Procès en appel: L'affaire Ali Haddad reportée au 27 septembre    A quelles nouveautés s'attendre ?    Chlef: La nouvelle présidente du tribunal administratif installée    Conseil des ministres: Feu vert pour l'exploitation artisanale des gisements d'Or    Crise sanitaire: Les offres d'emploi en forte baisse    Pour le lancement des travaux du réservoir d'eau: Les habitants des cités AADL Ain El-Beida interpellent le wali    En moins d'un mois: Deuxième visite de Boukadoum au Mali    ASO Chlef: Un effectif à reconstruire    USM Bel-Abbès : De nombreux problèmes à résoudre    LRF Saïda: Adoption des bilans moral et financier    ECORCHURE    19 harraga interceptés au large d'Arzew    Les comportements-barrières d'antan    Les procès de 14 anciens ministres s'ouvrent prochainement    DEPECHE PAR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE : Sabri Boukadoum entame une visite de travail à Bamako    Vers la révision de la loi sur la Monnaie et le Crédit et la prise en charge des risques de change    PROTECTION CIVILE DE MOSTAGANEM : Plus de 265 interventions en une semaine    Président Tebboune: "Il n'existe aucune restriction à la liberté de la presse en Algérie"    Rosthom Fadhli, nouveau gouverneur de la Banque d'Algérie    Un élément abattu et un pistolet mitrailleur récupéré à Jijel    L'Arabie saoudite va-t-elle suivre ?    Début de la révision des listes électorales    203 nouveaux cas, près de 50.000 au total    Colère des transporteurs privés    Foire agricole du 23 au 27 septembre à Alger: une occasion pour écouler les méventes    Fédération algérienne de handball : l'assemblée générale ordinaire fixée au 25 septembre    Coronavirus: 203 nouveaux cas, 124 guérisons et 7 décès    Farès en colère contre la direction de la Lazio    Ligue 1 : Paris se ressaisit et s'impose face à Nice    Real : Un couac avant le premier match de Liga face à la Sociedad    Des opposants poursuivis pour terrorisme    La justice à la recherche des complices de Haddad    Un "casus belli" technologique nommé TikTok    Gloire à l'ANP et gratitude envers l'Armée rouge !    Manifestations pour plus de démocratie    Les cafés littéraires dénoncent et condamnent    Jimi Hendrix, mythes et légendes marocaines 50 ans après sa mort    Appel à la solidarité au profit des démunis    L'Algérie participera à l'édition BFM du Limousin    Plus de 4000 logements à attribuer avant la fin de l'année    Match amical Algérie – Cameroun aux Pays-Bas    Automobile : Une plateforme numérique de préinscription dédiée aux opérateurs    Où est l'Algérie ?    Etats-Unis et Chine : duel à distance    Caricatures... indigènes : le décryptage d'Alain Ruscio    Lettres de mon moulin anonyme !    BRAVADE AVEUGLE    LE «KOURSI» FANTASME    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hyundai i10 2020 Changement et modernisation
Salon de Francfort
Publié dans Le Soir d'Algérie le 18 - 09 - 2019

Le segment des petites citadines n'est pas au mieux de sa forme. Mais Hyundai continue d'y croire : au Salon de Francfort, la marque dévoile la troisième génération de son i10, qui tente de concilier une dotation technologique accrue avec une certaine simplicité.
Contrairement à certains constructeurs qui misent désormais sur l'électrique, Hyundai insiste et lance une troisième génération de l'i10, à l'occasion du Salon de Francfort, et avec uniquement des moteurs thermiques sous le capot. On retrouve en effet ici deux mécaniques essence atmosphériques déjà présentes dans le modèle actuel : un trois-cylindres 1.0 de 67 ch et un quatre-cylindres 1.2 de 84 ch. Avec un choix de transmission qui s'opère désormais entre deux boîtes cinq rapports, une manuelle à grille en H et une robotisée à simple embrayage (à la place de l'ancienne boîte quatre rapports à convertisseur). A l'intérieur, elle se dote d'un grand écran tactile 8 pouces, compatible avec les fonctions Android Auto et Apple CarPlay ainsi qu'avec différents services connectés.
Un passage code-phares automatique, une aide au maintien dans la file, une recharge de smartphones par induction ou une caméra de recul sont également disponibles. Il faut dire que la planche de bord a été totalement revisitée.
Quant à la carrosserie, elle se voit abaissée de 3 cm et élargie de plus de 2 cm par rapport à sa devancière. Son seuil de coffre s'abaisse également de 3 cm pour faciliter le chargement. Elle peut par ailleurs se parer d'une robe bicolore. Mais la forme de la grande calandre est, elle, typique des dernières productions Hyundai et cette citadine se distingue, ainsi, très clairement, de sa proche cousine, la Kia Picanto. Tout en reprenant les mêmes soubassements très réussis, cette i10 cru 2020 dispose donc de tous les atouts pour devenir la nouvelle référence de la catégorie.
Avec une nouvelle identité visuelle, Volkswagen se veut «plus authentique»
Volkswagen dévoile sa nouvelle identité visuelle à la veille de l'ouverture du Salon de Francfort 2019. Celle-ci passe essentiellement par un nouveau logo qui adopte, comme chez d'autres constructeurs récemment, un style «flat design». Ce renouvellement accompagne le lancement de la gamme électrique ID. avec la compacte ID.3.
Le nouvel emblème est donc bidimensionnel et monochrome. Par défaut, il apparaît toujours en blanc sur un fond bleu, mais le bleu en question est bien plus foncé qu'auparavant. En outre, les traits du «V» et du «W» empilés dans un cercle ont été affinés et on remarque que les pointes inférieures du «W» ne touchent plus le cercle en question.
Au-delà du visuel, Volkswagen a également élaboré une nouvelle signature sonore. Celle-ci débute avec quelques notes électroniques rapides fleurant les années 1980, avant de se conclure par le nom de la marque, prononcé, non plus par un homme, mais par une femme «sur presque tous les marchés», précise la firme.
Volkswagen accompagne l'arrivée de ce nouveau logo d'un changement de communication. Le constructeur veut se montrer «plus authentique» et compte se focaliser davantage sur les personnes dans ses publicités, et moins sur le perfectionnisme esthétique de la présentation des véhicules. En outre, le constructeur annonce un langage visuel plus coloré ainsi que des jeux de lumière.
Petit changement à grande échelle
Impulsée par les équipes de design et de marketing de Volkswagen, l'élaboration de la nouvelle identité de marque a pris neuf mois et a fait collaborer 19 équipes internes et 17 agences extérieures.
Le nouveau logo sera mis en place dans les usines et points de vente Volkswagen d'Europe, en premier, avant que ce soit au tour de la Chine en octobre prochain, puis du continent américain. Volkswagen prévoit que le déploiement international soit complet d'ici mi-2020. Cela représente environ 70 000 logos dans 10 000 lieux à travers 154 pays. D'ores et déjà, le nouveau sigle est visible au siège de la marque à Wolfsburg.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.