Réquisitoire plus sévère en appel contre 14 manifestants du hirak    La violation des droits de la défense dénoncée    Fin de cavale pour le secrétaire particulier de Gaïd Salah    L'ADE et la Seaal s'expliquent    Le combat douteux du syndicat    Les exploitants demandent le renouvellement de leurs contrats    Le Soudan affirme agir pour que Washington le retire de la "liste noire"    Ankara a acheminé plus de 17 000 mercenaires syriens en Libye    Semaine cruciale pour le Mali    Décès de l'ancien président de la FAF, Saïd Amara    Trois candidats en compétition    La fille des Aurès    Le gouvernement prend les devants    8 décès et 515 nouveaux cas en 24 heures    13 vols programmés pour ce mois d'août    "Le 4e art est le produit de luttes engagées"    Le compositeur Saïd Bouchelouche n'est plus    "Soustara", un microcosme de l'Algérie profonde    Abbès Morsli, Président du CSA/USMBA : «La saison 2020-2021 s'annonce difficile»    MO Béjaïa : Les dirigeants face à un avenir difficile    Moustakbel Oued Sly accède en ligue 2 : Le club engagé dans la voie du professionnalisme    Festival international du film de Moscou : Hamid Benamra s'affiche avec Time life    Décès de l'écrivain Daho Tabti : C'était un clairvoyant    Centenaire de l'écrivain Mohammed Dib : Le dictionnaire amoureux de la Finlande    Aïd el Adha : Plus de 10.000 commerçants non mobilisés ont assuré l'approvisionnement des citoyens    Souk Ahras : Sept communes touchées par les feux    Forêt de Baïnem: collecte de plus de 32 tonnes de déchets depuis le début du confinement sanitaire    Le Président de la République présente ses condoléances à la famille de Saïd Amara    Manque de liquidité, feux de forêts et perturbations de l'AEP, des actes prémédités    Aménagement urbain: Un tableau foncièrement noir    Tlemcen: 25 individus devant la justice, après une tentative d'agression    Sidi Bel Abbès: Le nouveau chef de sûreté de wilaya installé    Crise financière: Une question d'argent !    CHEQUES ET LIQUIDITES    Nucléarisation rampante    El Tarf: Les bureaux de poste toujours sans liquidités    Protection des personnels de la santé: Les nouvelles mesures entrent en vigueur    Mesurer les distances à l'œil nu    Cinq terroristes éliminés et un autre arrêté en juillet    L'adjudant-chef à la retraite Guermit Bounouira remis aux autorités    Le Président de la République préside lundi une réunion du Haut conseil de sécurité    Haddad : circuit financier encore actif    Démission collective à Sétif, indignation au MCA    Le SG Ahmed Milat suspendu pour «mauvaise gestion»    Le calvaire des «sans-papiers» algériens en France    Mechichi : «Le prochain gouvernement sera celui de tous les Tunisiens»    Crise politique en Tunisie : Nabil Karoui sauve la tête de Rached Ghannouchi    Halimi Gisèle, l'autre Kahina !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Russie propose un moratoire aux Etats-Unis
Déploiement de missiles en Europe ou en Asie-Pacifique
Publié dans Le Soir d'Algérie le 17 - 08 - 2019

La Russie a appelé les Etats-Unis et leurs alliés à établir un moratoire sur le déploiement de missiles sol-sol en Europe ou dans la région Asie-Pacifique, rapporte le ministère russe des Affaires étrangères, soulignant que cela permettrait d'assurer la prévisibilité et de créer une base constructive pour la poursuite du dialogue.
Moscou n'est pas intéressé par de nouvelles «crises de missiles» et ne déploiera pas de missiles sol-sol à portée intermédiaire ni à courte portée en Europe ou dans la région Asie-Pacifique à moins que les Etats-Unis ne le fassent les premiers, a déclaré à Sputnik le chef du département pour la non-prolifération et le contrôle des armements au ministère russe des Affaires étrangères, Vladimir Ermakov.
«Nous considérons qu'un moratoire de la part des Etats-Unis et de leurs alliés est une étape logique pour assurer la prévisibilité et créer une base constructive pour la poursuite du dialogue. Cependant, nous ne pouvons pas constater pour l'instant que nos collègues américains sont intéressés par cette décision», a-t-il expliqué.
C'est ainsi que le diplomate russe a commenté les propos de Jon Huntsman, ambassadeur des Etats-Unis en Russie, qui a déclaré que Washington n'avait pas l'intention de déployer des missiles à moyenne et à courte portée en Europe. Selon le diplomate américain, si des systèmes de cette classe étaient nécessaires, ils seraient probablement placés sur la première
chaîne d'îles dans la région Asie-Pacifique.
Ermakov a noté que les «menaces américaines» sur la possibilité de déployer des missiles dans n'importe quelle région du monde «ne peuvent que susciter la plus grande inquiétude».
Selon lui, Huntsman n'est pas le premier à parler d'un éventuel déploiement de missiles en Asie.
«De hauts responsables de l'armée américaine discutent de ce sujet depuis un certain temps. Ainsi, le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, en a directement parlé. Récemment, la sous-secrétaire d'Etat américaine, Andrea Thompson, a également souligné la même chose. De plus, les Américains ne nous ont même pas caché que le facteur chinois avait été déterminant pour les Etats-Unis lorsqu'ils ont décidé de se retirer du traité FNI», a conclu Ermakov.
Signé le 8 décembre 1987 à Washington, par Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev, le Traité FNI a pris fin le 2 août 2019 après le retrait unilatéral de Washington, qui a accusé Moscou, sans preuve, de la violation de l'accord.
Le 1er février, les Etats-Unis avaient lancé la procédure de retrait de cet accord bilatéral; après avoir accusé la Russie, sans preuve, de fabrication du missile 9M729 dont la portée peut aller jusqu'à 2 500 kilomètres, selon leurs sources. Moscou juge que les accusations de Washington sont infondées, et souligne que le missile 9M729 n'a pas été conçu pour, ni testé à une distance supérieure aux limitations établies.
En réponse au retrait unilatéral des Etats-Unis, le Président Poutine a signé une loi portant sur la suspension de la participation de Moscou au Traité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.