PSG : Pas moins de 300M€ pour laisser partir Neymar ?    Neuf «Tasers» de 15 000 volts saisis    Gaïd Salah met en garde contre ceux brandissant des drapeaux autres que l'emblème national    Les journalistes appellent l'Etat à agir    Confirmer la mutation du football africain    Une bonne gouvernance et l'Etat de droit    L'appel des sept    70% des objectifs atteints    Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Les habitants en colère    Pionnière dans la formation d'étudiants entrepreneurs    Le procès de Kamel El Boucher reporté pour la seconde fois    88,24% de réussite à Médéa...    Un combiné innovant    La marque qui a révolutionné l'automobile    La Russie victime de cyberattaques américaines "depuis des années"    De la justice d'exception à la justice sans exception !    «Noureddine Bedoui doit démissionner»    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Une ouverture du capital, mais à quel prix ?    Bouzidi : "Remettre le club en Ligue 1"    Ouverture de Club-des-Pins reportée    ONM : "La solution constitutionnelle a échoué"    L'octroi d'un terrain au groupe médias de Haddad annulé    Economie politique du pillage du foncier agricole    Tout savoir sur les pneumatiques    Mise en service de la station de traitement des eaux du barrage Sarno    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Retard dans les rappels    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    Es Sénia : Cinq enfants mordus par un chien errant    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Nouvelles d'Oran    Les étudiants réclament un «Etat civil»    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Tlemcen: Détournement de bons d'essence, 14 mandats de dépôt    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    USM Alger: Kaïs Yaâkoubi ne viendra pas    Urgence au dialogue consensuel    Selon des experts économiques : La persistance de la crise politique affectera négativement l'économie nationale    Une amitié de voisinage et une coopération régionale    Comité bilatéral stratégique algéro-malien: La contribution de l'Algérie saluée    La justice se penche sur les dossiers du secteur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Réflexion et débats au programme à Oran
Journée nationale de l'étudiant
Publié dans Le Soir d'Algérie le 20 - 05 - 2019

Hier, des étudiants ont choisi de rester, pour certains, dans leurs campus respectifs et de célébrer à leur manière la journée de l'Etudiant. D'autres ont opté pour des échanges d'idées à l'extérieur de l'université.
Durant la matinée, les étudiants des campus d'Es Senia université se sont rassemblés devant l'amphithéâtre où devait se tenir une cérémonie officielle qui devait accueillir des invités étrangers. «Nous voulons seulement savoir qui sont ces personnalités étrangères et leur parler de notre point de vue de l'avenir que nous voyons pour notre Algérie», nous ont-ils confié.
Toutefois, la cérémonie en question n'avait toujours pas eu lieu jusqu'en fin de matinée, un retard ou alors, elle a dû être annulée en raison du rassemblement des étudiants. C'est alors que ces derniers se sont dirigés vers la bibliothèque, le but était de tenter de convaincre leurs enseignants de les rejoindre et de se solidariser avec leur mouvement. « Les enseignants ne semblaient pas intéresser par notre invitation » confient les étudiants, qui sont restés sur place regroupés. De leur côté, les étudiants de l'UGCMO, annexe de l'université USTO, ont opté pour un rassemblement à l'extérieur et ont tenu un débat abordant la question de l'actualité, à savoir quel avenir pour une Algérie sans les tenants du système en place. Unanimité pour que le peuple prenne en main son avenir et décide par lui-même.
« Les articles 7 et 8 de la Constitution doivent être appliqués et non à l'élection présidentielle jusqu'à ce qu'on élimine tous les acteurs du système en place.» Toutefois, beaucoup estiment que le rôle de l'étudiant est certes important mais il faut qu'il soit accompagné de créativité, de culture, de connaissance et ait une proximité avec des compétences et prenne en exemple les expériences réussies vécues par d'autres pays.
Rendez-vous a été donné pour la marche du mardi afin de maintenir la pression et de faire parvenir leurs messages aux plus hautes autorités.
A. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.