LDC : Sans Ronaldo, la Juventus chute à domicile face au Barça    LDC : Man United balaye le RB Leipzig. Triplé pour Rashford    LDC : Facile victoire de Chelsea face à Krasnodar    Ligue 1-MCA: "nous avons porté l'affaire de Rooney devant la Justice"    Mawlid Ennabawi-1er Novembre: Sonelgaz met en place un plan spécial pour assurer la continuité de ses services    Sahara occidental: le Conseil de sécurité reporte à vendredi    Les mines capables de fournir plus de 30 matières premières fondamentales    Tebboune transféré en Allemagne pour des "examens médicaux approfondis"    Conférences autour de l'Homme et de la Culture dans la pensée de Malek Bennabi    Mawlid Ennabaoui à Tlemcen: les enfants en tenues traditionnelles en force chez les photographes    Forum de l'Algérie: les citoyens doivent lire le projet d'amendement constitutionnel et exprimer leur opinion en votant    Coronavirus : 320 nouveaux cas,191 guérisons et 10 décès    Chanegriha instruit la GN de prendre toutes les mesures pour sécuriser les centres et bureaux de vote    Lutte anti-terroriste: multiples opérations de l'ANP reflétant son haut professionnalisme    Ouverture à la circulation automobile du tronçon El-Hamdania-Médéa    Cour d'Alger : début du procès en appel de Maheddine Tahkout    Arrestation d'un terroriste à Tlemcen    Mercato estival : marché déséquilibré, les grosses écuries ne dérogent pas à la règle    Taoufik Makhloufi : "Je suis un athlète propre"    Assemblée générale ordinaire de la FAF : Les bilans adoptés    Israël va construire de nouveaux logements à Hébron    Tlemcen: mise en service du gaz de ville au village de Maaziz    Une nouveauté pour les routiers algériens    Le groupe Condor reprend les exportations    L'inflation amorce une nouvelle accélération    «Il y a alliance entre la bande en prison et les ennemis à l'étranger»    Changement dans la continuité    Toyota en leader dans l'automobile    USM El Harrach : Sept recrues en un jour    Succès annoncé pour le colosse électrique    Libye: Le Conseil de sécurité de l'ONU entérine l'accord de cessez-le-feu    Les communaux protestent devant le siège de la Wilaya    Fondant au chocolat    Universités : Inscriptions et portes ouvertes en ligne    Lancement d'un projet de bande verte    La mercuriale en roue libre à Sétif    La médiation demande l'accès au chef de l'opposition en Guinée    Quand les Etats-Unis s'en mêlent    Abou Leila et les autres    Si on cale déjà sur un dossier pareil...    Mawlid: lancement de la caravane culturelle "El Manara"    Pour une révolution d'encre !    Farid Abache revient avec un album musical poétique    Lancement des travaux de restauration du site Haouch El-Bey    UN COMBAT CONTRE SOI    Blida: Le ministre du Commerce incite les industriels à se préparer à l'exportation    Le Vote Des Expatriés En Question    La campagne référendaire s'achève aujourd'hui à minuit. Place au silence électoral    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le tribunal de Blida instruira cette semaine le dossier Nezzar
JUSTICE
Publié dans Le Soir d'Algérie le 22 - 08 - 2019

Le tribunal militaire de Blida s'apprête à entamer officiellement l'instruction du dossier Khaled Nezzar, a-t-on appris hier mercredi de sources proches de l'affaire.
Abla Chérif - Alger (Le Soir) - Le dossier de l'ancien ministre de la Défense a été ajouté à celui des prévenus poursuivis pour conspiration et atteinte à l'autorité militaire mais son traitement et son issue dépendront des suites qui seront données au mandat d'arrêt international lancé dernièrement par ce même tribunal.
En d'autres termes, les magistrats en charge de cette lourde affaire vont ouvrir incessamment une instruction qui nécessite normalement l'audition du concerné, mais ils seront forcés de constater que les trois convocations réglementaires qui lui ont été adressées sont restées sans réponse et qu'il demeure toujours établi hors du territoire national.
Des avocats d'autres prévenus poursuivis dans la même affaire, (ils sont trois : les généraux Tartag, Toufik, et Saïd Bouteflika) expliquent la manière dont peut être alors traité le dossier. Me Farouk Ksentini nous fait ainsi savoir que le magistrat peut aller vers la séparation des affaires, «un traitement seul», ou un jugement par défaut. Me Miloud Brahimi, penche, quant à lui, pour la seconde option compte tenu du fait que le nom de Khaled Nezzar a été inclus dans celui du groupe poursuivi pour complot et atteinte à l'autorité militaire.
Une certitude, apprend-on par ailleurs, le tribunal militaire de Blida s'apprête à écouter, au courant de la semaine, Saïd Bouteflika sur la base du témoignage apporté à la fin du mois d'avril dernier par Khaled Nezzar. Un témoignage incroyable, des révélations en fait, à travers lequel l'ancien ministre de la Défense accablait le frère conseiller de Bouteflika en révélant son intention de décréter l'état d'urgence ou l'état d'exception pour mettre fin aux manifestations contre le cinquième mandat, mais aussi en révélant son projet de limoger le chef d'état-major qui réclamait la démission de l'ex-Président.
Quatre jours après la parution de sa lettre, il a été procédé à l'arrestation de Tartag, Toufik et Saïd Bouteflika et leur placement en détention provisoire à la prison militaire de Blida.
Trois semaines passent, Khaled Nezzar est convoqué par le magistrat de la justice militaire et auditionné en tant que témoin sur la base des propos qu'il a tenus. Jusque-là, son témoignage semble être versé dans les documents à la décharge des prévenus, mais des événements paraissent ensuite inverser la tendance.
D'Espagne, où il est hospitalisé pour plusieurs maladies, l'ancien ministre de la Défense entre en guerre ouverte contre le chef d'état-major. Ses tweets incendiaires défraient la chronique, ses accusations rédigées au vitriol sont très suivies par l'opinion qui apprend, en même temps, qu'un mandat d'arrêt international a été lancé contre Nezzar, son fils auparavant frappé d'ISTN, et un intermédiaire entre l'ancien ministre et Saïd Bouteflika.
Aux dernières nouvelles, Nezzar se trouverait toujours en Espagne, un pays membre de l'Union européenne doté d'une législation qui ne permet pas d'extrader les personnes encourant la peine de mort. Les faits pour lesquels est poursuivi Nezzar sont, cependant, basés sur des articles du code pénal militaire qui prévoient des peines variant entre vingt ans de réclusion, la réclusion à perpétuité mais aussi la peine capitale. Au cours des semaines précédentes, plusieurs experts en matière juridique ont, de ce fait, émis des réserves sur la possibilité d'aboutir à une extradition. Il s'agit surtout de procédures très lentes, avait rappelé Me Miloud Brahimi dans ce cadre.
Cette affaire a, naturellement, mis un frein à la clôture de l'instruction du dossier du groupe qui se trouve déjà en prison. Le fait que le tribunal militaire de Blida ait décidé d'instruire le dossier Nezzar est aussi le signe que l'instruction de l'affaire globale tire aussi à sa fin.
Les avocats seront informés de la date du procès quinze jours auparavant. Des informations insistantes affirment que les citoyens auront droit à des séquences télévisées du jugement.
A. C.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.