Accusations, révélations et des milliards dilapidés    Un plan de sabotage fomenté par le MAK déjoué    Le Hirak n'abdique pas    Arrestation d'activistes présumés du PNP    Les Verts affronteront la Belgique en mars    Le ministère répond aux grévistes    Chelsea : Abramovich offre un gros chèque à Lampard    Massimiliano Allegri va patienter jusqu'en juin    La fin de la récréation !    OM – Villas-Boas: «Brahimi était dans nos plans, mais…»    Mobilisation exceptionnelle à Alger    OIT: "faire du travail décent une réalité pour la jeunesse africaine"    MDN: large campagne sanitaire pour les habitants de zones enclavées à Ouargla    MASCARA : Création d'une zone industrielle à Mohammadia    ANSEJ MOSTAGANEM : 352 projets validés en 9 mois    PROGRAMME DE LOGEMENTS LPA : Les souscripteurs d'Alger convoqués fin décembre    A TAMANRASSET : Tebboune s'engage à faire de la wilaya un pôle touristique    CAMPAGNE ELECTORALE : La campagne de Benflis visée par un plan d'infiltration    TISSEMSILT : Saisie de 80 kg de viandes blanches impropres à la consommation    BECHAR : Arrestation de 4 braconniers à Beni Ounif    SURETE DE WILAYA DE TIARET : 307 permis de conduire retirés en novembre    Cancer de la prostate : des spécialistes plaident pour "un dépistage de masse précoce"    Harbi s'attaque à l'Armée     Championnats arabes de Cyclisme sur route: deux autres médailles pour l'Algérie en clôture de la compétition    Gaïd Salah : l'Algérie mérite de la part de ses enfants qu'ils demeurent la "forteresse impénétrable"    Loukal rappelle en Egypte l'engagement de l'Algérie pour l'autonomie financière de l'UA    Sonatrach "qualifiée" pour évaluer les actifs d'Anadarko en Algérie    Jeux Paralympiques Tokyo-2020: l'Algérie candidate à l'organisation de deux tournois qualificatifs    Lutte antiterroriste: Une bombe artisanale détruite à Tlemcen    Le projet de loi relative à l'organisation territoriale du pays adopté, un acquis pour la redynamisation du développement dans le Sud    La pièce de théâtre "Ez'Zaouèche" présentée à Alger    "L'Algérie contemporaine, cultures et identités", un nouvel essai en ligne de Ahmed Cheniki    LOPIS: vulgarisation du contenu du guide scientifique au niveau des établissements éducatifs    JM Oran-2021 : la "nouvelle dynamique" des préparatifs de la 19e édition saluée    Prix Assia-Djebar 2019: les noms des lauréats dévoilés    LOPIS : des laboratoires politiques oeuvrent à susciter "une crise de terminologies"    54 appareils distribués aux handicapés    L'ONU lance un appel de près de 29 milliards de dollars    Nouvelle réunion tripartite à Washington lundi    Projecteurs braqués sur Vienne    La commission du renseignement du Congrès accable Trump    ACTUCULT    Ligue des champions d'Afrique. ES Tunis – JS Kabylie (demain à 20h à Radès) : Mission compliquée pour les Kabyles    Malgré des divergences entre ses pays membres : L'Otan adopte une déclaration consensuelle    Intérêts d'Anadarko en Algérie: Sonatrach va exercer son droit de préemption    France-Algérie : Nadia Kaci, le prix de la liberté    70e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la Bulgarie Ouverture à Sofia d'une exposition d'art sino-bulgare    Projection du film "Le voleur de bicyclette" le 7 décembre à Oran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les poèmes de feu Othmane Loucif, «une transposition artistique de situations vécues»
Rencontre
Publié dans Le Soir d'Algérie le 14 - 11 - 2019

Les intervenants à l'ouverture du Colloque international sur «le discours poétique algérien contemporain, structures et mutations dans les poèmes d'Othmane Loucif», ouvert lundi à l'université de Biskra, ont indiqué que sa production poétique constitue «une transposition artistique de situations vécues». L'enseignant Ali Melahi de l'université Alger 2 a considéré la poésie de Loucif, qui reflète tantôt crument tantôt symboliquement les expériences humaines qu'il a vécues, «constitue une victoire du verbe sur la souffrance».
Le parcours du poète se laisse saisir au travers de ses 20 recueils poétiques dont La rose a dit, L'écriture par le feu et Gingembre, a estimé M. Melahi, attribuant à Loucif une «tendance mystique d'un homme sensible à la souffrance d'autrui et généreusement compatissant». Pour Ahmed Saâyoud de l'université de Tébessa, qui a donné une lecture critique du recueil El Moutaghabi (qui mime le stupide) de Loucif, les écrits de ce poète ont une dimension humaine qu'il a réussi à atteindre en recourant à un lexique singulier exceptionnellement proche du quotidien familial et social de tout un chacun. L'Irakien Safaa El-Kayci a de son côté estimé que le discours poétique de Loucif Othmane jouit d'une forme esthétique éthérée, d'un sens poétique subtil et d'une visée sémantique qui échappe au lecteur hâtif. Son langage poétique traduit l'humanisme de Loucif qui reflète ses sensations d'exil et de nostalgie des siens et de la patrie, a relevé El-Kayci. Des universitaires algériens ainsi que de Tunisie, d'Irak, du Qatar et d'Egypte participent à cette rencontre de deux jours organisée par la Faculté des lettres et langues étrangères de l'université Mohamed-Khider, une année après la disparition du poète Loucif Othmane.
Né le 5 février 1951 à Tolga (Biskra), Othmane Loucif est docteur en littérature, auteur d'une vingtaine de recueils poétiques dont El kitaba bi Nar, Irhassat et Aarass el melh. Il est décédé en juin 2018.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.