RECLAME PAR LA JUSTICE : Djemai cède sa place à la tête du FLN    DE TIARET, LE MINISTRE DES TRAVAUX PUBLICS RASSURE : ‘'La ligne ferroviaire, prochainement livrée''    Les citoyens ferment le siège de l'APC    Les employés d'Aigle Azur en Algérie sacrifiés ?    Années du service national et droit à la retraite    Et après ?    Transition toujours mouvementée au Soudan    Le logo officiel présenté aujourd'hui    L'Algérie deuxième, avec 3 or et 1 argent    Les garçons évitent le forfait, les filles toujours dans l'expectative    Slimani passeur décisif    Les partis se positionnent    Béjaïa : le front social en ébullition    Deux morts et deux blessés dans un accident de la route    Pénurie de manuels scolaires    MBC lance une chaîne TV dédiée aux pays du Maghreb    Un festival à Alger pour la promotion des traditions méditerranéennes    Le Sénégal invité d'honneur du 24e Sila    ACTUCULT    L'appel à participation ouvert jusqu'au 15 novembre    "L'oppression nous conduit droit vers une élection illégitime"    Hausse du déficit de la balance commerciale    Suppression de la règle 49/51 : Les Britanniques applaudissent et promettent un programme d'investissement    Une «alliance islamo-nationaliste» pour sauver le scrutin    L'activiste Samir Belarbi arrêté    «Les dernières inculpations des manifestants sont politiques»    Le pétrole en nette hausse    CHAN-2020 : Les 24 joueurs face au Maroc    Belle option pour les Rouge et Noir    Est-il sérieux de parler encore de mobilité ?    Un autre coup de massue pour les Hamraoua    Tébessa: La Protection civile sur le qui-vive    Elections présidentielles: L'Algérie dans une phase cruciale    Attaque contre l'Arabie saoudite: Le pétrole s'affole, les tensions diplomatiques montent    Médicaments: Pour une meilleure traçabilité des Psychotropes    MC Oran: Une défaite qui interpelle    Gestion de l'eau: Les aveux du ministre    Ils seront livrés en novembre prochain: Des instructions pour l'achèvement des 2.800 logements AADL dans les délais    Les lois relatives au régime électoral et à l'Autorité indépendante des élections promulguées au Journal officiel    Bensalah nomme Abderrahmane Bouchahda nouveau DG de l'OAIC    La guerre en Syrie est officiellement terminée    Pour les passionnés de fantastique    Plaidoyer pour la promulgation d'une loi permettant l'acquisition de tableaux    Stabilité et épanouissement de la nation    Ramaphosa veut rassurer les pays africains    Nouveau prix pour la Clio 4 GT Line    Honda présente la Honda e    Enquêtes dans les écoles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Revendications plus ciblées
Aïn Defla
Publié dans Le Soir d'Algérie le 06 - 04 - 2019

Si le parcours des marches n'a pas changé depuis ces sept vendredis de la contestations, par contre, le nombre de manifestants descendus dans la rue n'a fait que se multiplier depuis le 22 février dernier et les revendications plus ciblées.
Ce vendredi 5 avril à Khemis Miliana, quelque 8 à 9 000 citoyens à pied, précédés par des centaines de motocyclistes et suivis par des centaines de véhicules bondés, se sont regroupés dès 14 h devant le siège de l'APC pour effectuer une longue boucle par le Bd Belsaâdi-Abdelkader jusqu'au carrefour Soufay (ouest de la ville) et revenir au point de départ de la marche avant de s'engager dans une autre boucle en se dirigeant vers la sortie ouest pour prendre la déviation sud et revenir encore une fois devant le siège de l'APC.
Tout au long de la marche, moult slogans sont lancés par des milliers de voix tels que «Blad Bladna wandirou raïna» (l'Algérie nous appartient et nous décidons de notre sort), «EChaâb maâ El Djeich, irouhou gaâ» (Le Peuple est avec son armée et que la bande des spoliateurs et des voleurs soit évincée entièrement).
Les citoyens de Miliana étaient aussi au rendez-vous ce vendredi. Ils étaient quelque 2 000 manifestants à parcourir les grands boulevards de la ville en partant du centre-ville face au jardin public.
Là aussi, brandissant emblèmes et banderoles entre autres slogans lancés par la foule «Qu'ils partent tous !» ou encore «FLN dégage !»
A Aïn Defla, à l'instar des 6 vendredis derniers, quelque 5 à 6 000 manifestants ont participé à la marche qui a pris le départ vers 15h à partir de la place du Complexe sportif avant de marcher au Bb Emir-Abdelkader jusqu'à la sortie est de la ville pour revenir au centre-ville en passant par la déviation sud.
Là aussi, emblèmes flottants, des milliers de voix ont scandé à l'unisson « Bensalah, Bedoui et ton gouvernement dégagez !».
Karim O.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.