Algérie Poste de la wilaya de Tipasa : Plus de 100 TPE installés à la mi-mai    Leur coût de production a pourtant baissé de 90% : Les énergies renouvelables, ces mal-aimées    Les pro-démocratie ouvrent les primaires pour les législatives à Hong Kong    Mouvement de contestation au Mali : Escalade à Bamako    Une voiture dans un sac à dos    Aveu d'échec    On vous le dit    Kaci Hadjar, Moudjahid. Professeur en gynécologie-obstétrique décédé le 13 juillet 2019 : Le professeur qui rajoutait de la vie aux années    Edward Saïd, une pensée de l'exil    Zabor ou les psaumes : langage et liberté    CS Constantine: Rachid Redjradj poussé vers la sortie    Un budget supplémentaire, des hôtels et des services hospitaliers réquisitionnés: De nouvelles mesures pour lutter contre la Covid-19 à Oran    Victimes de plus en plus d'agressions: Les gardes forestiers réclament des armes    Covid-19: L'Aïd de toutes les incertitudes    Brentford: Benrahma frappe de nouveau    Le SNAPO et l'association des consommateurs exigent plus: Les publicités «mensongères» des compléments alimentaires interdites    FIFA - Coronavirus: Amendement du code de l'éthique    ASILE DE FOUS    Taisez-vous Marine Le Pen !    Tlemcen : Les grottes de Mghanine attirent des visiteurs en pleine crise sanitaire    Les précisions du wali d'Alger    L'aveu du Pr Benbouzid    Tebboune préside aujourd'hui un Conseil des ministres    TLS Contact Algérieréaménage ses RDV- visas    Commerce: Rezig préside une réunion avec les cadres centraux    Boukadoum réaffirme le rejet par l'Algérie de toute ingérence étrangère en Libye    La liste de Hakim Belahcel à la tête de l'instance présidentielle    10 ANS DE PRISON REQUIS CONTRE UN COUPLE : Vaste escroquerie immobilière à Oran    Le chanteur Belkhir Mohand-Akli s'éteint à 69 ans    Marchandises-prix: baisse de 14,3 % à l'exportation, hausse de 1,3 % à l'importation au 1er trimestre 2020    La reprise à nouveau renvoyée    Khacef veut continuer à Bordeaux    Les athlètes «qualifiés et qualifiables» autorisés à reprendre les entraînements    Goudjil et Chenine s'impliquent lourdement    Les 4 samedis    Kaïs Saïed met en garde contre un danger interne    Mohamed Yahiaoui installé à la tête de la commission    "Tout geste unilatéral serait diplomatiquement malheureux"    Vers un mouvement de désobéissance civile au Mali    Le barreau s'engage à défendre les droits de la victime    "Nous avons 25 milliards en instance d'encaissement"    Boussouf prêté à Courtrai puis à Eindhoven    Le port de Skikda et les instructions d'Amar Ghoul    Nouvelle lune de miel entre Alger et Paris    Suite à une panne dans le réseau: Des coupures du courant électrique dans plusieurs quartiers à Sidi Chami    Le général-major Omar Tlemsani, nouveau commandant de la 4e Région militaire    Les précisions de Ferhat Ait Ali    Les Algériens non concernés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Près de 5 000 nouveaux affiliés à Alger en un trimestre
FORMALISATION DES ACTIVITES ARTISANALES PAR LA CASNOS
Publié dans Le Soir d'Algérie le 29 - 09 - 2019

La Caisse nationale de sécurité sociale des non-salariés (Casnos) poursuit son offensive pour formaliser les activités exercées à titre informel. Elle s'est attaquée, ces derniers temps, à vulgariser le dispositif d'affiliation d'office et de résorption de l'activité informelle dans le secteur de l'artisanat.
Après Alger pour les wilayas du centre et Oran pour celles de l'Ouest, Annaba a été choisie pour abriter une journée d'information et de vulgarisation des wilayas de l'Est. Elle s'est déroulée en présence du directeur général, Dr Acheuk Youcef Chawki, et des cadres centraux et des wilayas concernés de la Casnos, et de la directrice générale, Mme Dalila Bentlemsani, et des démembrements locaux de la Chambre nationale de l'artisanat (Cnam). Intervenant à cette occasion, le directeur général de la Casnos estime que la transition de l'économie informelle vers l'économie formelle est «une nécessité absolue pour l'économie algérienne. La Casnos est un levier essentiel et certain pour cette démarche sociale de qualité aux non-salariés activant dans l'informel. Elle consiste notamment à offrir une couverture sociale aux nombreux artisans (maçons, plombiers, électriciens…) qui activent dans l'informel, sans aucune couverture sociale. Il est difficile de leur demander de se formaliser par des attitudes bureaucratiques et par l'obligation fiscale d'où l'approche de la Casnos». Pour Dr Acheuk : «Notre approche est d'une facilité exceptionnelle pour la formalisation, loin de toute attitude bureaucratique.» La Casnos et la Cnam sont liées par une convention phare bénéfique aux deux parties notamment pour les métiers de l'artisanat. A ce titre, l'artisan est accompagné par les agents de la Casnos vers les chambres locales d'artisanat, où après un test, il est délivré une attestation d'aptitude à l'exercice de l'activité artisanale. Elle est un véritable diplôme valorisant l'artisan, lui permettant d'avoir une carte professionnelle pour s'affilier à la Casnos. Ainsi, il bénéficiera de la carte Chifa pour lui-même et pour ses ayants-droit. «Cette carte le sortira, estime un intervenant, de la précarité qui peut le toucher à tout moment».
La rencontre a permis aux différents intervenants, cadres des deux organismes, d'expliquer l'affiliation d'artisans et la formalisation de leurs activités : les modalités de mise en œuvre du dispositif d'affiliation des artisans, leur rôle dans le développement économique et social, la couverture sociale et les droits et obligations, le test et les modalités pratiques de qualification et d'inscription au registre de l'artisanat… Un débat riche et franc a permis aux représentants des chambres d'artisanat présents d'exprimer leurs préoccupations et autres questionnements sur le sujet du jour.
Préoccupations qui ont été notées pour une prise en charge par la direction générale de la Casnos. «La rencontre d'aujourd'hui, intervenant après celles d'Alger et Oran et qui sera suivie par une autre dans les prochains jours à Biskra pour les wilayas du Sud, sera une action de bonne pratique à généraliser dans tous les coins du pays à travers le guichet itinérant avec tous les moyens modernes (micro-ordinateur, internet…) déjà lancé par la Casnos», révèlera le Dr Acheuk Youcef Chawki. Dans cet ordre d'idées, il fera part également de l'affiliation en un trimestre, entre le mois de juin et septembre 2019, de 4 605 artisans à Alger.
A. Bouacha


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.