Chanegriha préside la cérémonie de conversion d'un hôtel militaire en une structure sanitaire    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce jeudi    Le MAE dément la suspension par les Emirats arabes unis de la délivrance de visas    OPEP : Attar présidera lundi la 180ème réunion ministérielle    LPA: les listes des bénéficiaires dévoilées en mars 2021    Vaccin anti-Coronavirus : l'Algérie est dans une démarche très prudentielle    Arrêt de la diffusion télévisuelle par système analogique dans 5 wilayas    Conseil de la nation: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre l'enlèvement    PSG: la réaction de Di Maria et Paredes au décès de Maradona    Le Maroc, soutenu par la France, a sapé tous les efforts pour régler la question sahraouie    «Nous avons un groupe homogène»    Aït Abdeslam «out» contre le CABBA et le MCO    22 pays dont l'Algérie confirment leur participation    Saïd Bouhadja n'est plus    Images d'ailleurs, regards d'ici    Sonelgaz menace    Entre avancées et entraves    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    Les techniciens de cinéma exigent la reconnaissance    Les Algériens ont une image mitigée de l'UE    JS Kabylie : décès de l'ancien latéral Rezki Maghrici    "La sécurité, c'est mieux !"    Kaboré en tête des résultats partiels    Difficile unification du Parlement en Libye    Naissance de l'Association des journalistes algériens solidaires avec le peuple sahraoui    De nombreux établissements scolaires paralysés    Les pompiers reprennent leur bâton de pèlerin    Des résultats en nette régression    Amor Benamor s'approvisionne quotidiennement auprès de l'OAIC    "Certains juges préfèrent leurs convictions à la loi"    Le verdict attendu pour le 1er décembre    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Football - Ligue 1: Sur fond de certitudes et d'inconnues    Licence professionnelle: Des contretemps pour la DCGF    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Les angles de l'ingérence    Une médaille pour nos revers !    Chanegriha et Djerad présentent leurs condoléances à la famille du défunt    Le gouvernement entretient le suspense    Démantèlement d'un réseau de passeurs à Oran    1.025 nouveaux cas et 20 décès    Appels à protéger les civils à l'approche de la bataille pour Mekele    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tirage tranquille pour la France, Allemagne et Pays-Bas se retrouvent
EURO-2020 (QUALIFICATIONS)
Publié dans Le Soir d'Algérie le 03 - 12 - 2018

Les champions du monde français ont hérité d'adversaires largement à leur portée pour les éliminatoires de l'Euro-2020, alors que les grands blessés allemands et néerlandais vont une nouvelle fois se rencontrer, dans le choc issu du tirage effectué hier à Dublin.
La France se retrouve dans un groupe avec l'Islande, qu'elle avait éliminée en quarts de finale de «son» Euro-2016, l'Albanie, qu'elle avait battue en phase de groupe de cet Euro-2016, la Turquie, la Moldavie et Andorre. Rien d'insurmontable, sachant que les deux premiers de chaque groupe se qualifieront pour l'Euro-2020, disputé à 24, dans douze pays différents.
Didier Deschamps, le sélectionneur français, peut donc toujours compter sur sa bonne étoile: ce tirage lui a réservé cinq adversaires qui n'ont jamais battu la France en compétition. Même en amical, la France ne compte qu'une défaite face à ses futurs rivaux du groupe H: c'était en Albanie le 13 juin 2015.
«Aujourd'hui il y a des ambiances chaudes dans certains pays, mais pour tous les pays, de toute façon rencontrer la France, avec ce titre de champion du monde, évidemment c'est un honneur pour eux. Sur le terrain ça va être une belle bataille aussi. C'est une affiche pour tous nos adversaires», a tout de même mis en garde le sélectionneur français.
Principaux dangers pour les hommes de Deschamps, l'Islande qui avait signé un bel Euro-2016, jusqu'à sa défaite 5-2 contre la France en quart de finale, ainsi que l'«ambiance chaude évoquée par Deschamps, qui correspond à la Turquie.
En octobre, en match amical, les champions du monde avaient d'ailleurs évité de peu la défaite contre les Islandais, grâce à l'entrée de Kylian Mbappé (2-2).
Modric face à Bale
En revanche, l'Allemagne de Joachim Löw n'a pas été autant épargnée par ce tirage. Placés dans le pot 2, la Mannschaft était l'équipe que tout le monde souhaitait éviter, et c'est leurs plus grands rivaux des Pays-Bas qui ont tiré le gros lot. L'Irlande du Nord, l'Estonie et le Bélarus viennent compléter ce groupe.
