L'Algérie du second souffle    "Hélicoptère Draghi": La BCE ressort la sulfateuse à liquidités    LG: Technologie 8K au service des téléviseurs OLED & NANOCELL    Bourses: Les places mondiales prudentes en attendant la Fed    Tunisie: La fin d'une époque politique ?    Riyad ripostera-t-il aux attaques contre ses installations pétrolières?    AG extraordinaire de la Fédération algérienne de football : Adoption d'un nouveau système de compétition    Coupe arabe: Le CS Constantine éliminé par Al-Muharraq Bahreini    JM Oran-2021 : Le logo et la mascotte de la 19e édition dévoilés    Batna: Les opérateurs privés appelés à investir dans des établissements pour enfants à besoins spécifiques    Une nouvelle amnistie générale décretée    Tliba refuse de céder    Des mesures d'urgence pour El-Hadjar    Toutes les conditions "propices" réunies    Une cache d'armes et de munitions découverte à Tamanrasset    Parution. L'Encyclopédie algérienne (édition 2019) : Un coffret fort intéressant    VISITE DU MINISTRE DE LA COMMUNICATION ET DE LA CULTURE A ORAN : Rabehi appelle à mobiliser les efforts au service du pays    Les Rohingyas vivent sous la menace d'un «génocide»    Entre le souhaitable et le possible    PrAbderrahmane Mebtoul expert international : invité du jour de la radio internationale Beur/FM    Huit blessés dans une explosion de gaz butane    Les Tunisiens toujours dans l'attente des résultats préliminaires des élections présidentielles    Décès du réalisateur Moussa Haddad    Participation d'une vingtaine d'artistes    MASCARA : La BRI démantèle un réseau de faussaires de billets de banque    Boumerdès : 4 harragas meurent noyés en mer et 9 autres disparus    EN : Une dernière étape avant d'officialiser le match face à la Colombie    Juve - Sarri : "le foot italien ne peut pas se considérer parmi les favoris"    Craintes d'un nouveau conflit armé dans le Golfe    L'entraîneur de Horoya AC évoque le match retour    Les commissions d'inspection des écoles primaires à pied d'œuvre    Rebiai et Bouhalfaya libérés, Koudri et Moussaoui appelés    «Le circuit de distribution doit être assaini»    Le Trésor public réalise une importante économie    ACTUCULT    sortir ...sortir ...sortir ...    Les super héros des Comics et Marvel débarquent à Alger    L'ONU s'excuse après l'avoir attribué à l'Espagne    L'appui des syndicalistes et de la société civile à Béjaïa    La délivrance de l'agrément du ressort du wali    Le CSA menacé de paralysie    157 kg de viande rouge et 62 kg d'abats impropres à la consommation saisis    30ème mardi de mobilisation: Les étudiants maintiennent la pression malgré les interpellations    Alger, Constantine: Samir Belarbi et trois manifestants en détention provisoire    Pour s'enquérir des dysfonctionnements du secteur de l'Education: Une commission d'inspection du ministère de l'Intérieur sur le terrain    Des instructions fermes quant au respect des délais d'avancement des travaux    L'UA demande des efforts concertés aux pays africains pour assurer une gouvernance efficace des migrations    Les plus lus et les plus traduits au monde    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Russie propose un moratoire aux Etats-Unis
Déploiement de missiles en Europe ou en Asie-Pacifique
Publié dans Le Soir d'Algérie le 17 - 08 - 2019

La Russie a appelé les Etats-Unis et leurs alliés à établir un moratoire sur le déploiement de missiles sol-sol en Europe ou dans la région Asie-Pacifique, rapporte le ministère russe des Affaires étrangères, soulignant que cela permettrait d'assurer la prévisibilité et de créer une base constructive pour la poursuite du dialogue.
Moscou n'est pas intéressé par de nouvelles «crises de missiles» et ne déploiera pas de missiles sol-sol à portée intermédiaire ni à courte portée en Europe ou dans la région Asie-Pacifique à moins que les Etats-Unis ne le fassent les premiers, a déclaré à Sputnik le chef du département pour la non-prolifération et le contrôle des armements au ministère russe des Affaires étrangères, Vladimir Ermakov.
«Nous considérons qu'un moratoire de la part des Etats-Unis et de leurs alliés est une étape logique pour assurer la prévisibilité et créer une base constructive pour la poursuite du dialogue. Cependant, nous ne pouvons pas constater pour l'instant que nos collègues américains sont intéressés par cette décision», a-t-il expliqué.
C'est ainsi que le diplomate russe a commenté les propos de Jon Huntsman, ambassadeur des Etats-Unis en Russie, qui a déclaré que Washington n'avait pas l'intention de déployer des missiles à moyenne et à courte portée en Europe. Selon le diplomate américain, si des systèmes de cette classe étaient nécessaires, ils seraient probablement placés sur la première
chaîne d'îles dans la région Asie-Pacifique.
Ermakov a noté que les «menaces américaines» sur la possibilité de déployer des missiles dans n'importe quelle région du monde «ne peuvent que susciter la plus grande inquiétude».
Selon lui, Huntsman n'est pas le premier à parler d'un éventuel déploiement de missiles en Asie.
«De hauts responsables de l'armée américaine discutent de ce sujet depuis un certain temps. Ainsi, le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, en a directement parlé. Récemment, la sous-secrétaire d'Etat américaine, Andrea Thompson, a également souligné la même chose. De plus, les Américains ne nous ont même pas caché que le facteur chinois avait été déterminant pour les Etats-Unis lorsqu'ils ont décidé de se retirer du traité FNI», a conclu Ermakov.
Signé le 8 décembre 1987 à Washington, par Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev, le Traité FNI a pris fin le 2 août 2019 après le retrait unilatéral de Washington, qui a accusé Moscou, sans preuve, de la violation de l'accord.
Le 1er février, les Etats-Unis avaient lancé la procédure de retrait de cet accord bilatéral; après avoir accusé la Russie, sans preuve, de fabrication du missile 9M729 dont la portée peut aller jusqu'à 2 500 kilomètres, selon leurs sources. Moscou juge que les accusations de Washington sont infondées, et souligne que le missile 9M729 n'a pas été conçu pour, ni testé à une distance supérieure aux limitations établies.
En réponse au retrait unilatéral des Etats-Unis, le Président Poutine a signé une loi portant sur la suspension de la participation de Moscou au Traité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.