Sahara occidental: le Conseil de sécurité proroge le mandat de la MINURSO d'une année    Un puissant séisme fait au moins 26 morts en Turquie et Grèce    Wolves : Rayan Aït-Nouri décisif pour ses grands débuts (Vidéo)    Les agences commerciales d'AT ouvertes dimanche 1er novembre    Sahara occidental: toute dérobade au référendum d'autodétermination rend caduc le cessez-le-feu    Militaires français au Sahel. Un inconscient colonial si peu refoulé.    Illizi-référendum: les bureaux itinérants accueillent les électeurs dans de bonnes conditions    Cyclisme: les lauréats de 2019 récompensés à Staouéli    Foot-Covid19:le trio arbitral algérien confiné en Egypte "se porte bien"    Covid-19: 319 nouveaux cas, 195 guérisons et 7 décès    Explosion de gaz à Médéa, plusieurs blessés déplorés    Pourquoi le 1er novembre 1954 ?    REVOLUTION ET REVISION CONSTITUTIONNELLE : Demain, Novembre du changement    Ligue 1-Covid19: le championnat peut reprendre mais sous conditions    GPL : L'Algérie en mesure de convertir 500 000 véhicules/an    LE GENERAL SAID CHANEGRIHA SOULIGNE : ‘'Le personnel militaire doit avoir une conscience élevée''    ETAT DE SANTE DU PRESIDENT TEBBOUNE : La Présidence de la République rassure    Dessins et desseins de la France coloniale    Retour de la chaine Al Jazeera    FINANCE ISLAMIQUE : Forte adhésion des citoyens à Mostaganem    TISSEMSILT : Des secteurs d'utilité publique sans directeurs    POUR FORAGE ILLICITE D'UN PUITS A TIARET : Arrestation de 2 personnes à Medrissa    DEMANTELEMENT D'UN RESEAU DE DEALERS : Saisie de 5201 psychotropes à Tiaret    Liverpool: Van Dijk opéré avec succès    Real Madrid: un nouveau plan pour Dybala ?    MASCARA : 718 mille quintaux d'olives prévus cette année    "La honte à ceux qui séparent les épines des roses", le parcours d'une militante associative    ORAN : Un riche programme pour le Mawlid Ennabaoui    PRIX DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU JOURNALISTE PROFESSIONNEL : La lauréate Leila Zerguit honorée par le wali d'Oran    Octobre rose à Constantine: des femmes atteintes de cancer du sein à cœur ouvert    Service Presse de la wilaya III historique : la communication en soutien de la Révolution    La France a mené en Algérie une "guerre totale" qui a décimé la population autochtone    Référendum : l'Algérie est en phase de franchir une "étape décisive"    Tebboune reçoit un traitement en Allemagne, son état de santé "pas préoccupant"    L'ouverture du scrutin peut être avancée dans les zones éloignées et à l'étranger    Des ateliers sur la cybercriminalité en Algérie et en Tunisie    "Cette Constitution doit passer"    10 décès et 320 nouveaux cas    Annulation de toutes les réunions physiques à l'ONU    Qui a dit que deux parallèles ne se rencontrent jamais ?    Soumana prêté une saison au NC Magra    Le stage de Zéralda a pris fin sur une bonne note    L'UA inquiète de l'afflux des terroristes étrangers en Afrique    L'Azerbaïdjan accuse l'Arménie d'avoir tué 19 civils    Zeghmati "corrige" Sidi-Ali Khaldi ?    L'Opep+ a réussi à stabiliser les cours    L'Algérie procèdera à la réalisation "progressive" de centrales électriques    Les hôpitaux mobilisés à Chlef : Ouverture de nouveaux centres anti-Covid 19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Djemaï, début d'une fin certaine
FLN : IL COMPARAÎTRA AUJOURD'HUI DEVANT LA COMMISSION JURIDIQUE DE L'APN
Publié dans Le Soir d'Algérie le 09 - 09 - 2019

Le secrétaire général du parti du Front de libération nationale se présentera, ce matin, devant les membres de la commission des Affaires juridiques de l'Assemblée populaire nationale qui doivent examiner la demande de levée de son immunité parlementaire. Au sein du FLN, les avis sont divisés quant à son avenir à la tête du parti.
Tarek Hafid - Alger (Le Soir) - Mohamed Djemaï est attendu, ce matin à 10 heures, dans les locaux de la commission juridique de l'APN. Les membres de cette instance permanente devront étudier et statuer sur la demande de levée de l'immunité parlementaire déposée le 3 septembre devant le Bureau de l'Assemblée par le ministre de la Justice.
Jeudi dernier, lors d'une réunion urgente du Bureau politique, Djemaï s'était engagé à accélérer le processus de comparution devant la justice en renonçant à son immunité parlementaire. «Lorsque je recevrai la convocation, je renoncerai immédiatement à l'immunité parlementaire», avait-il annoncé. Au sujet de son avenir à la tête du FLN, le député de Tébessa est resté plutôt vague. «Lorsque cela se produira (la convocation par la commission des Affaires juridiques), en ce qui concerne mon poste de secrétaire général, la décision sera prise de façon collective par le Bureau politique».
Pour ses adversaires, Djemaï doit au plus vite démissionner du secrétariat général. C'est notamment l'avis de Badji Abou el Fadl, membre du Comité central du FLN, qui estime que la comparution de Mohamed Djemaï devant la commission des Affaires juridiques de l'APN pour la levée de son immunité parlementaire est une raison suffisante pour l'obliger à démissionner du poste de secrétaire général. «Notre position n'a pas changé depuis notre communiqué signé le 25 août dernier. Nous avons exigé la démission de Djemaï de la tête du parti et nous l'exigeons toujours. Il fait désormais l'objet d'une poursuite judiciaire, d'où la demande de levée de l'immunité parlementaire. Nous n'allons pas nous immiscer dans cette affaire de justice, mais concernant le parti, il est plus qu'urgent qu'il démissionne», précise-t-il.
Badji Abou el Fadl appelle à aller au plus vite à une convocation du Comité central pour engager le processus d'élection d'un nouveau secrétaire général. «Le Front de libération nationale doit pouvoir convoquer une session du Comité central afin de nommer le membre le plus âgé comme l'exigent les statuts du parti. Cette phase d'intérim, qui ne devra pas durer plus de deux semaines, permettra d'organiser une session du CC afin d'élire un nouveau secrétaire général.»
Abdelhamid Si Afif, député de Mostaganem et membre du Bureau politique a un avis contraire sur la situation de son secrétaire général.
«Djemaï a clairement annoncé son intention de renoncer à son immunité parlementaire. Mais il est important de respecter le principe de présomption d'innocence. Des parlementaires ont perdu leur immunité depuis plusieurs mois et ce n'est pas pour autant qu'ils ont été condamnés par la justice», insiste Si Afif.
Pour lui, la question du devenir du secrétaire général «est du ressort du Bureau politique du Front de libération nationale». «Evitons de précipiter les choses. Mohamed Djemaï est toujours secrétaire général et il est hors de question de céder aux pressions.»
Une chose est sûre, le FLN n'est pas près de sortir de la crise dans laquelle il est empêtré depuis plusieurs années.
T. H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.