Le Brent près de 72 dollars le baril à Londres    Le procès de Kamel Chikhi et de 12 fonctionnaires renvoyé au 19 juin prochain    Taleb appelle à l'application des articles 7 et 8 de la Constitution    Confusion devant le bureau du président de l'APN    Communauté universitaire et avocats dans la rue à Béjaïa    «Sans aucune ambition politique, notre objectif est de servir notre pays»    Smail Chergui dénonce une guerre par procuration en Libye    Bientôt une assemblée des actionnaires pour dénouer la crise    Une croissance de +9,1% du nombre de passagers aériens en Avril    Real : Vers une prolongation de Nacho    La contrebande de psychotropes bat son plein    Un parti marocain de gauche solidaire    Un jeune palestinien blessé par les forces israélienne    La facture en évolution continue    Tout savoir sur les nouvelles finitions du Volkswagen Caddy    Les Soudanais préparent la désobéissance civile    L'Iran reprend un stock d'uranium faiblement enrichi    Les souscripteurs organisent une marche de protestation à Jijel    Le ministre du Tourisme donne ses instructions    Deux stages et trois amicaux pour les éléphants    Fin de saison pour Demane    "Bien sûr que je veux jouer la Coupe d'Afrique"    Vers le dénouement de la crise    L'ECA persiste et soutient les «principes de la réforme»    Libérer Issad Rebrab et mettre fin à l'insécurité juridique    Le ministère promet un bac sécurisé    Concombre en persillade    800 interventions depuis janvier dernier à Jijel    Les fondements de la psychologie de l'enfant en débat    Saisie de pièces archéologiques romaines    Classée prochainement monument historique national    «De nombreux lobbies infiltrés au sein des institutions du pays»    La mobilisation des étudiants se poursuit : Jusqu'au bout !    USTHB : Iftar collectif au profit des étudiants    «Non à la mascarade électorale du 4 juillet 2019»    Accusé de mauvaise gestion : Le DJS de Bouira limogé    Al Qods occupée : Riyad, Rabat et Ankara se disputent le statut de gardien des Lieux saints    10 demandes d'investissement déposées    Aïn El Hammam : Le bureau de poste rouvert    Les démocrates, furieux contre Trump, débattent d'une destitution    Dans ma tête un rond-point !    Le premier bilan de Haftar    Plus de 4 800 oiseaux d'eau nicheurs recensés à Ghardaïa    Zakat El Fitr fixée cette année à 120 DA    13ème Mardi de mobilisation des étudiants : Pour une rupture radicale avec le système en place    Dafri filme la guerre d'Algérie en s'inspirant de Coppola    Demandeurs de fetwa, utilisez le SMS, courriel ou appelez le numéro vert    Les souffrances du jeune Ahmed...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'OTT menace l'existence du SMS !
Publié dans Le Soir d'Algérie le 27 - 12 - 2018

Aujourd'hui, la technologie permet de convertir le flux vocal téléphonique en fichiers de données IP (Internet Protocol). Cette performance donne la possibilité aux abonnés de la téléphonie mobile d'utiliser des services de téléphonie par internet comme Viber et Skype, de streaming, de vidéo à la demande et des TV connectées sur les réseaux de leurs opérateurs mobiles. Ces technologies ont mené à un changement révolutionnaire du marché de la data mobile, avec un OTT (Over The Top) comme élément moteur de ce changement. Il s'agit d'une technologie de diffusion de contenus multimédias accessibles sur n'importe quel terminal connecté : PC, tablette, smartphone ou smartTV. Son modèle économique est basé sur le principe de non-intervention des opérateurs mobiles dans la relation commerciale des fournisseurs des services OTT avec les clients. Aucun revenu n'est donc généré par les opérateurs à partir de la consommation des services OTT en dehors de ceux débités des frais d'accès à internet. L'adoption des OTT influe sur les recettes tirées de la téléphonie mobile. Preuve de l'engouement des mobinautes pour les applications «Over The Top». Ce qui a provoqué la décroissance de l'utilisation du texte et de la voix téléphonique commutée, et, par conséquent, des recettes qui leur sont associées. En effet, selon les dernières statistiques de l'UIT (Union internationale des télécommunications), rapportées dans le dernier rapport sur la société de l'information, le nombre de messages SMS envoyés a diminué de moitié entre 2014 et 2016, tombant soit de 6 000 à 3 000 milliards de messages durant cette période. Résultat : les recettes mondiales tirées des SMS sont tombées de 82 milliards de dollars en 2015 à 75 milliards de dollars en 2016. Cette baisse, qui illustre parfaitement l'irrésistibilité des mobinautes face à l'argument économique de la «data voice» et de messagerie instantanée, devrait se poursuivre au cours des prochaines années. C'est pourquoi des opérateurs cherchent à réagir à cette rude concurrence en bloquant l'accès à certains services OTT, en particulier Viber et Skype. D'autres ont lancé leurs propres OTT afin de concurrencer directement des sociétés comme Microsoft, Viber ou Facebook. En Algérie, des opérateurs ont trouvé l'idée géniale d'aligner le prix du mégabit du volume data 4G sur celui de la minute d'une communication vocale 2G ou 3G afin de se mettre à l'abri d'une éventuelle baisse de leurs revenus.
F. F.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.