Tebboune autorise la réouverture progressive des mosquées et des plages    4 ans de prison ferme requis à l'encontre de Drarni, Belarbi et Hamitouche    Décès de Saïd Amara: Djerad présente ses condoléances à la famille du défunt    Constantine: saisie de 90 000 comprimés psychotropes    Djerad accuse des parties qui chercheraient à provoquer la « Fitna »    AID EL ADHA : Plus de 10 000 commerçants non mobilisés ont assuré la permanence    Louisa Hanoune évoque son emprisonnement    COUPURES DE L'ALIMENTATION EN EAU POTABLE : Le DG de l'ADE s'explique    TRAITEMENT CONTRE LA COVID-19 : Le ministre de la santé Benbouzid apporte des précisions    Covid-19: 507 nouveaux cas, 482 guérisons et 8 décès    Boumerdès: fin de confinement pour 236 algériens rapatriés de Russie    M'hamed Benredouane enterré au cimetière de Bouzaréah à Alger    Raids israéliens sur Ghaza: le Hamas dénonce une "escalade et une agression"    FEUX DE FORETS : 8800 Hectares ravagés en 2 mois    MOSTAGANEM : Les citoyens appelés au respect des horaires de dépôt des ordures ménagères    La chaîne "El Maarifa" désormais diffusée sur Nilesat    6 personnes tuées dans l'explosion d'un engin artisanal    Louisa    Aubameyang offre la Cup et l'Europe à Arsenal    L'opposition prépare une deuxième motion de défiance contre Ghannouchi    Trump provoque un tollé politique en évoquant un possible report de la présidentielle    Alger surprise par la liste de l'UE    L'hommage unanime du métier    À fleur de peau de Meriem Mesraoua au Festival du film de Venise    18 civils tués dans une attaque de Boko Haram    Le Soudan affirme agir pour que Washington le retire de la "liste noire"    Ankara a acheminé plus de 17 000 mercenaires syriens en Libye    Talaie El-Houriat réclame des réformes structurelles profondes    Le combat douteux du syndicat    Décès de l'ancien président de la FAF, Saïd Amara    Trois candidats en compétition    La fille des Aurès    Fin de cavale pour le secrétaire particulier de Gaïd Salah    "Le 4e art est le produit de luttes engagées"    Une palette azurée pour effacer le gris du confinement    Abbès Morsli, Président du CSA/USMBA : «La saison 2020-2021 s'annonce difficile»    MO Béjaïa : Les dirigeants face à un avenir difficile    Moustakbel Oued Sly accède en ligue 2 : Le club engagé dans la voie du professionnalisme    Festival international du film de Moscou : Hamid Benamra s'affiche avec Time life    Décès de l'écrivain Daho Tabti : C'était un clairvoyant    Centenaire de l'écrivain Mohammed Dib : Le dictionnaire amoureux de la Finlande    CHEQUES ET LIQUIDITES    Nucléarisation rampante    El Tarf: Les bureaux de poste toujours sans liquidités    Sidi Bel Abbès: Le nouveau chef de sûreté de wilaya installé    Crise financière: Une question d'argent !    Mesurer les distances à l'œil nu    Cinq terroristes éliminés et un autre arrêté en juillet    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





43 plages autorisées à la baignade
MOSTAGANEM
Publié dans Le Soir d'Algérie le 27 - 06 - 2019

C'est dans une ambiance festive que le premier responsable de la wilaya M. Rabehi Mohamed Abdenour, a lancé officiellement la saison estivale 2019. Il était entouré des cadres de son département, du président de l'APW, du directeur de la Protection civile, du chef de Sûreté de wilaya, du commandant du groupement de gendarmerie nationale et des autorités locales pour déclarer ouverte la saison estivale.
Dans une déclaration, le wali affirmera que Mostaganem recèle un important potentiel touristique et que, par ailleurs, cette wilaya a franchi d'importantes étapes pour la revalorisation de ce potentiel. A ce propos, il n'a pas manqué de féliciter les responsables concernés.
Le wali a rappelé une coordination tous azimuts avec les responsables locaux, notamment les P/APC des communes du littoral pour une participation efficace afin d'assurer l'hygiène, la tranquillité publique et la propreté de l'environnement. Cette année, 43 plages sont autorisées à la baignade dans la wilaya de Mostaganem, soit trois nouvelles plages par rapport à la saison précédente. Parmi ces plages, trois nouvelles sont proposées aux estivants à savoir Kef Lasfar relevant de la localité de Hadjadj, de Chaïbia 2 dans la commune de Ben Abdelmalek-Ramdane et de Sidi Mansour 2 dans la commune de Fornaka.
Cette saison estivale est marquée également par l'ouverture du front de mer avec balcons sur la grande bleue allant de la Salamandre jusqu'à la plage des sablettes sur une distance de 8 km et d'une double voie menant de la ville de Mostaganem à la plage de Sidi-el-Majdoub.
Qu'on se targue ou pas, Mostaganem a accueilli l'été dernier quelque 11 millions d'estivants qui ont fréquenté les plages. Afin d'en drainer davantage, on compte mobiliser les auberges de jeunesse et des établissements scolaires dotés de cuisines, en sus de l'offre traditionnelle en centres de vacances, camps de toile familiaux, location chez l'habitant, hôtels et résidences touristiques. Les demandes de réservations ont commencé à pleuvoir dès le mois de mai dernier. Tout un éventail de manifestations culturelles est prévu, et ce, en perspective d'agrémenter les soirées des Mostaganémois en quête de détente. Comme chaque année, il y en aura pour tous les goûts. Ainsi, la ville des mimosas sera au rendez-vous avec son Festival national du théâtre amateur avec la participation de plusieurs troupes qui feront craquer les planches au grand bonheur des amoureux du 4e art et de bien d'autres rencontres artistiques.
Les soirées seront également agrémentées par la visite du parc animalier et de loisirs Le Mosta Land.
A. Bensadok

Squat de 50 logements en voie d'achèvement
Des citoyens, profitant de la conjoncture actuelle que traverse le pays, ont investi et occupé des logements sociaux en voie d'achèvement ou prêts à être distribués.
Des mesures réglementaires dont la réquisition de la force publique pour déloger les indus occupants dont certains sont venus en famille, ont été prises mais les squatteurs avec le slogan «Nassaknou Draâ» sont montés en haut des terrasses des immeubles torses nus, leurs corps arrosés d'essence, tenant même des bouteilles de carburant menaçant les services de sécurité à s'immoler. Toujours est-il que d'autres personnes occupant des bidonvilles sont venues en renfort en barrant la route à la circulation au niveau de la cité El Wiam et incendiant des pneus et autres objets hétéroclites. Ces squatteurs ont calculé leur coup puisqu'il a été prévu mardi une cérémonie de remise de clefs de 500 logements sociaux. A l'heure où nous écrivons ces lignes, les squatteurs refusent toujours de quitter les logements indûment occupés.
A. Bensadok


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.