«Les Pays-Bas et l'Allemagne sont les favoris. Ça devrait suffire pour les deux équipes», a relativisé Löw, sélectionneur des champions du monde 2014 après le tirage.
«Nous aurions pu tomber sur plus dur. Nous sommes heureux d'avoir une revanche contre les Pays-Bas. Nous savons que notre chemin pour revenir au plus haut niveau mondial passe par des adversaires difficiles», a souligné Oliver Bierhoff, qui fait partie du staff de Löw.
Allemands et Néerlandais étaient placés dans le même groupe de la Ligue des nations, avec une déroute allemande aux Pays-Bas (3-0), puis un match nul renversant des «Oranje» en Allemagne -2-2 après avoir été menés 2-0 à dix minutes de la fin- qui leur a permis de se qualifier pour le Final Four de cette nouvelle compétition de l'UEFA.
Les Allemands voudront oublier l'humiliation d'une élimination en phase de groupes de la Coupe du monde 2018 en Russie, alors que les Pays-Bas restent, eux, sur deux piteuses éliminations au stade des qualifications pour l'Euro-2016 qui se disputait pourtant pour la première fois à 24, et la Coupe du monde 2018, alors qu'ils avaient pris la 3e place en 2014 au Brésil. Tous deux font partie de la longue liste de pays hôtes pour l'Euro-2020 (12 juin-12 juillet), dont les demi-finales et la finale seront disputées à Londres à Wembley.
Dans les autres groupes, les vice-champions du monde croates du Madrilène Luka Modric, devront se méfier du Pays de Galles emmené par Gareth Bale, coéquipier du meneur de jeu au Real.
De son côté, la Belgique, 3e du Mondial-2018, rencontrera la Russie, inattendu quart-de-finaliste chez elle cet été.
«Certains pensaient que ce serait un groupe facile, ce n'est pas le cas. C'est un groupe très compétitif. La Russie est une des équipes qui étaient très impressionnantes au dernier Mondial», se méfie le sélectionneur belge Roberto Martinez.

Composition des groupes
Groupe A : Angleterre, République Tchèque, Bulgarie, Monténégro, Kosovo
Groupe B : Portugal, Ukraine, Serbie, Lituanie, Luxembourg
Groupe C : Pays-Bas, Allemagne, Irlande du Nord, Estonie, Belarus
Groupe D : Suisse, Danemark, Eire, Géorgie, Gibraltar
Groupe E : Croatie, Pays de Galles, Slovaquie, Hongrie, Azerbaïdjan
Groupe F : Espagne, Suède, Norvège, Roumanie, Iles Féroé, Malte
Groupe G : Pologne, Autriche, Slovénie, Macédoine, Lettonie
Groupe H : France, Islande, Turquie, Albanie, Moldavie, Andorre
Groupe I : Belgique, Russie, Ecosse, Chypre, Kazakhstan, San Marin
Groupe J : Italie, Bosnie, Finlande, Grèce, Arménie, Liechtenstein.
Calendrier des qualifications et des barrages
Qualifications
- 21 au 23 mars 2019 : 1re journée
- 24 au 26 mars : 2e journée
- 7 et 8 juin : 3e journée
- 10 et 11 juin : 4e journée
- 5 au 7 septembre : 5e journée
- 8 au 10 septembre : 6e journée
- 10 au 12 octobre : 7e journée
- 13 au 15 octobre : 8e journée
- 14 au 16 novembre : 9e journée
- 17 au 19 novembre : 10e journée
Barrages
- 22 novembre : tirage au sort des barrages de la Ligue des nations
- 1er décembre : tirage au sort de la phase de groupes de l'Euro-2020
- 26 et 27 mars 2020 : demi-finales des barrages de la Ligue des nations
- 30 et 31 mars : finales des barrages de la Ligue des nations
- 12 juin-12 juillet: tournoi, organisé dans douze villes de douze pays, Munich en Allemagne, Bakou en Azerbaïdjan, Copenhague au Danemark, Glasgow en Ecosse, Bilbao en Espagne, Budapest en Hongrie, Dublin en Irlande, Rome en Italie, Amsterdam aux Pays-Bas, Bucarest en Roumanie, Saint-Pétersbourg en Russie et Londres en Angleterre, où Wembley accueillera demi-finales et finale.
A noter que l'Angleterre, la Suisse, le Portugal et les Pays-Bas, placés dans un groupe de cinq équipes (et non six comme d'autres), sont dispensés de matchs lors de la 3e journée des phases qualificatives. Cela leur permet de disputer le «Final Four» de la Ligue des nations du 5 au 9 juin 2019 au Portugal.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.