15 ans de prison requis contre Zoukh pour octroi d'indus privilèges à la famille Hamel    Covid-19: des contacts en cours pour l'acquisition du vaccin dés sa disponibilité    Le documentaire "Objectif Hirak" primé en Inde    Premier League: Man City s'amuse contre Burnley    Le Maroc veut perturber une manifestation dénonçant l'agression à El Guerguerat    Football / Ligue 1 : cinq autres clubs signent la convention tripartite    Coup d'envoi d'une campagne de reboisement au niveau des structures universitaires    Zetchi donne des nouvelles de Belmadi    Energie: le gouvernement déterminé à instaurer un modèle énergétique durable    Groupe parlementaire FLN : la résolution du Parlement européen dépourvue du moindre fondement diplomatique    Lutte contre l'Islamophobie: L'Algérie réaffirme sa position "immuable"    PSG : Les mots forts de Neymar en hommage à Diego Maradona    Accidents de la route : Six décès et 253 blessés durant les dernières 48 heures    Décès de Aissa Megari : le Premier ministre présente ses condoléances    Abiy Ahmed rencontre les envoyés spéciaux de l'UA    «À Omar-Hamadi pour un résultat positif»    Ciccolini signe sa lettre de licenciement et rentre chez lui    Le Mouloudia décidé à relever le défi !    La dernière de Trump    Des membres du COA convoqués par la justice    La semaine des procès en appel à la cour d'Alger    «Tant que le virus est là, il n'y aura pas de reprise»    Saisie de 100 grammes de kif traité    7 personnes arrêtées pour des violences dans les quartiers    L'affaire de l'automobile sera rejugée    Beyoncé en tête avec 9 nominations aux Grammys, devant Taylor Swift et Dua Lipa    Réparation du grand orgue de Notre-Dame, un chantier très délicat    Cambridge lance un appel pour retrouver des carnets de Darwin «volés»    Le dernier Premier ministre élu démocratiquement emporté par le coronavirus    Le président Kaboré tend la main à l'opposition    L'OAIC confirme et précise    Vers l'extension de l'actuel accord de réduction    L'armée s'implique dans la lutte anti-Covid    Sit-in de soutien à Walid Nekkiche et aux détenus d'opinion    Les étudiants maliens en Algérie bloqués à Bamako    Abdelkader Ouali placé en détention provisoire    Des campagnes de vulgarisation pour améliorer les récoltes    Parfaite lune de miel dans un climat de tempête géopolitique    Nul sur toute la ligne    Vers la réalisation d'un théâtre de verdure et d'une bibliothèque    Lancement du concours "Ungal" du meilleur roman en tamazight    Les actrices intensifient la sensibilisation citoyenne    Secteur de l'habitat à Bouira : Les projets de logement social à la traîne    Ruines romaines de Bellimor à Bordj Bou Arréridj : Un patrimoine historique menacé    ANSEJ: Les créances des startups en difficulté rééchelonnées    Le ministre des Finances: Le problème de liquidités réglé dès décembre    Suppression de visas pour les Emirats: Le ministère des Affaires étrangères dément    Budget primitif 2021 de la wilaya: Plus de 30 milliards pour la réhabilitation du réseau de voirie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les services OTT menacent les opérateurs télécoms
Supplément TIC
Publié dans Liberté le 24 - 10 - 2015

Depuis l'avènement du marché de la data mobile, les opérateurs de téléphonie mobile, à travers le monde, sont confrontés à la concurrence accrue des fournisseurs de contenus OTT (Over The Top, qui désigne l'ensemble des services de streaming, de vidéo à la demande, de la VoIP comme Viber et Skype et des TV connectées comme l'Apple TV).
L'OTT est une technologie de diffusion sur internet de contenus multimédia accessibles sur n'importe quel terminal connecté : PC, Tablette, Smartphone ou SmartTV. Son modèle économique est basé sur le principe de non intervention des opérateurs mobiles dans la relation commerciale des fournisseurs des services OTT avec les clients. Aucun revenu n'est donc généré par les opérateurs à partir de la consommation des services OTT en dehors de ceux débités des frais d'accès à internet. Pire, l'accroissement mondial du volume consommé de la data issue des OTT menace la qualité de services des opérateurs.
Des pannes de congestion de réseaux sont souvent signalées et peuvent être à l'origine d'un taux élevé de désabonnement des clients et bien entendu de la baisse des revenus, surtout ceux provenant des communications vocales commutées. Le mauvais codage des signaux numérisés est la cause essentielle de la congestion des réseaux. En clair, un signal mal codé prend trois fois plus de place sur la bande passante. C'est pourquoi beaucoup d'opérateurs, notamment dans les pays du Golfe, cherchent à éviter ces pannes et à maximiser les revenus des clients en bloquant l'accès à certains services OTT, en particulier Viber et Skype. D'autres opérateurs ont lancé leurs propres services OTT afin de concurrencer directement des sociétés comme Microsoft ou Facebook. En Algérie, depuis l'avènement de la 3G, beaucoup d'utilisateurs sont devenus adeptes des appels vocaux sur internet ces applications, désertant ainsi les services vocaux des réseaux 2G malgré les offres promotionnelles alléchantes fournies par les opérateurs.
Pour se mettre à l'abri d'une baisse importante de ses revenus, un opérateur activant en Algérie a trouvé l'idée d'aligner le prix du mégabit du volume data 3G sur celui de la minute d'une communication vocale 2G. Si l'idée semble géniale, elle reste discutable sur le plan de la régulation tarifaire.
F. F.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.