Plan d'action du Gouvernement: l'Algérie face à des défis difficiles mais pas impossibles    Lutte contre les stupéfiants: des opérations menées dans plusieurs wilayas du pays    Des jeunes chômeurs bloquent le siège de l'APC    Ligue 1: Le programme des rencontres de la 18ème journée    Le club des magistrats algériens rend hommage au peuple    D'importantes décisions attendues    Kherrata célèbre le 1er anniversaire de sa marche anti-5e mandat    Promotion de l'emploi : appel à une participation totale et réelle des autorités locales    Foncier économique : nécessité d'un cadre juridique global pour l'octroi des assiettes    Bientôt une deuxième édition de "Diaspora Connect" à Alger    Le privé sera associé dans le processus de contrôle    Un problème technique à l'origine du retard    Grandes déceptions après l'annonce du nouveau gouvernement    Le bilan de l'attaque contre le village d'Ogossagou passe à 31 morts    M. Boukadoum réitère la position de l'Algérie privilégiant une solution politique    L'Algérie réclame deux sièges permanents pour l'Afrique    31 civils tués par la coalition saoudienne au Yémen    Nouveaux tirs de roquettes près de l'ambassade américaine à Bagdad    L'ultimatum de Tebboune aux walis    Les Canaris décidés à reprendre la seconde place !    Le Targui    À tout jamais…    Mahour Bacha précise    Le derby de toutes les souffrances !    La victoire qui change tout ?    Marche et rassemblement hier à Tizi Ouzou    L'Algérie après Bouteflika vue par Benjamin Stora    Les 2 300 recalés obtiennent gain de cause    Les éleveurs qui ratent cette vaccination se mettront face au risque    Alors que les affaires de contrebande connaissent une légère baisse, les crimes et délits en hausse    Les résidents dénoncent un promoteur immobilier    Débrayage des transporteurs interwilayas de Jijel    ACTUCULT    Vent divin de Merzak Allouache : un discours sur la vie, l'amour, la mort et le djihad armé    "Tighremt", premier quotidien national en langue amazighe    La crème des humoristes africains sur la scène de Cotonou    Maâzouz Bouadjadj et Abderrahmane El-Koubi honorés au TNA    Vive les vieux ! Tahya la gérontocratie !    Coronavirus: les Algériens rapatriés de Wuhan, autorisés à quitter leur lieu de confinement    Brèves    La bonne manière pour brûler les graisses    Le Président s'attaque aux lobbies de l'importation    Tebboune ne veut plus de cortèges officiels de 30 voitures    "100 mds DA injectés dans les communes dès le mois de mai"    La ville de Kherrata célèbre le 1er anniversaire    La pièce "Tmenfla" du theatre d'Oum-el-Bouaghi ouvre le festival international du théâtre de Bejaia    Mali: le bilan de l'attaque contre le village d'Ogossagou passe à 31 morts    LA RESONNANCE D'UN ATTENTISME    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Conseil militaire multiplie les initiatives et les mesures en vue d'une transition apaisée
Soudan
Publié dans Le Soir d'Algérie le 16 - 04 - 2019

Le Conseil militaire de transition au Soudan multiplie les mesures et initiatives en vue de stabiliser la situation du pays et de mettre en place les conditions idoines devant permettre la gestion de la période de transition, en exhortant les différents partis politiques et organisations de la société civile, ainsi que la communauté internationale à contribuer à la transition démocratique.
Depuis la destitution jeudi dernier par l'armée du président Omar el-Bachir, le Conseil militaire de transition a pris plusieurs décisions afin de restaurer la confiance avec les manifestants et d'engager le pays sur la voie de la transition démocratique devant aboutir notamment à la désignation d'un futur gouvernement qui sera chargé de la préparation des rendez-vous électoraux décisifs pour le Soudan.
Dans cette optique, une première rencontre a été organisée dimanche avec les différents partis politiques et acteurs de la société civile afin de les impliquer directement dans le choix d'une personnalité qui assumera la responsabilité d'être Premier ministre. Le Conseil de transition a appelé, à l'occasion, les partis soudanais et les animateurs du mouvement de contestation à se mettre d'accord sur une «figure indépendante» qui sera chargée de la formation d'un futur gouvernement civil.
Parallèlement à ces consultations, le Conseil de transition a annoncé également avoir pris des décisions pouvant appuyer la «phase politique particulière» que traverse le pays. Le porte-parole du Conseil, Shams-Eddin Kabashi, a annoncé, dans ce sillage, la création d'un comité spécial pour gérer les locaux et les actifs du parti du Congrès national (NCP), qui était au pouvoir, excluant toute participation de cette formation politique, qui était dirigée par l'ancien président Omar el-Bachir, au futur gouvernement.
Il a ajouté que le Conseil avait décidé de passer en revue les missions diplomatiques soudanaises à l'étranger et de relever l'ambassadeur du Soudan aux Etats-Unis, Mohamed Attal-Moula Abbas, ainsi que l'ambassadeur du Soudan auprès de l'ONU à Genève, Mustafa Ismail.
M. Kabashi a exclu, en outre, tout recours à la force pour disperser les rassemblements de manifestants, exhortant ses derniers à reprendre leur vie normale et d'accorder leur confiance à l'Armée engagée pleinement dans la mise en place des institutions de devant permettre la gestion de la période de transition.
Dans l'objectif de rassurer les populations, le Conseil de transition soudanais a fait part, lundi, d'un certain nombre de nouvelles résolutions devant conforter sa mission.
Il s'agit, entre autres, de la nomination de nouveaux commandants de l'armée et de la police, d'un nouveau chef des services de renseignement et de sécurité, ainsi que de la formation de comités anti-corruption et d'enquête sur les pratiques de l'ancien parti au pouvoir.
En direction des médias et pour appuyer la liberté de presse, il a été décidé de lever toutes les restrictions et la censure imposées aux journalistes soudanais.
En outre, tous les policiers et agents de l'ordre arrêtés pour avoir soutenu les manifestations lors des derniers évènements qu'a connu le pays ont été libérés.Sur le plan diplomatique, le ministère soudanais des Affaires étrangères a sollicité le soutien de la communauté internationale au nouveau Conseil militaire pour parvenir à une transition démocratique.
«La communauté internationale doit comprendre la situation du Soudan et soutenir le Conseil militaire de transition (...) dans le but de répondre à la volonté du peuple soudanais de réaliser une transition démocratique», a déclaré le ministère dans un communiqué cité par la presse locale. A ce titre, la Ligue arabe a apporté son plein soutien, saluant les mesures prises par le Conseil de transition en vue d'accomplir une transition politique dans le pays, tout en exhortant les différentes parties concernées à rester sur la voie du dialogue et a appelé la communauté internationale à répondre à l'appel du Conseil afin de contribuer à la stabilité du Soudan.
Du côté des manifestants, la mobilisation reste de mise malgré les mesures adoptées par les autorités en place. Le sit-in tenu devant le siège de l'armée à Khartoum, qui rassemble des milliers de personnes depuis dix jours, est toujours maintenu.
L'Association des professionnels soudanais (SPA), dont fait partie notamment des médecins, enseignants et ingénieurs à l'origine des manifestations, a appelé lundi les contestataires à rester «unis et mobilisés pour protéger la révolution» et continue à revendiquer un «transfert immédiat du pouvoir à un gouvernement civil de transition et de faire juger les anciens dirigeants du pays».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.