Session extraordinaire du Conseil national le 2 août pour l'élection d'un président par intérim    Les étudiants entre résistance et persévérence    Soupçonné de corruption, Tayeb Louh interdit de sortie du territoire algérien    L'APW de Tizi Ouzou dénonce un crime économique et social    Des résultats de recherche inexploités    Arkab qualifie l'incident avec l'Iran de «contrôle de routine»    MCA : Bourdim : « J'ai expliqué au coach les raisons qui ont fait que j'ai raté les deux jours de stage »    ATTERRISSAGE A CONSTANTINE D'UN AVION RELIANT EL OUED A PARIS : Les explications d'Air Algérie    Le Maroc abuse de la répression    SITUATION ECONOMIQUE DE L'ALGERIE : Des experts tirent la sonnette d'alarme    Zetchi démissionnerait ce jeudi    AU NIVEAU D'UNE ZONE NON AUTORISEE A LA BAIGNADE : Encore une énième noyade enregistrée à Mostaganem    TENTANT DE SAUVER DEUX FILLES DE LA NOYADE : Un jeune homme meurt noyé à Béjaia    Plusieurs mesures pour prévenir une réapparition du choléra    Guedioura se rapproche d'Al Gharafa    Djemiaï va soumettre la liste du BP au comité central    Driencourt quitte Alger    L'attaquant malien Mohamed Niapegue Cissé à l'essai    La compétition rapporte 83 millions de dollars à la CAF    Brahimi file à Al Rayan    La Ligue Sud-Est comptera 16 équipes    Le stage de Tunisie délocalisé à Alger    Israël enterre ce qui reste du processus de paix    Interception d'un avion espion américain    Dialogue : les raisons de l'impasse    Accueil des nouveaux bacheliers à l'université Yahia-Farès    La ville croule sous les ordures    2 frères meurent asphyxiés au fond d'un puits    Le ministre de l'Enseignement supérieur exige des en-têtes en anglais    sortir ...sortir ...sortir ...    Vive Raconte-Arts !    Le Sud ne perd pas le nord    «Le mouvement théâtral dans les Zibans a accompagné toutes les causes sociales»    Un nouveau documentaire sur la guerre d'Algérie    La dictature militaire racontée par les réalisateurs espagnols    Montage de camions Renault trucks : Soprovi obtient l'agrément    Un homme découvert mort au marché de gros d'El Kerma    Cyber-escroquerie, une arrestation    Crise politique : Des initiatives mais point de solutions !    Méditation sur un nuage    L'économiste Kamel Rezzigue a la radio : "Il faut accélérer le processus politique pour le salut de l'économie nationale délicatement fragilisée par ...    Bourses : Séance inaugurale folle pour le Star chinois    Chlef : Plus de 700 enfants sensibilisés à l'économie de l'eau    Avions de combat : Thales plaide pour une alliance en Europe    Cameroun: Libération d'une partie des opposants, un pas vers le dialogue politique ?    CETA : L'accord "vise à destituer le politique au profit des puissances de l'argent"    Une "réponse forte à la bande"    Le gouvernement au chevet des nouvelles villes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





43 plages autorisées à la baignade
MOSTAGANEM
Publié dans Le Soir d'Algérie le 27 - 06 - 2019

C'est dans une ambiance festive que le premier responsable de la wilaya M. Rabehi Mohamed Abdenour, a lancé officiellement la saison estivale 2019. Il était entouré des cadres de son département, du président de l'APW, du directeur de la Protection civile, du chef de Sûreté de wilaya, du commandant du groupement de gendarmerie nationale et des autorités locales pour déclarer ouverte la saison estivale.
Dans une déclaration, le wali affirmera que Mostaganem recèle un important potentiel touristique et que, par ailleurs, cette wilaya a franchi d'importantes étapes pour la revalorisation de ce potentiel. A ce propos, il n'a pas manqué de féliciter les responsables concernés.
Le wali a rappelé une coordination tous azimuts avec les responsables locaux, notamment les P/APC des communes du littoral pour une participation efficace afin d'assurer l'hygiène, la tranquillité publique et la propreté de l'environnement. Cette année, 43 plages sont autorisées à la baignade dans la wilaya de Mostaganem, soit trois nouvelles plages par rapport à la saison précédente. Parmi ces plages, trois nouvelles sont proposées aux estivants à savoir Kef Lasfar relevant de la localité de Hadjadj, de Chaïbia 2 dans la commune de Ben Abdelmalek-Ramdane et de Sidi Mansour 2 dans la commune de Fornaka.
Cette saison estivale est marquée également par l'ouverture du front de mer avec balcons sur la grande bleue allant de la Salamandre jusqu'à la plage des sablettes sur une distance de 8 km et d'une double voie menant de la ville de Mostaganem à la plage de Sidi-el-Majdoub.
Qu'on se targue ou pas, Mostaganem a accueilli l'été dernier quelque 11 millions d'estivants qui ont fréquenté les plages. Afin d'en drainer davantage, on compte mobiliser les auberges de jeunesse et des établissements scolaires dotés de cuisines, en sus de l'offre traditionnelle en centres de vacances, camps de toile familiaux, location chez l'habitant, hôtels et résidences touristiques. Les demandes de réservations ont commencé à pleuvoir dès le mois de mai dernier. Tout un éventail de manifestations culturelles est prévu, et ce, en perspective d'agrémenter les soirées des Mostaganémois en quête de détente. Comme chaque année, il y en aura pour tous les goûts. Ainsi, la ville des mimosas sera au rendez-vous avec son Festival national du théâtre amateur avec la participation de plusieurs troupes qui feront craquer les planches au grand bonheur des amoureux du 4e art et de bien d'autres rencontres artistiques.
Les soirées seront également agrémentées par la visite du parc animalier et de loisirs Le Mosta Land.
A. Bensadok

Squat de 50 logements en voie d'achèvement
Des citoyens, profitant de la conjoncture actuelle que traverse le pays, ont investi et occupé des logements sociaux en voie d'achèvement ou prêts à être distribués.
Des mesures réglementaires dont la réquisition de la force publique pour déloger les indus occupants dont certains sont venus en famille, ont été prises mais les squatteurs avec le slogan «Nassaknou Draâ» sont montés en haut des terrasses des immeubles torses nus, leurs corps arrosés d'essence, tenant même des bouteilles de carburant menaçant les services de sécurité à s'immoler. Toujours est-il que d'autres personnes occupant des bidonvilles sont venues en renfort en barrant la route à la circulation au niveau de la cité El Wiam et incendiant des pneus et autres objets hétéroclites. Ces squatteurs ont calculé leur coup puisqu'il a été prévu mardi une cérémonie de remise de clefs de 500 logements sociaux. A l'heure où nous écrivons ces lignes, les squatteurs refusent toujours de quitter les logements indûment occupés.
A. Bensadok


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.