1541 magistrats chargés de présider les commissions électorales    Le MCO et la JSS se neutralisent    Le CHT Oran, un modèle de réussite du sport scolaire    Installation du groupe parlementaire d'amitié «Algérie-Cuba»    «La politique de réconciliation nationale est exposée»    Une réunion pour renforcer davantage les relations    Chine La croissance du PIB au 4e trimestre au plus bas depuis 2009    Aviation : La production d'Airbus sur les terres de Boeing va monter en flèche    Quatorze propositions aux futurs candidats à l'élection présidentielles du 18 avril 2019    L'Autorité palestinienne va refuser toute aide américaine    La force et la volonté du peuple sahraoui briseront les projets de l'occupant marocain    Flambée de violence dans le Nord-Est, des milliers de déplacés    Face aux "menaces" : Macron et Merkel signent un traité de convergence    Sahel: Le changement climatique exacerbe les conflits intercommunautaires (CICR)    Forum économique de Davos : Messahel met en exergue les efforts de l'Algérie pour la stabilité régionale    Gaïd Salah : "L'ANP réunira tous les facteurs de la stabilité et de la sécurité en vue de l'élection présidentielle"    L'expert Ait Chérif plaide pour une transition énergétique urgente    Mehdi Abid Charef bientôt sur les terrains de football ?    Sit-in devant les directions de l'éducation    Par manque de professionnels, le poisson devient rare sur le marché    La criminalité générale en baisse    Les femmes encore reléguées au second plan    La confluence des poètes accroît le niveau de leur créativité    Une possible œuvre de Banksy émeut les Japonais    Le trafic aérien continue de baisser    Chutes de neige au centre et à l'est du pays    Ça se bouscule au portillon    Gaïd Salah revient sur l'attaque terroriste de Tiguentourine    Le DG annonce un retour à la stabilisation du déficit    Ce rivage, où on avance sur le silence* : Abdallah Benanteur    Gaïd Salah: la vigilance constitue “l'un des piliers intrinsèques de réussite”    BECHAR : Plus de 2,5 tonnes de kif saisies au sud-ouest    Plusieurs infractions enregistrées en 2018 à Relizane    Dame Coupe n'abandonne pas ses caprices    Le DEN/FAN explique sa démission    Le huis clos pour la JS Kabylie et l'ASMO    «Les élections en Algérie ne donnent ni légitimité, ni pouvoir»    Jusqu'à la fin des temps, de Yasmine Chouikh, en compétition au 26e Fespaco    Le mythe démonté    ELECTIONS, HARGA ET LE RESTE    Davos: Messahel s'entretient avec le chef du Gouvernement tunisien Youssef Chahed    Organisée par la SDA de Belouizdad : Une campagne de sensibilisation sur le monoxyde de carbone    Protestation au Soudan : Pourquoi Omar El Béchir n'est pas inquiété    L'autre inflation    Aïn Assel: Un ouvrier écrasé par un compacteur    En perspective des JM 2021: Vaste opération de réhabilitation du CREPS d'Aïn El Turck    Coupe de la CAF (phase de poules) : Le NAHD dans le groupe du Zamalek    L'Algérie esr bien le nouveau berceau de l'humanité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Béatification de 19 religieux catholiques à Oran
Publié dans La Nouvelle République le 08 - 12 - 2018

Arrivé vendredi après-midi à Oran où il a pris part samedi dans la capitale de l'Ouest du pays, à la béatification de 19 religieux catholiques restés attachés à l'Algérie, durant la décennie noire, l'Envoyé du Pape François, le cardinal Giovanni Angelo Becciu, Préfet de la Congrégation des causes des saints, a également effectué une visite en compagnie du ministre des Affaires Religieuses et des Waqfs, Mohamed Aïssa, à la mosquée-pôle Abdelhamid Benbadis d'Oran.
Lors de cette visite, l'Envoyé du Pape a suivi avec attention une séance de lecture des versets du Saint Livre animée par les élèves de l'école coranique de la Mosquée, avant d'assister à un exposé du Cheikh Mohamed Bendjaber, imam de ce lieu de culte, qui a présenté à l'Envoyé du souverain pontife les différentes activités qu'abrite la mosquée en tant que pôle de rayonnement cultuel et culturel. A cette occasion, le cardinal Giovanni Angelo Becciu s'est également entretenu avec plusieurs personnes présentes sur place dont la fille d'un imam, tué lors de la décennie noire. L'Envoyé du Pape François a saisi cette occasion pour exprimer ses remerciements à l'Etat algérien, à sa tête le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour la collaboration dans l'organisation de la cérémonie de béatification des 19 religieux chrétiens, tués lors de la décennie noire. Dans ce contexte, le cardinal Giovanni Angelo Becciu a souligné l'importance de cette rencontre qu'il a qualifiée de «moment fort de l'histoire de notre fraternité et amitié». Aussi, a-t-il ajouté : «Il s'agit pour nous d'une occasion pour renouveler l'engagement de l'Eglise représentée par les évêques d'Alger et d'Oran, et exprimer notre fraternité et notre amitié à l'adresse du peuple algérien». Tout en mettant en exergue l'importance de cet événement, le premier à être organisé en dehors du Vatican, et toutes les instructions et orientations données par le Président Bouteflika pour sa réussite, le ministère des Affaire religieuses et des Waqfs, Mohamed Aïssa, a estimé, pour sa part, que cet événement, prévu dans l'après-midi à la chapelle de Santa Cruz, est «un message de paix qui s'inscrit dans le cadre de la Réconciliation nationale». Rappelons notamment que le représentant du souverain pontife a assisté à la cérémonie de réouverture de la chapelle de Santa Cruz, présidée par le ministre des Affaires religieuse et des waqfs. La réouverture de cette église intervient après une opération de restauration et de réhabilitation à laquelle a contribué l'Etat algérien. La délégation a baptisé l'esplanade de cette église au nom de «la place du vivre-ensemble en paix». Pour Mohamed Aïssa, ce sont là «autant de symboles qui parlent au nom de l'Algérie au monde entier», rappelant que cet événement est considéré comme le premier du genre dans le monde musulman, sachant qu'aucune église n'a procédé aux béatifications en dehors du Vatican. Pour le ministre, ceci est un signe que l'Algérie des musulmans coexiste avec les autres religions. Dans le même cadre dira le ministre : «L'Algérie, à travers le discours du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, reconnaît et s'incline à la mémoire des 114 Imams morts en martyrs dans l'exercice de leur devoir afin d'empêcher l'utilisation de la mosquée pour détruire l'Algérie et porter atteinte à l'Islam», et ce, avant d'ajouter que «l'Algérie est le seul pays dont la Constitution prévoit, en plus de la liberté du culte, celle de la liberté de pratiquer les préceptes religieux, mais avec le respect des lois de la République». Enfin, selon le ministre, «ceux qui critiquent l'Algérie sont les ONG occidentales, qui se sont pris à l'Algérie durant la décennie noire, alors que nous vivions les affres du terrorisme, ainsi que lors de l'édification de la démocratie, de la consécration de la liberté d'expression et des libertés publiques», et ce, avant de faire remarquer que «l'Algérie n'a de leçons à recevoir de personne».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.