Il répond aux critiques soulevées par la candidature de Bouteflika.. Sellal contre-attaque    Jeunes ayant échoué dans leur projet.. Zemali : «Il n'y aura pas de poursuites»    Pour booster les exportations vers les USA.. Mise en place des mécanismes appropriés    Meurtre de l'étudiant Assil à Ben Aknoun.. La police arrête un suspect    Alors que le nombre de bus et de dessertes sera augmenté à Tizi Ouzou.. Le plan de circulation attend toujours    Pour une meilleure prise en charge médicale.. La loi relative au moudjahid et au chahid sera révisée    Coupe d'Algérie (1/4 de finale).. La double confrontation CSC-MCO décalée au mois de mars    Coupe de la confédération (2e journée).. La bonne affaire du NAHD    Ligue des champions.. Les Spurs, «héros» sous-estimés ?    Bedoui installe le nouveau DGSN.. Kara Bouhadba mise sur le partenariat    La gendarmerie rattachée à la Présidence ou l'Intérieur ?!    Partenariat université-Economie.. Cinq conventions signées à Oran    Présidence de la République.. Lamamra nommé conseiller diplomatique    Japon.. Les Aïnous seront reconnus comme peuple indigène    Monoxyde de carbone.. Décès de 4 personnes à Tébessa    En raison des guerres.. Plus de 100.000 bébés meurent annuellement    Variétés algéroises.. Faiza Dziria chante à Paris    Madame l'Afrique d'Eugène Ebodé.. Bon père mais volage    Lutte antiterroriste.. Deux caches d'armes détruites    APC D'ORAN : Fin du litige avec les ramasseurs privés de déchets    SIDI BEL ABBES : Classes uniques et cours hétérogènes à Aïn Chafia    TIARET : Près de 800 psychotropes saisis à Frenda    La communication, faut-il le dire !    MARCHE TOURISTIQUE LOCAL : Point de promotion pour la destination ‘'Mostaganem'' !    CONSTRUCTION AUTOMOBILE : ‘'Nissan'' lancera bientôt son usine en Oranie    La Seaal se digitalise    Le DAPS, tel qu'il est appliqué, va créer un désordre important    Visa : Les compagnies aériennes en souffrent aussi    Skikda : Suspension de la grève des chauffeurs de bus    El Tarf : Un automobiliste renverse un piéton et prend la fuite    Constitution 1, 2, 3, et encore…    Le réseau d'influence des vingt dernières années a généré une autorité locale parallèle    Viandes : Les prix de nouveau sanglants    Sergio Ramos dément avoir pris volontairement un carton jaune    En bref…    Le départ de Mourinho a coûté plus de 22 millions d'euros à Manchester United    Choc Chelsea – Manchester en coupe d'Angleterre    Fespaco 2019 : Mémoire, identité et économie    Gaïd Salah fait la promotion du bilan de Bouteflika    Terrorisme : Riyad dans le collimateur de Bruxelles    Une usine de production de véhicules bientôt en Algérie    Le leader se teste à Relizane    Le stand algérien attire les foules    Football - Ligue 1: Le CRB quitte la zone rouge, l'USMA creuse l'écart    L'ambassadeur d'Algérie à Washington: Le dossier sahraoui pas un obstacle aux relations algéro-marocaines    Destinées concentriques en chaîne    Le rôle de l'oralité dans la sauvegarde du patrimoine amazigh    Fills Monkey le 24 février    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Religieux musulmans et chrétiens en communion
Cérémonie de béatification des religieux Chrétiens et hommage aux imams assassinés
Publié dans Le Soir d'Algérie le 09 - 12 - 2018

Le vivre-ensemble dans la paix a constitué, hier, un message fort de la part des autorités religieuses musulmanes et chrétiennes, à travers la béatification des religieux chrétiens et l'hommage rendu aux 114 imams assassinés.
