Le président turc achève sa visite en Algérie    Coupe de la CAF : Le Paradou hypothèque ses chances de qualification    Hand/Tournois de qualification olympique: l'Algérie dans le groupe de l'Allemagne    Sit-in de solidarité avec Ilyas Lahouazi    Tribunal de Mostaganem: 35 personnes accusés dans des affaires de corruption    "Le hirak n'a pas vocation à conquérir le pouvoir"    Les efforts de lutte contre la corruption stagnent dans les pays du g7    La défaillance de l'EGSA    Enquêtes sur les biens immobiliers des hommes d'affaires    L'évaluation, une exigence stratégique    L'Opep (plus) confrontée à de nouvelles incertitudes    L'Algérie condamne avec "force"    Liban : le nouveau gouvernement rejeté par la rue    Le autorités poursuivent leur répression meurtrière    Lahouazi, Alloune, Khallil et Ferhani sous contrôle judiciaire    Hirak : discuter pour être indiscutable    Les jours de Mellal seraient comptés…    Le WA Tlemcen rejoint l'O Médéa en tête du classement    Casoni pose ses conditions    "J'ai chargé mon avocat de défendre mes droits"    Les Algériennes en regroupement à Alger    «Nous allons porter plainte contre tout complice avec l'occupation marocaine»    5 morts et 32 blessés dans un accident de la circulation    Biscuits roulés à la cannelle    Le ministère de la Santé recommande de reporter les voyages prévus en Chine    Comment faire pour avoir un côlon en bonne santé    Les fruits et légumes que vous ne devez pas éplucher    Deux moi ou la comédie romantique réinventée    Hommage et recueillement à la mémoire de matoub lounès    Au Louvre, une œuvre cinétique de l'artiste vénézuélien Elias Crespin    Noredine Chegrane expose son "Hommage au jazz"    Aux origines "de la dérive religieuse"    L'œuvre "Le Fils du pauvre" revisitée par Ali et Faïza Feraoun    Attatba (Tipasa) : La sourde oreille à la détresse des élus de la commune    Négrine (Tébessa) : Trois nouveaux gardiens pour sécuriser la Mosaïque découverte    SEOR: Perturbation de l'alimentation en eau dans 12 communes    Assemblage de tramways: Alstom n'a pas respecté le contenu de l'accord    Erdogan à Alger: Convergence sur la Libye et des promesses pour les affaires    Crise libyenne: Un conflit naît dans les laboratoires américains ?    Tunisie: Vers un nouveau gouvernement ?    Mouvement dans le corps des walis    Tizi Ouzou: Une laiterie fermée suite à l'apparition d'une bactérie    Dans le cadre d'une convention de jumelage: Des spécialistes de l'EHU dans les hôpitaux de Tiaret    La présidente par intérim candidate à la présidentielle    Le Président Tebboune procède à un mouvement partiel dans le corps des walis et walis délégués    Lien entre le melhoun et l'écriture de l'histoire    Erdogan : l'Algérie, un élément de stabilité et de paix dans la région    Pour une conférence nationale indépendante    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le mouvement ne fléchit pas
Guelma
Publié dans Le Soir d'Algérie le 23 - 03 - 2019

A Guelma, les citoyens maintiennent la mobilisation. Une autre manifestation grandiose a été lancée ce vendredi 22 mars.
C'est le cinquième vendredi consécutif que se réunissaient, des milliers de personnes, plus ou moins âgées, des jeunes, des familles accompagnant leurs enfants… pour sillonner les artères principales de la ville. Ils ont défilé dans une marche pacifique, marquée par le civisme exemplaire des manifestants. « C'est en réaction à la sourde oreille du pouvoir que nous continuons notre mouvement», nous déclare sur les lieux un père de famille». «D'abord pour exiger au Président de renoncer à la prolongation de son 4e mandat, explique-t-il, ensuite pour poursuivre le mouvement jusqu'au départ de tout le système, y compris le FLN, un parti qui devrait être au musée et les autres partis de l'Alliance ». En maintenant le mot d'ordre « système dégage », les manifestants ont introduit d'autres slogans, notamment pour fustiger « l'ingérence étrangère » et dénoncer « les manœuvres » de Ramtane Lamamra et Lakhdar Brahimi. Mais ce qu'il faut retenir ce vendredi, c'est que l'ambiance était plus festive et le soulagement était perceptible sur les visages des Guelmois, suite aux dernières déclarations contradictoires des responsables du FLN et du RND, appuyées sur le principe « ce n'est pas moi, c'est lui ! » , qualifiées par les manifestants de « symptômes de panique ».
La pression populaire s'intensifie ces derniers jours à Guelma, plusieurs manifestations ont eu lieu depuis le 22 février dernier, notamment celle lancée par le barreau des avocats, et renforcée par les magistrats qui ont décidé de rejoindre le mouvement dans une déclaration lue par le président du tribunal de Guelma.
Noureddine Guergour


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.