PRISON D'EL-HARRACH : Amar Ghoul rejoint ses partenaires politiques    La tombe de Kamel-Eddine Fekhar profané    Le Harak ne sera jugé que sur les terrains où s'exerce son libre arbitre    STATION REGIONALE DE PROTECTION DES VEGETAUX A MOSTAGANEM : Alerte à la mineuse de la tomate de saison    AFFAIRES SONATRACH ET KHALIFA : Chakib Khelil et Rafik Khalifa seront rejugés    VIGNETTES AUTOMOBILES : La période d'acquittement prendra fin le 31 juillet    ŒUVRES UNIVERSITAIRES DE BECHAR : 31 individus placés sous contrôle judiciaire    GHRISS (MASCARA) : Un accident fait un mort et 2 blessés graves    NAAMA : Des protestataires bloquent l'entrée du FNPOS    (En cours) Algérie 0 - Sénégal 0    22e vendredi : Mobilisation et détermination à Tizi Ouzou    Tipasa : Le peuple de Hadjout marche toujours    Alger, 22e vendredi : La révolution pacifique supplante tout    Jijel. Loin d'Alger aussi, le rêve d'un changement pacifique    LA DIGNITE ET LA FIERTE D'UN PEUPLE    Bac 2019 à Sétif : Plus de 10.000 candidats admis    En Algérie, la Coupe des passions    Liverpool : Cette question que Jurgen Klopp trouve bizarre    Algérie-Sénégal : Historiquement, c'est les Verts qui ont l'avantage    Les Verts se remettent au travail    Des tablettes remises aux quarts-de-finaliste    La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Mesures légales pour relancer la production    Trump accusé de racisme par le Congrès    Printemps arabe et trêve estivale    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La sonelgaz dévoile un nouveau modèle de consommation    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Pour une nouvelle gouvernance locale autour de pôles régionaux    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Le calvaire des usagers    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





400 000 postes dont 440 spécialisés fixés pour l'année 2018
Formation professionnelle
Publié dans Le Soir d'Algérie le 10 - 09 - 2018

400 000 postes destinés pour les candidats à la formation professionnelle sont arrêtés pour la session de septembre 2018, soit une «progression sensible par rapport à 2017». C'est ce qu'a déclaré le ministre de tutelle, Mohamed Mebarki, lors de son intervention devant les directeurs de wilaya relevant du secteur à l'occasion d‘une rencontre qui a eu lieu hier à Alger.
Abder Bettache - Alger (Le Soir) - Lors de son intervention, le ministre de la formation et de l'enseignement professionnels dira que «cette année sera celle qui va poursuivre les réformes engagées dans les domaines de la pédagogie, de l'enrichissement de la nomenclature des spécialités, de la formation des formateurs et de l'actualisation des spécialités (…) et nous poursuivrons l'organisation du travail en partenariat avec l'entreprise économique, et de façon plus générale avec notre environnement socio-économique».
C'est dans ce cadre que M. Mebarki dira que «la loi sur l'apprentissage a été adoptée en 2018, ce qui permettra aux entreprises de recruter leurs apprentis diplômés sans exigences des procédures classiques de recrutement».
Commentant longuement la rentrée 2018, le ministre de tutelle dira que «cette année se caractérise par une diversification de l'offre de formation qui se traduit par la programmation de 440 spécialités dont 29 nouvelles couvrant les 23 branches professionnelles, sanctionnées par des diplômes d'Etat». Il a ajouté, dans le même cadre, que «110 spécialités visent l'obtention d'un certificat de qualification professionnelle», assurant que tous les moyens matériels et humains ont été mobilisés pour la réussite de cette rentrée, se félicitant des progrès enregistrés en matière de formation grâce à la politique adoptée par l'Etat pour le développement de ce secteur».
Sur un autre chapitre, le ministre de la formation et de l'enseignement professionnels a mis en exergue «l'intérêt accordé aux filières de formation professionnelle prioritaires qui ont augmenté de façon graduelle» ces dernières années, citant à titre d'exemple les spécialités relevant du domaine de l'industrie représentant «25,40% de l'offre globale, alors qu'elle ne dépassait pas les 22,7% en septembre 2017», ou la filière hôtellerie, tourisme et artisanat qui représente «15,69% de l'offre, alors qu'elle représentait seulement 10,3% au cours de la même session de l'année dernière». La filière du BTP connaît également une évolution représentant 12,41% de l'offre globale, et il en est de même pour la filière de l'agriculture et de l'industrie agroalimentaire qui représente 9,31%, a-t-il fait observer.
Pour M. Mebarki, la prochaine session «sera une nouvelle occasion pour poursuivre la stratégie d'amélioration de la qualité de la formation et son adaptation à l'évolution économique du pays», mettant l'accent sur l'importance de la «coordination et la concertation» avec l'environnement socioéconomique, «pour une meilleure adéquation des formations aux réalités du pays», la considérant comme «une stratégie réfléchie, qu'on doit poursuivre».
Le ministre a évoqué, dans le même sillage, la mise en œuvre et l'approfondissement de la nomenclature des branches professionnelles et des spécialités «édition 2018», précisant que «ce document constitue l'instrument de veille et d'observation des métiers». «C'est l'outil de référence légal des formations et diplômes de la formation professionnelle», a souligné M. Mebarki, expliquant que «la nouvelle édition compte 23 branches professionnelles, avec l'introduction d'une nouvelle branche «Art, Culture et Patrimoine», et la restructuration de quatre branches de l'édition 2012». Elle renferme, également, «478 spécialités avec l'introduction de 54 spécialités nouvelles», a-t-il ajouté.
A. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.