Défiant l'armada policière, les étudiants donnent une leçon de nationalisme    Protestation des journalistes hier à Tizi Ouzou    L'ordre des avocats dénonce une atteinte aux libertés    Plusieurs actions de protestation à Béjaïa    Rencontre, demain, des partisans d'une «transition de rupture»    Samy Agli, nouveau président du FCE    Redorer le blason de l'UGTA    Le Femise évoque la persistance du système de rente en Algérie    Poutine prolonge l'embargo alimentaire contre les Occidentaux    Ankara discute avec Moscou sur la date de livraison des missiles S-400    Le Mozambicain Anibal Manave élu président de FIBA Afrique    Dix à quinze jours d'indisponibilité pour Salif Sané    Allik sur les traces de Benkhelifa…    L'ONA actionne son dispositif d'intervention et d'alerte    Le plan canicule activé à Constantine    L'Algérien Toufik Hamoum à la tête du Conseil technique de l'Unesco    ACTUCULT    Le plasticien Ahmed Stambouli dévoile une nouvelle exposition    Deux stèles à l'effigie de Matoub Lounès et d'Imache Ammar    17,56 millions de dollars pour un film jamais tourné    Rétrospective sur le virtuose du cinéma algérien    Nouvelles de l'Ouest    Le secteur de la santé à Chlef : Beaucoup d'argent consommé sans impact sur la population    Retards dans la réalisation de projets sportifs : Des mises en demeure adressées aux entreprises et bureaux d'études    Saison estivale 2019 : Aménagement de 62 plages autorisées à la baignade    Equipe nationale: Pouvait mieux faire !    El Khroub: 8 compteurs électriques détruits par un incendie     Rocher de la vieille: Chute mortelle d'un homme du haut de la falaise    Tri et recyclage des déchets: Près de 1.024 tonnes de plastique valorisées par des entreprises en 6 mois    Chambre de commerce et de l'industrie de l'Oranie - CCIO: La commission ad-hoc des JM 2021 installée    Groupe F : Cameroun-Guinée Bissau, aujourd'hui à 18h00: Les Lions Indomptables veulent rugir    Alger : Rassemblement pour la libération de manifestants détenus    Le PDG de Sonelgaz à Oran: Deux nouveaux directeurs de distribution installés à Oran et Es-Senia    Conseil de la nation: La demande de levée de l'immunité parlementaire de Amar Ghoul à l'étude    Ali Benflis au « Le Quotidien d'Oran »: «Impérieuse nécessité d'un grand compromis national»    L'ARBRE DESSECHE    Analyse : Paix et sécurité en Afrique pour les nuls…et les plus avertis    Pour "réduire leur dépendance envers Moscou" : Les USA veulent accorder des prêts aux pays de l'Otan    Dédollarisation : Les alliés des Etats-Unis se débarrassent eux aussi du dollar    Energies renouvelables : L'Algérie s'est dotée d'une stratégie "ambitieuse" pour son développement    Avec Uptis : Michelin lance le pneu increvable    Libye: Le président du Conseil social des tribus Touareg salue les efforts de l'Algérie    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée public    L'Etat à la rescousse    L'opposant Abdourahman Guelleh a pu quitter le pays    Mustang Shelby GT 500, un V8 de…770 chevaux !    Can 2019 Les verts réussissent leurs débuts    Speedy Algérie : Promo vacances sur les pneus, freins et cli    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les services OTT menacent les opérateurs télécoms
Supplément TIC
Publié dans Liberté le 24 - 10 - 2015

Depuis l'avènement du marché de la data mobile, les opérateurs de téléphonie mobile, à travers le monde, sont confrontés à la concurrence accrue des fournisseurs de contenus OTT (Over The Top, qui désigne l'ensemble des services de streaming, de vidéo à la demande, de la VoIP comme Viber et Skype et des TV connectées comme l'Apple TV).
L'OTT est une technologie de diffusion sur internet de contenus multimédia accessibles sur n'importe quel terminal connecté : PC, Tablette, Smartphone ou SmartTV. Son modèle économique est basé sur le principe de non intervention des opérateurs mobiles dans la relation commerciale des fournisseurs des services OTT avec les clients. Aucun revenu n'est donc généré par les opérateurs à partir de la consommation des services OTT en dehors de ceux débités des frais d'accès à internet. Pire, l'accroissement mondial du volume consommé de la data issue des OTT menace la qualité de services des opérateurs.
Des pannes de congestion de réseaux sont souvent signalées et peuvent être à l'origine d'un taux élevé de désabonnement des clients et bien entendu de la baisse des revenus, surtout ceux provenant des communications vocales commutées. Le mauvais codage des signaux numérisés est la cause essentielle de la congestion des réseaux. En clair, un signal mal codé prend trois fois plus de place sur la bande passante. C'est pourquoi beaucoup d'opérateurs, notamment dans les pays du Golfe, cherchent à éviter ces pannes et à maximiser les revenus des clients en bloquant l'accès à certains services OTT, en particulier Viber et Skype. D'autres opérateurs ont lancé leurs propres services OTT afin de concurrencer directement des sociétés comme Microsoft ou Facebook. En Algérie, depuis l'avènement de la 3G, beaucoup d'utilisateurs sont devenus adeptes des appels vocaux sur internet ces applications, désertant ainsi les services vocaux des réseaux 2G malgré les offres promotionnelles alléchantes fournies par les opérateurs.
Pour se mettre à l'abri d'une baisse importante de ses revenus, un opérateur activant en Algérie a trouvé l'idée d'aligner le prix du mégabit du volume data 3G sur celui de la minute d'une communication vocale 2G. Si l'idée semble géniale, elle reste discutable sur le plan de la régulation tarifaire.
F. F.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.