LYCEE "OULD KABLIA SALIHA" (MOSTAGANEM) : Campagne de sensibilisation sur les risques du gaz    JOURNEE MONDIALE DU DIABETE : Cinq millions d'Algériens sont diabétiques !    EDUCATION : Vers une grève de 3 jours renouvelable dans les primaires    Zerouati participe jeudi et vendredi en Afrique du Sud à la Conférence ministérielle africaine sur l'environnement    La Ligue arabe condamne les nouvelles agressions israéliennes sur Ghaza    Emploi au Sud: Un plan d'action pour définir les entraves    LFP – Sanctions : Huis clos pour le MCO et l'USMAn    Mise à jour. MC Alger – JS Kabylie : Le Mouloudia pour prendre le large    Port de l'emblème Amazigh : Le tribunal de Bab El Oued relaxe cinq jeunes détenus    Foot/Qualifications CAN-2021: Algérie-Zambie: éviter de trébucher d'entrée    Phase de Poules de la CAF : Le Paradou AC dans un groupe difficile    Para-athlétisme/Mondiaux-2019 : les Algériennes Saifi en argent et Djelal en bronze    La charte d'éthique des pratiques électorales signée samedi    Les campus au rendez-vous    Morales se réfugie au Mexique    Le SG de l'ONU appelle à "une coopération internationale"    La question des réfugiés sahraouis examinée lors de la Conférence parlementaire régionale pour l'Afrique    Le prononcé du jugement renvoyé au 26 novembre    Six contrats gaziers renouvelés par Sonatrach    Appel au respect de l'itinéraire technique    Un collège fermé "à titre préventif" à Sétif    Amrouche convoque 25 joueurs    Algérie-Chine: appel à la promotion des relations de coopération dans le domaine du tourisme    Les étudiants ont marché pour le 38e mardi    Rupture et montée en gamme    Séance surréaliste à l'APN    Que reste-t-il du grand clasico ?    La criminalité en hausse    Un mort et un sauvetage miraculeux de trois personnes    Vivre avec et contre le passé    L'UE valide l'étiquetage «colonies israéliennes»    Ecole de journalisme d'Alger : Quelle place pour la production amazighe dans les médias ?    Parc national du Djurdjura : Découverte d'ossements d'un ours brun    Album Live de Hakim Hamadouche : Hommage funky à M'hamed El Anka    Economie: L'Algérie «dans le rouge»    Un conclave consacré aux dossiers du logement: Des instructions pour accélérer les travaux et l'affichage des listes    Le pari gagnant de l'Algérie    Lancement des Rencontres internationales du cinéma d'Oran: La phase des projections programmée pour février prochain    Personnes interdites de stade : Les modalités d'établissement du fichier national fixées    Un nouveau recours au " financement non conventionnel " est possible    Matérialisation des légitimes revendications populaires Les fondements directeurs de l'état de droit    Sidi Bel-Abbès: Marche de soutien à la présidentielle    Tunisie : Le Premier ministre Youssef Chahed à Paris et Rome    Maroc-MCC : Accord de coopération pour la mise en œuvre du projet de gouvernance du foncier    Place aux entreprises algériennes    CONSTANTINE : Développer des approches scientifiques de protection des vestiges submergés    10e Fica : Projection de "L'envers de l'histoire", parcours d'une militante en Serbie    La situation de la femme créatrice dans le domaine de l'industrie cinématographique en débat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ce que prévoit la loi de finances pour les start-up
Saïd Djellab l'a annoncé hier
Publié dans Le Soir d'Algérie le 13 - 10 - 2019

L'invité de la cérémonie de la rentrée de l'Ecole supérieure algérienne des affaires (ESAA), le ministre du Commerce, Saïd Djellab, a envoyé, hier samedi, un message clair en direction des étudiants, futurs cadres en management et business, à la tête de nouvelles entreprises, en présence du DG de l'Ecole et du président de la Chambre algérienne de commerce et d'industrie qu'«il est impératif de mettre en valeur le potentiel innovant, car au lieu d'importer les services, ils seront réalisés par nos jeunes».
Abdelhalim Benyellès - Alger (Le Soir) - L'occasion a été saisie par le ministre pour mettre en valeur les grandes lignes du gouvernement dans le domaine de la nouvelle politique économique du pays, dans le sillage de la création de la Zone de libre-échange africaine (Zlecaf).
«La loi de finances 2020 prévoit la création d'un fonds national de développement d'un écosystème favorable aux start-up», a-t-il annoncé devant un parterre composé d'une «pépinière» de cadres de demain. Et pour plus d'assurances, il dira plus explicitement que ce fonds prévoit une série de mesures d'encouragement en faveur des start-up par l'exonération des impôts et des taxes, considérant au passage chaque «jeune sortant comme une entreprise». Autant d'assurances et d'encouragement qui renvoient dans leur ensemble au «défi» de préparation de la Zlecaf.
Et c'est dans le même cadre que Saïd Djellab a évoqué les mesures impératives et urgentes prises dernièrement par le gouvernement dans le souci de libéralisation du commerce extérieur par l'adhésion de l'Algérie au bloc africain qui représente une valeur inestimable puisque la zone compte «1,2 milliard d'habitants, 2,1 milliards en 2050 et un marché actuel qui représente 3 000 milliards de dollars». Ce qui est expliqué, selon lui, par la nécessité d'intégration mondiale grâce au potentiel de l'innovation de la jeunesse algérienne. «Dès à présent, il faut se préparer», tel a été son maître mot. Et en réponse à une question d'une étudiante à propos des changements évoqués, le ministre, tout en insistant sur la volonté gouvernementale de la réalisation de la Zone de libre-échange africaine, a annoncé que l'Algérie se prépare à mettre en place « des zones économiques de plusieurs catégories dans le Grand Sud». La volonté gouvernementale en faveur des jeunes compétences se traduit aussi par l'accompagnement par l'Etat des jeunes participants aux salons internationaux. Les participations individuelles ont «largement» fait leur preuve, a-t-on rappelé, prenant en exemple le Salon VivaTec 2019 de Paris, qui a compté avec succès la participation de 20 jeunes Algériens innovants, et dont le pavillon a été cité comme l'un des meilleurs, en sus de la réussite de la conférence nationale en septembre dernier sur les start-up qui a compté plus de 900 jeunes entrepreneurs.
En parallèle, quelques étudiants sont intervenus pour signaler que l'Algérie est appelée à se débarrasser des anciens métiers au profit des nouveaux dans le cadre de l'économie nouvelle. Et c'est à ce titre qu'un ancien étudiant de l'ESAA, devenu chef d'entreprise dans le domaine des énergies renouvelables, a insisté sur l'importance des capacités économiques algériennes dans les domaines de la superficie et du potentiel solaire. «Dans la perspective économique future, il faut penser à la digitalisation», a-t-il recommandé aux jeunes étudiants, avant de citer les qualités de l'entrepreneuriat : produire bien, dans un temps réduit et dans l'efficacité.
A. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.