Kamel Boughaba inhumé à El Tarf    Accusé d'avoir participé à l'assaut du Capitole, Chuck Norris affirme qu'il s'agissait d'un sosie    Décès de cinq citoyens dans l'explosion d'une bombe artisanale à Tébessa    Reconduction du confinement à domicile dans 29 wilayas du pays    Ligue 1: Le programme des rencontres de la 8ème journée    Real - Zidane : "Que voulez-vous, que nous quittions la saison ?"    Real Madrid: Jovic bien prêté à Francfort (off.)    Mon voyage en Chine(5)    «Revoir les pratiques, pas le système»    M. Chanegriha préside une réunion de travail avec les cadres du MDN    Le Mali au menu du Conseil de sécurité aujourd'hui    La Fifa saisie dans le dossier Boutmen (Club Africain)    Le HCR appelle l'UE à mieux protéger les réfugiés en Europe    Des syndicalistes critiquent la gestion des APC    Gâteau aux raisins secs    L'Algérie opte pour un deuxième vaccin chinois    Hommage à un grand intellectuel, le regretté Pr. Abdelkader Khelladi    Tu veux acheter un lingot ?    La préservation et la réhabilitation du patrimoine culturel sont l'affaire de tous    Casoni plie bagage    Le match à ne pas rater pour les Verts    Les transporteurs sanitaires menacent de faire grève    Peine capitale contre les assassins du boxeur Kerrad Mhenna    Ce que peut apporter Slimani à Lyon    Le rabatteur    Un an de prison ferme requis contre 7 activistes    Des universitaires appellent à sa généralisation dans tout le pays    Blida : l'ENPI et sa (mauvaise) gestion des cités    Trains de banlieue : Environ 80 000 voyageurs par jour    INPED Boumerdès : Une refonte pédagogique salvatrice    Yennayer 2971 : Exposition dédiée à l'artisanat traditionnel    A l'Ouest rien de nouveau !    Le déluge    Football - Ligue 1: Sétif, Alger et Tlemcen pôles d'attraction    Une situation épidémiologique stable a l'EHU: Vers une reprise normale des activités médicochirurgicales    Mandat de dépôt pour plusieurs agressions    Yennayer à Batna : la racine des arts    Vol et trafic de pièces archéologiques: Deux individus arrêtés et plus de trois milliards de cts d'objets d'art récupérés    Tiaret: Il y a 59 ans, Hamdani Adda était brûlé vif par l'OAS    Erosion continue du pouvoir d'achat    Bientôt finalisé    Le seuil maximum des retraits porté à 200.000 DA    Les donateurs veulent une révision de la législation fiscale    70 porteurs de projet poursuivis en justice    L'ADE de Sétif passe à l'acte    340 millions de chrétiens persécutés dans le monde    Lancement d'exercices navals en mer d'Oman    L'accusation fait appel du jugement du TSL    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dans l'attente du verdict
Procès des détenus du Hirak ouvert hier
Publié dans Le Soir d'Algérie le 12 - 11 - 2019

Les procès de 42 manifestants du mouvement populaire, dont 39 détenus et 3 sous contrôle judiciaire, se sont ouverts, hier lundi, au tribunal de Sidi-M'hamed, quadrillé par un important dispositif sécuritaire. La salle où les procès se sont déroulés était pleine comme un œuf, alors qu'à l'extérieur, se tenait un grand rassemblement de soutien.
Karim Aimeur - Alger (Le Soir) - Le procès s'est ouvert dans une atmosphère lourde marquée par l'espoir des familles de voir enfin leurs fils libérés. Il se poursuivait encore en début de soirée. La défense des détenus a été assurée par un collectif de près de cent avocats, engagés pour la cause des manifestants incarcérés, dont la majorité est poursuivie pour port de l'emblème amazigh.
La journée a commencé par le procès d'un groupe de sept détenus (Chatri Mouloud, Guerroudj Samir, Timsi Nacer, Ould Taleb Amine, Boudraâ Abderrahmane, Ouidir Khaled et Bibi Makhlouf) contre lesquels le procureur de la République a requis deux ans de prison ferme et une amende de 100 000 dinars. Le deuxième groupe à comparaître devant le juge est également composé de sept personnes, à savoir Amar Acherfouche, Arezki Chami, Hilal Yahiaoui, Abdelbasset Khebani, Mohand Ameziane Behloul, Nabil Bounouh et Kamel Boualouache.
Puis suivra le procès du troisième groupe composé de Samira Messouci, Kichou Elhadi, Amokrane Challal et Mustapha Hocine Aouissi.
Les avocats étaient optimistes quant au verdict attendu, à partir du moment où ils estiment que les dossiers sont vides et qu'aucune loi ne réprime le port du drapeau amazigh. « Après l'audience, nous pouvons dire que c'est un procès équitable. Les accusés, que nous considérons comme des otages, ont pu parler en toute liberté. La défense a pu faire passer son message, à savoir que nous voulons que ce procès soit un véritable examen pour la justice pour montrer à l'opinion publique que ce Hirak populaire a apporté la liberté pour la justice et pour le peuple », a lancé Me Djamel Benyoub.
Il a souhaité que l'acquittement soit prononcé en faveur des détenus, appelant les juges à concrétiser leur demande d'indépendance de la justice à l'occasion de leur dernière grève.
Pour sa part, Mostefa Bouchachi a lancé au juge qu'« il n'y aura pas d'indépendance de la justice sans l'indépendance de l'Algérie ». A l'extérieur fusaient les slogans des manifestants, mêlés aux youyous des femmes. Ces manifestants ont scandé des mots d'ordre appelant à la libération des détenus et rejetant l'élection présidentielle. Parmi les présents à ce rassemblement, l'on distinguait des artistes comme les chanteurs Brahim Tayeb et Amine Chibane et la chanteuse Amel Zen, ainsi que des hommes politiques et associatifs. Les forces de l'ordre sont intervenues dans l'après-midi pour disperser le rassemblement et un activiste de Bab-el-Oued, Mohamed Tadjadit, a été interpellé.
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.