DGSN: la salle omisports de Kouba baptisée du nom de Hacène Lalmas    Rencontre nationale sur les coopératives théâtrales les 28 et 29 mars    Plan d'urgence en cours d'élaboration pour relancer le sport d'élite en Algérie    Tennis/Tournoi international ITF juniors: Perez Pena et Mehdi Sadaoui sacrés    La résilience du régime algérien    Appel au parachèvement du processus de mutation démocratique pour l'édification de la nouvelle Algérie    Sahara occidental: Brahim Ghali réitère son appel à l'ONU à assumer ses responsabilités    Mokri appelle à prévenir les "conflits d'intérêt" et à œuvrer à édifier un Etat de droit    Parti FFS : Démission collective de membres de l'Instance Présidentielle    APRES UNE VISITE D'ETAT EN ARABIE SAOUDITE : Le Président Tebboune regagne Alger    Djerad félicite le nouveau chef du gouvernement tunisien pour sa prise de fonctions    FORMATION AU METIER D'AVOCAT : Le concours d'accès au CAPA relève de l'UNOA    Le procès Hamel et Tayeb Louh reporté au 19 mars    POUR NON-CONFORMITE DE LA POUDRE DE LAIT UTILISEE : Fermeture d'une laiterie privée à Mostaganem    CORONAVIRUS : L'Algérie n'a enregistré aucun autre cas positif    TRIBUNAL SIDI M'HAMED : Kamel Chikhi condamné à 8 ans de prison ferme    Les locaux de Logitrans auraient été perquisitionnés    SANS SALAIRE DEPUIS 7 MOIS : Les journalistes de ‘'Temps d'Algérie'' interpellent le Président    Arsenal: l'immense déception d'Arteta    Le hirak entame sa 2e année en force    CRISE DU LAIT EN SACHET : La spéculation perdure à Oran    LOGEMENTS SOCIO-LOCATIFS DE FRENDA (TIARET) : La liste des 1183 logements sera connue le 16 avril    Des enfants inventeurs reçus par les ministres Sid Ali Khaldi et Yacine Djeridane    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Coronavirus: le Premier ministre instruit les parties concernées à prendre les mesures nécessaires    Juventus: l'avenir de Sarri lié à Lyon ?    Décès d'Idriss El Djazairi : une carrière vouée aux bonnes causes    LE CARACTÈRE ET L'AMBIVALENCE DE CERTAINS DE MES COMPATRIOTES    Algérie- Maroc : conjuguer le Hirak au pluriel maghrébin    MOULOUD MAMMERI UNE MORT INJUSTE    Fourar: aucun autre cas positif de Coronavirus en Algérie    Blida: report du procès de Abdelghani Hamel et de Berrachdi au 19 mars prochain    Dziri quitte l'USM Alger    Berraf maintient sa démission du COA    Les pharmacies d'Oran prises d'assaut    L'Espagne et la France fustigées    T'es pas mon frère !    Les revendeurs «partenaires»    An I du Hirak, tentative de dévoiement et décantation !    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Les «gilets jaunes» s'invitent à la Berlinale    Pollution : pointé du doigt, le monde de l'art fait sa mue tardive    Jeux méditerranéens 2021: la capacité du parc hôtelier d'Oran doublera    Grève de l'Education: Suivi mitigé dans les écoles primaires    Perspectives prometteuses pour le renforcement de la coopération bilatérale    Les expatriés du Groupe Volkswagen jettent l'éponge    ENI donne des détails sur son employé atteint du virus    Les avocats continuent de denoncer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La ville intelligente pour lutter contre l'insécurité urbaine
Publié dans Le Soir d'Algérie le 01 - 11 - 2018

L'évolution exponentielle des technologies du numérique et la croissance incessante du nombre de personnes vivant dans les zones urbaines font gagner du terrain au concept de la ville intelligente. Cette dernière ne se limite pas à une question de connecteurs, de capteurs et d'intelligence artificielle. Elle constitue un véritable outil d'automatisation des comportements quotidiens des millions d'habitants des villes. En effet, les citadins arrivent à produire une quantité importante de données numériques grâce auxquelles les éléments hardwares (équipements) et softwares (logiciels) des réseaux intelligents arrivent à former un « super-réseau» englobant tous les aspects fonctionnels d'une ville intelligente : de la gestion intelligente de la distribution d'énergie, à la régulation automatique du trafic routier et des transactions commerciales, en passant par l'enlèvement intelligent des ordures ménagères, les bâtiments connectés, l'omniprésence de la connectivité et la santé intelligente. Dans un pays comme l'Algérie, l'adoption de la technologie dans les procédés d'élimination des déchets peut réduire considérablement les nuisances, en particulier la propagation de maladies, et permettre aux citoyens de bénéficier d'un environnement agréable.
Un déploiement accru de nouveaux moyens de connectivité, comme les objets connectés, permet aux autorités de gestion de la ville d'alerter leurs citoyens en cas de catastrophes ou de problèmes imminents tels que les inondations, tempêtes et tornades. Il sera également possible de mettre au point des outils permettant aux citoyens de signaler des crimes de manière anonyme, grâce à la géolocalisation et aux données collectées des réseaux de caméras IP via des applications mobiles. Cela permet d'élargir le champ d'action des autorités et contribue à réduire la criminalité ou la contenir, et mettre en place une nouvelle politique de sécurisation de la ville dans laquelle le citoyen participe à faire respecter la loi et assurer la sécurité des autres. Les services de police pourront opérer d'une manière totalement connectée afin d'élargir leur champ d'action et devenir alors plus efficaces en disposant d'informations plus précises pour la résolution de crimes. Plusieurs études ont ainsi montré que l'introduction de nouvelles solutions basées sur les technologies digitales a permis de réduire de 30% le taux de criminalité dans certaines grandes villes. Les villes intelligentes peuvent donc fournir les résultats escomptés à toute démarche visant à rendre plus sûre la vie citadine.
F. F.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.