REVOLUTION ET REVISION CONSTITUTIONNELLE : Demain, Novembre du changement    REVISION CONSTITUTIONNELLE : Début du vote dans les bureaux itinérants à Nâama    LE GENERAL SAID CHANEGRIHA SOULIGNE : ‘'Le personnel militaire doit avoir une conscience élevée''    GPL : L'Algérie en mesure de convertir 500 000 véhicules/an    Retour de la chaine Al Jazeera    FINANCE ISLAMIQUE : Forte adhésion des citoyens à Mostaganem    Liverpool: Van Dijk opéré avec succès    Real Madrid: un nouveau plan pour Dybala ?    TISSEMSILT : Des secteurs d'utilité publique sans directeurs    POUR FORAGE ILLICITE D'UN PUITS A TIARET : Arrestation de 2 personnes à Medrissa    DEMANTELEMENT D'UN RESEAU DE DEALERS : Saisie de 5201 psychotropes à Tiaret    MASCARA : 718 mille quintaux d'olives prévus cette année    "La honte à ceux qui séparent les épines des roses", le parcours d'une militante associative    ORAN : Un riche programme pour le Mawlid Ennabaoui    PRIX DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU JOURNALISTE PROFESSIONNEL : La lauréate Leila Zerguit honorée par le wali d'Oran    Real Madrid: Benzema et Vinicius ont eu une discussion    La pandémie a fait plus de 1.182.000 décès dans le monde    Octobre rose à Constantine: des femmes atteintes de cancer du sein à cœur ouvert    Service Presse de la wilaya III historique : la communication en soutien de la Révolution    La France a mené en Algérie une "guerre totale" qui a décimé la population autochtone    Référendum : l'Algérie est en phase de franchir une "étape décisive"    Tebboune reçoit un traitement en Allemagne, son état de santé "pas préoccupant"    Le Président Tebboune reçoit des messages de vœux de prompt rétablissement    L'ouverture de "consulats" dans les territoires sahraouis occupés, une violation de toutes les lois    Covid-19: 306 nouveaux cas, 184 guérisons et 8 décès    L'ouverture du scrutin peut être avancée dans les zones éloignées et à l'étranger    «Considérer les joueurs de l'Unaf comme des étrangers»    Le stage de Zéralda a pris fin sur une bonne note    "Je suis un athlète propre !"    Sonelgaz sponsorise l'équipe de handball IR Boufarik    La défense pointe du doigt de nombreuses irrégularités    Zeghmati "corrige" Sidi-Ali Khaldi ?    Annulation de toutes les réunions physiques à l'ONU    Qui a dit que deux parallèles ne se rencontrent jamais ?    Plus d'un demi-million de cas de malnutrition aiguë    L'UA inquiète de l'afflux des terroristes étrangers en Afrique    Perpétuer la tradition malgré le Covid-19    L'Azerbaïdjan accuse l'Arménie d'avoir tué 19 civils    L'ONU appelle les Libyens à tenir leurs engagements    L'Opep+ a réussi à stabiliser les cours    Des ateliers sur la cybercriminalité en Algérie et en Tunisie    "Cette Constitution doit passer"    Soumana prêté une saison au NC Magra    IL Y A 31 ANS, DISPARAISSAIT KATEB YACINE    L'engagement d'un poète    L'Algérie procèdera à la réalisation "progressive" de centrales électriques    Les hôpitaux mobilisés à Chlef : Ouverture de nouveaux centres anti-Covid 19    GICA: début d'exportation de 40.000 tonnes de clinker vers l'Etat Dominicain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les poèmes de feu Othmane Loucif, «une transposition artistique de situations vécues»
Rencontre
Publié dans Le Soir d'Algérie le 14 - 11 - 2019

Les intervenants à l'ouverture du Colloque international sur «le discours poétique algérien contemporain, structures et mutations dans les poèmes d'Othmane Loucif», ouvert lundi à l'université de Biskra, ont indiqué que sa production poétique constitue «une transposition artistique de situations vécues». L'enseignant Ali Melahi de l'université Alger 2 a considéré la poésie de Loucif, qui reflète tantôt crument tantôt symboliquement les expériences humaines qu'il a vécues, «constitue une victoire du verbe sur la souffrance».
Le parcours du poète se laisse saisir au travers de ses 20 recueils poétiques dont La rose a dit, L'écriture par le feu et Gingembre, a estimé M. Melahi, attribuant à Loucif une «tendance mystique d'un homme sensible à la souffrance d'autrui et généreusement compatissant». Pour Ahmed Saâyoud de l'université de Tébessa, qui a donné une lecture critique du recueil El Moutaghabi (qui mime le stupide) de Loucif, les écrits de ce poète ont une dimension humaine qu'il a réussi à atteindre en recourant à un lexique singulier exceptionnellement proche du quotidien familial et social de tout un chacun. L'Irakien Safaa El-Kayci a de son côté estimé que le discours poétique de Loucif Othmane jouit d'une forme esthétique éthérée, d'un sens poétique subtil et d'une visée sémantique qui échappe au lecteur hâtif. Son langage poétique traduit l'humanisme de Loucif qui reflète ses sensations d'exil et de nostalgie des siens et de la patrie, a relevé El-Kayci. Des universitaires algériens ainsi que de Tunisie, d'Irak, du Qatar et d'Egypte participent à cette rencontre de deux jours organisée par la Faculté des lettres et langues étrangères de l'université Mohamed-Khider, une année après la disparition du poète Loucif Othmane.
Né le 5 février 1951 à Tolga (Biskra), Othmane Loucif est docteur en littérature, auteur d'une vingtaine de recueils poétiques dont El kitaba bi Nar, Irhassat et Aarass el melh. Il est décédé en juin 2018.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.