Amel Bentolba - Oran (Le Soir) - «Par cette cérémonie avec l'aval du président de la République, cela reflète que l'Algérie est un pays pluriel. Un pays qui défend le vivre-ensemble, la cohabitation et la coexistence et ça prouve aussi que c'est un pays de droit», avait déclaré Mohamed Aïssa, ministre des Affaires religieuses et des wakfs.
Très tôt dans la matinée, les familles des 19 religieux(es) chrétiens(nes) assassinés, ont été conviées en compagnie du cardinal Giovanni Angelo Becciu, préfet de la Congrégation des causes des saints, ainsi que toutes les autres délégations officielles parmi les invités, à prendre part, au niveau de la grande mosquée Ibn-Badis, à l'hommage rendu aux 114 imams algériens assassinés par des groupes terroristes durant la décennie noire.
Invités à pénétrer l'impressionnante salle de prière de la mosquée, tous les convives de confession musulmane et chrétienne étaient en communion autour d'un même discours : paix et vivre-ensemble. A l'occasion, le ministre des Affaires religieuses a rappelé que la réconciliation nationale a pu panser les plaies. «Nous allons tourner la page mais sans oublier. Nous nous orientons vers l'avenir et nous allons œuvrer pour que notre société soit une société de paix et de réconciliation et du vrai vivre-ensemble.»
Intervenant également dans l'enceinte de la mosquée, le cardinal Becciu dira : «Nous allons collaborer tous ensemble pour une société juste basée sur la paix et le respect. Nous sommes tous engagés ensemble pour vivre dans la paix.»
A l'issue de cette étape très symbolique et émouvante, le défilé des différentes délégations devant prendre part à la cérémonie de la béatification a commencé à se diriger vers Santa-Cruz. Un monument historique qui a vu baptiser son esplanade où a lieu le cérémonial «esplanade la paix et du vivre-ensemble».
Comme le veut le protocole pour les emplacements dans le carré réservé aux hautes autorités, les officiels algériens étaient présents avec à leur tête le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs Mohamed Aïssa, ainsi que le wali d'Oran. Du côté des représentants du Vatican, le cardinal Angelo Becciu était accompagné de sa délégation.
Pour la partie officielle française, M. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, a pris part à la cérémonie de béatification de 19 religieux de l'Eglise catholique, parmi lesquels figurent 15 Français. Les ambassadeurs de France, d'Espagne et de Pologne étaient également présents.
D'autres invités, qui avaient bénéficié d'un accueil particulier, ont eu une place au-devant de la scène, ce sont les familles et proches des 19 religieux(ses) assassinés. Mais il y avait aussi la mère et le frère de Mohamed Bouchikhi, le jeune musulman, le chauffeur de l'ancien évêque d'Oran, assassiné avec lui. Au total, ce sont près de 1 300 personnes qui ont assisté à cette cérémonie, avec plus de 500 venus de l'étranger.
L'attente fut très longue pour des raisons protocolaires, d'organisation mais aussi sécuritaires, puisque la cérémonie n'a débuté qu'à 13 heures.
Tout d'abord, vendredi au soir, il y a eu une première étape de la béatification avec une veillée de prière en communion avec les martyrs d'Algérie qui a eu lieu à la cathédrale de Saint-Eugène à Oran.
La cérémonie de béatification était suivant le protocole strict des représentants du Vatican, qui ont précisé à l'assistance et à la presse que, durant la cérémonie, il n'était pas permis de filmer ou bien de prendre des photos à l'exception de la chaîne de télévision du Vatican.
Une cérémonie religieuse suivie solennellement par tous les invités et plus particulièrement par les familles des religieux(es) assassinés.
Dans une allocution du pape François, lue à l'occasion, cette cérémonie aide, dit-il, à panser les blessures du passé et créer une dynamique nouvelle du vivre-ensemble. Le pape remercie le président de la République d'avoir permis l'organisation de cette célébration tout en rendant hommage aux fils et filles de l'Algérie victimes de la même violence.
Une fois l'annonce officielle de béatification prononcée, des applaudissements et des youyous ont fusé de toutes parts, laissant par la suite place aux chants religieux et aux accolades entre musulmans et chrétiens.
A. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.