Le ministre des Ressources en eau rassure    Intense activité du président Tebboune    L'Algérie dernier de la classe en Afrique    Dans le viseur de Besiktas    « Nous sommes fiers de Bennacer »    Le gouvernement appelle à "s'éloigner de toute forme d'alarmisme"    "Les sujets de moins de 10 ans ne tombent pas beaucoup malades"    Vers le remboursement des frais par la Cnas    L'art du Goul populaire menacé de disparition à El Bayadh    DGSN: la salle omisports de Kouba baptisée du nom de Hacène Lalmas    Rencontre nationale sur les coopératives théâtrales les 28 et 29 mars    Plan d'urgence en cours d'élaboration pour relancer le sport d'élite en Algérie    La résilience du régime algérien    Appel au parachèvement du processus de mutation démocratique pour l'édification de la nouvelle Algérie    Sahara occidental: Brahim Ghali réitère son appel à l'ONU à assumer ses responsabilités    Mokri appelle à prévenir les "conflits d'intérêt" et à œuvrer à édifier un Etat de droit    FORMATION AU METIER D'AVOCAT : Le concours d'accès au CAPA relève de l'UNOA    Le procès Hamel et Tayeb Louh reporté au 19 mars    APRES UNE VISITE D'ETAT EN ARABIE SAOUDITE : Le Président Tebboune regagne Alger    Djerad félicite le nouveau chef du gouvernement tunisien pour sa prise de fonctions    Parti FFS : Démission collective de membres de l'Instance Présidentielle    CORONAVIRUS : L'Algérie n'a enregistré aucun autre cas positif    TRIBUNAL SIDI M'HAMED : Kamel Chikhi condamné à 8 ans de prison ferme    POUR NON-CONFORMITE DE LA POUDRE DE LAIT UTILISEE : Fermeture d'une laiterie privée à Mostaganem    Les locaux de Logitrans auraient été perquisitionnés    SANS SALAIRE DEPUIS 7 MOIS : Les journalistes de ‘'Temps d'Algérie'' interpellent le Président    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Arsenal: l'immense déception d'Arteta    LOGEMENTS SOCIO-LOCATIFS DE FRENDA (TIARET) : La liste des 1183 logements sera connue le 16 avril    Le hirak entame sa 2e année en force    CRISE DU LAIT EN SACHET : La spéculation perdure à Oran    Des enfants inventeurs reçus par les ministres Sid Ali Khaldi et Yacine Djeridane    Décès d'Idriss El Djazairi : une carrière vouée aux bonnes causes    Juventus: l'avenir de Sarri lié à Lyon ?    Coronavirus: le Premier ministre instruit les parties concernées à prendre les mesures nécessaires    LE CARACTÈRE ET L'AMBIVALENCE DE CERTAINS DE MES COMPATRIOTES    Algérie- Maroc : conjuguer le Hirak au pluriel maghrébin    MOULOUD MAMMERI UNE MORT INJUSTE    Fourar: aucun autre cas positif de Coronavirus en Algérie    L'Espagne et la France fustigées    An I du Hirak, tentative de dévoiement et décantation !    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Les «gilets jaunes» s'invitent à la Berlinale    Jeux méditerranéens 2021: la capacité du parc hôtelier d'Oran doublera    Perspectives prometteuses pour le renforcement de la coopération bilatérale    Les expatriés du Groupe Volkswagen jettent l'éponge    ENI donne des détails sur son employé atteint du virus    Les avocats continuent de denoncer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La justice militaire passe à l'acte
APRÈS LES MENACES DE GAID SALAH
Publié dans Le Soir d'Algérie le 23 - 04 - 2019

La justice militaire est elle aussi en charge de gros dossiers liés à la situation actuelle que traverse le pays. Deux généraux connus ont fait l'objet d'un communiqué lourd de sous-entendus émanant de la Cour d'appel militaire de Blida…
Abla Chérif - Alger (Le Soir) - Celui-ci annonce qu'un mandat de dépôt a été délivré à l'encontre du général Saïd Bey et qu'un mandat d'arrêt a été émis à l'encontre du général Chentouf Habib. Ils occupaient respectivement et anciennement le poste de commandant de la deuxième Région militaire et de la première Région militaire. Selon les deux mis en cause, les deux généraux sont poursuivis pour «dissipation et recel d'armes et de munitions de guerre au profit de personnes non habilitées à les détenir et infraction aux consignes de l'armée».
La même source ajoute que l'affaire pourrait s'étendre à «toute autre personne que l'instruction viendrait à établir» et précise que les armes et munitions ont été saisies à titre conservatoire. Le communiqué fait l'effet d'une bombe mais laisse planer de lourdes interrogations. Il n'indique pas où a été découvert l'arsenal ni le nom des personnes qui étaient en sa possession, mais laisse entendre clairement que le nom des deux généraux est directement lié à l'affaire. Ont-ils été cités par une personne tierce actuellement détenue dans le cadre de la vaste opération déclenchée à l'encontre des hommes d'affaires proches des Bouteflika ? Est-ce l'enquête déclenchée après cette découverte qui a établi la responsabilité de Saïd Bey et Chentouf Habib ?
Etant dotée de tous les moyens d'établir l'origine et la provenance des armes et des munitions qu'elle comptabilise et distribue elle-même, l'autorité militaire n'a eu normalement aucun mal à être rapidement fixée.
Le «hasard» a cependant voulu que l'affaire éclate à l'heure où des informations persistantes et livrées à profusion par plusieurs médias électroniques affirment que Ali Haddad se trouve actuellement face à un nouveau dossier mais géré cette fois par la justice militaire.
Les armes, dit-on, auraient été découvertes lors des perquisitions menées par les services de sécurité qui enquêtent sur ses avoirs et son patrimoine immobilier.
Contacté à plusieurs reprises pour en savoir plus, son avocat est resté injoignable hier.
Des sources, généralement bien au fait de la situation en cours, prônent la prudence, mais établissent un lien direct avec la dernière intervention du chef d'état-major par laquelle il tenait à informer l'opinion «que les dernières tentatives de déstabilisation avaient définitivement échoué et que les plans fomentés avaient été éventés».
Saïd Bey a été placé sous mandat de dépôt à la fin de la semaine dernière, nous dit-on. Il a été conduit à la prison de Blida où il était incarcéré d'octobre à novembre derniers dans l'affaire des cinq généraux ciblés par Gaïd Salah dans le cadre d'une vaste opération anti-corruption. Saïd Bey est connu pour avoir mené une lutte antiterroriste implacable durant la décennie noire.
Le général Chentouf Habib demeure, quant à lui, recherché. Son nom avait circulé durant un long moment comme potentiel successeur de Gaïd Salah à l'époque où Abdelaziz Bouteflika voulait mettre ce dernier à la retraite.
L'affaire qui concerne ces deux généraux ne fait que commencer. Du nouveau pourrait avoir lieu dans les jours à venir.
A. C.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.