Une légende du Milan AC encense Bennacer    Burkina Faso - Malo : "Je ne vois pas pourquoi je devrais trembler face à l'Algérie"    Coupe de la CAF : Ca passe pour la JS Saoura et la JS Kabylie    La Libye organise son premier forum sur la sécurisation des élections    "Notre monde est loin d'être parfait"    Cour de Blida : le verdict final dans l'affaire Hamel et Berrachedi rendu le 7 novembre    Détention provisoire prolongée pour Fethi Ghares    "LE MAROC EST ALLE TROP LOIN..."    Nadjib Amari rejoint officiellement le CR Belouizdad    Les syndicats de l'Education sceptiques    Un sujet d'une brûlante actualité    Deux ouvrages sur le 17 Octobre 1961 réédités en France    Tribunal de Sidi M'hamed : report au 15 novembre du procès de l'ancien ministre Mohamed Hattab    Salon national des arts plastiques Tikjda de Bouira : Un carrefour de rencontres intergénérationnelles    L'éthiopienne Gidey pulvérise le record du monde    L'Algérien Yacine Chalel 24e sur l'Omnium    «Empêcher les tenants de l'argent sale d'infiltrer les élections»    Le Royaume-Uni bat en brèche les thèses marocaines    Les deux vaccins recommandés par les spécialistes    Volaille et légumes en terrine    Cours de soutien : un phénomène qui prend de l'ampleur    Le Maroc menace le journal français l'Humanité    L'ALC demande que la présidence du Conseil souverain soit confiée à des civils    Intempéries dans la capitale : Une femme emportée par les crues, et une autre portée disparue    AG de l'UNAF : Amara élu vice-président    Projet de loi de finances 2022 : Le prix référentiel du baril fixé à 45 dollars    Pain et imaginaire populaire    Suppression des modalités de retard de paiement des cotisations: La CNAS lance une campagne de sensibilisation    Chlef: Les assurances du directeur de l'ANADE    Tebboune préside l'ouverture de l'année judiciaire: Accorder au pouvoir judiciairela place qui lui sied    L'escalade du ciel et les contradictions    Du pain en temps de paix...    Il sera présenté les 16 et 17 novembre à l'institut Cervantès d'Oran: Un annuaire sur l'évolution de l'espagnol en Algérie durant les 30 dernières années    L'ambassadeur Sofiane Mimouni reçu par Antonio Guterres    "Nous ne parlons du salaire que par rapport au pouvoir d'achat"    115 Listes de candidatures déposées    Le FLN a 67 ans    La faillite des agendas d'outre-mer    Chasse aux dealers    Ce que risque le maire    «Startupeurs, nous sommes avec vous»    Et si l'Algérie s'y mettait?    Plus d'une quinzaine de conférences et workshops y seront organisés.    Feu vert pour le projet fou de Laporta    Le jour où la Chine retrouva l'ONU    La riposte de la rue...    Concert de musique chaâbie avec Hakim Bouzourene    Concours de la langue coréenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'armée s'en prend aux partisans de la transition
À travers la revue El Djeïch
Publié dans Le Soir d'Algérie le 09 - 05 - 2019

L'armée réitère son rejet ferme et sans équivoque de toute possibilité de recours à une transition en dehors de ce que prévoit la Constitution. Elle considère même que cette « proposition » défendue par « certaines voix » fait partie du complot visant « à entraîner le pays vers l'anarchie et le chaos ». C'est ce que l'institution militaire a fait savoir, encore une fois, à travers son organe central, la revue El Djeïch dans son édition de mai 2019, parue hier mercredi.
Kamel Amarni - Alger (Le Soir) - Dans son éditorial intitulé « Clairvoyance et sagesse pour faire avorter tous les complots », le Haut Commandement de l'Armée nationale populaire s'en prend violemment à ceux qu'il accuse d'être derrière « ces complots », mais aussi à l'opposition et à certaines « voix » qui rejettent « toutes les solutions disponibles et possibles ». Dans cet éditorial qui reprend les grands axes de la position de l'ANP défendue régulièrement par le chef d'état-major, le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, faisant clairement allusion au général Toufik, surtout, mais aussi à des partis de l'opposition et à certaines personnalités , on lira en effet que « notre pays traverse une crise que certains parmi ceux qui ont vendu leur conscience, qui n'en ont cure de l'intérêt supérieur du pays et qui vont même jusqu'à tramer des complots contre la patrie , voudraient voir perdurer en rejetant toutes les solutions disponibles et possibles, à même de permettre à notre pays de surmonter cette épreuve , et donc de couper la route aux aventuriers qui concoctent des plans et projettent de les exécuter à tous les échelons , dans le but d'entraîner le pays vers l'anarchie et le chaos ».
