JSS    La belle "remontada" des Verts face au Maroc    "Je ne céderai jamais à la pression de la rue"    Ni Bouzenad ni Laroussi à la rescousse    Les joueurs arrêtent la grève    Vers un autre recensement du vieux bâti    Les mesures de confinement reconduites    L'opération vaccination sera-t-elle lancée dans les délais ?    Des cabines électriques mobiles à la rescousse    14 marchés aux bestiaux hebdomadaires rouverts    Le terroir et le travail de la terre en exposition à la galerie Le Paon    Les Libyens revendiquent la paternité de Chachnaq    La formation de Bennabi lui a permis de faire des applications dans les sciences    Les lauréats du Prix du président de la République distingués    Une nouvelle stratégie pour renforcer le rôle des microentreprises et des start-up    Lancement du concours du meilleur conte illustré sur Yennayer    Les Etats-Unis sanctionnent le concepteur du vaccin iranien contre la Covid-19    Erdogan se fait inoculer le vaccin chinois CoronaVac    Google soutient le plan d'immigration de Biden    Meftah: Une usine de biscuits prend feu    Bouira: Deux morts et deux blessés dans une explosion de gaz    Conseils de l'ordre des médecins et chirurgiens-dentistes: Des syndicats dénoncent une «situation de blocage»    LRF Saïda: Benhamza Yacine plébiscité    Les faits têtus de la réalité    Deux mandats de dépôt pour détournement au Trésor public    Tébessa: Cinq morts et trois blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?    ASM Oran: Baghor Merouane succède à lui-même    Retour au point de départ    Tébessa: Si la place de la Victoire m'était contée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ANP resserre l'étau sur les terroristes
22 djihadistes neutralisés depuis début avril
Publié dans Le Midi Libre le 24 - 05 - 2018

Le mouvement de reddition des terroristes en Algérie s'intensifie suite à la mise en place, par l'ANP, du plan de surveillance du territoire, en particulier dans les wilayas du sud du pays.
Le mouvement de reddition des terroristes en Algérie s'intensifie suite à la mise en place, par l'ANP, du plan de surveillance du territoire, en particulier dans les wilayas du sud du pays.
dans un communiqué, publié avant-hier. "Dans le cadre de la lutte antiterroriste etadditivement aux 2 terroristes, A.Moultafa dit Abou Aïssa et G. Lakhel,dit Assid, qui se sont rendus ce matinaux autorités militaires de Tamanrassetet d'Adrar et qui étaient en possessiond'une mitrailleuse lourde de type PKT,d'un pistolet-mitrailleur de typeKalachnikov et d'une quantité de munitions,un troisième terroriste s'estrendu, cet après-midi du 22 mai 2018,aux autorités militaires de Tamanrasset.Ledit terroriste, dénommé A.
El Bekkaï,qui avait rallié les groupes terroristes en2016, était en possession d'un pistolet mitrailleur de type Kalachnikov, de 3chargeurs garnis, et d'un lot de munitionsde différents calibres", précise le ministère de la Défense nationale.La même source ajoute que "le bilan desterroristes neutralisés depuis le début dumois d'avril à ce jour s'élève à 22 terroristes,19 qui se sont rendus et trois capturés,outre la récupération de vingtpièces d'armement et des quantitésconsidérables de munitions de différentscalibres". Selon des communiqués duministère de la Défense, de 2017 à avril2018, 84 terroristes ont été arrêtés outués.
L'Armée algérienne réalise de plus en plus d'exploits en matière de lutte antiterroriste. L'armée a mis la main l'année dernière sur pas moins de 70 terroristes : 30 se sont rendus dans les wilayas de Tamanrasset et d'Adrar, et 40 ont été arrêtés près de la frontière sud du pays, selon des communiqués Depuis la guerre en Libye et son impact sur la sécurité dans la région du Sahel, l'armée Algérienne a déployé un cordon sécuritaire "extrêmement rigoureux" à la frontière sud du pays.
Celui-ci s'est intensifié en particulier après les attaques contre des installations gazières et pétrolifères, comme le site gazier de Krechba, exploité par Sonatrach, les Britanniques de BP et les Norvégiens de Statoil à 200 km d'In-Salah, en mars 2016. 15.000 hommes ont été déployés par l'étatmajor dans le Sud. Ils ont réussi à limiter les mouvements des groupuscules terroristes ne leur laissant qu'une seule alternative «celle de se rendre car ils se retrouvent coupés de leurs bases arrière, ou encore l'impossibilité de s'infiltrer dans les pays voisins, les frontières étant surveillées avec une attention jamais égalée.
