Le dossier du journaliste Saïd Boudour renvoyé    La copie prête dans quinze jours    "Sonatrach est une équipe et changer de P-dg n'a pas d'impact"    Entente totale entre l'Algérie et le Qatar    Rezig pointe du doigt les accords commerciaux    Lavrov : les terroristes ne seront pas "les maîtres" à Idlib    Le Doyen met la pression sur le Chabab    L'épidémie continue de s'étendre    Liverpool : Alexander-Arnold bat son propre record    Le Président Tebboune et l'Emir du Qatar se félicitent de l'évolution des relations bilatérales    Manchester City vise un latéral argentin    Logement: Nasri ordonne l'accélération de la cadence de réalisation des projets en cours    Noureddine Khaldi, nouveau directeur général des Douanes    ATTEINTE AUX SYMBOLES DE LA REVOLUTION : Appel à l'application des lois de la République    Constitution: le Comité d'experts achèvera sa mission vers le 15 mars prochain    FAUTE DE TRANSPORT DES ELEVES SCOLARISES : Le programme de vaccination risque l'échec à Mostaganem    SIDI BEL ABBES : 29.000 demandes de logements à la daïra    Le Coronavirus poursuit sa propagation faisant des victimes et des dégâts collatéraux    Accidents de la route: 30 morts et 1.270 blessés en une semaine    Attention, le Mouloudia arrive !    Etat d'alerte sanitaire en Tunisie    L'extradition de Julian Assange vers les Etats-Unis à l'étude    Israël vise le Jihad islamique palestinien à Gaza et en Syrie    Le vote de confiance reporté à jeudi    Le Chabab alterne le bon et le moins bon    Ouadjaout passera-t-il aux sanctions ?    Sit-in des corps communs de l'éducation nationale devant la wilaya    ACTUCULT    L'infrangible lien…    Parution en France d'"Algérie décennie 2010-2020 : aux origines du mouvement populaire du 22 février"    Amnesty International projette un film sur le hirak    Le café littéraire évoque l'épopée historique de l'Emir Abdelkader    Carnaval : «Laissez Alost être Alost», répond le maire aux accusations d'antisémitisme    Il aura lieu au tribunal de Sidi M'hamed : Le procès de Karim Tabbou programmé pour le 4 mars    Procès des détenus du mouvement populaire : L'autre tribune des «hirakistes»    La femme dans le mouvement populaire : Le nouveau souffle du féminisme en Algérie    Encore une transgression de la loi    Championnats les plus fair-play : L'Algérie 54e mondial    «Camus a vécu à Alger la moitié de sa courte vie»    Transition énergétique: objectif 16 000 mégawatts d'énergies renouvelables à l'horizon 2035    Objectif : La relance du cinéma algérien    Plan d'action du gouvernement: Impérative amélioration du pouvoir d'achat    Pour dénoncer la mainmise des organisations «estudiantines»: Sit-in aujourd'hui des enseignants de l'institut de maintenance de l'université Oran 2    Ligue des champions d'Europe: Attractions à Madrid et Naples    Respectivement ex-directeur du protocole de Bouteflika et patron de Safina: Reguieg et Metidji incarcérés    Conseil des ministres: Un observatoire de prévention contre la discrimination et le discours de haine    Baisse significative de la participation aux législatives    Mercedes-Benz dévoile son programme pour Genève    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Alger-Paris en continuel aller-retour
Roman Chari'e Errab de Abdelkrim Chekrouche
Publié dans Le Soir d'Algérie le 19 - 01 - 2020

L'auteur a expliqué que la plus grande partie des événements du roman ont eu lieu sur la rue Dieu, située dans la capitale française, Paris, le long du canal Saint-Martin, dans le 10e arrondissement.
Paris est surnommée «la ville des anges et des démons» dans le monde arabe et sa littérature. Dans la capitale française, il y a aussi une rue Dieu. Elle est située dans le 10e arrondissement et débute rue Yves-Toudic pour se terminer au 55 Bis, quai Valmy, au débouché du pont tournant de la rue Dieu et de la passerelle Alibert. Mais elle se prolonge de l'autre côté du canal Saint-Martin, dans la rue Alibert. Elle tient son nom du général Charles-Prosper Dieu (1813-1860), mort des suites de ses blessures lors de la bataille de Solférino.
Une partie de l'histoire dans le roman en langue arabe Chari'e Errab (la rue Dieu) de Abdelkrim Chekrouche se déroule dans cette rue parisienne et ses environs.
Paru chez Dar Oufoq li ennachr wa ettarjama, ce premier roman du journaliste Abdelkrim Chekrouche se distingue par son style d'écriture basé sur des techniques narratives modernes. Les protagonistes sont en permanents conflits avec des points de vue différents. Sept personnages principaux résidant entre l'Algérie et la France y sont répertoriés, en plus de personnages secondaires, venus influencer directement les événements dans ce palpitant roman.
L'auteur avait expliqué, à la sortie de son livre, que la plus grande partie des événements du roman ont eu lieu sur la rue Dieu. Mais tout a commencé dans une région de l'intérieur de l'Algérie. C'est la dramatique histoire de Nafissa Benyouksri, une fille qui obtient son baccalauréat après un mystérieux «contrat» avec le directeur du lycée dans lequel elle étudiait. La jeune fille s'installe alors à Alger, la capitale, pour étudier à la Faculté de droit et des sciences administratives. Là, dans la capitale, lieu de rassemblement de mondes contradictoires et de personnes de tous bords, elle découvre un monde nouveau dont elle n'avait entendu parler que dans des conversations secrètes et «intimes» des femmes.
La jeune et naïve étudiante est attirée dans le piège de cet univers obscur et tombe enceinte. Le père de son enfant est assassiné par un groupe terroriste. Que faire pour s'en sortir ?
Abdelakrim Chekrouche a écrit plusieurs scénarios de séries télévisées et traduit des dizaines de films.
Kader B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.