Reprenant les déclarations précédentes sur ce points précis de Gaïd Salah, l'éditorialiste d'El Djeïch ajoutera : « Aujourd'hui, nul n'ignore que les exécutants de ce plan machiavélique, ceux qui leur ont confié cette tâche et ceux qui gravitent dans leur giron ont attendu, durant toutes les années passées, la moindre occasion pour le mettre à exécution en ayant recours à diverses voies et moyens .» Un peu plus précis encore, l'éditorialiste poursuit : « Après que le peuple algérien les a démasqués et rejetés fermement et définitivement, ils ont fait de certains canaux d'information connus et des réseaux sociaux un moyen pour tenter de réaliser des agendas douteux , en menant des campagnes méthodiques autant que tendancieuses dans le but d'abuser l'opinion publique pour distiller leurs mensonges et leurs élucubrations dans une vaine tentative de porter atteinte au lien existentiel et étroit qui unit le peuple à son armée , d'ébranler sa cohésion et la confiance mutuelle qui les anime .»
S'en prenant à certaines parties dans l'opposition, l'éditorial d'El Djeïch affirmera : « Aussi, il n'est pas surprenant de voir que ce sont les mêmes voix qui avaient sollicité l'intervention de l'armée dans le champ politique durant les précédentes décennies qui tentent aujourd'hui, sournoisement, de l'entraîner sur cette voie en cette étape cruciale. Ceci par des voix multiples dont la plus courante est de faire pression à travers « des messages ouverts », « débats », « avis », et « points de vue » publiés dans les colonnes de certains médias , appelant à une période de transition calquée à leur mesure, durant laquelle ils se conduiront comme il leur plaira et feront passer leurs projets et les agendas de leurs parrains qui vouent à l'Algérie et à son peuple une haine et une rancœur infinies .»
Aussi, lit-on encore dans cet éditorial, et « afin de concrétiser leurs vils desseins, ces revanchards tentent de mettre la main sur ce ‘'Hirak'' pacifique et de prendre le train en marche pour servir leurs intérêts étroits en s'autoproclamant porte-parole du peuple, dans l'espoir de brouiller les cartes et de semer la confusion. Dans leurs manœuvres criminelles, ces mêmes parties n'oublient pas de lancer des campagnes féroces à travers certains porte-voix qui véhiculent toute leur rancœur à l'encontre de l'ANP, en lui reprochant son attitude patriotique et novembriste dont elle ne s'écartera jamais .»
L'éditorialiste d'El Djeïch assènera même cette grave accusation : « Le comportement hystérique qui a fait perdre le nord à ces parties est essentiellement dû au refus catégorique du Commandement de notre armée de verser une seule goutte de sang de notre peuple, depuis le début des marches pacifiques, et sa détermination à faire barrage à tous ceux qui tenteraient d'ébranler la stabilité du pays et d'attenter à l'unité du peuple » rappelant , au passage, que cette position avait également été réaffirmée par Gaïd Salah. Dans ce même ordre d'idées, l'éditorial d'El Djeïch évoquant la grande campagne « mains propres » en cours depuis quelques jours, fera cette autre remarque , en citant une autre déclaration du chef de l'état-major : « (…) ces mêmes parties tentent de faire accroire aux Algériens que cette démarche de la justice de dépoussiérer les dossiers de corruption intervient sur ordre de l'institution militaire , dans une tentative sournoise d'entraver l'action de la justice et de saper sa détermination à continuer d'accomplir les missions qui lui sont assignées, conformément au droit et et aux lois de la République. Comment expliquer sinon que dès le lancement par la justice de l'opération d'investigation sur ces dossiers, une campagne de dénigrement a vu le jour émettant des doutes sur le sérieux de l'opération et jetant le discrédit sur l'intégrité de la justice, en prétendant qu'il s'agit d'une campagne de vengeance et de règlement de comptes .»
L'éditorialiste conclura par réaffirmer la détermination de l'armée . « En tout état de cause, les projets et plans concoctés par cette poignée de comploteurs sont inéluctablement voués à l'échec, y compris celui visant à briser la cohésion entre le peuple et son armée. Pour sa part, l'ANP demeurera aux côtés du peuple jusqu'à ce qu'il atteigne ses objectifs et concrétise le changement attendu , comme elle demeurera mobilisée en permanence pour accompagner le peuple et le protéger des agissements d'individus dont le temps a fini par dévoiler les contours du vil complot qu'ils ont mis en œuvre contre la patrie des chouhada .»
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.