Reddition de cinq terroristes à Tamanrasset et Skikda
Les terroristes, qui se sont retrouvés dans une impasse, après des années passées dans les maquis, profitent des dispositions clémentes de la Charte de réconciliation nationale pour se rendre avec armes et bagages aux forces de sécurité.
Ainsi, selon un communiqué du MDN, 5 éléments armés se sont rendus hier aux autorités militaires dans les wilayas de Tamanrasset et Skikda. Le même communiqué révèle l'identité de ces terroristes et les armes en leur possession. Ahmed Gharbi, Ghédir Nasser ont rallié les maquis en 2015 et Amar Lazhar en 2016, s'agissant des trois terroristes de Tamanrasset, selon le communiqué qui indique qu'ils avaient en leur possession 3 pistolets-mitrailleurs de type Kalachnikov et 5 chargeurs garnis de munitions.
Les deux terroristes de Skikda sont Merabet Rabah dit - Chouaib -, spécialiste en fabrication d'explosifs et Boukhalfa Hocine dit - Chorahbil -, tous deux dans les maquis depuis 2002, selon le communiqué. Pour rappel, trois terroristes e sont déjà rendus dans la wilaya de Tamanrasset.
dans un communiqué, publié avant-hier. "Dans le cadre de la lutte antiterroriste etadditivement aux 2 terroristes, A.Moultafa dit Abou Aïssa et G. Lakhel,dit Assid, qui se sont rendus ce matinaux autorités militaires de Tamanrassetet d'Adrar et qui étaient en possessiond'une mitrailleuse lourde de type PKT,d'un pistolet-mitrailleur de typeKalachnikov et d'une quantité de munitions,un troisième terroriste s'estrendu, cet après-midi du 22 mai 2018,aux autorités militaires de Tamanrasset.Ledit terroriste, dénommé A.
El Bekkaï,qui avait rallié les groupes terroristes en2016, était en possession d'un pistolet mitrailleur de type Kalachnikov, de 3chargeurs garnis, et d'un lot de munitionsde différents calibres", précise le ministère de la Défense nationale.La même source ajoute que "le bilan desterroristes neutralisés depuis le début dumois d'avril à ce jour s'élève à 22 terroristes,19 qui se sont rendus et trois capturés,outre la récupération de vingtpièces d'armement et des quantitésconsidérables de munitions de différentscalibres". Selon des communiqués duministère de la Défense, de 2017 à avril2018, 84 terroristes ont été arrêtés outués.
L'Armée algérienne réalise de plus en plus d'exploits en matière de lutte antiterroriste. L'armée a mis la main l'année dernière sur pas moins de 70 terroristes : 30 se sont rendus dans les wilayas de Tamanrasset et d'Adrar, et 40 ont été arrêtés près de la frontière sud du pays, selon des communiqués Depuis la guerre en Libye et son impact sur la sécurité dans la région du Sahel, l'armée Algérienne a déployé un cordon sécuritaire "extrêmement rigoureux" à la frontière sud du pays.
Celui-ci s'est intensifié en particulier après les attaques contre des installations gazières et pétrolifères, comme le site gazier de Krechba, exploité par Sonatrach, les Britanniques de BP et les Norvégiens de Statoil à 200 km d'In-Salah, en mars 2016. 15.000 hommes ont été déployés par l'étatmajor dans le Sud. Ils ont réussi à limiter les mouvements des groupuscules terroristes ne leur laissant qu'une seule alternative «celle de se rendre car ils se retrouvent coupés de leurs bases arrière, ou encore l'impossibilité de s'infiltrer dans les pays voisins, les frontières étant surveillées avec une attention jamais égalée.
Reddition de cinq terroristes à Tamanrasset et Skikda
Les terroristes, qui se sont retrouvés dans une impasse, après des années passées dans les maquis, profitent des dispositions clémentes de la Charte de réconciliation nationale pour se rendre avec armes et bagages aux forces de sécurité.
Ainsi, selon un communiqué du MDN, 5 éléments armés se sont rendus hier aux autorités militaires dans les wilayas de Tamanrasset et Skikda. Le même communiqué révèle l'identité de ces terroristes et les armes en leur possession. Ahmed Gharbi, Ghédir Nasser ont rallié les maquis en 2015 et Amar Lazhar en 2016, s'agissant des trois terroristes de Tamanrasset, selon le communiqué qui indique qu'ils avaient en leur possession 3 pistolets-mitrailleurs de type Kalachnikov et 5 chargeurs garnis de munitions.
Les deux terroristes de Skikda sont Merabet Rabah dit - Chouaib -, spécialiste en fabrication d'explosifs et Boukhalfa Hocine dit - Chorahbil -, tous deux dans les maquis depuis 2002, selon le communiqué. Pour rappel, trois terroristes e sont déjà rendus dans la wilaya de Tamanrasset.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.