Le Front Polisario déplore l'"inaction" et "le silence" du Conseil de sécurité    Conférence Opep+ : une véritable opportunité pour réaliser la stabilité du marché pétrolier    Revue El Djeïch: une cohérence totale entre le Président de la République et l'ANP    Yémen: cessez-le-feu unilatéral pour prévenir une propagation du Covid-19    Real Madrid: le rétropédalage de Kroos sur la baisse des salaires    94 nouveaux cas confirmés et 30 nouveaux décès en Algérie    Report du jugement et proposition de procès à distance    M.Belhimer adresse ses condoléances "les plus attristées" à la famille du défunt Mohamed Baghdadi    Real : Zidane et Benzema ont poussé pour la baisse de salaire    Coronavirus: mise en oeuvre de mesures exceptionnelles de sauvegarde des entreprises    Foot / Covid-19 : les joueurs de l'Académie de Khemis Miliana passent au E-learning    Le Général Rachedi nommé directeur général adjoint de la Sécurité intérieure    Serie A : Le président de la Sampdoria demande la fin de saison    Le journaliste Mohamed Baghdadi n'est plus    L'Adra lance une cagnotte    Lourd impact financier pour Air Algérie    L'Apoce dénonce le chantage des commerçants    Ali Mecili ou l'initiateur de l'organisation de l'opposition    La FIFA contre les championnats à blanc    "Avec le Ramadhan, la reprise de la compétition devient de plus en plus difficile"    Belaïdi : "Je m'entraîne le matin en forêt"    Renouvellement à distance des contrats d'assurance    2 morts dans le crash d'un hélicoptère de l'armée    Suspension de la rotation des Casques bleus    Ben Mohamed, poète "Mes seules angoisses sont alimentées par la situation politique du pays"    Lancement d'un concours national de scénario    Le vécu d'une femme à l'écriture miraculeuse    «Nous sommes tous dans le même bateau»    Test de dépistage du Covid-19 : L'hôpital Mustapha se lance dans le diagnostic    Covid-19, chauve-souris ou pangolin ?    Nassira Benharrats. Ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables : Nous assistons les entreprises agréées pour accélérer la collecte»    Covid-19 en Europe : Le confinement commence à payer mais gare au relâchement    L'ONU condamne les bombardements d'un hôpital à Tripoli    Le permafrost, un milieu peu connu    Malgré des débits supplémentaires : Facebook tourne au ralenti    Confinement culturel et solidaire sur les réseaux sociaux : Un artiste par jour avec la galerie Le Paon    Lutte contre le coronavirus: L'Armée prête à toute éventualité    Mila: Plus de 3 quintaux de viande blanche saisis et détruits    Bouira: Collecte de sang aux malades    LA TERRE TOURNE EN ROND    Le temps qui passe: Le temps relatif    Sa composition, son organisation et sa mission définis au JO    JOURNEE MONDIALE DE LA SANTE : Le Président Tebboune rend hommage au secteur de la santé    Covid19-Foot: le payement des frais d'engagement et amendes ajourné    Coronavirus ou pas, le régime algérien réprime    Mohamed Kaïdi remplace Mohamed Bachar    Youcef Gamouh ou le reflet dans l'art de siffler    Théâtre régional de Tizi Ouzou : Diffusion de spectacles en ligne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Le régime est aux abois et la victoire est toute proche !»
LES MARCHEURS NOMBREUX ET OPTIMISTES À BOUMERDÈS
Publié dans Le Soir d'Algérie le 25 - 05 - 2019

Pour une grande partie de l'intelligentsia de la wilaya de Boumerdès, acquise à la révolution du 22 février, la victoire du peuple est inéluctable. « La preuve !? Le régime est affolé et fait n'importe quoi. »
Pour le 14e vendredi consécutif les citoyens et les citoyennes des communes de Boumerdès, Bordj- Menaïel et Dellys étaient fidèles au rendez-vous pour prendre leur part hebdomadaire au combat pacifique, bien difficile, contre le système, en faveur de la démocratie et de l'avènement de la seconde République en Algérie. La fatigue du jeûne du Ramadhan, la soif, la faim n'ont, en rien, découragé les manifestants, toujours aussi nombreux, de descendre dans la rue. « Nous n'avons plus le droit de fléchir ni laisser le terrain politique vide. Nous devons continuer notre lutte pacifique car les éléments de la sinistre bande sont toujours embusqués et à l'affût ; ils n'attendent que notre fléchissement pour reprendre leurs habitudes et si d'aventure nous les laissons faire, ils seront féroces et ils seront mus par la haine et l'esprit de la revanche. Alors, je dis à mes compatriotes, restons mobilisés d'autant plus que le reste du régime est aux abois et sur la défensive. Pour se convaincre, il suffit de voir l'armada de gendarmes mobilisés pour réprimer les citoyens sur les routes isolées et les milliers de policiers déployés pour empêcher les manifestants à Alger d'arriver un endroit désormais symbolique,» nous dira, ce vendredi, au milieu du cortège des marcheurs un enseignant de l'Université de Boumerdès. Ses accompagnants approuvent. Lors cette 14e marche, les manifestants n'ont pas décoléré contre Ahmed Gaïd Salah le patron de l'Armée. «Gaïd Salah dégage ! » est le slogan le plus repris par la foule. « Makache l'vot maâ el issaba ! (pas de vote avec la bande) » Même sentiment de colère contre le patron de l'armée chez les marcheurs de Dellys qui composaient un cortège imposant. Les protestataires ont entamé leur marche en face du siège communal pour se diriger vers le quartier Sid-El-Medjeni et faire le retour. « La population de Dellys est connue pour ses luttes pacifiques contre le système. Elle ne va rien lâcher de ses revendications contre le système qui l'a brimée et qui lui a collé des étiquettes, » nous rappelle un enfant de la ville millénaire. Comme à chaque vendredi, et ce, depuis la matinée du 22 février, les citoyens de Bordj- Menaïel, une autre ville des luttes culturelles et politiques dans la région, sont descendus dans la rue pour manifester contre le système «oppresseur désormais personnifié par Gaïd Salah,» rappelle un jeune.
Abachi L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.